Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 15:33

Anne-Marie Le Pourhiet, professeur de droit public, auteur de Droit constitutionnel, dénonce le véritable coup d’État (totalitaire) mené par le pouvoir et le Président de la république française, lui-même.

Une question fondamentale se pose dès lors : comment le président de la République peut-il décider seul, alors que le peuple français a juridiquement rejeté l’intégralité du traité, de faire cependant ratifier par voie parlementaire la majeure partie des dispositions qu’il contenait au motif que celles-ci « n’auraient pas fait l’objet de contestations » ? (…) La démarche du président de la République prétendant interpréter seul la volonté du peuple français est totalement arbitraire et confine à la dictature. (Altermedia.info)

Le texte complet via le Blog d'Anne Kling

 

 

. Anne-Marie Le Pourhiet : « L’Union européenne est consubstantiellement anti-démocratique »

Repost 0
16 octobre 2007 2 16 /10 /octobre /2007 10:57
Signe encourageant, les Français non encore totalement anesthésiés parviennent à penser à 62% (dépêche AFP) que les media ne sont pas indépendants du pouvoir politique. 

Les autres? Ils suivent aveugles, tels des veaux qui vont à l'abbatoir et s'imaginent lire, voir ou écouter des media idiots-visuels indépendants. Rappelons simplement que les grands journaux,
déficitaires, continuent de bénéficier de larges subventions de la caste, sans lesquelles ils auraient disparu depuis longtemps... Ce sont donc les Français qui au travers des impôts entretiennent ces journaux, "nationaux"..., entretiennent ces "journalistes", qu'ils ne veulent plus et rejettent depuis longtemps. "Liberté" & "démocratie"...
Repost 0
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 23:57
11/10/2007 21:16
 
PARIS (AFP) - Dieudonné jugé en appel pour avoir comparé les juifs à des "négriers"
L'humoriste Dieudonné, déjà condamné en première instance à 5.000 euros d'amende pour des propos publiés en 2004 où il comparaît les "juifs" à des "négriers", a comparu jeudi après-midi devant la cour d'appel de Paris.
Le parquet général a demandé à la 11e chambre de la cour d'appel de confirmer le jugement de première instance. Le délibéré a été fixé au 15 novembre.
C'est dans le Journal du Dimanche (JDD) du 8 février 2004 que Dieudonné avait tenu les propos incriminés : "+Sale nègre, les juifs auront ta peau+, voilà le genre de slogans que j'ai entendus. Ce sont tous ces négriers reconvertis dans la banque, le spectacle et aujourd'hui l'action terroriste qui manifestent leur soutien à la politique d'Ariel Sharon. Ceux qui m'attaquent ont fondé des empires et des fortunes sur la traite des Noirs et l'esclavage".
... L'humoriste a fait appel de sa condamnation, tandis que la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) et le Consistoire central de France ont demandé une augmentation des dommages-intérêts afin qu'ils reflètent "l'importance du préjudice subi"....
Repost 0
5 octobre 2007 5 05 /10 /octobre /2007 09:21

04/10/2007 21:41

 
PARIS (AFP) - "Parler vrai" tous azimuts de Bernard Kouchner devant la presse diplomatique
Le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner s'est livré jeudi devant la presse diplomatique à un exercice qu'il affectionne: le "parler vrai" sur les sujets les plus sensibles, de l'Iran à Mugabe en passant par le Darfour et son propre avenir politique.
Revenant sur ses propos controversés sur l'Iran, il a déclaré qu'"on pouvait se cacher derrière les mots" mais que "quand on évoque le bombardement sur un pays, en gros, ça s'appelle la guerre".
Repost 0
4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 15:53

Le Figaro, Le retour des tentes au coeur de Paris, 04 octobre 2007



Des militants du DAL (Droit au logement) et des familles de mal logés, notamment africaines, ont installé plusieurs dizaines de tentes. ...

Ils réclament 100.000 logements... 

En pleine mobilisation, les députés ont adopté un projet de loi créant le droit au logement pour tous à partir de 2008... 

