Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 09:21
Dans un article au Figaro intitulé "Attali : la France est «sur la pente du déclin»" (16/12/2007), comme remède à la crise économique mondiale qu’il entrevoit ("nous sommes en 1928"), le mondialiste forcené Attali ne propose rien de moins qu’une fuite en avant dans le capitalisme "libéral", financier et industriel qui ravage et décompose nos sociétés, bref une accélération du mal au profit d’une petite oligarchie mondiale. Oligarchie qui vit sur le dos des peuples du monde entier, dont elle dit en même temps travailler au "progrès" et à l'émancipation... Autant se creuser tout de suite un trou dans le cimetière. 

Une fois que les vampires ont épuisé les ressources de leur victime, ils vont ailleurs:

Jacques Attali livrera ses conclusions à Nicolas Sarkozy sur la croissance française le 15 janvier. (Reuters)

Dans l'article au JDD, du dimanche 16 décembre 2007 (Attali: "Nous risquons une crise de 1929"), le citoyen de l'univers Attali évoque l'exemple de Jim Rogers, "un des meilleurs gestionnaires de fonds américains" (!) ..., qui "vient d'annoncer qu'il vendait sa résidence de Riverside Drive à New York, qu'il convertissait ses actifs en yuan chinois et déménageait en Chine, agissant, dit-il, comme ceux qui sont venus habiter à New York en 1907 ou à Londres en 1807. Il prend la vague de l'avenir et du pouvoir économique." ... La Chine où se trouve le coeur de remplacement "indien ou chinois", auquel il s'agit probablement dans l'esprit d'Attali d'aller apporter les "lumières de la civilisation" et le bonheur de vivre dans une société cosmopolite avancée, "démocrate", libre & égale...

Dans cet article, il explique que «[n]ous risquons une crise de 1929» et que «[n]ous sommes au bord d’une récession» due à «l’effondrement du marché du crédit hypothécaire américain» qui «a détruit, en quelques mois, des richesses égales à 10% du PIB mondial». Il préconise alors "une régulation au centre : celle des banques centrales et du G8". ...

Il faut lire dans le projet d’Attali le projet maçonnique des porteurs de “lumières”: détruire, faire table rase du passé pour reconstruire. La “démocratie” n’est pour eux qu’un moyen dont ils se contrefichent au fond. Et ce que ne dit pas Attali, c'est que les “crises économiques”, les famines provoquées, sont également des moyens des marchands de rêves pour parvenir à leur chimère. “La fin justifie les moyens” (Adam Weishaupt, fondateur des Illuminés de Bavière en 1776). 

- Exemple de famines provoquées. Celle de 1789 à Paris: “De retour auprès du Trône, Necker affamera ce peuple pour le forcer à l’insurrection; les Frères excitateurs enverront de Paris les harpies des faubourgs demander du pain à Louis XVI” (Abbé Augustin Barruel, Mémoires pour servir à l’histoire du jacobinisme, P. Fauche Libraire, Hambourg 1799, t. V, p. 124-125). Celle d’Urss dans les années 30, provoquée par Staline.

- La guerre (Ex: 1792, 1914, 1939, guerre d’Algérie? une hypothèse, guerre d’Irak, etc.), la famine et la crise économique sont des moyens utilisés par l’oligarchie.
Repost 0
7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 23:35

TBILISSI (AFP) - Manifestations en Géorgie: état d'urgence après de violents heurts

Le président géorgien pro-occidental Mikheïl Saakachvili a décrété mercredi l'état d'urgence pour quinze jours sur tout le territoire après de violents heurts entre police et manifestants à Tbilissi et a annoncé l'expulsion de diplomates russes, accusant Moscou d'alimenter les troubles.



"Il y a eu une tentative de coup d'Etat et nous devons donc réagir", a déclaré le Premier ministre Zourab Nogaïdeli sur la chaîne de télévision privée Roustavi-2. L'état d'urgence "sera levé quand la situation redeviendra normale", a-t-il ajouté.

Le décret pris par le chef de l'Etat "instaure l'état d'urgence pendant quinze jours et impose des restrictions aux rassemblements, réunions et manifestations, ainsi que sur l'information. Seule la télévision d'Etat fonctionnera", a précisé le ministre de l'Economie et du Développement Georgi Arvaladze dans une déclaration à la télévision nationale..

Peu auparavant, la chaîne d'opposition Imedi TV avait cessé d'émettre tandis que des responsables de l'opposition étaient arrêtés, selon des informations de médias géorgiens non confirmées.

Dans la journée, la police géorgienne a violemment dispersé des milliers de manifestants qui réclamaient depuis six jours la démission du président Saakachvili.

Les forces anti-émeutes ont frappé les manifestants à coups de matraque, tiré des balles en caoutchouc et utilisé gaz lacrymogènes et canons à eau, plongeant la capitale de cette ex-république soviétique dans le chaos. Des manifestants ont riposté à coups de pierres, de bouteilles et de bâtons, blessant également des policiers.

... En fin de journée, le président Saakachvili a accusé de "hauts responsables des services spéciaux russes" d'être "impliqués" dans les troubles.



"Certains d'entre eux sont en Géorgie, d'autres à Moscou", a-t-il affirmé dans un discours télévisé à la nation. "Certains collaborateurs (de l'ambassade de Russie) se sont livrés à des activités subversives, d'espionnage", a-t-il ajouté.

Au total, trois membres de l'ambassade - deux conseillers et le troisième secrétaire - doivent être expulsés dans les prochains jours, selon un communiqué du ministère géorgien des Affaires étrangères.

