Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juin 2008 6 28 /06 /juin /2008 21:55

Date de rédaction ou de modification : 26 juin
article du blog Alliance royale Alsace

Dans l’irruption massive d’abjection que constitue le phénomène des expositions du soi-disant « art contemporain », celle du FRAC Lorraine constitue un stupéfiant pic d’infamie où la perversion des uns rencontre la lâcheté des autres. Rappelons avant de passer au fait que les FRAC sont les Fonds Régionaux d’Acquisition Culturelle financés avec vos impôts par les Régions et l’Etat essentiellement pour la promotion des horreurs de l’art contemporain. Celui de lorraine reçoit 700 000 euros de la Région et 500 000 euros de l’Etat. Cette très forte somme a permis de subventionner l’infâme exposition appelée « L’infamille ». C’est l’honneur de Françoise Grolet, Conseiller Régional de Lorraine et mère de huit enfants que d’avoir, la première, réagi face à ce que la collectivité régionale propose aux visites des jeunes Lorrains. Françoise Grolet se devait de décrire le crime avec le plus de sobriété possible certes mais sans une dissimulation que rien ne justifierait. Car, de même que l’on est bien obligé aux Assises de décrire les monstruosités des Bodein et des Fourniret, il faut bien ici montrer l’abjection républicainement financée à l’indicible horreur dont l’homme est capable. Car il faut bien que tout le monde sache : les hommes politiques, les évêques, les curés et les pasteurs, les imams et les rabbins, les enseignants, les gogos milliardaires qui jouent les amateurs d’art en finançant, eux aussi, l’art d’une barbarie qu’aucune civilisation mais qu’aucune antique Barbarie non plus n’aurait toléré.
Suite

Repost 0
28 juin 2008 6 28 /06 /juin /2008 17:21
Le thème de la Gay Pride était cette année les discriminations à l'école.

Des pantins au service des impérialistes

Alors que 'la gay pride
défile à Paris' - un défilé d'insanités infligé à la majorité -, une société 'démocratique' ordonnée au Bien commun et cherchant à défendre les droits d'un peuple et d'une Société libre devrait en toute logique protéger les droits de la majorité et interdire, je dis bien interdire ce type de manifestation. L'homosexualité promue et généralisée élimine de facto la reproduction de la Société, aboutit à la mort et donc au génocide. Mais peut-être est-ce là le but inavoué? Après l'immigration, un autre moyen?
Repost 0
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 12:46

Qu'est-ce qui ferait que l'opposition serait 'aussi gravement atteinte que la majorité'? L'échec de la réforme constitutionnelle.

«Si un accord ne pouvait pas être réalisé, nul ne pourrait prétendre sortir indemne de cette fâcheuse situation. L'opposition serait également atteinte, et aussi gravement que la majorité»
«Si un accord ne pouvait pas être réalisé, nul ne pourrait prétendre sortir indemne de cette fâcheuse situation»
s'exclame Édouard Balladur (qui fait semblant de croire à un possible échec des parlementaires à s'auto-reproduire...)

L'aveu en forme de testament républicain et de "cri d'alarme" de l'ex Premier ministre qui présida le 'comité de réflexion sur la modernisation des institutions', est bien évidemment une farce qui a pour but de faire croire à un pseudo débat démocratique au sein de l'Umps (quand en réalité ils sont tous d'accord), mais elle indique assez le niveau de décrépitude et d'effondrement d'institutions aussi pourries que leurs promoteurs. Un système qui n'a même plus les mots de la confiance en lui-même. C'est dire.
Et que propose le sorcier balladeur? Ils proposent rien moins comme remède que ce qui a plongé la France en dessous du niveau de la mer en préconisant d'agraver encore le mal : plus de parlementarisme. "La meilleure façon de défendre nos institutions dit-il, ce n'est pas de les maintenir inchangées, mais d'en corriger les défauts en les rééquilibrant en faveur du Parlement". Bref, plus de pouvoirs aux ploutocrates, plus de chaos parle-menteur. Cet homme restera dans les livres d'histoire comme un des principaux fossoyeurs de notre nation avec Sarkozy, Chirac, Mittérand et consorts.
Source (pour l'histoire) : Le Figaro, Constitution : l'appel de Balladur pour sauver la réforme, 27/06/2008.

Repost 0
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 17:46

Le Figaro 26/06/2008

PS : Attali pour un premier secrétaire candidat en 2012

VIDEO - L'ancien conseiller de François Mitterrand, invité de l'émission «Parlons Net!» sur France Info, dont lefigaro.fr est partenaire, se félicite de l'impact de son rapport dans l'action gouvernementale.

Jacques Attali est satisfait. Cinq mois après la remise de son rapport sur la libération de la croissance française, le gouvernement a, selon lui, réalisé ou engagé pas moins de la moitié des «décisions» qu'il contenait.

