Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 17:23

Ils nous avaient déjà fait le coup dans les années 1990 et 2000 de l'"islam des caves qui - non contrôlé - suscite la radicalisation" pour créer des mosquées à ciel ouvert afin d'empêcher cette radicalisation. Hors c'est le contraire qui s'est passé avec des attentats d'une force décuplée. Où s'arrêtera la soumission de la dite "république" "laïque" ? (Cf. "Soumission", de Michel Houellebecque)

 

La soumission a connu une acmé en février 2015, lorsque qu'un mois après les attentats de janvier 2015, un Conseil des ministres "particulier, car il est rare dans un Conseil des ministes de la république on parle d'une religion" (Manuel Valls) annonçait une "réforme de l'islam" avec "financements pour construire des mosquées, qui soient transparents et ne viennent pas de l'étranger." (sic)

 

Aujourd'hui, symbole sans doute ce que le philosophe Michel Onfray appelle la "gauche islamophile", un document publié sur le site du Parti socialiste le 1er février 2016 suscite la polémique et le malaise parmi les signataires eux-mêmes qui expliquent ne "pas avoir eu connaissance" du contenu du document. En cause cette petite ligne, à la fin des cinq pages du rapport, qui propose le développement d'écoles privées musulmanes :

 

«Il faut développer les établissements scolaires privés sous contrat» pour mieux «organiser la place de l'islam dans la République».

 

Une proposition étonnante, écrit Le Figaro, alors que la défense de l'école publique (et "laïque" Ndlr. ...) fait partie de l'ADN du PS.

 

Le groupe de travail du PS sur la "cohésion républicaine" (sic) a été créé en réaction aux attentats islamistes. Des attentats qui "ont précipité le mouvement", avait déclaré un journaliste de Rmc le matin du 26 février 2015.

 

Les attentats ont en effet rempli un rôle d'élément catalysant d'un curieux Etat, victime du syndrome de Stockholm, qui organise l'islam.

 

Est-ce à l'état d'"organiser" une religion ? Où est passée la loi dite de laïcité de 1905 et notamment son article 2 "La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte" ? Les Français ont-ils été consultés sur ce développement des écoles privées musulmanes ? Pourquoi cette mise devant le fait accompli ? Qui paiera ?

Un document du parti socialiste propose le "développement des écoles privées musulmanes" (Le Figaro)

Source: Un document de travail sur la laïcité sème le trouble au PS, Le Figaro, Par Mathilde Siraud Mis à jour le 11/03/2015 à 17:07 Publié le 11/03/2015 à 16:57

 

 

Repost 0
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 11:35

Six agents de sécurité qui devaient travailler au Bataclan ce soir du 13 novembre 2015 ne se se seraient pas présentés selon le chanteur du groupe qui jouait le soir des attentats le 13 novembre 2015.

Un article de La Dépêche.fr précise que "joints par RTL", "les forces de l’ordre ont" simplement "estimé que le témoignage du leader des Eagles of Death Metal n’était pas de nature à remettre en cause les conclusions de l’enquête."

Pourtant vu le nombre de morts, un tel témoignage venant de la part d'un témoin direct, devrait être en mesure de déclencher une petite enquête de plus par la Puissance publique auprès de l'employeur pour savoir, par exemple, pour quelles raisons les six agents prévus ne sont pas venus. 

Ou bien le chanteur affabule et délire, ou bien l'Etat ne fait pas son travail. Mais prendre son témoignage pour rien et dire qu'il n'est "pas de nature à remettre en cause les conclusions de l'enquête" est un peu rapide. L'Etat peut organiser une "journée d'hommage national" pour les victimes, une telle désinvolture dans cette réponse des "forces de l'ordre" est affligeante d'irrespect.

 

Le Bataclan était-il prévenu le soir des attentats ? Le leader des Eagles of Death Metal porte de très graves accusations

Attentats du 13 novembre 2015

 

Jesse Hughes, le leader du groupe Eagles of Death Metal, a sous-entendu que le Bataclan était au courant du carnage à venir le soir du 13 novembre 2015. Dans la nuit de mercredi à jeudi, il s’est confié à la chaîne américaine Fox Business sur la fusillade qui a fait 90 victimes dans la salle de spectacle.

 

Les agents de sécurité étaient-ils prévenus ?

 

Selon le chanteur, les terroristes étaient déjà dans le Bataclan avant le début du concert et les agents de sécurité auraient pu être des complices. « Quand je suis entré dans les coulisses, je suis passé devant un gars qui était censé faire la sécurité et il ne m’a même pas regardé », raconte-t-il. « Je suis directement allé voir le gestionnaire et je lui ai demandé qui était ce type ? Je lui ai dit que je voulais qu’on place un autre gars à sa place mais on m’a seulement répondu que d’autres gardes n’étaient pas encore arrivés. Ce n’est qu’après que j’ai découvert qu’il y avait six gardes, ou peut-être plus même, qui n’étaient pas venus du tout ». Allant encore plus loin, Jesse Hughues s’exclame ensuite : « Il semble assez évident qu’ils (les gardes) avaient une raison de ne pas se présenter ! »

 

Joints par RTL, les forces de l’ordre ont toutefois estimé que le témoignage du leader des Eagles of Death Metal n’était pas de nature à remettre en cause les conclusions de l’enquête.

ladepeche.fr

 

Source : Le leader des Eagles of Death Metal porte de très graves accusations contre le Bataclan, La Dépêche, Publié le 10/03/2016 à 09:20, Mis à jour le 10/03/2016 à 09:38

 

Le Point titre également un article :

 

"Bataclan: des complices dans la salle le soir des attentats ?"

 

Le chanteur d'Eagles of Death Metal a critiqué la sécurité et a laissé entendre que les terroristes auraient pu avoir des complices dans la salle.

Par Le Point.fr

Publié le 10/03/2016 à 10:50 | Le Point.fr

 

Le chanteur d'Eagles of Death Metal sort de sa réserve et de son extrême prudence quand il s'agissait de parler du Bataclan et des autorités françaises. Sur la chaîne américaine Fox Business, Jesse Hughes a donné son point de vue sur la sécurité de la salle de spectacles le soir du concert du 13 novembre : près de quatre mois après les attentats de Paris, il laisse entendre que les terroristes auraient pu avoir des complices dans la salle.

 

Il raconte notamment avoir été frappé dès son arrivée dans la salle de spectacle parisienne du comportement d'un des agents chargés de la surveillance. « Quand je suis arrivé, je suis passé devant le mec qui était censé être l'agent de sécurité surveillant les coulisses. Il ne m'a même pas regardé », affirme-t-il. Et de préciser en avoir averti le promoteur du concert. « Je lui ai dit : C'est qui ce mec ? Je veux quelqu'un d'autre. Mais il m'a répondu que certains agents n'étaient pas encore arrivés. J'ai finalement découvert que six agents et quelques ne se sont jamais pointés. » Et de conclure : « Il semble assez évident que ces hommes avaient une raison de ne pas venir. »

 

Ces insinuations ne devraient pas laisser les autorités indifférentes. Joints par RTL, les forces de l'ordre ont toutefois estimé que le témoignage du leader des Eagles of Death Metal n'était pas de nature à remettre en cause les conclusions de l'enquête.

 

Add. 12h22. Un article du Figaro en parle :

 

"Le leader des Eagles of Death Metal accuse la sécurité du Bataclan de complicité"

Le Bataclan était-il prévenu le soir des attentats ? Le leader des Eagles of Death Metal porte de très graves accusations

Add. 12 mars 2016. Le chanteur des Eagles of Death Metal s’excuse après ses propos sur le Bataclan

 

Après plusieurs jours, l’Américain a finalement décidé de s’excuser via un communiqué dans lequel il fait son mea culpa : « J'implore le pardon, humblement, du peuple français, du personnel et des agents de sécurité du Bataclan, de mes fans, de ma famille, mes amis, et de toute autre personne blessée ou offensée par les accusations absurdes que j'ai faites ». Il est même allé plus loin en rappelant que les affirmations selon lesquelles « quiconque affilié au Bataclan a joué un rôle dans les événements du 13 novembre sont non fondées et sans aucune base, et j'en assume l'entière responsabilité ».

Le leader des Eagles of Death Metal a enfin fini par mettre ses propos sur le compte de son état et a révélé : « être en proie à des cauchemars incessants et essayer, en suivant une thérapie, de trouer un sens à cette tragédie et à cette folie ».