                                              ***

Bientôt le droit au logement pour l'humanité toute entière...

Repost 0
2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 13:02
Dominique Strauss-Kahn, le nouveau directeur du FMI..., s’est dit « déterminé à engager sans tarder les réformes dont le FMI a besoin pour mettre la stabilité financière au service des peuples en favorisant la croissance et l'emploi ». On mesure le cynisme du propos lorsqu’on sait que ce politicien a enseigné au contraire, à Sciences Po, les vertus du concept monétariste scélérat du NAIRU (le taux de « chômage minimum », éventuellement très élevé, qui stabilise l’inflation), que la BCE applique aussi, méthodiquement, dans sa politique monétaire" (Communiqué de presse de Jean-Marie Le Pen).
Repost 0
25 septembre 2007 2 25 /09 /septembre /2007 12:40
  ... Le président de l’université Columbia, vivement critiqué pour avoir offert hier une tribune à un apôtre de la destruction d’Israël, s’est livré à un réquisitoire qui a visiblement surpris le président iranien : «Dans mon pays, on montre du respect pour ses invités», a répondu celui-ci, choqué par «les insultes et les affirmations incorrectes» de son interlocuteur, «cette personne» dont il n’a jamais prononcé ni le nom, ni le titre. 

... «Vous avez manifesté tous les signes d’un comportement mesquin et cruel», a accusé le président de Columbia en rappelant les exécutions sommaires en Iran, y compris celles de deux adolescents homosexuels. Quant à la négation de l’Holocauste, parmi la litanie des griefs énumérés, «elle vous rend ridicule», a dit Bollinger à son hôte, coupable soit de «provocation irritante», soit d’une «ignorance» impardonnable. 

Déplorant son «traitement inamical influencé par les médias», et se présentant lui-même comme «un universitaire», Ahmadinejad s’est demandé si «la déclaration» qui venait d’être lue n’était pas «un vaccin» destiné à protéger les étudiants d’une autre vérité. Et de s’étonner des «vagues d’injures» à son encontre, «venant de groupes qui croient à la liberté d’expression». 

... Quant aux exécutions, «la peine de mort existe bien aux États-Unis». Les homosexuels? «Il n’y en a pas en Iran. L’homosexualité, ça existe chez vous, pas chez nous» (
Le Figaro, 25 septembre 2007). 

Qualifié de «dictateur minable et cruel» par un de ses hôtes, Mahmoud Ahmadinejad a répondu de la manière la plus provocante à New York, mettant en doute la version officielle des attentats terroristes du 11 septembre 2001.
«Pourquoi est-ce arrivé? Quelle en est la cause? Quelles sont les conditions qui ont mené à ça? Qui était vraiment impliqué? Qui a vraiment orchestré ça?» s'est-il interrogé après avoir réitéré son souhait de déposer une gerbe à Ground Zero.

Sur l'holocauste, Ahmadinejade dément avoir nié l'holocauste:  "«Je n'ai pas dit que ce n'était pas arrivé du tout. J'ai dit: pourquoi n'encourage-t-on pas plus de recherches sur l'Holocauste?» Et de se demander si les Palestiniens devaient en payer le prix. 

«Nous aimons toutes les nations. Nous aimons le peuple juif», a-t-il dit avant d'appeler à la tenue d'un référendum pour déterminer l'avenir des «gens de Palestine».

«Je suis ici pour défendre le droit d'Ahmadinejad de se faire entendre», a pour sa part déclaré Fatemeh Farsh, une étudiante d'origine iranienne. «Nous n'avons pas besoin que les Israéliens nous disent comment penser ou quoi dire.» (
cyberpresse, Ahmadinejad se défend en terrain hostile, mardi 25 septembre 2007).

"Le leader iranien a tenté de mettre à profit ce débat pour rejeter les accusations qui le poursuivent, notamment celle de nier l'existence de l'Holocauste, et pour promouvoir le droit pour la république islamique de poursuivre un programme de développement nucléaire civil. Il a à nouveau assuré que l'Iran ne cherchait pas à se doter de l'arme nucléaire. 