 * Commission Attila - Attali compte organiser la venue de 93 millions d'immigrés d'ici 2040

Repost 0
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 17:27
La Secte ne craint plus d'afficher son projet génocidaire pour le peuple français.
Outre la «cérémonie républicaine pour tous les jeunes» à l'âge de 18 ans, Ségolène Royal évoquant Barack Obama,
défend l'idée d'une «nation métissée», comme si la France n'avait pas une identité de peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion catholique depuis deux millénaires... Une paille... 
En d'autres termes, le programme de l'ex-candidate socialiste dévoile au grand jour le
projet totalitaire génocidaire d'extinction du peuple français en tant que peuple.
La France est la nation européenne la plus vieille qui a su garder son homogénéité et sa viabilité. Avec Royal, en une génération, vingt ans tout au plus, cela en sera fini.
Repost 0
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 12:02
12h39>Royal favorable à une "cérémonie républicaine" pour chaque jeune à l'âge de 18 ans Fil News-Lci

Et si le jeune n'en veut pas?
Repost 0
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 11:21
Select Club : Le Siècle, club de rencontres des élites françaises.

Le Siècle, fondé en 1944 par le journaliste radical-socialiste et franc-maçon Georges Bérard-Quélin (1917-1990) - fondateur également de la Société Générale de Presse, aujourd'hui dirigée par ses enfants Laurent et Marianne Bérard-Quélin, qui édite des lettres d'information professionnelle confidentielles comme entre autres La Correspondance de la presse et Le Bulletin Quotidien - est l'un des clubs “de réflexion” les plus selects de Paris. En vérité, Le Siècle n'est pas véritablement un think-thank ou un groupe d'influence mais plutôt un cercle mondain où se cotoient les élites françaises solidaires d'un certain statu quo social et républicain. Il réunit quelque 550 membres permanents triés sur le volet au sein de la fine fleur des castes politique, économique et médiatique du pays. S'y ajoutent environ 200 invités renouvellés chaque année, pour la plupart de jeunes loups ambitieux distingués par la bonne société. On y retrouve de hauts fonctionnaires, presque tous les patrons des grandes entreprises, des politiciens de droite et de gauche, des banquiers, des magistrats, la plupart des grands dirigeants de la presse, des médias et de la communication, des journalistes “qui font l'opinion”, des économistes, quelques universitaires et quelques syndicalistes.

... Parmi les membres du Siècle (la belle brochette que voilà), anciens ou nouveaux, membres de droit ou invités, citons entre autres: Claude Bébéar,Jean Marc Colombani, Alain Minc, Maurice Lévy, Rachida Dati, Eric Besson, Anne Sinclair, Jean-Pierre Chevènement, Hubert Védrine, Elisabeth Guigou, Alain de Pouzilhac, Serge July, Patrick Poivre d'Arvor, Dominique Strauss-Kahn, Jacques Rigaud, Simon Nora, Thierry Breton, Claude Bébéar, Nicole Notat, Nicolas Sarkosy,Jean-Pierre Raffarin, François Fillon, Lionel Jospin, Laurent Fabius, Louis Schweitzer,Michel Pébéreau, Odile Jacob , Claude Imbert, Laurent Joffrin, Denis Jeambar, Anne-Marie Couderc, Marc Tessier, David Pujadas, Jean-Marie Messier (écarté poliment après le scandale Vivendi), Emmanuel Chain, Edouard de Rothschild, Jean-François Copé, Michèle Cotta (première femme acceptée en 1983), Bernard Boulito, Robert Badinter (démissionnaire), Teresa Cremisi, Richard Descoings, François Nourissier, Noëlle Lenoir, Sylvie Pierre-Brossolette, Martine Aubry, Bernard Kouchner, Louis Gallois, Antoine Bernheim, Olivier Schrameck, Luc Ferry, Jean-Claude Trichet, Philippe Jaffré, Bertrand Collomb, André Lévy-Lang, Renaud Denoix de Saint-Marc, Pierre Bilger, Gérard Worms, Etienne Davignon, Ernest-Antoine Seillière, Jean Peyrelevade, Michel Bon, Louis Gallois, Martine Aubry, Jean-Christophe Le Duigou, Bertrand Eveno, Bernard Pivot , Hélène Ahrweiller, Lisette Mayret, Simone Rozès, Françoise Chandernagor, Pascal Lamy, Arlette Chabot,…
Denis Kessler, PDG du groupe d'assurances SCOR et ancien vice-président du MEDEF, préside Le Siècle depuis janvier 2008. Étienne Lacour, directeur de la rédaction de SGPresse, en assure le secrétariat général.

Source :
La République des Lettres
Repost 0
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 09:23
Le 20 Juin 2008, Kémi SEBA, accompagné de membres du Mouvement des Damnés de l'Impérialisme (MDI), se rendait à une manifestation de "sans-papiers".
L'occasion pour le président du M.D.I de dénoncer l'instrumentalisation des "sans-papiers" par toute la classe politique, de la droite jusqu'à l'extrême-Gauche.



