Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2018 3 24 /01 /janvier /2018 20:45

Élisabeth Lévy était l'invitée d'un débat avec Natacha Polony sur le thème "Que reste-t-il de la liberté de penser?", organisé par les Éveilleurs d'Espérance, mardi 16 janvier 2018, au Théâtre Montansier à Versailles. Au cours de ce débat, le sujet de la tribune de Catherine Deneuve et Élisabeth Lévy et d'une centaine de femmes dénonçant le "puritanisme" apparu après l'affaire Weinstein et le hashtag "balance ton porc" a été abordé. Ce débat a donné l'occasion à la journaliste de défendre le point de vue d'une société qui ne se mêle pas de définir étroitement aux gens leur sexualité (le catholicisme par exemple n'a d'ailleurs jamais été d'abord cela même si une morale catholique existe en matière de sexualité, et ce contrairement au puritanisme calviniste par exemple, ou le néo-puritanisme issu du monde anglo-saxon aujourd'hui, ce qui n'est pas un hasard). 

Manifestement très heureuse de ce débat, Élisabeth Lévy a déclaré à la fin du débat : 

 

"Le catholicisme a un statut spécial en France. Ce n'est pas une religion parmi d'autres. Ce n'est pas la 'première religion de France'. C'est le substrat culturel de la France. Donc, cela suppose des responsabilités, à mon avis, et probablement d'avoir le cuir un peu plus épais que les autres. Je pense que les catholiques ne devraient pas brader ce statut qui est très important dans la définition de ce que nous sommes pour un rôle de minorité victimisée... Cela serait vraiment une erreur.

 

Maintenant, depuis quelques années, avec 'La Manif pour tous', etc., c'est vrai qu'il y a dans le monde catholique énormément de débats, énormément d'associations, énormément de gens qui réfléchissent. Cela me touche beaucoup, il n'y a pas encore beaucoup de monde comme cela où il y a une telle effervescence intellectuelle et je trouve que c'est une excellente chose."

Partager cet article
Repost0

commentaires