... La Russie a immédiatement réagi, qualifiant la décision géorgienne d'expulser des diplomates de "provocation politique irresponsable" et promettant "une réponse appropriée". Elle a aussi appelé les alliés occidentaux de la Géorgie à faire pression sur Tbilissi pour éviter des "pas lourds de conséquences imprévisibles".

... Le mouvement de contestation a pris forme après l'arrestation le 27 septembre de l'ex-ministre de la Défense Irakli Okrouachvili, qui accusait le président d'avoir planifié le meurtre de personnalités et a été libéré depuis.

Les manifestants, mobilisés depuis vendredi, étaient entre 7.000 et 15.000 ces derniers jours. Ils avaient été jusqu'à 50.000 le premier jour.

Il s'agit de la plus importante contestation populaire dans le pays depuis la Révolution de la rose de novembre 2003 qui avait porté au pouvoir M. Saakachvili.

Repost 0
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 23:44
Sarkozy en Bretagne rencontre les marins pêcheurs qui ont mis le feu à quelques rames de pneus bloquant l'accès de plusieurs ports pour protester contre la hausse du prix du gazole. Des "40%" sont envoyés. Le ton monte, le président de la république réplique: ""Toi si tu as quelque chose à dire, tu as qu'à venir ici !" (source: video lemonde.fr, Un président sous les huées, 06.11.07).

Le soir même,
superman était chez son ami Bush aux Etats-Unis.
Repost 0
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 14:43

PARIS (Reuters) - Le salaire mensuel du président Nicolas Sarkozy sera augmenté à partir du 1er janvier 2008 de 172% et non de 140%. 

La plupart des journaux avaient fondé leurs calculs sur une note de l'Elysée mais le plus grand flou régnait lors du vote de cette mesure le 30 octobre à l'Assemblée.

                                             

 

Le salaire mensuel de Sarkozy sera augmenté de 172% et non de 140%
Repost 0
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 23:04
02/11/2007 15:55
 
WASHINGTON (AFP) - FMI: Dominique Strauss-Kahn gagnera près d'un demi-million de dollars par an

Le nouveau directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn, gagnera près d'un demi-million de dollars par an, non imposables, a indiqué vendredi le Fonds monétaire international.
"Votre salaire en tant que directeur général du Fonds s'élèvera à 420.930 dollars par an", précise le contrat de travail de l'ancien ministre français des Finances, publié vendredi par l'institution financière internationale.
"Ce salaire s'entend net d'impôts", ajoute le texte.
A cela s'ajoute une dotation annuelle de 75.350 dollars, plus les frais, selon le FMI.

Petit calcul pour avoir le salaire mensuel: 

420.930 + 75.350 = 496.280 

496.280 divisé par 12 (mois) = 41356.666

Hasard (?), à noter le "666" à la fin du salaire mensuel du nouveau directeur du Fonds Monétaire International...


Repost 0
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 21:18
Êtes-vous d'accord avec l'idée d'une présélection des candidats à la présidentielle par un collège de 100 000 élus ?

"Faire voter un collège de notables plusieurs mois avant les citoyens reviendrait à organiser une démocratie à deux degrés. Avec des citoyens de plein exercice, les élus, et des citoyens de deuxième zone, les électeurs. C'est moins démocratique que le système de 500 parrainages actuel dont l'objet est seulement de garantir la légitimité des candidats. Je prends le pari que les Français n'accepteront pas cette oligarchie." (François Bayrou, Le Figaro, "Bayrou : "Le rapport Balladur accroît la dérive des institutions", 02 novembre 2007).

L'idée d'une présélection des candidats à la présidentielle par un collège de 100.000 élus revient à la suppression du suffrage universel direct et à l'établissement d'un suffrage universel indirect et censitaire. Bref, le rapport Balladur sous couvert de "démocratie", accroît le déséquilibre des institutions et renforce l'oligarchie... 

                                                   ***

Repost 0
31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 16:58
Un communiqué de Stéphane Durbec via le Blog d'Yves Daoudal indique que "90 % des parrainages que Jean-Marie Le Pen a recueillis respectivement en 2002 et 2007 proviennent de ces élus sans étiquettes, divers droite ou divers gauche... incontestablement moins sensibles aux consignes des états-majors parisiens puisqu’ils n’en relèvent pas. 

"Le Comité a imaginé une nouvelle formule visant à «
 démocratiser l’exercice » par un élargissement sensible du nombre de « parrains » et l’intervention d’un vote à bulletins secrets à une date déterminée. C’est à dire substituer au système actuel  de parrainage une présélection des candidats par un collège de 100 000 élus Cette proposition ... établit un suffrage indirect et censitaire. Or la réforme voulue par le Président de la République en 1962 repose sur un suffrage universel direct ... [L]’intervention secrète et clandestine de milliers d’élus risque d’entraîner un étouffement pernicieux" du front national "qui se verrait ... broyé par la machine politique omnipotente et omniprésente de l’UMPS".
Repost 0
31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 15:24
La dépêche AFP est assez révélatrice du système Umps : "L'Assemblée nationale a plus que doublé mardi la rémunération du chef de l'Etat et triplé le budget de l'Elysée, la majorité invoquant la "transparence" face à la gauche qui a bruyamment protesté dans les couloirs, mais s'est mise aux abonnés absents à l'heure de voter.
L'affaire n'a pas traîné. L'alignement de la rémunération du chef de l'Etat sur celle du Premier ministre a été adoptée huit jours après avoir été évoquée dans une note à l'Assemblée signée par la directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy.
... "Un peu indécent", "scandaleux quand les Français n'arrivent pas à joindre les deux bouts", "une insulte à la misère": dans les couloirs, devant les caméras, les députés PS et PCF ont dénoncé avec vigueur la majoration du traitement du président.
En séance cependant, il n'y avait pratiquement personne sur les bancs de gauche, à part M. Dosière.
Timidement, le rapporteur spécial nommé dans le cadre de l'examen des crédits "Pouvoirs publics", le socialiste Jean Launay, a bien trouvé "choquante" cette augmentation par rapport aux difficultés de l'ensemble des Français, avant de regagner son banc.
Autre mesure votée: le budget de l'Elysée en 2008 va passer à plus de 100 millions d'euros, contre 32,292 millions d'euros initialement prévus, grâce à une majoration de 68,5 millions d'euros.
Il s'agit de permettre à l'Elysée de rémunérer lui-même les quelque 1.000 personnes qui travaillent pour ses services, alors que la plupart émargent au budget de leur administration d'origine.
"Au total, 1.045 personnes travaillent à l'Elysée et 860 sont mises à disposition par l'ensemble des ministères. Les autres sont des contractuels de l'Elysée", a détaillé le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, Roger Karoutchi.
Repost 0
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 17:26
30/10/2007 17:17
 