Sur les sans-papiers et la politique de la "république" en général, Kemi Séba - que je félicite - rejoint point pour point ce que j'ai écrit sur la collusion de la gauche et de la (fausse) droite, la 'jonction entre les positions de l'extrême-gauche et celles de la haute finance apatride et du patronat', la "collusion patronat-syndicat", l'imposture démocratique, ou la caste qui a pris le pouvoir en 1789.
Séba se positionne sur un axe politique qui pourrait déstabiliser le système : l'entente de ceux que le système avaient conditionnés à être des ennemis héréditaires, noirs et européens, émigrés du Tiers-Monde et nationalistes européens, contre une oligarchie, 'libérale', trans-nationale et apatride. On touche-là le coeur du problème. 
Séba cible bien 'le principal ennemi', qui n'est pas le sans-papier, mais les impérialistes à la tête de ce pays qui font venir ces immigrés. Impérialistes qui se nourrissent des problèmes qu'ils créent (divisions, haines sociales et raciales), dont le racisme (les immigrés sont volontairement invités à quitter leur pays, et s'ils ne le font pas on crée chez eux les conditions - chaotiques - du départ...), le vote démoncratique étant présenté dans les pays d'accueil comme devant régler les antagonismes d'une manière 'démocratique'...
Le système en quelque sorte crée lui-même le chaos et la destruction de la Société pour s'auto-reproduire (
Ordo ab chao); il préfère voir des africains agressant des européens et des européens détestant les africains, ainsi de suite, qu'une entente entre les deux, une hérésie. D'où un système prétendu 'antiraciste' qui tombe sur ceux qui dénoncent l'imposture, dont Séba, combattant anti-impérialiste inlassable régulièrement condamné (prison ferme). C'est sur le point argumentaire développé dans cette video qu'il faut insister (le reste est un piège dans lequel on tombe. Le diable se cache dans les détails).
Il faut insister sur l'instrumentalisation de la misère, instrumentalisation diabolique, satanique s'il en est (!) - on peut le dire... - des autochtones de ce pays, mais aussi ceux du monde entier, voués par les mondialistes sans-frontieristes au nomadisme mondial, comme par une sorte de malédiction irrépressible. Voyez par exemple les récentes informations de "fuites des français", "fuir le système", etc. Les peuples partent de chez eux pour retrouver ailleurs la même oligarchie qui les exploite dans leur pays.

Petit rappel. "L'Encyclopédie soviétique rappelle justement que Marx et Engels admettaient parfaitement la "collaboration des communistes avec les démocrates petits bourgeois dans le cadre d'une même organisation", pourvu qu'ils n'oublient pas que "la Révolution démocratique bourgeoise n'est qu'une étape indispensable de la lutte et non le but final.
Suite

Repost 0
22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 12:05

Invité du Talk Orange/Le Figaro vendredi, Jean Sarkozy a estimé Besancenot "très bon". ... Dans un sondage, à la question "Jean Sarkozy a-t-il un avenir politique?", il a été répondu oui à 36.35%, non 63.65%... Voilà qui est rassurant!

Repost 0
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 11:27
Le président du Front national Jean-Marie Le Pen indique que dans le 93, où "personne n'ose le dire publiquement", mais qu'il en a "entendu la confidence de nombreux policiers", "la police passe comme à Bagdad, c'est-à-dire que l'on roule à toute vitesse dans les rues, on ne s'arrête pas... Si l'on s'arrête, et si l'on a le moindre incident, que l'on soit pompier ou que l'on soit policier, il y a immédiatement des émeutes, des attaques avec des bouteilles, avec des pavés, avec toutes sortes de choses.

"Autrement dit, le gouvernement ferme les yeux, ment aux Français, comme d'ailleurs dans la plupart des domaines, car le mensonge est aujourd'hui le pilier de la politique française. Les Français ne savent pas quelle est la réalité."

Au plan institutionnel, au sujet de la répartition du temps de parole, il estime que "c'est là l'arbitraire le plus total, cela est le partage du gateau par les membres de la mafia. Nous, nous sommes à l'écart, nous n'avons pas de droits. Par conséquent, avec des millions d'électeurs, n'étant pas représentés à l'assemblée nationale, nous n'avons pas les droits qui sont attachés à la présence de députés au parlement, c'est-à-dire des contributions financières, qui ne sont que l'argent des contribuables, nous ne les recevons pas. Et nous ne recevons pas non plus les avantages médiatiques qui y sont attachés. Ce qui fait que l'on réduit la moitié des Français en fait au silence pour que la caste privilégiée qui se partage le pouvoir entre la gauche et la droite depuis des décennies, continue à jouir du pouvoir".

