Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 09:38
Explosion des impôts locaux : François Hollande ne tient pas sa promesse

 

Explosion des impôts locaux en 2015

 

Home ECONOMIE Impôts

Par Marc Landré Publié le 14/04/2015 à 06:00

 

INFOGRAPHIE - Toutes les grandes villes ont annoncé des augmentations de leur fiscalité locale en 2015. En cause, selon elles? La baisse de la dotation de l'Etat, qui les oblige à revoir à la hausse la pression fiscale.

 

Ils l'avaient tous promis à leurs électeurs la main sur le coeur, au moment des élections municipales en mars 2014. Pis, certains s'y étaient même engagés par écrit, en signant des chartes. Si jamais ils accédaient aux responsabilités, les impôts locaux n'augmenteraient pas... Un an plus tard, la donne a changé et la réalité est tout autre. Aux six coins de l'Hexagone, les municipalités annoncent des hausses d'impôts locaux: +3% à Strasbourg, +4% ou 5% à Bordeaux, +5% à Marseille ou à Lyon, +10% à Lille, +15% à Toulouse... Le réveil des contribuables locaux est difficile. Et ce, quelle que soit la couleur (rose ou bleue) de la municipalité aux responsabilités.

 

http://www.lefigaro.fr/impots/2015/04/14/05003-20150414ARTFIG00011-explosion-des-impots-locaux-en-2015.php

 

Le 7 novembre 2014, avant les élections cantonales (départementales) des 22 et 29 mars 2015, François Hollande avait promis la "fin des augmentations d'impôts". Il n'y a que les naïfs pour croire ces républicains :

 

François Hollande promet la fin des augmentations d'impôt

 

Home ECONOMIE Impôts

Par Cyrille PluyetteMis à jour le 07/11/2014 à 17:10 Publié le 07/11/2014 à 07:24

 

VIDÉO - «À partir de l'année prochaine, il n'y aura pas d'impôt supplémentaire sur qui que ce soit» a assuré jeudi soir le chef de l'État lors de son intervention télévisée.

 

Promis juré, cette fois, la frénésie fiscale, c'est bel et bien fini. Un peu plus d'un an après avoir annoncé une «pause fiscale» - non tenue cette année -, le chef de l'État a pris jeudi soir un engagement beaucoup plus précis, que les Français sauront lui rappeler si jamais il ne le respecte pas. «À partir de l'année prochaine, il n'y aura pas d'impôt supplémentaire sur qui que ce soit», a assuré le chef de l'État, «au-delà de ce qui a été annoncé». Il l'a même répété trois fois, pour que le message soit bien compris.

Partager cet article
Repost0

commentaires