PARIS (AFP) - Le salaire de Nicolas Sarkozy porté à 19.000 euros bruts par mois

Le traitement du chef de l'Etat va être porté mardi à près de 19.000 euros bruts mensuels contre environ 6.000 euros nets actuellement, par la voie d'un amendement gouvernemental au projet de budget 2008 alignant ce traitement sur celui du Premier ministre.
... "Il s'agit d'un traitement exclusif de toutes pensions, retraites, primes", a précisé M. Karoutchi dans les couloirs de l'Assemblée.
Interrogé par l'AFP, Matignon a indiqué que le Premier ministre touche une indemnité de 14.518,95 euros bruts mensuels (un peu plus s'il est fonctionnaire), plus 4.171,75 euros (soit 18.690,7 euros), le montant annuel étant calculé sur la base de 12 mois (224.288,4 euros).
Repost 0
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 15:17

La menace iranienne aurait-elle été surestimée? Oui, selon Mohammed El Baradei. Pour le directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique, rien ne prouve en l'état que le régime iranien cherche à se doter de l'arme nucléaire. 

Selon le directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), il n'a "reçu aucune information sur un programme nucléaire militaire concret et en activité à ce jour.

De son côté, [l]ors d'une conférence de presse organisée à Abou Dhabi, capitale des Emirats arabes unis, Hervé Morin, ministre de la défense, a ... contredit El Baradeï car "nos renseignements, corroborés par ceux d'autres pays, nous donnent le sentiment contraire", a-t-il expliqué, s'inscrivant ainsi sur les traces de Bernard Kouchner, avant de préciser que "si Baradeï a raison, il n'y a aucune raison que l'Iran n'autorise pas l'AIEA à effectuer des contrôles" de ses installations nucléaires." (
LeJDD.fr). 

"Au cas où la France devait être plongée dans un conflit qui ne la concerne en rien, si des jeunes français devaient mourir pour Israël et le pétrole américain, souvenons-nous donc que parmi les coupables figure aussi cet homme" (Club-Acacia)

Repost 0
29 octobre 2007 1 29 /10 /octobre /2007 19:40
Communiqué de presse de Marine Le Pen

L’Arche de Sarko

Au moment où Nicolas Sarkozy condamne à juste titre le trafic d’êtres humains organisé par l’Arche de Zoé, son ministre Brice Hortefeux l’officialise avec le lancement de l’immigration « choisie ». Avec une immoralité assumée et camouflée là aussi par de bons sentiments, le gouvernement organise un nouvel esclavage moderne au profit de quelques patrons avides de profits.

Dans le cadre du projet de mondialisation démographique, la France se met donc officiellement sur la liste moralement peu reluisante des clients du grand marché mondial de la main d’œuvre. Cet appel d’air de travailleurs à bon marché va surtout avoir pour conséquence directe de tirer les salaires des secteurs concernés à la baisse.
Repost 0
29 octobre 2007 1 29 /10 /octobre /2007 15:55

L’hebdomadaire «Profession politique»  s’est procuré une note interne de l’Elysée qui recommande d’augmenter le Président de 140%. Ce texte, signé de la main de la directrice de cabinet du chef de l’Etat, recommande en effet d’aligner le salaire du Président sur celui du chef du gouvernement, soit passer de 101.488 euros bruts par an à 240.000 euros (20.000 euros par mois).

Beaucoup de Français l’ignorent, mais le salaire du Président est actuellement inférieur à celui de son Premier ministre et même à la moyenne des chefs d’Etats européens, Angela Merkel étant la mieux payée, le président slovaque gagnant «à peine» 2.684 euros mensuels d’après un dossier de L'Express. 

Le dernier Président à s'être «augmenté» était le général de Gaulle mais il s’acquittait des dépenses courantes, électricité, taxe d'habitation, vêtements…

La note de l'Elysée précise également que le palais présidentiel va intégrer 800 personnes actuellement«prêtées» par des administrations, ce qui triplerait le budget de l’Elysée le faisant passer de 32 à 100 millions d’euros.


20Minutes.fr, éditions du 29/10/2007

Repost 0
26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 19:44

 

 

http://www.dailymotion.com/video/x38pyw_les-syndicats-finances-par-les-patr (Video Zapping M6) 

Le MEDEF lave son linge sale en famille... 