Ses droits et les droits de ses électeurs n'étant pas respectés, et afin de faire respecter ces droits - droit du peuple français à s'autodéterminer comme tous les autres, droit à refuser de disparaître comme peuple européen de race blance, de culture grecque et latine et de religion chrétienne -, pourquoi Jean-Marie Le Pen n'appelle-t-il donc pas à la Sécession? Pourquoi s'entêter à vouloir prendre un pouvoir dans un Régime qui vous empêche d'accéder au pouvoir et d'avoir un seul député avec des millions d'électeurs? Où est la justice? Où est la logique?
Repost 0
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 10:17

L'ancien Premier ministre socialiste Pierre Mauroy a été mis en examen vendredi pour "détournement de fonds publics" quand il était président de la communauté urbaine de Lille, à propos d'un emploi fictif présumé de Lyne Cohen-Solal, actuelle adjointe du maire de Paris.

Repost 0
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 15:41

Il faut avoir lu l'article d'Alain Duhamel paru dans le si mal nommé Libération du jeudi 12 juin pour bien saisir toute l'étendue et toute la profondeur du mépris que la caste des semi-intellectuels médiatiques, serviteurs empressés (et stipendiés) des oligarchies financières, voue aux peuples d'Europe.

Dans ce petit glaviot journalistique, qu'on imagine écrit avec la moue rageuse et le nez fiévreusement pincé du bon élève contrarié dans ses exercices de louange du maître par la gouaille bruyante et rebelle du cancre du fond de la classe, toutes les habituelles frontières du « politiquement correct » sont brisées par un auteur qui, ivre de la folle certitude d'incarner une vérité supérieure, laisse libre cours au plus infect des dédains de classe et à la plus nauséeuse des xénophobies.


Sous la plume de l'atrabilaire sectateur du marché déifié, le peuple irlandais est ainsi réduit à un ramassis de ploucs irrécupérables et ingrats, incapable de remercier par un vote positif le glorieux Léviathan bruxellois qui l'a arraché à une condition quasi-animale de conglomérat de buveurs de bières et de bouffeurs de patates étroitement cornaqués par la pesanteur obscurantiste d'un catholicisme de type inquisitorial .


(« Lorsqu'elle est entrée au sein de la Communauté le 1er janvier 1973, l'Irlande était pauvre et malheureuse. Son niveau de vie était l'un des plus misérables du monde occidental, sa société, l'une des plus archaïques. Une Église catholique tout droit issue de la Contre-Réforme y imposait une férule féroce en matière de moeurs. »)

Inapte à se réjouir suffisamment du passage de la lecture de James Joyce à celle du Wall Street Journal
, et de la transformation des charrettes à boeufs en 4x4 Mercedes, le peuple irlandais incarne archétypalement tout ce que détestent Alain Duhamel et ses clones : une foule de petites gens arrimées à leur terre et à leur bon sens, incapables de se hisser à la vertigineuse hauteur d'intelligence et de clairvoyance de leurs élites.

Ainsi notre roquet de la démocratie totalitaire, sombrant dans le délire moderniste le plus complet, regrette-til que les arriérés irlandais ne soient pas reconnaissants à l'Union de les avoir arrachés à la poésie et au labeur pour les plonger dans les mirifiques délices de la consommation et de l'hédonisme.

(
« Le pays s'est couvert de maisons neuves et peu poétiques en remplacement des chaumières aussi vétustes que virgiliennes. En trois décennies, on est passé de James Joyce aux 4X4. On rencontre même des Irlandais heureux. Malheureusement, rien ne prouve qu'ils soient devenus majoritaires. »)


S'il fallait encore une preuve du fait que leur prétendue « démocratie » ne sert que de cache-sexe à la plus vile et veule des ploutocraties, ce serait certainement cet invraisemblable article.


Comment, dans de telles circonstances, face à de telles pathologies modernistes, ne pas se ré jouir pleinement et bruyamment du résultat du référendum irlandais ? Même si ce vote ne change pas grand-chose sur le fond, ne résoud rien et nous maintient dans un statu quo bancal, même si ce cri du peuple n'empêchera sans doute pas les tripatouillages institutionnels que nous promettent l'Union européenne et son principal séide Nicolas Sarkozy, il n'en reste pas moins un gigantesque bras d'honneur adressé aux technocrates et aux politicards professionnels de tous poils.

Chaque fois que le système est contraint de laisser une petite fenêtre d'expression directe au peuple, celui-ci exprime sa défiance non pas vis-à-vis de l'Europe, entité historique, culturelle et civilisationnelle, mais de sa caricature bureaucratique, désincarnée, libérale et cosmopolite.

Le pays réel bouge donc encore un peu.

C'est pourquoi nous pouvons, et devons !, le crier bien haut aujourd'-hui :
« Nous sommes tous des catholiques irlandais ! »

XAVIER E
MAN

Aspects de la France

Repost 0
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 15:16

L'élection de Jean Sarkozy à la tête du groupe UMP au conseil général des Hauts-de-Seine

tient plus du cadeau de fiançailles que de l'intérêt général.

