Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 10:06

Xavier Moreau, auteur de "Ukraine, Pourquoi la France s'est trompée" analyse pour "Stratpol.com", le 31 janvier 2016, les prises de position anti-bolchéviques du président russe Vladimir Poutine.

 

Extrait:

 

Nous avions déjà abordé la question des prises de position de Vladimir Poutine, en particulier, et des élites russes en général, pour dénoncer la période bolchévique de destruction de la Russie qui fait suite à la Révolution de 1917. Le cas le plus éclatant avait été lors de l'Université d'été de la jeunesse du parti Russie Unie, à l'été 2014, lorsque Vladimir Poutine avait comparé les libéraux pro-américains aux bolchéviques financés par l'Allemagne en 1917.

 

"Nous avons une opposition tournée vers l'intérêt national. Nous avons aussi une opposition dite hors du système. Ce n'est pas non plus un bloc unique, il y a des gens différents. Il y a des patriotes et il y a aussi des gens, et je ne voudrais pas choquer les gens de gauche, qui se trouvent peut-être au sein de cet auditoire. Mais durant la Première Guerre mondiale les bolchéviques souhaitaient la défaite de leur patrie. Et quand les héroïques soldats et officiers russes versaient leur sang sur le front de la Première Guerre mondiale, certains secouaient la Russie de l'intérieur et la déstabilisèrent si bien que l'Etat russe s'écroula, et se déclara vaincu vis-à-vis du pays vaincu ! C'est absurde, mais cela s'est produit. C'est une trahison totale de l'intérêt national.

 

De tels personnages, nous en avons aujourd'hui, mais que faire ? Aucune société n'est épargnée par ce genre de chose...

 

Quoiqu'il en soit, je pense que les bases fondamentales de la viabilité de notre Etat ne permettront jamais à de telles personnes d'arriver à la tête de l'Etat."

 

Vladimir Poutine a réitéré ses accusations contre Lénine à deux occasions lors de forums et de rencontres avec la population russe. Il a notamment comparé l'action de Lénine en URSS à celle de quelqu'un qui aurait déposé une bomba atomique sous la Russie et qui a fini par exploser :

 

"A cette époque il y avait beaucoup d'idées comme celles-là, autonomisation et ainsi de suite. Ils ont posé une bomba atomique sous cette maison qu'on appelait Russie. Et elle a explosé."

 

Effectivement ce sont les bolchéviques (Vladimir Lénine, Joseph Staline, Lazare Kaganovitch, Grigori Petrovski) qui non seulement ont créé l'Ukraine de toute pièce, mais qui en plus ont laissé la possibilité à ces régions qui avaient toujours été russes de pouvoir quitter l'URSS. Donc c'est en ce sens-là que Vladimir Poutine parle de la "bombe atomique" qui a été glissée sous la Maison Russie par Lénine.

 

Mais tout en reconnaissant les très beaux idéaux de partage et de générosité des communistes, a critiqué très fortement les massacres qui ont été accomplis par les Bolchéviques. [1]

 

"Certains accusaient le régime tsariste de répression. Mais par quoi a commencé le régime soviétique ? Par une répression massive. Et les prêtres qu'ils ont massacrés ? Rien qu'en 1918, ils ont massacré 3000 prêtres. Et en 10 ans, 10 000 prêtres. Et dans le Don, ils nes noyaient sous la glace.

 

Quand tu commences à réfléchir là-dessus, quand de nouvelles informations apparaissent, tu évalues les choses d'une autre manière. Vladimir Ilitch Lénine, dans une de ses lettres adressées à Molotov - je crois, je ne me souviens plus exactement de la citation, mais il écrivait:

 

"Plus on tue de représentants de la bourgeoisie réactionnaire et de prêtres, mieux c'est..."

 

Notamment celui de la famille impériale, celui du médecin de la famille impériale, les 10 000 prêtres orthodoxes qui ont été massacrés par les bolchéviques. Rappelons que les massacres des chrétiens par les Bolchéviques ont fait plus de martyrs que toutes les persécutions de l'Empire romain. Et de toute l'histoire, même celle de la 'Révolution française', c'est bien les persécutions antichrétiennes bolchéviques qui ont été les plus radicales.

 

Et donc ce qui est intéressant, c'est qu'en Russie comme en France, la crise ukrainienne est l'occasion de revoir l'histoire telle qu'elle a vraiment été de la création de l'URSS et de la création de l'Ukraine. Dans ce cadre-là je voudrais recommander la lecture d'un livre du seul théoricien du nationalisme ukrainien sérieux que l'on peut avoir en France, qui est M. Lebedynsky, qui vient de sortir un livre intitulé "Les Etats ukrainiens, La première indépendance et son héritage" (Harmattan). ... Un livre qui montre à quel point l'Ukraine est une création factice qui comme elle n'a jamais réellement existé avant que les Bolchéviques n'ukrainisent la région de force, n'a jamais obtenu l'adhésion des populations locales."

Notes

 

[1] La violence faisait partie intégrante du génome communiste. "La conclusion du Manifeste du Parti communiste est fort claire : 'Les communistes déclarent ouvertement qu'ils ne peuvent atteindre leurs objectifs qu'en détruisant par la violence l'ancien ordre social'." (Stéphane Courtois, Communisme et totalitarisme, Tempus, Paris 2009, p. 76.) Dès 1914-1915, Lénine s'empare de cette conclusion de Marx, dans le Manifeste de 1848, "pour inaugurer un slogan appelé à un grand retentissement : 'tranformer la guerre impérialiste en guerre civile'" (S. courtois, ibid., p. 77.)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Cadoudal 21/02/2016 12:40

Un bel effort pour un officier du KGB que cette dénonciation il ne faut pas oublier le Petit Père des Peuples, mais ce qu'il manque c'est de dire qui a financé tout cela. Un autre problème est celui du matyr chez les schismatiques, mais là cela devient trop compliqué.

gauvin 19/02/2016 16:21

"La mythologie entourant Lénine est la mieux défendue et préservée auprès de l’opinion russe elle-même. Il importe pour la Ré-volution de faire de lui un visionnaire dépassant l’horizon et la dialectique marxiste, probablement afin de faciliter le transfert du flambeau de la gnose à un prince messianique “rouge-brun” quelconque… Toujours est-il que son affiliation à la Maçonnerie – notamment l’ordre des Illuminati et celui du Bnaï Brith -fut précoce. Lénine avait pour mission de faire du prolétariat, pour le compte des loges, l’outil de la Révolution permanente. Tous les grands révolutionnaires russes furent, du reste, des agents de la maçonnerie Lénine, Trotsky (Bronstein), Zinoviev (Radomyslsky), Kamenev (Rosenfeld), Radek (Sobelshon), Litvinov (Wallakh), Sverdlov (Solo-mon), Martov (Zederbaum) et Maxim Gorky (Peshkov) entre autres."

https://www.youtube.com/watch?v=7uS_8Cj1xBQ