"Interrogé sur l'Holocauste, dont il nie l'ampleur, il a répondu: «Je ne dis pas que cela ne s'est pas produit du tout. Je dis qu'on pourrait faire des recherches supplémentaires.» (
Cyberpresse, Le président iranien se fait tancer à Columbia, lundi 24 septembre 2007). 


 "Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré lundi que parler de guerre contre son pays était de la «propagande», affirmant que «les États-Unis et la France ne parlaient pas pour le monde» entier, quand ils évoquent une action armée contre l'Iran. 

... Pourquoi y aurait-il besoin d'une guerre?», a-t-il demandé, lors d'une vidéo-conférence avec le club national de la presse à Washington" (
Cyberpresse, Parler de guerre avec l'Iran est de la «propagande», selon Ahmadinejad, lundi 24 septembre 2007).
Repost 0
24 septembre 2007 1 24 /09 /septembre /2007 07:44

24/09/2007 07:57

NEW YORK (AFP) - Visite controversée du président iranien à New York

M. Ahmadinejad, arrivé dans l'après-midi aux Etats-Unis selon les médias iraniens, doit participer lundi à un débat à l'Université de Columbia et prononcer mardi un discours à l'ONU au cours duquel il entend présenter "les solutions de l'Iran pour régler les problèmes du monde".
Avant son départ, il a déclaré que l'Iran n'avait pas besoin de l'arme nucléaire et ne s'acheminait pas vers une guerre avec les Etats-Unis. "Vous devez comprendre que nous n'avons pas besoin d'une bombe atomique. Quel besoin avons-nous d'une bombe?", a-t-il lancé dans un entretien à la chaîne de télévision américaine CBS diffusé dimanche soir.
"Il est faux de penser que l'Iran et les Etats-Unis se dirigent vers la guerre. Pourquoi dire cela? Pourquoi devrions-nous aller à la guerre?", a-t-il ajouté. "Notre programme est très transparent. Nous sommes sous la supervision de l'Agence (internationale de l'énergie atomique, AIEA). Tout est sur la table. Nous n'avons rien à cacher", dit-il, précisant: "Nos activités sont très pacifiques". "Dans les relations internationales aujourd'hui, la bombe atomique ne sert à rien. (...) Le temps de la bombe est passé", selon lui.
Le président de Columbia, Lee Bollinger, a justifié l'invitation du dirigeant iranien, expliquant que l'établissement était "engagé dans l'échange d'idées". Il a assuré que les questions posées seraient directes, et que M. Ahmadinejad aurait à s'expliquer. "Je vais dire aussi que la liberté de parole est une question clef, et une valeur centrale de notre société", a-t-il déclaré dans un communiqué.
Reflétant l'opinion, la presse tabloïd a été virulente ces derniers jours, avec des titres tels que "tu peux garder ta gerbe", adressés au "diabolique président iranien", décrit comme "un monstre".
Selon le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Mohammad Ali Hosseini, une "visite du site des deux tours (détruites dans les attentats du 11 septembre 2001) pour rendre hommage aux victimes fait toujours partie du programme du président Ahmadinejad, même si certains essaient de l'annuler".
Les autorités de New York ont refusé cette visite "pour des raisons de sécurité". Dans l'interview à CBS, M. Ahmadinejad a souligné qu'il n'insisterait pas.
Ce séjour a tout pour attiser les passions et les critiques. Le dirigeant iranien a ouvertement appelé à la destruction de l'Etat d'Israël et mis en doute l'existence de l'Holocauste, ...
Les New-Yorkais ont été surtout choqués par le souhait exprimé par M. Ahmadinejad de visiter Ground Zero. Des figures politiques de New York et des groupes de juifs militants conduisent l'opposition à la visite.
Repost 0
23 septembre 2007 7 23 /09 /septembre /2007 17:49

Blog d'Anne Kling

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad foulera le sol américain demain lundi et cet événement met en transes certaines organisations que nous connaissons bien à présent. Il s’adressera à l’Assemblée générale des Nations Unies et se rendra également à la prestigieuse Université de Columbia qui l’a invité pour un débat.