 

Source: Le chanteur des Eagles of Death Metal s’excuse après ses propos sur le Bataclan, La Dépêche, Publié le 12/03/2016 à 11:02, Mis à jour le 12/03/2016 à 11:02

 

S'agissant des "cauchemars incessants", il y a peut-être ouverture de portes. Nous suggérons au chanteur des "Eagles of Death metal" en plus de la "thérapie", de consulter un prêtre, + faire une confession + et demander une prière de délivrance de la part du prêtre après la confession. +

Repost 0
8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 23:39
Hollande aurait-il snobé le dîner du CRIF ?

Retenu à Bruxelles par la prolongation d'un sommet extraordinaire UE-Turquie sur la crise des migrants, François Hollande a exceptionnellement été absent du 31e dîner du Crif, lundi 7 mars, a annoncé l'Elysée.

En son absence, c'est le Premier ministre qui a répondu, dans un discours préparé par le chef de l'Etat et complété par ses soins, aux inquiétudes de Roger Cukierman, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France.

Presque tous les prétendants à la primaire de la droite avaient fait le déplacement: Alain Juppé, François Fillon, Bruno Le Maire, Jean-François Copé, Nathalie Kociusko-Morizet,  Nadine Morano et Hervé Mariton. Le président des Républicains Nicolas Sarkozy, lui, est parti avant les discours.

Parmi les convives figuraient une petite dizaine de membres du gouvernement, dont Bernard Cazeneuve (Intérieur), Jean-Jacques Urvoas (Justice), Jean-Yves Le Drian (Défense), Najat Vallaud-Belkacem (Education) et Jean-Vincent Placé (Réforme de l'Etat), ainsi que les présidents des deux chambres du Parlement, Claude Bartolone et Gérard Larcher, la maire de Paris Anne Hidalgo, le procureur de la République François Molins, le préfet de police Michel Cadot.

 

«Nous vivons une vie retranchée»

«Nous vivons une vie retranchée. Nous avons le sentiment angoissant d'être devenus des citoyens de deuxième zone», avait souligné un peu plus tôt le président de la vitrine politique de la première minorité juive d'Europe, forte d'un demi-million de membres.

Pour le Premier ministre, «les Français juifs ne doivent pas douter de la France. (...) Les Juifs de France ont bâti la France. Ils doivent continuer de la bâtir !»

 

Source: https://francais.rt.com/france/16824-retenu-bruxelles-hollande-absent-diner

 

"Nous vivons une vie retranchée". C'est drôle, dans la réalité les Juifs occupent tous les plateaux médiatiques et les ministères.

Repost 0
8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 07:12

L'ex président du "Conseil constitutionnel" avait l'habitude de prier "Sainte Marianne" pour qu'elle nous libère "des rois et des papes" (sic).

La prière sacrilège de Jean-Louis Debré

Le mandat de président du Conseil constitutionnel de Jean-Louis Debré expire officiellement ce vendredi soir. Il laisse la place à Laurent Fabius. C'est la fin d'une grande carrière pour le fils de Michel Debré, l'un des pères de la Ve République.

 

Parfois, devant ses visiteurs et devant Marianne, il (Jean-Louis Debré. Ndlr.) lit ce poème d'un révolutionnaire anonyme, une prière républicaine : "Salut Marianne pleine de force, le peuple est avec toi. Le fruit de tes entrailles, la République, est béni. Sainte Marianne, délivre-nous vierge de la liberté, des rois et des papes. Ainsi soit-il".

 

Source: Conseil constitutionnel : quand Jean-Louis Debré fait son état des lieux, par Yaël Goosz vendredi 4 mars 2016 11:09

Priera-t-il aussi "sainte Marianne" de libérer, par exemple, la Grande-Bretagne de sa reine ? Pas sûr.

Après ça, des chrétiens qui ne veulent rien comprendre continuent de nous dire qu'il faut voter et s'investir dans la dite "république".

 

Repost 0
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 16:36

La médaille de l’ordre national de la Légion d’honneur" "est la plus haute distinction française". Cette décoration a pourtant été remise par François Hollande au prince héritier saoudien, sans aucune communication officielle.

Explications et réactions.

François Hollande remet la médaille de l’ordre national de la Légion d’honneur au prince héritier du Royaume d'Arabie Saoudite sans aucune communication officielle

La France met à l'honneur le terrorisme, la lapidation et la décapitation

 

Vendredi 4 mars 2016, dans le silence assourdissant des médias français, on apprend par l'agence de presse saoudienne SPA que François Hollande vient de remettre la Légion d'Honneur, plus haute distinction française au "Prince Mohammed bin Nayef bin Abdelaziz Al Saoud, Prince héritier, vice-président du Conseil des ministres et ministre de l'Intérieur"1. Cette nomination n'a pas été publiée au Journal Officiel.

 

L'Arabie Saoudite

 

L'Arabie Saoudite est une des dictatures les plus meurtrières de la planète. En 2015, 153 personnes ont été exécutées par pendaison, lapidation ou décapitation. C'est la pire année depuis 20 ans. L'année 2016 a été inaugurée par l'exécution de 47 personnes la même journée dont un opposant religieux Chiite, ce qui a déclenché une crise sans précédent avec l'autre grande puissance régionale: l'Iran. L'Arabie Saoudite est le régime le plus barbare de la planète. Les femmes adultères sont lapidées. On coupe la main aux voleurs. On coupe les mains et les pieds aux auteurs d'actes de banditisme. Les personnes reconnues coupables de diffamation ou d'avoir bu de l'alcool sont fouettées sur la place publique.

 

... Alors pourquoi cette décoration?

 

En 2015, La France a vendu pour 16 milliards d'euros d'armement dont 13 milliards au proche-orient. Le plus gros client de la France est… l'Arabie Saoudite. Si les pétrodollars servent à équiper le royaume saoudien qui se lance aussi dans ses propres guerres, comme celle qu'il mène au Yémen avec la bienveillance des occidentaux, la manne pétrolière est également utilisée pour équiper les voisins. Ainsi l'Arabie Saoudite finançait un contrat de 3 milliards d'euros destiné à la modernisation de l'armée libanaise. Contrat suspendu en raison du soutien jugé trop mou du Liban aux dirigeants Saoudiens dans leur persécution contre leurs opposants. Et puis, le tableau ne serait pas complet si on ne mentionnait pas les Mistral. En prenant prétexte de la situation en Crimée et de la guerre civile en Ukraine, Hollande avait refusé de livrer les Mistral aux Russes, violant ainsi un contrat pourtant signé en bonne et due forme 3.

 

... Cette remise intervient un an après les attentats de janvier qui ont ensanglanté la France. Après ces attentats revendiqués par Daesh, François Hollande avait remis la Légion d'Honneur à titre posthume à plusieurs victimes qui doivent aujourd'hui se retourner dans leur tombe en voyant qu'on décore aussi un des principaux leaders du régime qui inspire, arme et finance les plus grandes organisations terroristes de la planète. Le régime qui est décoré à travers l'un de ses principaux dirigeants est une dictature sanguinaire qui applique à la lettre la Charia, comme l'Etat Islamique.

 

Quelle est la différence entre Daesh, érigé faussement en ennemi numéro 1 de la France et l'Arabie Saoudite?

 

Comme Daesh, l'Arabie Saoudite lapide les femmes adultères, décapite les opposants, coupe les mains aux voleurs. Mais l'Arabie Saoudite vend du pétrole à la France et surtout lui achète des armes, beaucoup d'armes. On proposerait bien aux dirigeants de Daesh de passer quelques commandes d'armement à la France pour voir si on ne leur propose pas en plus la Légion d'Honneur. [1]

L'article de RT:

François Hollande remet la médaille de l’ordre national de la Légion d’honneur au prince héritier du Royaume d'Arabie Saoudite sans aucune communication officielle

La dépêche Afp Le Figaro qui précise que "la médaille de l’ordre national de la Légion d’honneur" "est la plus haute distinction française" :

François Hollande remet la médaille de l’ordre national de la Légion d’honneur au prince héritier du Royaume d'Arabie Saoudite sans aucune communication officielle

"Une distinction qui crée la polémique en raison de l'absence de communication de la part de l'exécutif au sujet de cette décoration", rapporte Nouvel Obs.

 

[A]ucune évocation d'une éventuelle décoration intervenant au cours de cette visite n'a fait l'objet de communication par l'Elysée vendredi dernier. Seul un "entretien" est inscrit à l'ordre du jour entre les deux responsables politiques.

Si l'Elysée est resté muet jusqu'au dimanche 6 mars, l'agence de presse saoudienne officielle - la Saudi Press Agency - a pour sa part vendu la mèche dès le vendredi en précisant que l'entrevue entre les deux hommes avait été l'occasion d'une remise de la légion d'honneur à Mohammed ben Nayef.

La président du Front, Marine Le Pen, a de son côté ironisé sur cette situation. "Si le président de la République fait ça discrètement, c'est peut-être qu'il a honte de son geste, ou peut-être qu'il considère que cette décoration n'est pas méritée."