... Là encore, le président de la République, Nicolas Sarkozy, souhaite ne pas se détacher du bastion qui lui a permis de faire sa carrière politique, mais également semble aimer battre froid ses plus anciens fidèles. Ou, en tout cas faire jouer la concurrence entre eux. En effet, Isabelle Balkany, qui souhaite prendre la place de Patrick Devedjian, insiste lourdement sur le soutien qu’elle apporte à Jean Sarkozy et sur l’intérêt qu’aurait le père de ce dernier pour les affaires d’un des cent conseils généraux. Ce qui nous éloigne de l’intérêt général, qui devrait être la seule préoccupation de l’hôte de l’Élysée.

Certes, lorsque l’on sait que de nombreuses entreprises, dont certains grands groupes, ont leur siège dans les Hauts-de-Seine, et que ces mêmes groupes ont comme ami Nicolas Sarkozy, l’on comprend plus aisément l’intérêt de ce dernier pour contrôler un département depuis la présidence de la République. Un nouvel exemple du centralisme au service du népotisme et de l’oligarchie.

De Gaulle, Mitterand et Chirac ont largement montré la voie et le modèle à suivre à leur actuel successeur.

D’autant que l’on ne sait pas s’il y a des différences politiques fondamentales entre Jean Sarkozy, Patrick Devedjian et Isabelle Balkany.

Mais que l’on ne compte pas sur nous
pour pleurer sur un supposé abandon des valeurs républicaines, qui seraient synonymes de vertu et de probité, contre la corruption supposée de la royauté. Nous tiendrons plutôt à rappeler que, dès son avènement, le régime républicain a montré que ceux qui en étaient à sa tête ont favorisé familles, copains et coquins.

... [C]ontrairement à
Marianne et autres bulletins de défense de la république, ce n’est pas une monarchie et une éventuelle restauration de l’Ancien Régime que voudrait mettre en place Nicolas Sarkozy, à travers une dynastie politique, via son fils. Mais plutôt un retour aux affres du féodalisme, voire à terme des conflits entre barons contre l’intérêt national. C’est pourquoi il importe de revenir, non pas à la figure de De Gaulle - dont le nom a servi également à lancer une dynastie politique - mais à celles de Philippe Auguste, Philippe Le Bel, Louis XI ou Richelieu. Le parti des Politiques, symbole de la lutte pour l’intérêt général contre les prévarications et les coteries.


Décidément, il est temps de mettre fin à la République à ses luttes idéologiques et sa promotion exécrable des baronnies locales. Il est temps de sortir la gestion des collectivités locales des luttes néfastes du régime représentatif.


Il est temps de retrouver l’esprit des agents royaux contre les barons qui s’imaginent passer outre l’intérêt général.

Il est temps d’instaurer le régime nécessaire à la bonne gestion des pouvoirs régaliens, mais aussi celui qui permet aux Français de retrouver libertés, autonomie et reponsabilité.Il est donc temps d’instaurer une monarchie héréditaire, traditionnelle, antiparlementaire et décentralisée.

ARNAUD NAUDIN

Aspects de la France

 

Repost 0
14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 09:57

"Dès 1789, ce sont des minorités qui s'emparent du pouvoir et se le disputent. Si bien que le moment fondateur de la République française porte en lui une inavouable contradiction. Conduite au nom du peuple, la Révolution s'est effectuée sans le consentement du peuple, et souvent même contre le peuple." (Jean Sévillia, Historiquement correct, Pour en finir avec le passé unique, Perrin, Saint-Amand-Montrond 2003, p. 177).

Répétition de 1789, "Nicolas Sarkozy et Angela Merkel veulent passer outre le "non" irlandais. Dans un communiqué commun publié vendredi après l'annonce des résultats du référendum, le président français et la chancelière allemande ont appelé à la poursuite de la procédure de ratification du traité de Lisbonne."
(Ap, Paris et Berlin plaident pour la poursuite du processus de ratification après le "non" irlandais, vendredi 13 juin).


Je m'étonne que l'on perde notre temps à discuter des heures de ce referendum et des suites à lui donner. Je m'étonne que l'on fasse encore semblant de croire à un "débat" démocratique quand on sait pertinemment que le vote ne sert à rien et que les "responsables" français et européens sont les vrais décideurs, malgré nous et contre nous.

Repost 0
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 20:09

« Plus ça change, plus c’est la même chose ». Telle pourrait être la nouvelle devise de campagne de Barack Obama après son discours sur l’Iran et le Moyen Orient prononcé le 4 juin devant le puissant lobby pro-israélien, l’AIPAC (American Israel Politic Affair Committee).