 
Université qui a refusé tout net de s’aplatir devant les menaces et pressions, au nom de la liberté d’expression. Comme Ahmadinejad est sans cesse assimilé à un Hitler moderne, le doyen de l’Université, John Coatsworth, n’a d’ailleurs pas craint d’affirmer que, la chose eût-elle été possible, Hitler aurait également été invité de la même façon : « Si Hitler était allé devant la Ligue des nations ou à quelque autre réunion à New York, si Hitler s’était rendu aux Etats-Unis et avait souhaité une tribune où s’exprimer…. s’il avait été désireux d’engager le débat et la discussion, accepté d’être contesté par les étudiants et professeurs de l’université, nous l’aurions certainement invité ».
 
Justement, fidèle à sa tradition de libre débat, l’université de Columbia a posé quelques conditions au président iranien : il ne se contentera pas de faire un discours mais devra répondre aux questions et le doyen a précisé qu’il s’agirait de questions sensibles, du genre : négation de l’holocauste, destruction de l’Etat d’Israël, soutien au terrorisme international, ambitions nucléaires, etc.
Les organisations juives, qui clament sur tous les tons leur « dégoût » de l’attitude de l’université de Columbia, ont prévu des manifs monstres autour du campus.
Ces mêmes organisations demandent d’ailleurs carrément qu’Ahmadinejad soit arrêté dès son arrivée sur le sol américain, au motif qu’il serait un criminel de guerre international. Toute une équipe de juristes a planché sur la question et s’apprête à interpeller le ministère de la Justice. Le rêve serait de le déférer sans plus attendre en justice pour incitation au génocide. (Suite)
Repost 0
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 14:07

"Si les sanctions actuelles ne sont pas suffisantes, je souhaite des sanctions plus fortes, mais ce n'est pas exclusif d'un dialogue avec les Iraniens",... The Associated Press 

Repost 0
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 13:34



Bernard Kouchner Kouchner devant le Centre des études internationales et stratégiques, jeudi à Washington. Reuters.

Le pitre des Affaires étrangères, dans une pitoyable provocation qui décrédibilise un peu plus notre pays, "a été brièvement interrompu par des activistes antiguerre. «Non à la guerre en Iran !», ont crié deux femmes appartenant à l’association «Codepink : des femmes pour la paix», avant d’être rapidement expulsées de la salle. «Bush + Kouchner = va-t-en guerre sans frontières», pouvait-on lire sur une banderole faisant allusion aux récentes déclarations du ministre français des Affaires étrangères sur l'éventualité d'une «guerre» avec l'Iran.

«Il incite à la peur et nous n’avons pas besoin de voir la France suivre la politique étrangère de Bush», a déclaré à l’AFP Gaëlle Murphy, 53 ans. «Dimanche, Kouchner a dépassé Bush.»  (
LIBERATION.FR : vendredi 21 septembre 2007).
Repost 0
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 10:24

Bernard Kouchner se dit prêt à aller à Téhéran "en faveur d'un dialogue permanent avec les Iraniens"... (Cyberpresse)

Avec un tel "diplomate", qui est allé hier jeudi 
prendre ses directives devant les principales organisations juives américaines, la provocation et l'ironie à la tête de l'Etat n'ont plus de limite ! 

Repost 0
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 09:41

Je relève ce matin cet entrefilet WASHINGTON (AFP) qui indique assez où le ministre des Affaires étrangères (c'est le cas de le dire!) va chercher ses directives: 

"Jeudi, le ministre devait rencontrer en début d'après-midi Robert Gates au Pentagone. Pour le secrétaire américain à la Défense, la diplomatie reste "la meilleure approche" face à l'Iran, même si "toutes les options restent ouvertes".


M. Kouchner devait le même jour accueillir les responsables des principales organisations juives américaines... 
" (Fin de citation)

Et les responsables des principales organisations catholiques, Kouchner a-t-il été les visiter?