Le porte-parole d'EELV, Julien Bayou, a protesté auprès de l'AFP : "C'est honteux, tout simplement. Le fait que ce soit fait en cachette renforce l'aspect honteux. La Légion d'honneur a valeur d'exemplarité, c'est censé être public. Cela montre que nous sommes otages de nos relations commerciales avec l'Arabie saoudite, comme avec le Qatar".

Des critiques se sont également élevées dans les rangs des Républicains, le député Thierry Solère affirme que la France devrait "être plus ferme" et "exiger un comportement différent" de l'Arabie saoudite.

La remise de la plus haute distinction française civile et militaire, par François Hollande à son hôte apparaît d’autant plus révoltante que les droits de l’homme sont toujours incroyablement mis à mal par le royaume de Riyad. Depuis le début de l'année, le régime saoudien a procédé à 70 exécutions. La dernière a eu lieu ce dimanche avec la décapitation d'un ressortissant saoudien condamné à mort pour meurtre.

Le 2 janvier, 47 personnes avaient été mises à mort en une seule journée pour "terrorisme" dans le royaume, notamment le dignitaire et opposant chiite saoudien Nimr al-Nimr, dont l'exécution a provoqué une crise diplomatique entre Ryad et Téhéran. En 2015, 153 personnes ont été exécutées en Arabie saoudite, selon un décompte de l'AFP basé sur des chiffres officiels, un niveau inégalé depuis 20 ans dans ce royaume ultra-conservateur régi par une interprétation rigoriste de la loi islamique.

 

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a justifié cette décoration ce lundi sur France Inter. Une explication de texte mise à mal par un important lapsus, révélateur d'une diplomatie française davantage tournée vers les contrats commerciaux que par le respect des droits de l'homme.

"C'est une tradition démocra… diplomatique, diplomatique. C'est une vraie tradition diplomatique qui peut étonner, il faut la prendre comme telle", a expliqué Jean-Marc Ayrault.

Enfin, cette décoration intervient 24 heures après la médiatique interview accordée par François Hollande au magazine "Elle". Estimant dans les colonnes de l'hebdomadaire féminin que le harcèlement est "une atteinte à la liberté de mouvement et d'expression [...] une violation sournoise des droits les plus fondamentaux des femmes". Le chef de l'Etat avait alors affirmé être " féministe".

 

François Hollande fait le grand écart des valeurs. Surtout quand on sait que l'Arabie Saoudite est très loin de traiter la femme à l'égale de l'homme. [4]

Sources

 

[1] La France met à l'honneur le terrorisme, la lapidation et la décapitation, SputnikNews, 17:36 06.03.2016, par Philippe Alain

[2] François Hollande a remis la légion d'honneur au prince héritier saoudien, a annoncé Ryad, RT en français, 5 mars 2016, 16:36

[3] Hollande décore le prince héritier d'Arabie, Par Le Figaro.fr avec AFPMis à jour le 06/03/2016 à 14:52 Publié le 06/03/2016 à 14:16

[4] Légion d'honneur au prince héritier saoudien : la polémique en 5 actes, Nouvel Obs, Edouard LamortPublié le 07 mars 2016 à 15h38

 

Repost 0
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 14:29

Les critiques du Premier ministre Manuel Valls à l'égard de la politique d'accueil migratoire d'Angela Merkel dans un entretien au groupe de presse régional allemand paru le 13 février [1], ainsi que celles du 13 février à Munich "contre la politique d'ouverture aux réfugiés de la chancelière et sa proposition d'un mécanisme permanent de répartition dans l'UE" [2] n'auront été que des mots en l'air.

 

Malgré que le président ait lui-même reconnu que "nous avons eu la preuve que des terroristes peuvent utiliser le cheminement des réfugiés" [3], François Hollande aux côtés de la chancelière allemande a affirmé aujourd'hui que "la France et l'Allemagne travaillent dans le même esprit et avec la même volonté" face à la crise migratoire et que la France "respectera(it) son engagement" d'accueillir 30 000 migrants comme elle s'y est engagée auprès de l'UE. [4] 

Migrants : "la France et l'Allemagne travaillent dans le même esprit" (François Hollande)

Sources

 

[1] Valls critique la politique migratoire de Merkel, Par Lefigaro.fr avec AFPMis à jour le 12/02/2016 à 13:44 Publié le 12/02/2016 à 13:14

[2] Migrants. Hollande reçoit Merkel avant le sommet crucial UE-Turquie, Ouest-France - Publié le 04/03/2016 à 08:48

[3] Merkel promet d'agir "vite" contre le terrorisme, en réponse à Hollande, SputnikNews, International, 08:26 26.11.2015(mis à jour 10:43 26.11.2015

[4] Crise migratoire - Hollande : Paris et Berlin "travaillent dans le même esprit", Source AFP, Le Point, Publié le 04/03/2016 à 13:29 | Le Point.fr

Repost 0
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 12:07

Le chantage au mondialisme ou le chaos ne se réalise pas seulement depuis les Etats-Unis, mais des deux côtés de la Manche aussi pour le maintien de l'UE mondialiste.

 

On nous bassinait ces derniers jours avec le "démantèlement du camp des migrants de Calais", relogés en réalité dans des containers neufs mis en place juste à côté, les toiles de tente seules étant démantelées. Les migrants de Calais sont sans doute maintenus dans ce camp en attente d'un envoi généralisé du jour au lendemain de l'autre côté de la Manche au cas où les Anglais voteraient mal lors du prochain referendum.

 

Dans une interview au quotidien britannique Financial Times (en anglais) aujourd'hui, le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, se sert des migrants comme otages d'un chantage politique au maintien de l'Angleterre dans l'Union européenne. En cas de "Brexit", la France ne retiendra plus à Calais les migrants souhaitant traverser la Manche !

 

"Le jour où cette relation sera rompue, les migrants ne seront plus à Calais", avertit Emmanuel Macron. [1]

 

Une prise de position du ministre de l'Economie que François Hollande et David Cameron réunis jeudi à Amiens (Somme) pour un sommet franco-britannique, ne devraient pas manquer d'accentuer et de renouveler.

 

Cette menace d'envoyer les milliers de migrants de l'autre côté de la Manche laisse accroire que le gouvernement britannique n'aurait pas les moyens d'empêcher une invasion - ce qui est faux -, le Premier ministre britannique David Cameron, fait en réalité campagne contre le "Brexit" avant le référendum réalisé sur le sujet et a lui-même averti les électeurs britanniques qu'en cas de vote pour une sortie de l'Union européenne, il "n'y aurait rien qui empêcherait des milliers de personnes de traverser la Manche du jour au lendemain".

 

De qui se moque-t-on ?

"Brexit" : un chantage au mondialisme ou le chaos des deux côtés de la Manche aussi

Add. 17h35. Cela n'a pas loupé. Lors du sommet franco-britannique à Amiens, le président français François Hollande a averti aujourd'hui qu'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne aurait des conséquences multiples, notamment sur la question des "migrants" :

 

"Il ne faut pas faire peur, mais dire la vérité: il y aura des conséquences si le Royaume-Uni quitte l'UE, il y aura des conséquences dans beaucoup de domaines", a-t-il déclaré aux côtés du premier ministre britannique David Cameron, en évoquant notamment la gestion de la crise migratoire. [2]

 

Conclusion. Ils se servent des migrants comme des objets, des choses dont ils se servent et qu'ils déplacent à leur gré pour réaliser leur politique mondialiste. Y aura-t-il un politique pour s'en indigner ?

"Brexit" : un chantage au mondialisme ou le chaos des deux côtés de la Manche aussi

Sources

 

[1] En cas de "Brexit", la France ne retiendra plus les migrants à Calais, affirme Emmanuel Macron, Francetv info avec AFP, Mis à jour le 03/03/2016 | 10:03, publié le 03/03/2016 | 08:03

[2] Migrants: Hollande avertit des conséquences d'un Brexit, Par Lefigaro.fr avec AFPMis à jour le 03/03/2016 à 17:15

Repost 0
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 13:37

De l'argent sorti des impôts et du chapeau magique des emprunts bancaires qui sont autant de dettes de plus à la charge des européens pour régler la "crise des migrants."

Tandis que les autorités françaises poursuivaient le démantèlement relogement des migrants de Calais et que des milliers de migrants restaient bloqués à la frontière gréco-macédonienne, le Commissaire européen à l'Aide humanitaire, Christos Stylianides, devait proposer ce mercredi à Bruxelles d'allouer une partie de l'aide humanitaire de l'UE aux pays qui doivent accueillir massivement réfugiés et migrants. L'enveloppe serait de 700 millions d'euros sur trois ans.