... Ce discours constitue un extraordinaire virage à droite de Barack Obama. Le Démocrate a martelé à plusieurs reprises sa volonté d’utiliser la force militaire contre l’Iran, allant jusqu’à affirmer qu’il fera « tout ce qui est en son pouvoir « pour empêcher l’Iran d’accéder à l’arme nucléaire. Tout ! » Il a même « brandi si fort la menace d’une action militaire que cela ressemblait aux menaces prononcées par George W. Bush » comme l’a souligné la chaîne de télévision NBC.

... En même temps un néo-conservateur de taille, Daniel Pipes, très écouté a la Maison Blanche, disait le 6 juin dans l’hebdomadaire conservateur National Review que si Obama était élu, Bush attaquerait l’Iran avant de quitter définitivement ses fonctions présidentielles, le 20 janvier 2009. En Israël, des commentateurs estiment de leur côté que si Obama l’emporte, Israël attaquera alors l’Iran avant la fin du mandat de Bush.


Mais ceux en Europe qui comptent sur Barack Obama pour être le leader d’une opposition à une aventure militaire américaine ou israélienne par procuration en Irak se mettent le doigt dans l’œil. Son discours devant l’AIPAC l’a définitivement montré.
Suite

Repost 0
10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 18:32
Des catholiques ont été condamnés pour propos haineux envers les homosexuels pour avoir promu l’enseignement traditionnel de l’église sur le mariage. Selon un site catholique important, « Le climat social actuel est celui d’une nouvelle forme de censure et de contrôle de la pensée, et les commissions des droits de la personne sont utilisées comme police de la pensée ».

... Traduction de : Catholicism - A Hate Crime in Canada ?, par Pete Vere, Catholic Exchange, le 4 juin 2008


Si, en raison de ses croyances morales sincères, un Juif, un musulman, un chrétien ou un catholique s’oppose à l’idée du mariage de personnes du même sexe au Canada, est-ce considéré comme « haineux »? 
Suite
Repost 0
7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 10:35

Ordo ab chao, après la famine, voici la crise financière volontairement provoquée.

Le président russe accuse les USA d'être à l'origine de la crise financière mondialeLe président russe Dmitri Medvedev
a accusé samedi les Etats-Unis d'être à l'origine de la crise financière mondiale, dans son discours d'ouverture au 12e Forum économique de Saint-Pétersbourg.
"C'est précisément le fait que le rôle des Etats-Unis dans le système économique mondial ne correspond pas à ses capacités réelles qui a été une des principales raisons de la crise actuelle", a déclaré M. Medvedev devant des milliers d'hommes d'affaires russes et étrangers réunis pour ce Forum, prévu samedi et dimanche.
... Poursuivant sa critique de l'hégémonie américaine,
il a critiqué "l'illusion qu'un pays, même le plus puissant au monde, puisse jouer le rôle de gouvernement global".
Il a aussi suggéré que soit reconnu le rôle grandissant dans l'économie mondiale de la Russie, devenue "un joueur financier important, pas en raison de ses ambitions impérialistes, mais parce qu'elle possède des ressources".
... il a reproché à ses "partenaires" occidentaux de refuser un accès libre à leurs marchés de l'énergie, condition pourtant indispensable à la sécurité énergétique globale selon cet ancien président du conseil d'administration de Gazprom. Le géant gazier russe veut pouvoir accéder à toute la chaîne d'approvisionnement européenne.
L'Union européenne cherche à se défaire de sa dépendance grandissante vis-à-vis du gaz russe...

Serait-ce que la Russie n'est pas docile aux injonctions mondialistes des maîtres de Babylone?

Repost 0
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 22:34
Une interview intéressante des deux dirigeantes de Banlieue Anti-Système (B.A.S), un collectif qui dénonce pêle-mêle l'oligarchie, le libéralisme, le matérialisme, le mercantilisme, l’immigrationnisme, l’assimilationnisme et l’idéologie du métissage prônée par les tenants du mondialisme. via novopress


La manipulation idéologique des immigrés à des fins politiques (parti socialiste via sos racisme) , l'utilisation des immigrés à des fins économiques et matérielles (immigrés utilisés comme faire-valoir de l'oligarchie  mondialiste), force est de reconnaître que l'imposture progresso-"libérale" républicaine démoNcratique est en train d'éclater.

Repost 0
3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 09:33
Vous n'avez pas voulu de la Croix? Vous aurez le croissant.

Le schéma est le suivant : 1- crise alimentaire mondiale, 2- famine organisée dans le Tiers-Monde, 3- immigration de 93 millions d'immigrés (rapport Attali) afin d''enrichir' la France.

Le média mondialisé le Figaro titre "Mobilisation générale contre la crise alimentaire". Remplacez un mot par son contraire pour obtenir la vérité.

Jacques Diouf, directeur général de la FAO, et Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies, en avril dernier.

