Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

14 juillet 2015 2 14 /07 /juillet /2015 11:02
Défilé du 14 juillet 2015 : François Hollande hué et sifflé malgré des interpellations préventives

M@J Permanente

 

Pas un défilé du 14 juillet sans que François Hollande ne soit accueilli par des sifflets. Ce 14 juillet 2015, "malgré des interpellations préventives, François Hollande a été hué une fois de plus sur les Champs-Elysées. Et pourtant, les autorités mettent tout en place pour circonscrire les opposants. Les interpellations préventives ont débuté tôt ce matin. Et les télévisions suivent à la lettre les consignes de ne pas laisser entendre les sifflements durant le passage de François Hollande sur les Champs-Elysées." [1] Les chaînes d'info montrent des gens souriants, les interrogent, contents d'être dans "l'ambiance" du 14 Juillet.

Défilé du 14 juillet 2015 : François Hollande hué et sifflé malgré des interpellations préventives

La honte pour François Hollande : un "coup d'Etat" déjoué, 300 personnes interpellées. Du jamais vu depuis mai 68.

19h13 : Une seconde dépêche Afp publiée à 19h13 titre "300 manifestants pour "un coup d'Etat" interpellés à Paris". [2] Toujours aucun écho dans les chaînes d'info télévisées qui sifflent toujours en l'air à 20h45 passé.

 

A l'appel du "Mouvement du 14 juillet", quelque 300 personnes qui rêvaient de prendre le pouvoir à la faveur d'un "coup d'État" ont manifesté mardi à Paris avant d'être pour la plupart interpellées.

 

Le "Mouvement du 14 juillet", rassemblement hétéroclite qui diffuse des théories complotistes, avait appelé sur internet à se rassembler place de la Concorde dans la matinée, pour rallier à lui l'armée qui y défilait, avant de manifester près de l'Assemblée nationale dans l'espoir de prendre le pouvoir.

 

En début d'après-midi dans le calme derrière l'Assemblée nationale, quelque 300 sympathisants de ce mouvement, certains portant le masque des "Anonymous", se sont rassemblés. Les manifestants étaient 500, selon le site agenceinfolibre qui relaie les actions du mouvement. Ils ont ensuite manifesté dans Paris à proximité de la gare du Nord puis de Beaubourg où "près de 300 personnes ont été interpellées" dans le calme en fin d'après-midi,.

 

Ces interpellations avaient pour but de vérifier l'identité des participants sans pour autant mener à des mesures de garde à vue. Cette manifestation n'a pas été déclarée et est donc considérée comme illégale. Sur son site internet, le "Mouvement du 14 juillet" appelait au "devoir d'insurrection" en France pour qu'un "nouveau gouvernement remplace l'ensemble des politiciens actuels dès le 14 juillet".

 

Myriam Vouters, porte-parole du mouvement aux Inrockuptibles avait déclaré: "on se rassemblera place de la Concorde où se terminent les défilés ce jour-là. (...) Les forces militaires auront un choix à faire, et on espère bien qu'elles vont nous rejoindre. Ensuite, on prendra le contrôle des bâtiments stratégiques: Élysée, Matignon, palais du Luxembourg et Assemblée nationale".

 

 

 

L'Agence Info Libre consacre un article "Spécial 14 juillet, suivez l’information sur le site de l’Agence Info Libre":

 

18h20 : le groupe Beaubourg a été embarqué, y compris les reporters de l'Agence de Presse Info Libre qui couvraient l'évènement, Jonathan et Lucas.

Défilé du 14 juillet 2015 : François Hollande hué et sifflé malgré des interpellations préventives
Défilé du 14 juillet 2015 : François Hollande hué et sifflé malgré des interpellations préventives
Défilé du 14 juillet 2015 : François Hollande hué et sifflé malgré des interpellations préventives

18h10 : les manifestants encerclés par les CRS à Beaubourg attendent d’être embarqués.

 

17h38 : Un groupe arrive rue Beaubourg. Il est attendu par un nombre impressionnant de CRS.

 

17h26 : Altercation à Beaubourg, les CRS lancent les Gaz lacrymogènes.

 

17h18 : un groupe s’oriente vers la place de la Concorde pendant que Sylvain Baron et 30 autres personnes se dirigent vers BFM TV.

 

16h45 : 300 personnes descendent le Boulevard Magenta (10e arr)

 

16h40 : 400 à 500 personnes arrivent Gare du Nord.

 

16H16 : L'Afp publie une première dépêche à 16h16 évoquant des interpellations et une centaine de gardes à vue à Paris :

 

Lors d'incidents et de violences urbaines qui ont touché l'Ile-de-France en marge des festivités du 14 Juillet, quelque 100 personnes ont été placées en garde à vue à Paris, 109 en Seine-Saint-Denis. [3]

Dans la capitale dans la nuit, 145 personnes ont été interpellées, dont quelque 100 ont été placée en garde à vue. A La Courneuve (Seine-Saint-Denis), "une médiathèque, l'école de la deuxième chance (qui forme en alternance des jeunes adultes sans diplôme ni qualification, ndlr) et un commerce alimentaire ont été incendiés."