Une enveloppe de 700 millions d'euros de l'UE pour les migrants

Source: Crise des migrants : l'Europe propose une aide inédite aux pays en première ligne, A la Une / politique / international / crise des migrants / Publié le 02/03/2016 . Mis à jour à 11h56 par SudOuest.fr avec AFP

Repost 0
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 11:48

Nous informons nos lecteurs que le site "Christroi.over-blog" est censuré par "Google" depuis quelques jours avec des pages soit-disant contrefaites. Il faut "ignorer cet avertissement" et signaler à "Google" que le site consulté ne comporte aucune menace. Ces pages ne sont en rien contrefaites, il n'y aucun risque à les consulter, le site "Christroi.over-blog" étant protégé et hébergé par la plateforme "OverBlog".

 

Censure

Le site "Democratie-royale.org" est victime de la même censure :

Censure
Repost 0
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 11:55

La crise des migrants est l'occasion pour l'Oligarchie mondialiste de lancer une campagne de la peur sous direction américaine autour de la menace d'une dislocation de l'Union Européenne du fait de la crise des migrants.

 

Selon un article du Parisien aujourd'hui, la crise des migrants est l'occasion pour les Etats-Unis de "prendre la tête d'un règlement international d'urgence à la crise des réfugiés syriens, sous peine, s'alarment les experts, de voir s'effondrer des pays du Moyen-Orient et l'Union européenne."

Crise des migrants : chantage au mondialisme ou le chaos

"Les Etats-Unis sont sous pression pour prendre la tête d'un règlement international d'urgence à la crise des réfugiés syriens, sous peine, s'alarment des experts, de voir s'effondrer des pays du Moyen-Orient et l'Union européenne.

 

...Soulignant que "la crise actuelle des réfugiés est de loin la plus grave depuis la fin de la Seconde guerre mondiale", l'ex ambassadeur des Etats-Unis en Irak et en Syrie, Ryan Crocker, estime que cet afflux potentiel de millions de déplacés "n'est pas un problème pour le Moyen-Orient, ni pour l'Europe, (mais) un problème pour le monde et pour l'Amérique".

Pire: cet ancien diplomate donne écho aux inquiétudes de responsables américains qui évoquent ces dernières semaines en privé une menace "existentielle" sur l'Europe et il redoute lui aussi que "le flot de réfugiés défasse l'Union européenne en tant que construction politique".

...M. Crocker réclame au gouvernement américain d'organiser au plus vite "un sommet mondial sur les réfugiés" car "ni la région (le Moyen-Orient, ndlr), ni l'Europe ne peuvent surmonter" la crise.

Mais, selon l'ambassadeur américain, l'administration Obama a jusqu'à présent péché par "manque de leadership", alors que seule l'Amérique "peut faire la différence" pour régler la crise.

- 'Crise mondiale' -

Accusée par ses opposants de conduire une politique étrangère "isolationniste" à l'égard du monde arabe et de l'Europe et de ne plus vouloir se mêler des conflits armés régionaux, l'administration démocrate défend sans relâche son engagement diplomatique et humanitaire pour la Syrie.

Le secrétaire d'Etat John Kerry a même reconnu lundi soir, pour la première fois, que la crise des réfugiés était un "défi mondial" et non plus uniquement "régional" pour le Moyen-Orient et l'Europe. Il a admis qu'il s'agissait dorénavant d'un "test pour nous tous" et non plus du "problème de quelqu'un d'autre".

 

Source: Crise des réfugiés: Washington sous pression pour empêcher l'Europe de s'effondrer, Le Parisien, 01 Mars 2016, 08h31 | MAJ : 01 Mars 2016, 08h31

 

"Les Etats-Unis sont sous pression pour prendre la tête d'un règlement international d'urgence à la crise des réfugiés syriens" : c'est l'histoire du pompier pyromane.

 

Une "crise des migrants" qui ne ne vient pas de nulle part

 

La "crise des migrants" intervient dans un contexte géopolitique où depuis 2011, les administrations américaine et israélienne ont encouragé et soutenu contre un gouvernement souverain en Syrie, les dits "rebelles syriens" (des combattants qui ne sont pas syriens mais étrangers, libyens, libanais, qatari, saoudiens, Al Qaeda et Daech) [1], dans un but de réalisation d'objectifs géopolitiques et sans doute de maîtrise de l'énergie [2].

 

Pendant que l'Etat d'Israël demandait une "intervention massive" en Syrie, le Pape Benoît XVI, appelait, lui, à la cessation de toutes violences en Syrie, et avertissait que le "conflit généralisé" (en Syrie) était une menace qui pourrait "avoir des conséquences fortement négatives pour le pays et toute la région." [3]

 

La crise des migrants provoquée par l'administration américaine est donc l'occasion à présent de mettre les peuples européens sous la pression d'un chantage, celui du mondialisme ou du chaos.

 

Les peuples européens donneront-ils les clefs de leur avenir à des gens qui ont délibérément provoqué une crise qu'ils prétendent régler à présent ?

 

Dans ce contexte où les responsabilités des migrations provoquées par le chaos engendré dans des régions volontairement destabilisées sont clairement définies, les dirigeants européens qui ne dénonceraient pas cette manipulation et ce chantage sont complices.

Sources

 

[1] Monseigneur Tournyol du Clos Archimandrite Grec-Catholique Melkite, Association Saint Pierre d'Antioche et de tout l'Orient, n° 45, mai 2012

[2] Refondation énergétique du Moyen-Orient : La plaque tectonique syrienne, AgoraVox, par chems eddine Chitour, lundi 16 juillet 2012

[3] Le pape Benoît XVI évoque la Syrie, Le Figaro, Par AFP Publié le 21/06/2012 à 13:05

Repost 0
29 février 2016 1 29 /02 /février /2016 22:50

Pendant que les SDF français meurent seuls, en silence, dans la rue, dans le froid, loin du regard de l'Etat et des medias, le "démantèlement du camp de migrants de Calais" signifie qu'ils seront désormais "contraints" d'être logés dans des containers installés le mois dernier avec "lit, électricité et chauffage[1] ou d'"être transférés dans un centre d'accueil en France, loin de Calais et donc du Royaume-Uni."

 

Calais: des migrants "contraints" d'aménager dans des containers "mis en place juste à côté"

"Deux solutions se présentent pour les migrants contraints de quitter le camp (de Calais Ndlr.). Ils peuvent se tourner vers les containers aménagés mis en place juste à côté. Des centaines de places sont disponibles. Sinon, ils peuvent être transférés dans un centre d'accueil en France, loin de Calais et donc du Royaume-Uni.

 

... Jusqu'au dernier moment, tôt ce lundi 29 février, l'heure du début de l'opération de démantèlement du camp de migrants de Calais (Pas-de-Calais) est restée secrète", (sic) selon France Tv Info qui rapporte l'information aujourd'hui. [2]

Calais: des migrants "contraints" d'aménager dans des containers "mis en place juste à côté"

Sources

 

[1] Calais : des conteneurs pour loger les migrants dans la "jungle", France Info, par Matthieu Darriet lundi 11 janvier 2016 16:49

[2] Migrants à Calais : des affrontements lors du démantèlement du camp, France Tv Info, Mis à jour le 29/02/2016 | 22:41, publié le 29/02/2016 | 22:38

Repost 0
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 20:08
20 pays impliqués dans la chaîne d’approvisionnement des bombes de Daesh

Plus de 50 sociétés de 20 pays, notamment la Turquie, les Etats-Unis et les Pays-Bas, ont produit, vendu et fait transiter des centaines de composants, tels que détonateurs, câbles et fils, utilisés par Daesh pour produire des engins explosifs.

 

Les terroristes de Daesh ont fabriqué et déployé des bombes artisanales à une échelle «quasi-industrielle», indique l’ONG britannique Conflict Armament Research (CAR) dans un rapport publié après une enquête longue de 20 mois. D’après cette étude, les bombes artisanales fabriquées à l’aide de composants bon marché et facilement accessibles sont devenues «la signature» de l’Etat islamique.

 

... Au total, 13 sociétés turques se sont révélées être impliquées dans la chaîne d’approvisionnement des djihadistes. «La Turquie est le centre de transit le plus important pour les composants utilisés dans la fabrication de bombes artisanales par les forces de Daesh. Ces composants comportent des précurseurs chimiques, des bidons, des cordons détonateurs, des câbles et des fils que des sociétés turques ont fabriqué ou vendu avant que les forces de Daesh n’en fassent l’acquisition en Irak ou en Syrie», lit-on dans le rapport.