Renouvellement des famines provoquées de 1789 (Necker), des années 1930 en Ukraine, ils rééditent une famine, cette fois-ci, mondiale. Le but ? Créer un environnement mondial propice à leurs desseins. Une peur panique dans les pays pauvres, un manque réel de denrées alimentaires (sous-production, rationnements, hausse des prix, tout est bon), créer les conditions pour un vaste mouvement migratoire en France et en Europe dans la ligne du rapport Attali qui préconise une immigration massive comme moyen de "prospérité" et de "croissance" pour la France. 

Le Tiers-Monde ne veut pas venir en France? Soumettons-le à la famine. A voir cette video :


où l'on apprend que les porteurs de lumières du CFR étudient les manières de diminuer de moitié la population mondiale... (fin de l'entretien avec le cinéaste Aaron Russo, sur le 911, Rockefeller, le CFR).

Lire aussi :
Commission Attila - Attali compte organiser la venue de 93 millions d'immigrés d'ici 2040
Les Illuminés : l'ordre par le désordre, ordo ab chao
Famine organisée : Nestlé prédit la famine
Repost 0
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 12:45
... Il existe en France environ 1 200 éditeurs répertoriés, environ 100 appartiennent à six grosses machines parisiennes et monopolisent 80 % du marché. Une petite centaine en province tentent de subsister comme elles peuvent et occupent 10 % encore. Moralité, les 1 000 restants font ce qu'ils peuvent avec les 10 % restants, la plupart sans distributeur, obligés alors de démarcher les libraires un par un : véritable travail de fourmi.

Et l'écho médiatique ? Nul. Les radios, les chaînes télé et la presse sont contrôlées par les mêmes groupes ou roulent pour eux, donc... Très peu d'écrivains vivent de leur plume, dans le monde anglo-saxon tout comme en France.
Suite Les mafias de l'édition

                                                    ***

Constat à comparer avec : "Voyez ce que la secte fait elle-même pour empêcher la vérité de désiller les yeux du peuple.
Par-tout où les adeptes règnent, demandez ce que c'est aujourd'hui que cette liberté de penser, de parler & d'écrire. Ils écrasent l'auteur, le vendeur & l'acheteur de tout livre contraire à leurs systèmes..." (Augustin Barruel, Mémoires pour servir à l'histoire du jacobinisme, P. Fauche Libraire, Hambourg 1799, t. V, p. 289-291).

Ces trois phrases ont été écrites en 1797.
ici encore, l'Abbé Barruel est prophète. Il n'y a qu'à constater aujourd'hui, dans notre société, l'ampleur de cette confiscation médiatique entre les mains d'un même groupe, le niveau de la pensée unique & et du terrorisme intellectuel. Toute notre triste actualité avait été décrite, annoncée par les auteurs contre-révolutionnaires. Le système les occulta systématiquement. Peu furent mirent au courant des desseins de ceux qui tiennent le pouvoir. Mis de côté, ces auteurs nous avaient mis en garde, on leur répondit qu'ils étaient "réactionnaires"... ou "complotistes". L'ouvrage de l'abbé Barruel a été réédité par les Editions de Chiré en 2005.
Repost 0
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 10:56

Interrogée sur les photographies publiées par Paris-Match, où on la voit en train de prier dans une église italienne, Ségolène Royal explique : «: je suis pour la laïcité, cette question est une question d'ordre privée. Les engagements privés relèvent de la vie privée». Et pour appuyer son argument, elle cite… Le général de Gaulle, qui «était croyant, pratiquant mais qui ne montrait jamais ses convictions en public».

Voilà l'origine de tous nos maux : le reniement "social-libéral" du Christ et de l'identité chrétienne de la France. C'est tout le problème du masochisme de la "république" et son erreur : le négationnisme de l'identité chrétienne de la France, la relégation en citoyens de seconds rangs des catholiques français traités en parias dans leur propre pays. Si l'expression personnelle de la foi ne doit pas se faire à la manière des Pharisiens, d'une manière ostentatoire, comme le rappelle Notre Seigneur Jésus-Christ, la pratique collective, elle, se place sur un autre plan. La pratique collective manifeste notre adhésion aux valeurs portées par le christianisme et l'histoire de notre pays. Ce culte public, mais aussi cette histoire nationale, cette adhésion, ce contrat social doit pouvoir s'exprimer publiquement d'une manière décomplexée sans qu'aussitôt les prêtres de la religion de la repentance nous tombent dessus...

La manifestation publique de la foi est aussi un élément de la liberté religieuse que d'aucuns souhaiteraient limiter à la sphère strictement privée. Ce qui fait l'homme pleinement homme, avec sa nature d'être matériel mais aussi d'être spirituel, c'est que la part spirituelle de l'homme ne soit pas divisée, empêchée ou mutilée. Empêcher l'expression publique de cette part spirituelle revient à mutiler la nature de l'homme foncièrement tournée vers la divinité. C'est aussi empêcher la pratique collective, empêcher l'exercice libre de la société ordonnée à Dieu. Si on pousse un peu le raisonnement, on se demande alors qui défend réellement les "droits de l'homme"? Du point de vue de la foi et d'une vision complète de la nature de l'homme, le premier de ces droits serait de pouvoir aimer, honorer et servir Dieu, sans être empêché, et par ce moyen sauver son âme (liberté religieuse).