Les révélations se succèdent dans ce que l'on appelle l'affaire DGS, du nom de Denis Gautier-Sauvagnac, le Président de l'Union des Métiers de la Metallurgie, soupçonné d'importants retraits en espèce dans les caisses de la Fédération. Selon le quotidien Les Echos, l'UIMM posséderait un trésor de guerre, une caisse noire de plusieurs centaines de millions d'euros alimentée par des contributions volontaires des industriels de la métallugie. Il y aurait même une caisse antigrève constituée pour aider les patrons à résister aux syndicats en cas de conflit social. 

Laurence Parisot, la présidente du Medef assure qu'elle ne connaissait pas l'existence de ces réserves: "cela me fait le même effet que ce qu'on appelle parfois les 'secrets de famille'. C'est aussi quelquechose que probablement beaucoup savait inconsciemment. Et donc nous sommes aussi, je le dis clairement, libérés de cette révélation." 

Pour Yvon Gattaz, l'ancien patron des patrons (CNPF), ces fonds secrets serviraient aussi à financer les syndicats: "c'était un fond tout à fait honorable et qui était créé pour financer les syndicats. Et ce financement des syndicats, il a toujours eu lieu. Les côtisations des syndicats représentent peu de chose dans leurs budgets et il fallait bien complèter, il faut bien qu'elles vivent ces confédérations syndicales".

Le monde politique aurait également bénéficier des largesses des fédérations patronales. C'est ce que confirme Yves Bertrand un ancien directeur des Renseignements généraux. Avec Eric Branca, il a écrit un livre "Je ne sais rien, mais je dirai presque tout". Ils y racontent les enveloppes en liquides de l'UIMM et les coups de main aux hommes politiques

                                                ***

Qui l'eut cru ?
Ces chers syndicats sont financés par le patronat, à coup de millions occultes... Des dizaines d'année qu'on nous ment, qu'on nous trompe... Tous complices pour vivre gracement sur le dos des travailleurs, qui eux sont payés au lance pierre pendant qu'une clique les dépouille... Un système qui dure depuis longtemps... 

                                                  ***

Voir aussi:

*
Sociaux-traîtres et associés, Ségolène Royal se félicite de l'adoption du mini-traité européen 
Repost 0
26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 18:22
26/10/2007 18:48
 
PARIS, 26 oct 2007 (AFP) - Diffamation et haine raciale: prison ferme requise pour le fondateur de Tribu Ka

Le procureur a requis vendredi cinq mois de prison ferme à l'encontre de Kemi Seba, le fondateur du groupuscule noir ultra-radical dissout Tribu Ka, pour avoir diffusé en août 2006 sur son site internet des propos antisémites.
Sur ce site, Kemi Seba estimait que les institutions internationales comme la Banque Mondiale, le FMI ou l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) étaient "tenues par les sionistes qui imposent à l'Afrique et à sa diaspora des conditions de vie tellement excrémentielles que le camp de concentration d'Auschwitz peut paraître comme un paradis sur terre".
Il est extrêmement rare qu'à la 17e chambre correctionnelle du tribunal de Paris, spécialisée dans les affaires de diffamation, une peine de prison ferme soit requise.
Le procureur Sandrine Halimi-Uzan a également requis une amende de 10.000 euros et une privation des droits civiques d'une durée de cinq ans. Si le tribunal suit le procureur sur ce dernier point, Kemi Seba - de son vrai nom Stellio Gilles Robert Capochichi - ne pourrait pas se présenter aux élections municipales de mars 2008 à Sarcelles (Val d'Oise), comme il dit vouloir le faire.
Kemi Seba a déjà été condamné fin juin par le tribunal correctionnel de Chartres (Eure-et-Loir) à 6 mois de prison avec sursis et 1.500 euros d'amende pour provocation à la haine raciale et propos antisémites.
En juillet 2006, le conseil des ministres avait dissous Tribu Ka à la suite d'incidents à caractère antisémite qui avaient éclaté deux mois plus tôt à Paris lors d'une manifestation du groupuscule au coeur du quartier juif, rue des Rosiers.
Kemi Seba, 25 ans, était poursuivi pour diffamation, injure, incitation à la haine raciale et contestation de l'existence de crimes contre l'humanité.
Durant deux heures d'audience, le prévenu - crâne rasé, barbe noire et costume bleu marine - a défendu ses thèses en présence de dizaines de sympathisants venus le soutenir bruyamment. Brocardant les présidents américain et français George Bush et Nicolas Sarkozy, il a multiplié les références à l'histoire, assurant que ce n'était "pas du racisme de déclarer des vérités".
"Kemi Seba est à l'histoire ce que le docteur Petiot était à la médecine : un tortionnaire", a répondu l'avocat de la Licra, partie civile, Me Christian Charrière-Bournazel.
Son confrère représentant SOS Racisme, Me Patrick Klugman, a déploré que le prévenu "confonde le tribunal avec une salle de spectacle" et a demandé "une peine exceptionnelle, pourquoi pas l'emprisonnement".
Le procureur a dénoncé "des références bibliques manipulées, tronquées" [On se demande ce que cette accusation vient faire dans un tribunal "laïc"?]. "Ce qu'il veut, c'est en découdre", a-t-elle averti.
Jugement le 30 novembre.
Repost 0
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 13:14
Le Figaro avec AFP. Publié le 25 octobre 2007

Jusqu’ici perdurait un système de double-cotisation. Ils étaient considérés comme des fonctionnaires détachés. Avec cette réforme, c’est la fin de leur régime spécial. Le gouvernement a donné un avis favorable à cet amendement, que les députés UMP comme leurs homologues du PS ont voté ensemble. Seuls deux députés communistes s’y sont opposés
Si le Sénat vote à son tour l'amendement, la mesure entraînera une nouvelle modification du régime spécial de retraite des parlementaires, après la réforme de 2003 qui l'a aligné sur celui des fonctionnaires. A l'heure actuelle, les députés et sénateurs sont obligatoirement affiliés au fonds de Sécurité sociale de l'Assemblée ou du Sénat. 
L'amendement, présenté à la dernière minute, a donné lieu à un très vif débat, de nombreux parlementaires de tous bords demandant que le régime de retraite et la question du cumul d'activités des parlementaires issus du privé soient également abordés.