 

... Ces composants ont été découverts sur les champs de bataille autour des villes irakiennes de Mossoul, Rabia, Kirkouk, Tikrit et la ville syrienne de Kobani. CAR a pu rassembler ces preuves grâce à la collaboration de ses partenaires kurdes syriens, de la police fédérale irakienne et du gouvernement régional du Kurdistan.

 

Les auteurs du rapport ont déclaré avoir essayé de contacter les sociétés liées aux composants, mais ces dernières n’ont pas répondu ou ont simplement mentionné ne pas se soucier du destinataire final de leurs produits. Des entreprises basées au Brésil, en Roumanie, au Japon, en Chine, en Suisse, en Autriche et en République tchèque ont également aussi impliquées, toujours d’après le rapport.

 

Source : Une étude montre que 20 pays sont impliqués dans la chaîne d’approvisionnement des bombes de Daesh, Rt en français, 25 févr. 2016, 17:22

Repost 0
27 février 2016 6 27 /02 /février /2016 10:24

Pendant que les migrants sont logés dans des chateaux [1], des conteneurs aménagés à Calais et ailleurs, types algécos modulaires neufs et sécurisés comme il en existe sur les chantiers de construction [2], avec lit, électricité et chauffage [3], les agriculteurs français meurent et se suicident (à raison de deux par jour, 600 suicides d'agriculteurs par an) [4] sans que leurs manifestations se succédant les unes aux autres depuis deux ans n'aboutissent à rien.

Des slogans "On n'est pas des migrants", "vive Marine Le Pen", au passage de François Hollande au Salon de l'agriculture.

François Hollande hué, sifflé et insulté au Salon de l'agriculture : un dommage collatéral

François Hollande a été hué par des éleveurs à son arrivée au Salon de l'agriculture samedi 27 février. [5]

François Hollande a été hué et insulté par des éleveurs peu après son arrivée samedi au Salon de l'Agriculture, qui s'ouvre dans un climat de crise profonde.

 

Des agriculteurs, revêtus pour certains de t-shirts noirs marqués "Je suis éleveur je meurs", ont sifflé le président François Hollande en scandant "Démission!", une heure après son arrivée au Salon de l'agriculture. [6]

 

Les slogans

 

François Hollande, de retour d'une longue tournée dans le Pacifique et en Amérique latine, a inauguré tôt ce samedi matin le salon de l'agriculture, Porte de Versailles. Accueilli par une haie de drapeau de la FNSEA, il s'est d'abord entretenu avec Xavier Belun, président de la FNSEA à 6H47. «Si je suis là aujourd'hui c'est pour montrer qu il y a une solidarité nationale», et «on va tout faire» pour aider l'agriculture, car «en défendant l'agriculture je défends toute la nation», a déclaré le président. «Vous arrivez dans un contexte difficile. Un contexte de crise profonde. Elle dure», et «il y a beaucoup de désespérance, beaucoup de colère», lui a confié le chef de la FNSEA, entouré de membres du syndicat drapeaux à la main.

 

Mais le calme aura été de courte durée: une heure après le début de sa visite, des éleveurs, revêtus pour certains de t-shirts noirs, ont hué le président en lui demandant de «démissionner et de se casser», selon notre journaliste sur place (voir sa vidéo en fin d'article). «C'est l'état d'urgence pour l'élevage!», lance l'un d'eux. «Bon à rien», «on n'est pas des migrants», «connard», «fumier» et autres insultes ont fusé tandis que le président progressait au milieu d'une haie hostile d'éleveurs. «Il s'en fout complètement de nous», clame un autre. «Ca fait un an qu'on mène des actions en France, personne ne nous écoute», renchérit un troisième. [7]

 

Un dommage collatéral

 

En, février 2015, les sanctions européennes contre la Russie avaient déjà coûté 21 milliards d'euros à l'UE.

 

François Hollande hué, sifflé et insulté au salon de l'agriculture est un dommage collatéral pour les sanctions prises par l'Occident contre la Russie. Comme la Russie était le premier pays de destination des exportations européennes notamment françaises pour les produits agricoles, l'embargo russe sur les denrées alimentaires décrété par Moscou en août 2014 en réponse aux sanctions occidentales handicape fortement les producteurs européens et pose des problèmes sérieux pour écouler les produits agricoles français. [8]

 

Notes

 

[1] Des migrants de Calais sont arrivés à Tantonville. Partis mardi soir, ils sont arrivés dans la nuit au château du canton d’Haroué. Est Républicain 27/01/2016 à 09:18, actualisé à 14:26

[2] Calais. Les migrants désormais logés dans des conteneurs, Ouest-France - Modifié le 11/01/2016 à 18:33 | Publié le 11/01/2016 à 18:30

[3] Calais : des conteneurs pour loger les migrants dans la "jungle", France Infon, par Matthieu Darriet lundi 11 janvier 2016 16:49

[4] En Bretagne, 600 croix érigées en hommage aux agriculteurs suicidés, Par lefigaro.fr , AFP agence Mis à jour le 11/10/2015 à 21:52 Publié le 11/10/2015 à 17:07

[5] VIDEO. François Hollande hué par des éleveurs à son arrivée au Salon de l'agriculture, France Info, 27/02/2016

[6] VIDEO. François Hollande hué au Salon de l'agriculture, Le JDD, 27 février 2016

[7] François Hollande hué et insulté au Salon de l'Agriculture, Par lefigaro.fr Mis à jour le 27/02/2016 à 09:53 Publié le 27/02/2016 à 08:40

[8] 600 fermiers français se suicident par an, la faute aux sanctions antirusses?, Sputnik News, 21:28 26.02.2016(mis à jour 23:00 26.02.2016)

 

Repost 0
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 10:25
Actes de cruauté dans un abattoir du Gard certifié "bio"

Moutons torturés, cochons et bœufs saignés alors qu’ils sont conscients… L'association protectrice des animaux L214 rend public ce mardi de nouvelles horribles images d’un abattoir, qui a la particularité d’être "bio" (Attention, ces images peuvent choquer).

 

Attention, images choc ! L’association lyonnaise L214, connue pour avoir révélé le sort de poussins broyés vivants en 2014 et les conditions d’abattage abjectes endurées par des bovins, ovins et porcins dans un abattoir d’Alès (Gard) remet ça. Cette fois, c’est l’abattoir du Vigan, à 60 km à l’ouest d’Alès, qui fait les frais de leur caméra cachée, placée dans l’enceinte du bâtiment par un complice entre juin 2015 et février 2016.

 

Que voit-on dans ce montage de quatre minutes ?

 

Des moutons terrorisés, violemment balancés contre une grille en métal. Un cochon qui devrait être étourdi par un coup de pince électrique sur le front, mais qui finit lentement brûlé, car l’outil est défectueux. Un bœuf et un cochonnet pendus à une patte, encore conscients - ils se débattent, les yeux grand ouverts – mais saignés quand même...

 

Employé sadique

 

Suprême infamie : un employé sadique au visage flouté s’amuse à donner des coups de pince électrique à des moutons qui sursautent, et l’on entend son rire d’ogre s’élever dans le bâtiment d’une blancheur clinique. Ambiance...

 

Cerise sur le gâteau : l’abattoir gardois dans le collimateur est certifié bio… une ensemble de pratiques agricoles qui revendiquent le respect du bien-être animal. Une publicité assurément mensongère dans le cas du Vigan. [1]

 

L’association, qui « milite pour la fin de l’élevage et la fermeture des abattoirs » selon ses propres termes, a utilisé la même méthode qu’à Alès : une personne ayant accès à l’abattoir y a posé une caméra qui a tourné des images pendant quelques journées entre mai 2015 et février 2016. Comme d’habitude, les images sont accablantes.

 

Contacté par 20 Minutes lundi dans la soirée, le directeur de l’abattoir, Laurent Kauffmann, n’avait pas encore vu les images, mais expliquait qu’une « reprise de conscience des animaux après une électronarcose, sans visiblement d’actions correctives de la part du personnel, ça peut arriver. Mais ça ne devrait pas arriver », ajoute-t-il. Quant aux cas de manipulations brutales des moutons, Laurent Kauffmann précise qu’il n’est « pas en mesure de dire si ces choses sont effectivement arrivées, mais si c'est le cas c’est une faute professionnelle. »

 

Le rapport du vétérinaire qui a visionné les images conclut à « l’absence d’encadrement technique permanent des opérateurs permettant de s’assurer du respect des procédures » et déplore « des opérateurs peu formés et encore moins sensibilisés à la protection animale ». L’expert indépendant, qui qualifie toutefois les abattoirs « d’antichambres de la mort », estime que le cas particulier de maltraitance des ovins « doit faire l’objet de sévères sanctions professionnelles et judiciaires ». [2]

 

Ce qui est plus étonnant, c'est que cet abattoir s'avère un petit établissement de proximité, spécialisé dans la vente directe et certifié bio par l'organisme Ecocert – même si seulement 5 % de sa production est issue de l'agriculture biologique. On y tue chaque année 250 bovins, 200 cochons et 6 000 agneaux, soit 240 tonnes de viande par an, à peine 6 % des quantités débitées à l'abattoir d'Alès. L'établissement emploie seulement trois salariés, et ses locaux, qui datent de 1985, ont été modernisés en 2010 et en 2014. Et pourtant, il ne respecte non seulement pas la réglementation en bio mais pas non plus les normes minimales communes à tous les abattoirs.