Le paradoxe et la mauvaise foi de tous ces gens et de leurs complices conscients (francs-maçons) ou inconscients (idiots-utiles de l'oligarchie cosmopolite mondialiste) est que d'un côté ils prônent l'expression publique de la diversité culturelle pour les allogènes (Ex: les "racines musulmanes de l'Europe" : oui, les "racines chrétiennes : non"), de l'autre ils condamnent cette expression pour les catholiques qui eux biensûr doivent se taire et reléguer leur conscience au domaine privé..., traités au besoin de "fascistes", "réacs", etc., s'ils osent résister.

L'emploi du mensonge, de la calomnie et de la diffamation est une des méthodes sociales libérales dans la bonne tradition soviétoïde jacobine républicaine. Et ce sont ces gens-là qui prétendent faire de "la politique", être pour les uns de grands "libéraux", pour les autres de grands "socialistes"... tous grands démocrates cela va de soi.

Petit rappel aux sociaux/libéraux traîtres, Ségolène Royal, François Bayrou, etc. : «Mais QUICONQUE me reniera devant les hommes, je le renierai moi aussi devant mon Père qui est aux cieux» (Evangile selon Saint Matthieu X, 33).

Repost 0
16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 16:17
"On apprend donc que Chavez a voulu jouer un double-jeu, prétendant pouvoir secourir Ingrid Bettancourt… tout en fournissant des armes aux FARC ! Cela dit, je m’étonne que cette information soit de nature à surprendre qui que ce soit. Sauf  Sciences Po, bien sûr, qui a rompu un contrat avec moi au motif que j’avais critiqué ce dictateur marxiste sur mon ancien blog." (Ymadeline.fr)
Repost 0
16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 00:04

"Notre société est-elle si relativiste? Non, affirme Chantal Delsol, membre de l’Institut, professeur de philosophie à Paris-Est. Dans Valeurs actuelles (n°3726), elle explique :  

« J’ai beaucoup écrit sur le relativisme et je dois dire que j’y crois de moins en moins. Je pense, au contraire, que nous sommes dominés par une pensée bien précise qui se dissimule sous le masque du relativisme. Cette pensée met en avant la culpabilité vis-à-vis des anciens groupes persécutés, proclame la nécessité de l’égalité, fait de la compassion une obligation. Quiconque conteste cette doxa est aussitôt hors jeu. Il y a tellement de choses qu’on n’a pas le droit de faire que je ne crois plus beaucoup à l’existence d’un relativisme… » via E-Deo

Repost 0
2 mai 2008 5 02 /05 /mai /2008 08:05

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy qui avait appelé à "liquider" l'héritage de mai 68 lors de sa campagne présidentielle, n'est-il pas le dépositaire malgré lui de "l'esprit de mai"?

... Pour la première fois, en effet, un homme divorcé faisait le 16 mai 2007 son entrée à l'Elysée entouré d'une famille recomposée. Sa seconde épouse - Cécilia - demandait le divorce quelques mois plus tard.

Repost 0
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 20:06

Ca n'a pas tardé,

PARIS, 25 avril (
Reuters) - Le parquet de Paris étudie la possibilité de poursuivre Jean-Marie Le Pen pour avoir réitéré ses propos, condamnés par la justice, sur les chambres à gaz.

... Le président du Front national a demandé en vain au magazine "Bretons" de ne pas publier une interview dans laquelle le dirigeant d'extrême-droite parle à nouveau de détail à propos des chambres à gaz.

Le président du Front national l'a lui-même annoncé vendredi dans un communiqué : "Non seulement je n'ai pas autorisé 'Bretons' à publier cette interview mais je le lui ai interdit expressément par lettre recommandée il y a déjà 15 jours."

... "J'ai dit que les chambres à gaz étaient un détail de l'histoire de la Seconde guerre mondiale : ça me paraît tellement évident. Si ce n'est pas un détail, c'est l'ensemble. C'est toute la guerre mondiale, alors", peut-on lire.

... En septembre 1987, le dirigeant d'extrême-droite avait déclaré au Grand Jury RTL-Le Monde, à propos de la contestation, par des négationnistes de l'utilisation par les nazis de chambres à gaz pour exterminer les juifs : "Je n'ai pas étudié spécialement la question mais je crois que c'est un point de détail de l'histoire de la Deuxième guerre mondiale."

Il avait été condamné pour ces propos à de fortes amendes en mars 1991 par la cour d'appel de Versailles, pour "banalisation de crimes contre l'humanité" et "consentement à l'horrible."

Jean-Marie Le Pen avait réitéré ses propos en 1997 à Munich, ce qui lui avait valu une nouvelle condamnation.

Repost 0