Repost 0
17 septembre 2007 1 17 /09 /septembre /2007 17:06

Rtl.fr

La France évoque de plus en plus clairement la possibilité d'une guerre contre l'Iran. Après Bernard Kouchner dimanche sur RTL (lire l'article), c'était au tour de François Fillon lundi après-midi. A chaque fois, le mot guerre a été utilisé. La "tension est à son extrême" avec Téhéran en raison de la crise nucléaire, a dit le Premier Ministre, tout en affirmant que la diplomatie avait encore sa place...

Repost 0
17 septembre 2007 1 17 /09 /septembre /2007 15:27

Lejdd.fr

La
phrase faisait sourire ou prêtait à l'ironie lorsque Nicolas Sarkozy bavardait avec George Bush autour de quelques hot dogs en plein mois d'août, elle amuse beaucoup moins aujourd'hui qu'elle est signée Irna, l'agence de presse officielle iranienne. 

La voix de Téhéran, et par son intermédiaire le pouvoir politique ennemi des Etats-Unis, n'ont que très peu goûté la sortie de Bernard Kouchner, dimanche soir, lors du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. Parlant de l'issue de l'épineux dossier du nucléaire iranien, le ministre français des Affaires étrangères a prévenu qu'il "faut se préparer au pire, et le pire, c'est la guerre", même s'il a dit espérer qu'on n'en était pas là.

"Les occupants de l'Elysée sont devenus les exécutants de la volonté de la Maison blanche et ont adopté un ton encore plus dur, encore plus incendiaire et plus illogique que celui de Washington", a ajouté Irna. Le porte-parole de la diplomatie iranienne, Mohammad Ali Hosseini, a pour sa part jugé que cette déclaration "porte atteinte à la crédibilité de la France". Cette dernière sortie de Bernard Kouchner, quelques semaines après sa "maladresse" sur l'Irak, lorsqu'il avait appelé à la démission du Premier ministre Nouri al Maliki avant de s'excuser, s'est également attirée les foudres de Vienne, où se tient ce lundi et pendant toute la semaine la conférence de l'Agence internationale de l'énergie atomique, organe onusien chargé de négocier plus de transparence et l'abandon de l'enrichissement d'uranium avec l'Iran.

... Hôte de la réunion de l'AIEA à Vienne, la ministre des Affaires étrangères autrichienne a, elle aussi, sévèrement tancé son homologue français. "Le collègue Kouchner est le seul à pouvoir expliquer ce qu'il a voulu dire. Il m'est incompréhensible qu'il ait eu recours à une rhétorique martiale en ce moment", a dit Ursula Plassnik.

... Mais c'est davantage la position de Nicolas Sarkozy qui est attendue. Comme l'a rappelé François Hollande, le chef de l'Etat avait déjà menacé l'Iran lors de son discours de politique étrangère devant la conférence des ambassadeurs. "Un Iran doté de l'arme nucléaire, c'est inacceptable, et je pèse mes mots", avait-il dit, parlant de "la crise la plus grave pour l'ordre mondial". Avant de prévenir, lui aussi, que les sanctions à l'ONU était la seule démarche "qui puisse nous permettre d'échapper à une alternative catastrophique: la bombe iranienne ou le bombardement de l'Iran". Le mot guerre en moins, ce sont exactement les propos tenus par un Bernard Kouchner dans la droite ligne de son président, et dans la mire, désormais, de l'Iran.

Repost 0
16 septembre 2007 7 16 /09 /septembre /2007 22:29

Nos dirigeants commencent à dévoiler leurs plans par la bouche du mondialiste et socialiste Kouchner.

De retour du Proche-Orient, il a fait savoir que la crise du nucléaire iranien impose de «se préparer au pire qui est la guerre», dimanche soir lors du «Grand Jury» RTL/Le Figaro/LCI. Tout en affirmant «nous devons négocier jusqu’au bout»....