                                                                   ***

Attention à l'arbre qui cache la forêt. Si cet amendement va dans le bon sens, il ne faut pas s'imaginer qu'il s'agisse-là d'un début d'une glasnost à la française où le pouvoir accepterait une critique de la politique et de la société républicaine. On en est pas encore là. Le système tente seulement une énième reconversion- restructuration. Avec la Commission Balladur de réforme des institutions, il s'emploie à flatter l'opinion. Mais la caste ne lachera rien.
Repost 0
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 09:47
Le candidat de l'hyperclasse mondiale Nicolas Sarkozy déstabiliserait-il la Ve République? C'est ce que pense le socialiste Arnaud Montebourg qui s'exclame: “Tout le système institutionnel recréé par Nicolas SARKOZY déstabilise la Ve République : le Parlement est devenu un lieu théâtral inutile, le gouvernement est devenu le Parlement avec des débats totalement mis en scène. Arnaud MONTEBOURG  (LCI) Professionpolitique.info

Ce que ne dit pas Montebourg, c'est qu'il sait parfaitement que Sarkozy ne déstabilise pas le système, il le consolide. Sa petite phrase est tout au plus révélatrice de sa mesquine jalousie quant à l'initiative de "la réforme des institutions", compte tenu que les socialistes avaient pris l'habitude de se dire les initiateurs du "progrès"..., du "changement", etc, et ce depuis une certaine "révolution" (de 1789), un coup d'Etat en réalité...

Tout le monde sent bien dans sa conscience que le système est à bout de souffle, Sarkozy tente de le sauver et Montebourg feint de croire qu'il le déstabilise! Diviser pour mieux régner, les gens penseront que les socialistes sont des opposants alors qu'ils font partie intégrale du système. 

Ce que fait Sarkozy, c'est soit-disant de rééquilibrer les institutions qui auraient perdu leur équilibre (Commission Balladur sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions de la Ve République)... En réalité, que se passe-t-il? Le système sent le pouvoir lui échapper et tente par tous les moyens de le conserver, y compris par 
une périclécisation, une personnalisation de la démocrature. Qui n'en restera pas moins... une "république". 


La démocratie n'ayant jamais été dans ce pays comme ailleurs, le pouvoir du peuple par le peuple, cette personalisation du pouvoir pourrait aboutir à l'inverse du but recherché,... le déséquilibre de la "république". Mais ce n'est pas dit. Le système sonde l'opinion et cherche à se perpétuer. Comptons sur la caste pour trouver les moyens de ce faire, y compris la dictature personnelle, un coup à "gauche", un coup à "droite", en transcendant le fameux "clivage droite-gauche"..., dans le cadre d'une démocratie moderne et équilibrée! 

"Thucydide observait que Périclès « tenait la foule, quoique libre, bien en main, et, au lieu de se laisser diriger par elle, il la dirigeait » et encore « sous le nom de démocratie, c’était en fait le premier citoyen qui gouvernait» (Thucydide, Guerre du Péloponnèse, II, 65, 8-9, in Maxence Hecquard, RDV du FC, 10-08-2007). 
Repost 0
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 15:33
Un avis d'imposition de la taxe d'habitation joint à un avis de prélèvement de la redevance de l'audiovisuel

Une augmentation de deux euros de la redevance TV, actuellement à 116 euros, a été votée mercredi en commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale dans le cadre du projet de loi de finances pour 2008, a-t-on appris de source parlementaire. (20 Minutes)


Repost 0
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 14:42

radarSelon un document officiel de l’Etat révélé par le magazine Auto Plus, les policiers ne sont pas en mesure de régler correctement les radars fixes ou mobiles. Avec à la clé des risques de PV injustifiés. 

Après les plaintes des automobilistes qui se sentent parfois piégés, c’est au tour de l’Etat de critiquer ses propres appareils, mal réglés, et dont la fiabilité des mesures laisse à désirer. 
Selon le journal Auto Plus qui paraît ce mardi, le secrétariat général de l'administration de la police de la préfecture de la zone de défense Est (Metz) a réalisé en 2006 un rapport édifiant qui démontre d'importantes « erreurs de mesure » des radars de vitesse, qu’ils soient fixes ou embarqués.Contacté par lefigaro.fr, la rédaction d’Auto Plus révèle quelques détails chiffrés encore plus croustillants. Et inquiétants. Ainsi, pour mesurer la vitesse d’un automobiliste, un radar doit être placé face à l'axe de la route, puis orienté à 25 degrés. « Mais un écart d’un degré, c’est une marge d’erreur assurée de 4 à 5 % », assure l’un des journalistes de l’hebdo. L’écart peut atteindre 10 à 13 % si le radar est orienté à 22° par exemple. Pour une vitesse de 90 km/h sur une rocade, l’erreur varie alors de 9 à près de 12 km/h !...

L’enjeu financier s’avère également colossal : le total des produits des amendes générés par les radars s'est élevé à près de 350 millions d'euros en 2006. A la fin de l'année, 2.000 radars (deux tiers fixes et un tiers mobiles) seront en service sur les routes en France.