Selon Grégory Goupil, secrétaire régional adjoint du syndicat Alliance, à Neuilly-Plaisance, une voiture de la police municipale a brûlé. Les locaux de la police municipale y ont été "assiégés par une centaine d'individus".

Le climat a été tendu dans le XIXe arrondissement de Paris et dans le Val-de-Marne. "Plus d'une trentaine" de véhicules ont été incendiés et 52 personnes ont été interpellées dans le Val-de-Marne. Une source policière évoque elle "des jets de projectiles", notamment "des pétards et des mortiers" sur les forces de l'ordre mais juge le niveau de débordements stable par rapport aux années précédentes. Dans le XVIe arrondissement, l'incendie d'un scooter s'est propagé à 26 voitures.

 

15h50 : 400 à 500 personnes se dirigent vers la Gare du Nord.

Défilé du 14 juillet 2015 : François Hollande hué et sifflé malgré des interpellations préventives

Des personnes brandissent des pancartes : "Vos armes, vos guerres, on en veut pas", "Démocratie maintenant"

 

15h35 : 400 personnes rue de Saint-Pétersbourg. Ça commence à se frotter avec les CRS.

 

14h : devant l’Assemblée Nationale, Thierry Borne, Sylvain Baron et d’autres, prennent la parole devant le public de plus en plus nombreux.

 

Les manifestants scandent "Tous unis".

 

13h50 : Pendant ce temps-là en zone occupée : François Hollande, 14 juillet 2015 : « La croissance est là en France, mais elle est encore trop faible. » [4]

 

13h35 : on compte environ 500 personnes devant l’Assemblée Nationale.

12h29 : des manifestants debout chantent la Marseillaise devant l’Assemblée Nationale, d'autres sont assis, silencieux à la manière des Veilleurs.

12h15 : arrivée à l’Assemblée Nationale.

11h45 : les manifestants commencent à se rassembler près de l’Assemblée Nationale

 

11h00 : plusieurs personnes ont quitté la place de la Concorde pour la place de l’Étoile.

 

10h22 : multiplication des interppelations et contrôles dans Paris :

A 9h30: premières interpellations de personnes devant l'Assemblée dite "nationale" :

Défilé du 14 juillet 2015 : François Hollande hué et sifflé malgré des interpellations préventives

Notes

 

[1] Malgré des interpellations préventives, François Hollande a été hué une fois de plus, Medias-presse.info, in Politique / by Léo Kersauzie / on 14 juillet 2015 at 11 h 41 min /

[2] 300 manifestants pour "un coup d'Etat" interpellés à Paris, Home ACTUALITE Flash Actu, Par Le Figaro.fr avec AFPMis à jour le 14/07/2015 à 19:35 Publié le 14/07/2015 à 19:13

[3] VIDÉO - 14 Juillet: incidents en Ile-de-France, Home ACTUALITE Flash Actu, Par Le Figaro.fr avec AFPMis à jour le 14/07/2015 à 16:29 Publié le 14/07/2015 à 16:16

[4] La croissance «est là», mais elle est encore «trop faible», déclare Hollande... Fin du défilé militaire..., 20 Minutes, Publié le 14.07.2015 à 09:40, Mis à jour le 14.07.2015 à 14:50

[5] A propos du projet de loi sur l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples homosexuels, dans un entretien publié dans "Ouest France", Christiane Taubira, ministre de la Justice, a déclaré le 7 novembre 2012 : "C'est une réforme de société et on peut même dire une réforme de civilisation". Source : Mariage homosexuel: "une réforme de civilisation" pour Christiane Taubira, Nouvel Obs, Publié le 07-11-2012 à 11h40

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
En janvier 2010, Sarkozy (qui tenait les siffleurs 3 rues à l'écart en déployant 600 CRS) avait promis que les français verraient le chomage reculer dans les mois à venir. Des nouvelles ?
Répondre
A
"Que Dieu vienne en aide aux gens de bonne volonté..."
Il en faut beaucoup en France.
Répondre
D
Que ces Français manifestent, sifflent ou huent François Hollande, cela ne suffira jamais à rien. Ce régime ne craint qu'une chose, c'est que le ciel lui tombe sur la tête, c'est-à-dire qu'il craint des violentes émeutes armées contre le système, que des milliers de Français déboulent vers les batiments officiels en vue d'en découdre de façon très sévère et exigent sans condition la fin de ce régime, du moins de ce gouvernement socialiste et franc-maçon intégralement anti-Français et anti-catholique.

Quand les Français comprendront qu'ils doivent risquer leur liberté et peut-être même leur vie pour sauver ce qui peut encore être sauvé, on aura déjà fait un gros effort. Mais je doute sérieusement qu'ils soient prêts à sacrifier leurs loisirs, leur confort et leur fausse liberté pour sauver leur pays...Les Français, en cette époque-ci, sont en majorité des imbéciles et des pleutres, je crains que le pire soit encore à venir...Que Dieu vienne en aide aux gens de bonne volonté...
Répondre
I
14 juillet : VIDEO Hollande hué ! https://vid.me/R1EF
Répondre

Articles Récents