Repost 0
13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 12:53

RIVAROL Via Novopress.info

En octobre dernier, le très sérieux journal médical britannique The Lancet, se fondant sur les conclusions de l’université John-Hopkins de Baltimore et du Massachusets Institute of Technology (le célèbre MIT, qui a founi tant de Prix Nobel) évaluait à 650 000 le nombre des Irakiens tués depuis le début de l’invasion américaine en avril 2003, dont 601 000 à la suite de blessure par balle (voir RIV. du 20/10/06), soit un taux de mortalité de 13,3 pour mille habitants par an contre 5,5 pour mille auparavant. Si cette estimation est exacte, elle prouverait avec éclat que l’administration Bush, responsable en trois ans et demi de 650 000 morts, a largement égalé le “sinistre bilan” établi par “Saddam-Hitler” en 24 ans de règne. Mais Kouchner, seul socialiste à avoir applaudi l’agression et regretté que la France, devenue “américanophobe”, se soit désolidarisée de ses chers et grands alliés, n’en a cure, de même que Nicolas Sarkozy qui, lui aussi, avait déploré “l’arrogance française”.

Repost 0
11 septembre 2007 2 11 /09 /septembre /2007 14:12
11/09/2007 14:54

L'humoriste Dieudonné a été condamné mardi à 7.000 euros d'amende pour des propos antisémites sur la mémoire de la Shoah, notamment l'expression "pornographie mémorielle", tenus lors d'une conférence de presse à Alger en février 2005.

La 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a reconnu Dieudonné coupable de "diffamation publique à caractère racial". Une amende de dix mille euros avait été requise à son encontre le 19 juin.

Lors d'une conférence de presse sur un de ses spectacles, le 16 février 2005 à Alger, Dieudonné s'en était pris au "lobby sioniste, qui cultive l'unicité de la souffrance", et aux "autorités sionistes (qui), avec l'argent public, confisquent la création culturelle et ont déclaré une guerre au monde noir".

Au cours de la même conférence de presse, dans des propos rapportés par plusieurs médias français, Dieudonné avait également parlé de "pornographie mémorielle". Il avait par la suite expliqué viser par cette expression "l'instrumentalisation de la Shoah".

Les juges ont estimé que le propos visé était "attentatoire" à l'honneur et à la considération du groupe visé et, de plus, était "incontestablement" renforcé par les termes de "pornographie mémorielle".

Conformément aux réquisitions du ministère public, qui avait diligenté une enquête préliminaire, le tribunal a reconnu Dieudonné coupable de "complicité du délit de diffamation publique envers un groupe de personnes en raison de leur race, de leur religion ou de leur origine".

Dieudonné, absent du procès comme son avocat, a la possibilité de faire appel.

Habitué des prétoires, il doit comparaître le 11 octobre devant la 11e chambre de la cour d'appel de Paris pour des propos antisémites comparant les "juifs" à des "négriers", tenus dans le Journal du dimanche du 8 février 2004.

En première instance, le 10 mars 2006, la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris l'avait condamné à 5.000 euros d'amende pour incitation à la haine raciale...

Repost 0
5 septembre 2007 3 05 /09 /septembre /2007 09:49

L'ancien ministre socialiste sollicité par le président de la République au nom de l'"ouverture", a remis hier l'ensemble de ses propositions.... Le rapport Védrine appelle les Français à cesser de se méfier de la mondialisation... (Source: LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 05.09.07 | 08h49)

... autant dire à cesser d'être français tout de suite... avoir  "la cervelle en gélatine, peu farouche et ouverte à tous les vents de l’Orient"... selon la significative formule d'Hervé Ryssen.