Après cela : bonne route à tous, ne roulez pas trop vite, sinon vous allez relancer l'économie (de l'état) ! 
(
Cyberdine) 

                                                                    ***

Radars mal étalonnés: «De nouveaux espoirs d'obtenir gain de cause»

Alors que «Auto Plus» annonce que des radars seraient défectueux, Eric de Caumont, avocat spécialisé en droit de l’automobile, répond à nos questions.

Qu’est-ce que ce rapport de la police nationale dévoilé aujourd’hui par AutoPlus peut changer pour les automobilistes verbalisés pour excès de vitesse?
Pour ceux qui ont déjà payé ou ont déjà été jugés, il n’y a rien à faire, la chose jugée ou l’amende payée faisant autorité.

Et pour ceux qui ont été flashés sans avoir payé ou qui le seront prochainement ?
Là, s’ouvrent de nouveaux espoirs d’obtenir gain de cause. Il faut avant tout contester l’infraction, donc payer 68 € de consignation, ce qui est un scandale. Ensuite, il faut demander le classement sans suite en invoquant le rapport de la police nationale. Dans le cas d’un dépassement inférieur à 15 %, puisque le rapport arrive à 13 % de marge d’erreur, les pouvoirs publics devraient abandonner les poursuites. Sauf qu’il est très probable, à hauteur de 99 %, que le contrevenant reçoive en retour un formulaire indiquant que la demande n’est pas recevable et qu’il faut payer.

Que faire alors ?
Répondre en courrier recommandé avec accusé de réception pour demander la transmission du dossier au tribunal.

Quelle est la probabilité d’obtenir gain de cause devant un juge ?
Elle est largement accrue par le rapport et la publicité qui en sera faite. J’expérimente cela dès la semaine prochaine. C’est une satisfaction intellectuelle pour moi de pouvoir dire à un juge qu’un radar n’est pas infaillible et qu’un gendarme peut mal l’utiliser. Il faut rappeler que les 5 % de marge d’erreur sont liés au fonctionnement structurel de l’appareil utilisé dans les conditions optimales. Le doute doit alors bénéficier à l’accusé. Je pense que cela va m’aider à obtenir de meilleures décisions.

Mais qui va aller devant un juge pour un léger excès de vitesse ?
Ceux qui n’ont plus qu’un ou deux points de permis. Eux iront jusqu’au bout. Les autres paieront.

Que préconisez-vous ?
Que les autorités donnent des instructions pour que des essais soient effectués avant les relevés de vitesse et que le contrevenant en soit informé. Je pense qu’il faut aussi rétablir la marge d’erreur de 10/15 %, appliquée jusqu’en 2003. Mais là, je n’y crois pas. Il faut savoir que 80 % des 350 millions d’euros que rapportent les radars chaque année proviennent des excès compris entre 0 et 19 km/h. Si l’Etat fait cela, il tue la poule aux œufs d’or.

20Minutes.fr, éditions du 23/10/2007 - 17h38
Repost 0
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 14:22
24/10/2007 13:50

PARIS (AFP) - France: les prix agricoles en très forte hausse en septembre

 
Les prix des produits agricoles en France continuent d'augmenter fortement, avec une hausse de 6,2% en septembre et de 18,3% sur un an, a annoncé mercredi l'Insee.
La progression est particulièrement forte pour les céréales, avec une hausse de 20,5% en septembre, en données corrigées des variations saisonnières (CVS), ajoute l'Institut de la statistique.
Le prix du blé tendre, qui sert à fabriquer le pain, progresse de 23,2% en septembre. Il a doublé en un an.
Les cours des protéagineux et oléagineux croissent respectivement de 24,7% (96,6% sur un an) et de 12,5% (47,3% en glissement annuel).
Les prix des fruits sont très supérieurs à ceux de septembre 2006 (+23,7%) alors que ceux des légumes sont légèrement en baisse (-3,9%). ...
... les prix du veau (+11,8% en un an) et des volailles (+13,8% en glissement annuel) répercutent les hausses de prix de leur alimentation.
Les prix des matières premières agricoles connaissent actuellement une véritable explosion dans le monde. Une étude publiée en septembre par le cabinet d'études Xerfi souligne ainsi que l'amélioration du niveau de vie en Chine, et plus généralement des pays émergents, entraîne un gonflement de la consommation et une modification des habitudes alimentaires de ces pays.
... Ces augmentations des prix agricoles ont des répercussions sur les prix des produits alimentaires qui devraient connaître des hausses dans les prochains mois...
Après la hausse du prix du pain début septembre, conséquence de la flambée des prix du blé et de la farine..., les étiquettes des produits laitiers (yaourts, fromages) ou de la viande de boeuf devraient être revus à la hausse prochainement.
"Les augmentations de prix des matières premières agricoles se confirment et auront forcément des conséquences sur les prix de vente des industriels aux distributeurs", estime le président de l'Association nationale des industries alimentaires (ANIA) Jean-René Buisson.
Le groupe agroalimentaire Danone a ainsi annoncé qu'il procèdera le 21 novembre, après une augmentation de 2,5% en juillet, à une hausse "moyenne" de ses tarifs aux distributeurs de 10,48%.

                                                   ***

Rien que ça... 