 

"Il semble y avoir eu des fautes professionnelles. Si elles sont avérées, nous devrons agir en conséquence", reconnaît Laurent Kauffmann, le directeur de l'abattoir, contacté par Le Monde lundi soir avant d'avoir pu visionner les vidéos. Mais, insiste-t-il, l'abattoir est "agréé", "contrôlé tous les jours par une personne des services vétérinaires et une fois par an par la direction départementale de la protection des populations (DDPP)" et les salariés "suivent des formations sur le bien-être animal et les bonnes pratiques d'abattage".

 

Commission d’enquête parlementaire

 

"Nous avons une image idyllique de la production bio. En réalité, il n'y a pas de mort bio ou de mort douce. La viande heureuse n'existe pas, argue Brigitte Gothière, porte-parole de L214. Il est temps de regarder en face et avec honnêteté la réalité de l’abattage des animaux, une réalité dont même les abattoirs à taille humaine et certifiés ne peuvent masquer la cruauté."

 

L'association a déposé une plainte contre l'abattoir du Vigan, mercredi, devant le tribunal de grande instance d'Alès. Elle lance également une pétition demandant la création d’une commission d’enquête parlementaire sur les abattoirs. Fin octobre, après le scandale d'Alès, plusieurs sénateurs avaient déjà demandé la création d'une telle commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie. Quelques jours plus tard, 90 personnalités – Eva Joly, José Bové, Luc Ferry ou encore Michel Drucker – signaient un manifeste pour appuyer cette demande. Mais depuis, rien n'a avancé, l'abattoir d'Alès rouvrant même après deux mois de fermeture administrative. "Quand le scandale retombe, tout le monde oublie, mais les animaux, eux, continuent de subir des actes de cruauté, relève Brigitte Gothière. On demande donc des contrôles dans tous les abattoirs pour que les normes soient, au minimum, respectées." [3]

 

Sources:

 

[1] VIDEO. Nouvelles images insoutenables de cruauté dans un abattoir du Gard, Nouvel Obs, Publié le 23-02-2016 à 07h46Mis à jour à 09h03

[2] VIDEO. Les terribles images tournées dans un abattoir «bio» du Gard, 20 Minutes, Publié le 23.02.2016 à 07:05, Mis à jour le 23.02.2016 à 09:47

[3] Actes de cruauté dans un abattoir du Gard certifié bio, Le Monde, mardi 23 février 2016

 

 

. Scandale alimentaire : des animaux encore conscients au moment de leur mise à mort

Repost 0
22 février 2016 1 22 /02 /février /2016 15:32

Un deux poids deux mesures de plus. Monseigneur Aillet, évêque du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron connu pour son combat pour la défense des plus faibles et la vie, contre l'avortement, a été pris pour cible lors du "jugement de San Pantzar", carnaval basque à Saint Jean de Luz. Son effigie a été brûlée en place publique : de l'"humour", disent les organisateurs. "Essayez avec un imam ou un rabbin, on verra si «drôle» !", a ironisé dans un tweet l'abbé Pierre Amar du diocèse de Versailles, qui dénonce un "deux poids deux mesures."

Deux poids deux mesures de l'effigie brûlée de Mgr Aillet

Le jugement de Zanpantzar est une vieille tradition du carnaval basque. Chaque année, on brûle en place publique un géant de paille censé exorciser le mal et annoncer l'arrivée des beaux jours. Cette année, le mannequin, vêtu d'une soutane, était à l'effigie de Monseigneur Aillet, évêque de Bayonne connu pour son combat contre la banalisation de l‘avortement. Le discours précédant le bûcher, habituellement politiquement orienté, ne laissait guère de place au doute: «San Pantzar! C'est toi qui veut empêcher les femmes de disposer de leur corps? Cela t'amuse de comparer l'avortement à Daech?», ont crié les organisateurs, l'association culturelle locale Donibane Ziburuko Ihauteriak.

 

Mehdi Ouraoui, membre du conseil national du parti socialiste, qui était présent à cette cérémonie populaire a pour sa part tweeté: «A St Jean, au procès de Zanpantzar, internationalistes on juge aussi le FN et féministes on juge @MgrMAillet! #Fier»

 

Chaque année, une cible est brûlée. Parfois San Pantzar prend le costume d'un politicien. Mais il est vrai qu'il est rare qu'il soit aussi identifiable. La soutane en papier, qui a été allumée pour mettre le feu à l'ensemble du pantin de paille est un symbole reconnaissable du catholicisme.

 

Le chargé de communication du diocèse Thibault Luret a interpellé la mairie de la Ville, qui a autorisé la tenue du carnaval.

 

Il rappelle le sort des chrétiens d'Orient pour dénoncer un acte «qui dans un contexte difficile pour les chrétiens cautionne sous couvert d'humour les persécutions».

 

D'autres, comme l'abbé Pierre Amar du diocèse de Versailles, dénoncent un deux-poids, deux mesures. «Brûler la figure d'1 évêque c'est de «l'humour» Essayez avec 1 imam ou 1 rabbin, on verra si c'est «drôle»», a-t'il tweeté.

 

Source : L'effigie de l'évêque de Bayonne brûlée en place publique lors d'un carnaval, Le Figaro, Par Eugénie Bastié Publié le 22/02/2016 à 12:26

 

Repost 0
22 février 2016 1 22 /02 /février /2016 09:47
5000 terroristes de l'Etat islamique infiltrés en Europe

Entre 3000 et 5000 djihadistes se sont infiltrés en Europe.

 

Dans un entretien publié jeudi (18 février Ndlr.) au journal allemand Neue Osnabrücker Zeitung le directeur d'Europol Rob Wainwright a averti que

 

"l'Europe est actuellement confrontée à la menace terroriste la plus élevée depuis dix ans. ... Nous pouvons nous attendre à des attaques de Daech ou d'autres groupes terroristes religieux quelque part en Europe." [1]

 

Selon le responsable d'Europol, 3 000 à 5 000 terroristes entraînés par Daesh se sont infiltrés en Europe. Il ajoute que ces agents infiltrés vont obliger les Etats Européens "à faire face à de tout nouveaux challenges". [2]

 

Fin janvier, Rob Wainwright avait déjà prévenu que Daesh avait développé "une nouvelle capacité de combat pour effectuer une campagne d'attaques d'ampleur", concentrées en particulier sur l'Europe.

 

Le rapport réalisé par les analystes d'Europol affirmait alors que Daesh "prépare de nouvelles attaques (...) dans des Etats membres de l'UE, et en particulier en France".

Sources:

 

[1] 5000 djihadistes se trouveraient en Europe, Par lefigaro.frMis à jour le 21/02/2016 à 19:05 Publié le 21/02/2016 à 19:03

[2] 3 000 à 5 000 terroristes de Daesh se seraient infiltrés en Europe, selon Europol, Publié le 20/02/2016 . Mis à jour à 17h21 par SudOuest.fr

Repost 0
22 février 2016 1 22 /02 /février /2016 09:35
Migrants : l'Autriche renforce sa présence militaire aux frontières

L'Autriche a annoncé ce dimanche un renforcement militaire le long de ses frontières pour faire face à l'afflux de migrants. Ainsi, dès lundi, 450 soldats supplémentaires, et des effectifs de police militaires seront présents en cas de difficultés. En tout, 1.450 soldats et réservistes seront désormais affectés à la surveillance des frontières autrichiennes.

 

Ces troupes patrouilleront le long de la frontière et contrôleront les personnes et les véhicules entrant dans le pays, a précisé le ministère de la Défense dans un communiqué.

Une compagnie de police militaire basée à Salzbourg se tiendra prête à intervenir «pour faire face à des groupes de personnes violentes ou pour les empêcher de franchir la frontière», est-il encore précisé. Ces renforcements seront particulièrement importants à douze points frontaliers avec la Slovénie, l'Italie et la Hongrie.

