Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2015 3 25 /11 /novembre /2015 20:34

Mise à jour permanente

François Hollande, le 3 septembre dernier, proposait de créer un "mécanisme permanent et obligatoire d'accueil des réfugiés". Nous disions alors que nous attendions le "retournement de veste de François Hollande et la restauration des contrôles aux frontières"... Et bien, trois mois après, nous y sommes ce soir, au moins s'agissant des frontières européennes. Seulement, au moment de la publication de cet article, il n'y a pour le moment aucun écho de l'information dans les media officiels.

 

Après Manuel Valls hier dans la presse allemande, François Hollande se réveille à son tour. Il est à présent convaincu qu'il faut renforcer les contrôles des réfugiés aux frontières de l'Europe. Exit donc le "mécanisme permanent et obligatoire d'accueil" qu'il préconisait début septembre 2015. Les attentats du vendredi 13 novembre 2015 à Paris qui ont fait 130 morts sont passés par là. Deux des terroristes avaient transité par l'Europe, traversé les frontières et transité par l'Europe dans le flux des migrants.

 

Le tweet de Hollande le 3 septembre :

Source: https://twitter.com/fhollande

Ce soir un peu avant 20 h, dans une conférence commune avec Angela Merkel à l'Elysée et retransmise en direct sur "BfmTv", François Hollande a déclaré :

 

"Un grand nombre de personnes sont venues en Europe, parce que ces personnes fuyaient les massacres en Syrie, les bombardements du régime, les tueries de Daech. C'était notre devoir d'accueillir ces personnes. Nous devons éviter un amalgame qui serait insupportable, qui laisserait penser que les réfugiés sont des terroristes".

 

Mais il a aussitôt concédé que des terroristes ont pu s'infiltrer parmi les migrants en passant les frontières de l'Europe. Il a donc confirmé (sans le dire à Angela Merkel à ses côtés) les propos de son Premier ministre, hier, selon lesquels l’Europe devait cesser d'accueillir les réfugiés du Proche-Orient à cause du risque d’infiltration, et a demandé un contrôle plus fort des réfugiés aux frontières :

 

"Nous ne sommes pas seulement dans la compassion, parce que nous devons être dans l'action, l'action contre le terrorisme. Nous devons prendre toutes les mesures pour protéger nos populations (contre le terrorisme)".

 

... Je souhaite que l'allemagne puisse s'engager encore davantage dans la lutte contre Daech."

 

La chancelière allemande Angela Merkel, quant à elle, à ses côtés, s'est rangée à cette affirmation, en apportant le soutien de l'Allemagne à cette inflexion dans la politique d'accueil des réfugiés.

 

Add. 26/11/2015, 14h32. Bravo et merci au site Sputnik qui relaie l'information aujourd'hui tandis que la presse mainstream "française" la passent sous silence :

 

François Hollande a par ailleurs appelé à ne pas faire d'"amalgame" entre "réfugiés" et "terroristes", estimant qu'il était du "devoir" de l'Europe "d'accueillir ces personnes".

Pour autant, a noté François Hollande, "nous avons eu la preuve que des terroristes peuvent utiliser le cheminement des réfugiés" et "il nous appartient justement de les contrôler avant qu'il ne soit trop tard".

"Donc nous devons, et c'est la position que nous avions adoptée, la chancelière et moi-même, avoir une politique qui puisse être effective pour le contrôle de nos frontières extérieures", a-t-il encore déclaré.

Réfugiés / frontières : une volte-face et un retournement de veste de François Hollande qui intervient trop tard

Source: Merkel promet d'agir "vite" contre le terrorisme, en réponse à Hollande, Sputnik News, 08:26 26.11.2015(mis à jour 10:43 26.11.2015)

Partager cet article
Repost0

commentaires