Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 11:13

Extrait d'un article d'Ido Amin, illustrateur et animateur, pour Haaretz, le 12/01/2015, traduit et publié sur Les-Crises.fr :

 

[...] En France, la liberté d’expression est considérée comme un droit universel tandis qu’en Israël un tel hebdomadaire ne pourrait pas exister, à cause des lois qui interdisent “l’offense aux sensibilités religieuses”. Durant mes années de dessinateur j’ai dû me familiariser avec les lois restreignant la presse israélienne.

Mais notons bien que la loi contre les offenses des sensibilités religieuses n’est pas une loi contre le racisme, l’obscénité ou la diffamation (il y a d’autres lois pour ça). C’est une loi spécifique très draconienne, une vrai loi anti-Wolinski. La loi interdit toute illustration de Moïse, Jésus ou Mahomet d’une manière qui heurterait la sensibilité des croyants.

[...] Pour les français, cela semble aussi étrange car les lois qui limitent la liberté d’expression ont été retirées des textes à la fin du XVIIIème siècle.

En Israël, comme nous le savons, il n’y a pas de Constitution qui protège la liberté d’expression. Les partis religieux se sont opposés à ce genre de Constitution en 1948. En revanche la loi israélienne contre l’offense aux sensibilités religieuses est un héritage du mandat britannique. Elle fut importée par les colonisateurs britanniques depuis une autre colonie – l’Inde – en 1936 pour éviter que ne se reproduisent des émeutes violentes, religieuses et raciales comme celles de 1929.

Les émeutes de 1929 étaient-elles un événement unique ? Serait-il donc possible d’abolir les lois d’exception ? S’il y a eu un américain, un français ou un britannique pour penser ainsi, alors la réalité l’a giflé au visage lorsqu’un autre massacre a eu lieu dans la même ville, Hébron, en 1994.

Les britanniques avaient-ils donc raison en matière de législation ? Lorsque des groupes différents vivent côte-à-côte dans une petite zone, devrait-on censurer l’expression ? Le respect de nos voisins doit-il être plus sacré que la liberté d’expression ?

 

Source: http://www.les-crises.fr/en-israel-charlie-hebdo-naurait-meme-pas-eu-le-droit-dexister-par-ido-amin/

Benjamin Netanyahu, Premier ministre israélien à la manifestation "Je suis Charlie" à Paris le 11 janvier 2015 (à gauche sur la photo)

Benjamin Netanyahu, Premier ministre israélien à la manifestation "Je suis Charlie" à Paris le 11 janvier 2015 (à gauche sur la photo)

Partager cet article
Repost0

commentaires