Cette mesure intervient alors que l'Autriche a inauguré vendredi un strict quota journalier de demandeurs d'asile admis sur son territoire, malgré les critiques de l'Union européenne. Désormais, le pays n'accepte plus que 80 demandeurs d'asile chaque jour sur son territoire. Depuis le début de l'année en moyenne, l'Autriche reçoit 250 demandes par jour. 3.200 migrants par jour seront autorisés à transiter vers d'autres pays, soit plus de 950.000 migrants jusqu'à la fin de l'année. La Commission européenne a qualifié les quotas autrichiens de «clairement incompatibles» avec le droit européen.

 

Source: Face à l'afflux de migrants, l'Autriche renforce sa présence militaire aux frontières, Le Parisien, 21 Févr. 2016, 16h34 | MAJ : 21 Févr. 2016, 16h33

 

Repost 0
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 17:54

Invité de Ruth Elkrief lundi 15 février sur BFMTV, Philippe de Villiers a affirmé que les hommes politiques français "ont une responsabilité criminelle".

 

"Ils ont du sang sur les mains", a même ajouté le fondateur du Mouvement pour la France. "Je pense aux attentats du 13 novembre, si on avait rétabli les relations diplomatiques avec la Syrie, on aurait eu les renseignements sur le cerveau des attentats. Et si on avait rétabli le contrôle aux frontières, on aurait empêché les allers et venues des kalachnikovs et des terroristes qui sont venus sur les terrasses pour tuer des petits français", a-t-il soutenu.

Repost 0
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 17:41

Valeurs de la république ?

En sortant lundi pour protester contre l'abattage de 98 platanes, Katia Lipovoï, habitante du quartier de Beaulieu à Poitiers, ne s'attendait pas à être brutalement interpelée, menottée et mise en garde à vue. Heureusement, les témoins oculaires ont tourné une vidéo de cette scène de violence intempestive.

 

La vidéo montrant une arrestation musclée d'une retraitée de 72 ans, sortie avec d'autres militants protester contre l'abattage de 98 platanes dans le quartier de Beaulieu à Poitiers, a créé un tollé sur les réseaux sociaux. D'ailleurs, les internautes ont raison de s'indigner

Tout comme d'autres militants, Katia Lipovoï, membre de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), est sortie le 15 février pour prendre part à une action de protestation contre le projet de la mairie d'abattre 98 arbres de son quartier. Tout comme d'autres militants, elle manifestait derrière une barrière de sécurité mise en place par les autorités locales. Sauf qu'elle a eu le malheur de faire tomber une barrière derrière laquelle se trouvaient les forces de l'ordre.

 

Violente arrestation d'une dame de 72 ans manifestant contre l'abattage de platanes

Source : Poitiers: une retraitée violemment arrêtée pour avoir manifesté pour des platanes, SputnikNews, 13:14 18.02.2016(mis à jour 13:51 18.02.2016)

Repost 0
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 11:13

Les employés pourraient travailler jusqu'à 60 heures en période exceptionnelle. La mise en esclavage pour "faire avancer le pays par le dialogue social" et "garantir des droits réels" ? Ubuesque :

Nous voulons faire avancer le pays par le dialogue social, garantir davantage des droits réels et rendre les entreprises plus compétitives. ... Le renvoi à la négociation n'est en aucun cas un recul des droits des salariés.

Myriam El Khomri, Ministre du Travail et de l'Emploi, Les Echos

Temps de travail : El Khomri veut "faire avancer le pays par le dialogue social" par la force, au besoin

Comme le voulait le patronat, le projet de loi promet plus de "souplesse", plus de latitude pour la négociation du temps de travail.

 

"Nous voulons rendre les entreprises plus compétitives", la ministre du Travail, Myriam El Khomri, souhaite assouplir le modèle français, en revoyant notamment le temps de travail. Selon le projet de loi, les employés pourraient travailler jusqu'à 60 heures par semaines en périodes exceptionnelles. [1]

 

Dans un entretien aux Echos, le "faire avancer le pays par le dialogue social" n'empêche pas El Khomri d'annoncer vouloir faire passer sa "réforme du code du travail" en force, au besoin, et d'utiliser l'article 49.3 de la constitution, permettant l'adoption d'un texte sans vote parlementaire. [2]

 

Ce texte qui prévoit un assouplissement du code et du marché du travail devrait "crisper une partie de la gauche et des syndicats", nous dit-on. Mais pour Myriam El Khomri, dans l'entretien aux Echos, "Il n’y a aucun recul des droits des salariés". Travailler jusqu'à 60 heures revient à "réduire la précarité du travail et améliorer les droits des salariés" !

 

Pour El Khomri, "l’objectif est de s’adapter aux besoins des entreprises. Elles pourront par exemple, par accord, moduler le temps de travail sur l’année et au-delà d’une année - un besoin de notre industrie, notamment automobile et aéronautique, pour être plus compétitive. Elles pourront aussi prévoir des durées de travail jusqu’à 46 heures hebdomadaires pendant 16 semaines. Mais le maximum hebdomadaire reste le plafond européen de 48 heures." [3] Ah dommage !

La durée légale du travail resterait à 35 heures. Autrement dit, les heures supplémentaires débuteraient toujours à la 36e heure. Mais la durée maximale d’une semaine de travail serait portée à 60 heures. Un cas déjà possible « pour des circonstances exceptionnelles, sous réserve d’accord de l’inspection du travail ». Sauf que Myriam El Khomri veut faire sauter cette demande d’autorisation. Lors d’un passage à vide économique, ou dans le cas de la conquête de nouveaux marchés, l’entreprise pourrait moduler librement le temps de travail et le salaire des employés pour cinq années maximum. Si l’accord préalable des salariés est prévu, ceux qui refuseront pourront être licenciés pour « cause réelle et sérieuse ». Jusqu’ici, le salarié qui refusait la nouvelle version de son contrat de travail pouvait être licencié économique. [4]

 

Le projet de loi sera présenté le 9 mars en Conseil des ministres.

 

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a estimé ce jeudi que le projet de loi porté par la ministre du Travail, Myriam El Khomri,était une "réforme importante" proposant "plus de souplesse, plus de flexibilité, et des protections repensées". [5]

Sources

 

[1] Temps de travail : les employés pourraient travailler jusqu'à 60 heures en période exceptionnelle, Lci.tf1, 18/02/2016 à 06h32

[2] Réforme du Code du travail : El Khomri n'exclut pas de passer en force, Lci.tf1, Edité par avec , le 18 février 2016 à 07h25 , mis à jour le 18 février 2016 à 07h32.

[3] Myriam El Khomri : «Il n’y a aucun recul des droits des salariés», Les Echos, Le 17/02 à 20:42

[4] 35 heures, licenciement : El Khomri déverrouille, Dernières Nouvelles d'Alsace, 18/02/2016 à 05:00

[5] Macron salue le projet de loi El Khomri, Par Lefigaro.fr avec AFPMis à jour le 18/02/2016 à 10:52 Publié le 18/02/2016 à 10:48

 

Repost 0
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 08:34

On aura tout vu, la Turquie viole l'espace aérien grec sous prétexte d'"une opération de l'Otan contre les passeurs de migrants..." :

L'agence publique grecque ANA a annoncé que des avions de combat turcs sont entrés à plusieurs reprises dans l'espace aérien grec avant une "opération de l'Otan contre les passeurs de migrants" en mer Egée. Selon l'agence, plus de 20 violations de l'espace aérien grec ont été réalisées par six avions de guerre au-dessus des îles de l'est et du centre de la mer Egée.

 

Deux des avions turcs étaient armés et ont été pris en chasse à deux reprises par des avions de combat grecs.

 

Selon la dpêche Afp Le Figaro qui rapporte l'information, "ces incidents interviennent au moment où un groupe naval de l'Otan est sur le point de lancer des patrouilles dans les eaux séparant la Turquie de la Grèce afin de dissuader les passeurs de faire traverser des milliers de migrants fuyant les conflits principalement en Syrie et en Irak pour rejoindre l'Europe, parfois au péril de leur vie."

 

La Grèce craint qu'Ankara n'utilise la crise des migrants pour renforcer sa présence en mer Egée où les deux pays membres de l'Alliance se disputent la souveraineté de certaines îles.

 

En 1996, un incident sur l'îlot de Kardak (Imia en grec), proche des côtes occidentales turques, disputé depuis plusieurs années par Ankara et Athènes, avait failli dégénérer en conflit armé.

La Grèce s'est dite disposée à travailler avec la Turquie contre les réseaux de passeurs, mais réclame qu'Ankara applique un accord bilatéral de retour des migrants arrivants sur le sol grec. Des milliers de migrants continuent de traverser quotidiennement la mer Egée en provenance de Turquie, certains y perdant la vie.