Repost 0
23 août 2007 4 23 /08 /août /2007 12:41
23/08/2007 10:33
 
PARIS (AFP) - Vers la création d'une Direction du renseignement intérieur

Le ministère de l'Intérieur envisage de créer une Direction unique du renseignement intérieur, en supprimant la DST et les RG - qui garderont cependant leurs missions-, ouvrant ainsi un chantier cher au président Sarkozy mais qui fait grincer des dents dans la "Grande maison".
... Ce chantier, longtemps resté à l'état de "serpent de mer", selon des spécialistes du renseignement civil français, "quelle que soit la couleur politique du gouvernement", est une volonté affichée par Nicolas Sarkozy lorsqu'il était ministre de l'Intérieur puis candidat à l'Elysée.
... Beauvau envisage la création d'un service unique, la Direction du renseignement intérieur (DRI), un "peu à l'américaine", selon un proche du dossier.
La DRI regrouperait, selon des sources au ministère de l'Intérieur, "ce qui relève de l'intérêt de la Nation": la lutte contre le terrorisme, l'intelligence économique, les courants radicaux.
Les quelque 2.000 policiers de la Direction de la surveillance du territoire (DST, contre-espionnage) et un millier environ des RG, déjà en charge de ces domaines, en feraient partie.
RG et DST devraient de facto disparaître, reconnaît l'Intérieur, mais leurs missions "seront préservées".
La direction des Courses et jeux des RG, qui surveille les hippodromes et les casinos, devrait elle rejoindre la police judiciaire.
Reste le gros des troupes qui, aux RG, scrutent les mouvements sociaux ou d'agriculteurs dans les départements, souvent pour le compte des préfets, ce qui leur a valu leur surnom de "grandes oreilles du gouvernement"...
Repost 0
7 juillet 2007 6 07 /07 /juillet /2007 16:48

L'ouverture pourrait continuer

 
"Le chef de l'État envisage de recruter de nouveaux ministres de gauche... en confirmant son intention de faciliter le retour à l'Assemblée nationale des ministres remerciés. Comme il l'avait promis peu avant le premier tour de la présidentielle, il a fait élaborer un projet de loi organique qui permettra aux anciens députés de retrouver leur mandat sans passer par le suffrage universel" (Le Figaro, L'UMP grince, Sarkozy veut continuer, Publié le 06 juillet 2007).

Après tout, pourquoi s'embarrasser de la démocratie?... 

Outre le
soutien de Sarközy à la candidature de Dominique Strauss-Kahn au FMI, comme le remarque Le Salon Beige, dans l'article du 3 juillet Nicolas Sarközy, non sectaire?, "nous attendons toujours une "ouverture" vers des personnalités qui ont défendu le non à la Constitution européenne. Force est de constater que, actuellement, seule la "secte" du oui est représentée."

Repost 0
7 juillet 2007 6 07 /07 /juillet /2007 16:43

Le Figaro Publié le 07 juillet 2007 à 17h26

Le président Nicolas Sarkozy a affirmé qu'il voulait que "Dominique Strauss-Kahn soit le candidat de la France à la direction générale du FMI" car "il m'a paru être le plus apte à ce poste", dans une interview au Journal du dimanche publiée sur
le site du journal.

(Avec AFP).
Repost 0
1 juillet 2007 7 01 /07 /juillet /2007 22:53

01/07/2007 22:04

 
TEHERAN (AFP) - Le guide suprême iranien et le président vénézuélien pourfendent les Etats-Unis



Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei et le président vénézuélien, Hugo Chavez, qui effectue en Iran la dernière étape d'une tournée anti-américaine, s'en sont pris dimanche aux Etats-Unis et ont promis de renforcer leurs liens commerciaux bilatéraux.