Vous avez voulu le candidat de la superclasse mondiale comme président, récoltez maintenant. Et ce n'est que le début, reste encore quatre ans...
Repost 0
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 11:44

Image Hosted by ImageShack.us…que fermaient les chantiers navals de la Seyne sur Mer, dans le Var. Des milliers d’ouvriers mis à la porte, crucifiés sur la croix du marché intérieur européen et de la mondialisation.
Que sont-ils devenus ? Qui s’en préoccupe ? Où vont travailler leurs enfants ? Voilà qui intéresse peu nos dirigeants.
La construction navale française n’est plus qu’un glorieux souvenir, une plaie ouverte de notre tradition industrielle. Les Chantiers de l’Atlantique, ancienne division marine d’Alstom ont été vendus à Aker Yards, un concurrent étranger, qui s’est empressé de créer des emplois : ont été embauchés des ouvriers grecs, portugais, roumains et indiens, payés au salaire minimum de leurs pays. Les ouvriers français sont trop chers.
Ce phénomène s’accentue sous la pression de la commission européenne, qui vient de demander à la Pologne de fermer une cale supplémentaire du chantier naval de Gdansk, berceau industriel polonais, jadis fer de lance de la lutte contre l’oppression communiste.
Un symbole s’écroule, celui de l’industrie de construction navale européenne, grande pourvoyeuse d’emplois, sacrifiée sur l’autel de l’OMC, qui préfère voir les ouvriers français et européens consommer des produits importés chinois, transportés sur des bateaux, désormais eux aussi construits en Chine…

LeBerlioz pour Novopress

Repost 0
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 20:26

Canadianpress via fdesouche

MONTREAL - Quatre adolescentes doivent faire face à des accusations de voies de fait à la suite d'une bataille sur fond de racisme entre deux groupes de jeunes de deux écoles secondaires de Montréal. La police indique que la bataille, qui a eu lieu la semaine dernière, a été déclenchée par un qualificatif à connotation raciale lancé par une jeune blanche en direction d'un groupe d'élèves noirs près des écoles.

Le groupe d'élèves noirs aurait réagi en attaquant l'adolescente et son amie. Des images de l'événement ont été mis en ligne sur YouTube.

Les deux adolescentes ont subi des blessures mineures.

 

Video "des images tournées mercredi" http://www.youtube.com/watch?v=IljFSs7evMk&eurl=http://www.fdesouche.com/?p=257 

A la suite de l'incident, des fenêtres de l'école fréquentée par les victimes ont été brisées et la police a augmenté sa présence dans le secteur.

Les autorités des deux écoles secondaires se rencontrent lundi.

                                                  ***

Lire aussi: "
Le multiculturalisme: voilà l'ennemi!" (Rabbin Jonathan Sacks dans son livre The Home We Build Together.Recreating Society)

Repost 0
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 19:53
23/10/2007 19:14 

TANGER (AFP) - Union méditerranéenne: Sarkozy invite les chefs d'Etat à une réunion en juin 2008
Le président français Nicolas Sarkozy a invité mardi à Tanger les chefs d'Etat de la Méditerranée à une réunion en France en juin 2008 pour jeter les bases "d'une Union économique, politique et culturelle".
"J'invite tous les chefs d'Etat et de gouvernement de tous les pays méditerranéens à se réunir en France en juin 2008 pour jeter les bases d'une Union politique, économique et culturelle fondée sur les principes de stricte égalité", a déclaré M. Sarkozy.
Le président français a appelé également "tous les autres pays, qui ne font pas partie du pourtour méditerrannéen, à assister à la réunion en tant qu'observateurs".
"Je consulterai prochainement les pays participants pour établir l'ordre du jour, le projet n'est pas seulement celui de la France, mais un projet pour tous", a-t-il dit.
M. Sarkozy a lancé son invitation au palais royal de Tanger en présence de membres du gouvernement marocain et d'hommes d'affaires des deux pays 

On sait aujourd'hui ce que signifie la "rupture" de Sarkozy. Le Figaro d'aujourd'hui l'indique: "Le chef de l’Etat français l’a martelé tout au long d’un discours d’une quarantaine de minutes, ce projet d’union est «une rupture». Rupture avec l’histoire, souvent conflictuelle, des rives de la «mare nostrum» des Grecs et des Romains, mais aussi avec les tensions qui déchirent cette région où coexistent trois grandes religions monothéistes : chrétienté, judaïsme et islam.
 
... L’Europe a réussi à surmonter ces haines. La France appelle tous les peuples de la Méditerranée à faire la même chose», a répété le chef de l’Etat. ... L’Union européenne avait commencé avec le charbon et l’acier, l’UM commercera avec le développement durable», a promis Nicolas Sarkozy." (
Le Figaro, 23.10.2007). 

La rupture de Sarkozy? Le commerce... dans le cadre d'une "Union méditerranéenne"... nouvelle étape vers le
N.O.M... Et la religion mondiale... Comme si on en avait pas assez déjà avec "l'Union européenne"...
Repost 0
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 08:17

Compromis, ce mot qui commence si mal

Le Figaro Publié le 23 octobre 2007

LA CHRONIQUE d'Yves de Kerdrel


[I]l semble que la fissure ouverte dans le front syndical à travers les concessions apportées à la Fédération des agents de conduite a sérieusement entamé la capacité de nuisance des « camarades » les plus accrochés au maintien de leurs régimes spéciaux.
 

[L]es premières concessions accordées aux agents de conduite, ont beau avoir été déterminantes pour que ce mouvement social dure moins de quarante-huit heures, elles sont très préoccupantes sur ces deux aspects. D'abord parce qu'elles reconnaissent toujours le droit à un conducteur de train de partir en retraite à 50 ans, en utilisant, pour cela un « compte épargne-temps ». Or, il n'est pas certain que les 16 millions de salariés du secteur privé comprennent bien « ce cadeau » fait sans justification et surtout sans souci de cette équité qui fonde le pacte social français. Ensuite parce que sur le plan financier, les primes, qui jusqu'ici n'étaient pas comptées pour le bénéfice de la retraite, vont être incorporées. In fine, cela signifie qu'un conducteur de TGV pourra toujours après 2009 partir en retraite à 50 ans - même si officiellement ce n'est plus la règle - et qu'en outre, il verra les conditions financières de sa pension consolidées. À ce prix, on comprend aisément que la Fédération des agents de conduite se soit désolidarisée aussi vite des autres centrales syndicales.