Des avions turcs violent l'espace aérien grec

Source : Des avions turcs violent l'espace aérien grec, Par lefigaro.fr avec AFPMis à jour le 16/02/2016 à 06:19 Publié le 15/02/2016 à 23:29

Repost 0
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 11:39

Selon l'"Agence arabe syrienne d'informations", le président syrien Bachar al-Assad a accordé un entretien à l'Afp sur les développements en Syrie et dans la région dans lequel il accuse la France de soutenir "politiquement les terroristes", et même de les avoir soutenus "militairement dans certains cas". 

 

Extrait :

Journaliste : Quel est votre commentaire sur la démission de Laurent FABIUS ? Pensez-vous que cela changera à la politique de la France à votre égard ? Est-il possible de faire un geste à l’égard de Paris, par exemple sur la lutte contre le terrorisme pour essayer de convaincre la France de changer d’attitude à votre égard ?

Monsieur le Président : Le changement de personnalités n’est pas vraiment d’une grande importance, c’est plutôt le changement des politiques qui compte. L’administration française a presque totalement changé entre Sarkozy et Hollande. Mais pour nous les politiques n’ont pas changé. Elles ont demeuré, des politiques de sabotage dans la région, directement à l’appui du terrorisme. Nous ne devons donc pas supposer que c’est le ministre des affaires étrangères qui est l’artisan des politiques. C’est plutôt tout l’Etat, et notamment le président de la république qui les conçoit. Pour ce qui est de la Syrie, je ne pense pas qu’elle doit faire un geste envers la France. C’est plutôt à la France d’agir pour combattre le terrorisme. Jusqu’à présent elle soutient politiquement les terroristes, et même les soutenait militairement dans certains cas. Il incombe à présent à la France d’adopter des politiques contraires, ou de changer de politiques pour combattre le terrorisme. Surtout que des centaines de Français ont payé de leurs vies ces politiques erronées.

La France "soutient politiquement les terroristes, et même les soutenait militairement dans certains cas" (Bachar el Assad)
Repost 0
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 16:53

Il collectionne les bides :

DE LA COMM' - L'interview du chef de l'Etat jeudi à la télévision n'a pas fait plus que l'audience traditionnelle du journal de 20 heures.

 

L’interview jeudi de François Hollande sur TF1 et France 2 a rassemblé au total 9,8 millions de téléspectateurs sur les deux chaînes, à peu près l’audience habituelle du 20-Heures. Pourquoi l’intervention du chef de l’Etat, qui est plus est le jour du remaniement du gouvernement, n’a-t-elle pas suscité plus de curiosité ?

 

"Le temps d'une explication". Pour Arnaud Champremier-Trigano, directeur de l’agence de communication Mediascop, cette opération de communication était obligée. "Au lendemain d’une grande loi sur la réforme de la Constitution et d’un remaniement, c’était normal que le temps d’une explication arrive", appuie-t-il vendredi dans le Grand direct de l’actu, sur Europe 1. Mais cet épisode télévisé, s’il semblait obligé, n’a pas connu de grand succès car les téléspectateurs n’en attendaient rien. Ils ont vu dans les événements politiques des derniers jours "de la très petite politique" et n’avaient, d’avance, aucune confiance dans l’intervention qui allait suivre.

 

Un "sommet du vide". La lassitude des citoyens de la "politique politicienne", notamment avec la montée de l’abstention, est depuis longtemps sur toutes les lèvres. Mais pour Sylvain Fort, fondateur de l’agence de communication Steele et Holt, elle a atteint un palier supplémentaire jeudi. "J’ai vu hier soir un président de la République qui a basculé dans quelque chose qu’on n’avait pas vraiment vu jusque là", lance-t-il. "Au moment même où il transforme l’Elysée en QG de campagne, il nous dit 'Je ne pense pas à 2017'. Cette contradiction-là, les Français la perçoivent immédiatement... Donc ils zappent et ils vont voir Plus belle la vie."

 

Le communiquant estime que les hommes politiques sont, de manière générale, "arrivés aux limites de l’exercice" de communication, "au sommet du vide". Arnaud Champremier-Trigano compare les liens entre les politiciens et les Français à "une relation de couple", qui fluctue habituellement au gré de l’actualité. Il craint cependant que le discrédit de la parole présidentielle ne perdure, cette fois-ci, et conclut à "une absence complète de l’effet de communication".

 

Flop de l'entretien télévisé de François Hollande

Source: Pourquoi l'interview de François Hollande a-t-elle été un flop ?, Europe 1, 12h28, le 12 février 2016, modifié à 14h14, le 12 février 2016

Repost 0
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 15:39

Les critiques à l'égard du cap suivi à Berlin dans le dossier des réfugiés ne cessent de croîtreAlors que François Hollande avait demandé le 3 septembre un "mécanisme d'accueil permanent et obligatoire" des réfugiés, le retournement de veste attendu du président sur l'accueil des migrants était déjà arrivé une première fois trois mois plus tard le 25 novembre 2015, suite attentats du vendredi 13 novembre 2015 à Paris dans une conférence commune avec Angela Merkel à l'Elysée et retransmise en direct sur "BfmTv" où il avait estimé qu'il fallait "avoir une politique qui puisse être plus effective pour le contrôle de nos frontières", en reconnaissant que "des terroristes peuvent utiliser le cheminement des réfugiés"... Cette déclaration intervenait trop tard.

 

Le retournement de veste général se poursuit.

 

Aujourd'hui, malgré un "renforcement" des contrôles allemands sur une partie de la frontière française le 16 novembre, la politique d'accueil permanent et obligatoire qui continue d'être la ligne suivie par Angela Merkel, est critiquée par le Premier ministre Manuel Valls qui, dans un entretien au groupe de presse régional allemand à paraître demain, Funke, estime que la politique d'ouverture aux réfugiés de la chancelière Angela Merkel n'est pas "tenable dans la durée" :

 

Accueil des migrants : le retournement de veste général se poursuit

"Cette politique qui était temporairement justifiée n'est pas tenable dans la durée", a répondu Manuel Valls à la question de savoir s'il soutenait "la politique d'Angela Merkel d'ouverture des frontières ouvertes", dans l'entretien au groupe de presse régional allemand.

"Nos capacités d'accueil limitées, les tensions de ces dernières semaines - en Allemagne mais aussi ailleurs en Europe - nous obligent à dire les choses clairement: l'Europe ne peut pas accueillir tous les migrants en provenance de Syrie, d'Irak ou d'Afrique", affirme le Premier ministre français. 

 

"L'Europe doit reprendre le contrôle de ses frontières et sa politique migratoire et d'asile" a-t-il ajouté. 

Source: Valls critique la politique migratoire de Merkel, Par Lefigaro.fr avec AFPMis à jour le 12/02/2016 à 13:44 Publié le 12/02/2016 à 13:14

Repost 0
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 06:28
"Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents" : Laurence Rossignol promue ministre de la famille

Battue deux fois aux législatives et tenue à distance du fauteuil de maire de Compiègne par son opposant de droite Philippe Marini, la socialiste compiégnoise Laurence Rossignol poursuit néanmoins son chemin sur le plan national. Elle a été nommée ce jeudi ministre de la Famille, de l’Enfance et des Droits des femmes.

 

Source: Oise : Laurence Rossignol promue ministre de la Famille et de l’Enfance, Le Parisien, Alexis Bisson (avec C.B.) | 11 Févr. 2016, 20h40 | MAJ : 11 Févr. 2016, 20h40

 

Le nouveau ministre est connu pour avoir déclaré : "Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents. Donc la république doit leur offrir... Chaque enfant doit pouvoir accéder à des lieux qui lui permettront lui-même ensuite de faire son choix. Et c'est le cadre de l'école publique", dans l'émission Ce soir ou jamais du 5 avril 2013. Le site Arretsurimages a retrouvé l'extrait video (ci-dessous).

 

Des propos qui rappellent ceux de l'ancien ministre de l'Education nationale Vincent Peillon qui voulait "arracher l'élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel, pour après faire un choix." (JDD 2 septembre 2012)

Laurence Rossignol poursuivra en diffamation tous ceux qui lui attribueront ces propos : "Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents. Ils appartiennent à l'État". Depuis plusieurs mois, cette citation de la sénatrice socialiste Laurence Rossignol traîne sur la toile pour alimenter plusieurs rumeurs et une pétition du collectif Civitas. Or, Rossignol assure ne pas avoir prononcé cette phrase. @si a retrouvé l'extrait vidéo.

 

Voici la citation exacte : "La laïcité, c'est ce qui protège l'enfant et garantit aux enfants les mêmes droits et l'accès aux mêmes valeurs. Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents. Donc la République doit leur offrir... [elle est coupée]. Chaque enfant doit pouvoir accéder à des lieux qui lui permettront lui-même, ensuite, de faire son choix. C'est le cadre de l'école publique".

 

La suite sur www.arretsurimages.net

Repost 0