"Les Etats-Unis sont incapables de nuire à l'Iran et au Venezuela (...), la coopération entre les deux Etats indépendants et populaires est naturelle et doit être approfondie", a déclaré M. Khamenei à M. Chavez, qui effectue sa troisième visite en Iran depuis l'élection du président iranien Mahmoud Ahmadinejad en 2005, dont il partage l'anti-américanisme. 
"La grandeur de l'Amérique s'est détériorée et elle fait face à de nombreux problèmes", a ajouté M. Khamenei, selon la télévision d'Etat. 
"L'élection de gouvernements anti-américains dans la région (latino-américaine) montre que l'impérialisme américain s'affaiblit", a jugé pour sa part le président vénézuelien. "La coopération entre pays indépendants, notamment de l'Iran et du Venezuela, aura un effet important dans la défaite de l'impérialisme et la victoire des peuples", a-t-il poursuivi. 
Le président iranien, qui a également rencontré M. Chavez, avait aussi jugé que la "vague anti-impérialiste" était "très forte, en particulier en Amérique latine. Les bases de l'oppression mondiale se sont fragilisées et la victoire peut être atteinte en résistant", a-t-il lancé
... Evoquant son étape en Iran, pays classé dans l'"axe du mal" par le gouvernement américain, M. Chavez, l'un des rares dirigeants de la planète à soutenir le programme nucléaire de Téhéran, a ironisé sur les rumeurs concernant une "bombe atomique" vénézuélienne. 
"Il paraît que je vais aller signer un accord pour fabriquer une bombe atomique", a-t-il raillé, avant d'ajouter avant le début de sa tournée : "nous n'avons pas besoin de la bombe atomique, car nous avons déjà la bombe atomique, notre bombe atomique à nous s'appelle le peuple vénézuélien".
Repost 0
1 juillet 2007 7 01 /07 /juillet /2007 14:33
CHARTRES , 1 juil 2007 (AFP) - Kemi Seba (ex-tribu Ka) condamné à du sursis: le procureur fait appel

Le procureur de Chartres (Eure-et-Loir) a décidé de faire appel de la condamnation de Stellio Capo Chichi, alias Kemi Seba, fondateur de l'ex-Tribu Ka, à 6 mois de prison avec sursis pour provocation à la haine raciale et propos antisémites, a-t-on appris dimanche de source judiciaire.

Le procureur avait requis une peine de six mois de prison ferme et une amende de 10.000 euros à l'encontre de Kemi Seba, ainsi qu'une privation de ses droits civiques durant cinq ans, ce qui pouvait l'empêcher de se présenter, comme il le souhaite, aux élections municipales de Sarcelles (Val d'Oise).

Mais jeudi dernier, le tribunal correctionnel de Chartres l'avait condamné à six mois avec sursis, 1.500 euros d'amende et au versement de 1.000 euros à la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), partie civile.

Kemi Seba, qui sera rejugé par la cour d'appel de Versailles (Yvelines), avait été interpellé par la police le 8 février, en compagnie de Cyrille Kamdem, sur le parking d'un hypermarché de Chartres, ville où le GKS (Groupe Kemi Seba) s'apprêtait à inaugurer une section en Eure-et-Loir.

Les deux hommes s'en étaient pris au directeur de la sécurité publique d'Eure-et-Loir et avaient tenu des propos antisémites.

Cyrille Kamdem a été condamné à 3 mois de prison avec sursis et 750 euros d'amende, ainsi qu'au versement de 1.000 euros à la Licra.
Repost 0
1 juillet 2007 7 01 /07 /juillet /2007 12:35

01/07/2007 12:41

TEHERAN (AFP) - Le Vénézuélien Hugo Chavez poursuit en Iran sa tournée anti-américaine

Le président vénézuélien Hugo Chavez a entamé dimanche ses entretiens avec son homologue iranien Mahmoud Ahmadinejad à Téhéran, dernière étape de sa tournée anti-américaine.

... "Il paraît que je vais aller signer un accord pour fabriquer une bombe atomique", a-t-il raillé, avant d'ajouter avant le début de sa tournée : "nous n'avons pas besoin de la bombe atomique, car nous avons déjà la bombe atomique, notre bombe atomique à nous s'appelle le peuple vénézuélien".

M. Chavez a terminé sa visite en Russie samedi à l'usine d'hélicoptères de Rostov-sur-le-Don (sud), accusant les Etats-Unis de vouloir "agresser" son pays et en appelant à lutter contre "l'impérialisme" américain.

"La Russie et le Venezuela, ce sont des peuples frères (...) Nous voulons un monde multipolaire, libéré de l'hégémonie et de l'impérialisme mais nous ne pouvons le faire sans cela", a-t-il dit, cité par Interfax."

Repost 0