Mais ces concessions auxquelles ont poussé les « mous » de l'Élysée, c'est-à-dire Henri Guaino et Raymond Soubie, sont loin de faire l'unanimité. Y compris à Matignon où François Fillon a toujours défendu, à juste titre, en accord avec Claude Guéant un langage de fermeté. Avec un but et un seul : parvenir à une réforme complète et entièrement réussie. À l'inverse du texte sur le service minimum qui - faut-il le rappeler ? - ne parle ni de service ni de minimum ! À l'inverse aussi de la pseudo-réforme des universités, qui a vu la pauvre Valérie Pécresse abandonnée en rase campagne par son propre camp au mois de juillet dernier. Et ne parlons pas des mesures fiscales adoptées par la nouvelle majorité, et qui relèvent toutes d'un mauvais compromis.

 

***

 

Rappelons-nous interviewé jeudi 20 septembre sur TF1 et France 2, Nicolas Sarkozy a affirmé qu’il refuserait de "transiger sur les principes" qui le conduisent à engager la réforme des régimes spéciaux de retraite...

Question: et la réforme des régimes spéciaux de retraite des "élus", Sarkozy va-t-il la conduire? Lire: Les régimes de retraite de nos élus non pas "réformés", mais empilés

Repost 0
22 octobre 2007 1 22 /10 /octobre /2007 17:16
"Les libéraux de Donald Tusk ont remporté les législatives anticipées en Pologne. Ils obtiennent plus de 41% des voix et 208 sièges à la Diète (sur 460). Le parti des frères Kaczynski obtient 32% et 164 sièges. La gauche obtient 13% et 52 sièges, le parti paysan 8,8% et 35 sièges. Autodéfense et la Ligue des familles polonaises, qui avaient été les très turbulents alliés des Kaczynski, sont laminés, à 1,5 et 1,3%.

La plateforme libérale de Donal Tusk et le parti Droit et Justice des frères Kaczynski sont deux partis de droite. Après les dernières législatives il y avait eu des pourparlers pour une coalition, qui avaient échoué.

La différence entre les deux est que la plateforme libérale est, comme son nom l’indique, libérale. Elle prône un libéralisme économique pur et dur. Sur ce qu’il est convenu d’appeler les « sujets de société », il en va différemment. Les libéraux polonais n’ont aucune intention de revenir sur l’interdiction de l’avortement, ils sont contre l’euthanasie et ne légaliseront pas le « mariage » homosexuel. D’autre part ils sont comme le PiS pour une vraie lutte contre la corruption, et pour la « décommunisation » (mais de façon moins spectaculaire).

La plateforme libérale est souvent accusée d’être « eurosceptique », ce qui est une erreur de perspective. Les libéraux critiquent la bureaucratie européenne et tout ce qui va contre le libéralisme dans l’Union européenne. Mais ils sont de farouches partisans de l’Union européenne, et d’une Union européenne sans frontières (ils sont partisans de l’adhésion de la Turquie ), et d’une Union européenne qui ne soit pas concurrente mais partenaire des Etats-Unis : ce sont des euromondialistes convaincus.

Qu’ils le veuillent ou non, cette position ne peut qu’entraîner une dérive sur les « sujets de société », puisqu’ils se veulent des Européens exemplaires... Déjà, ils ont déclaré que leur gouvernement adhèrera à la Charte des droits fondamentaux, alors que Lech Kaczynski venait d’obtenir à Lisbonne une dérogation pour son pays.

Nous allons donc avoir un gouvernement polonais européiste. L’un des très rares pays qui gênait un peu la construction du magma totalitaire européen rentre dans le rang. C’est une très mauvaise nouvelle pour l’Europe réelle, celle des peuples et des nations." (Le Blog d'Yves Daoudal)

Repost 0
22 octobre 2007 1 22 /10 /octobre /2007 16:00
Ségolène Royal se félicite de l'adoption du mini-traité européen

LEMONDE.FR
| 22.10.07 | 11h41  

Sur le traité simplifié. "Même imparfait", le traité adopté par les Vingt-Sept cette semaine à Lisbonne "peut remettre l'Europe en marche", estime Ségolène Royal dans un entretien accordé à Libération, lundi 22 octobre.

                                                                   ***

Sociaux-traîtres et associés

Sans surprise François Hollande (mondialiste de gauche) a annoncé que son parti « ne s’opposera pas à la construction de l’Europe [sic] », [Afp] c’est à dire qu’il votera pour la Constitution européenne mise au point par Valéry Giscard dit D’Estaing (mondialiste du centre) et relancée par Nicolas Sarközy (mondialiste de "droite"). François Bayrou (mondialiste du centre) sera aussi de la partie. Comme 90% des médiats qui avaient soutenu le texte en 2005 contre une large majorité de Français. 

Le gouvernement a annoncé vouloir en finir au plus vite et faire approuver loin du peuple français et en catimini devant le Parlement le texte dès le lendemain de sa signature à Lisbonne. (Club-Acacia)

                                                                    ***
Lire aussi:

* Haute trahison (
Anne-Marie Le Pourhiet, professeur de droit public, auteur de Droit constitutionnel)
* La collusion de la gauche et de la (fausse) droite 
* Immigration : le réel interdit, par Eric Zemmour (l'immigration au service du marché et du capitalisme industriel et "libéral")
Repost 0