Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 18:09

Un article intéressant trouvé sur Breizh-info :

Ecosse-La-Commission-europeenne-a-mis-en-garde-les-Ecossai.jpg

 

La Commission européenne a clairement mis en garde les Ecossais contre les conséquences d’un vote favorable à l’indépendance

 

 

Quand la Commission européenne s’oppose à l’indépendance des régions

 

11/10/2014 – 07H00 Bruxelles (Breizh-info.com) – La dernière livraison de la revue Conflits contient une étude concernant un événement important qui n’a pas fait l’objet de commentaires : le changement radical d’attitude de la Commission européenne à l’égard des mouvements régionalistes.

 

Au cours des mois et des semaines qui ont précédé le référendum concernant l’éventuelle indépendance de l’Ecosse, la Commission a clairement mis en garde les Ecossais contre les conséquences d’un vote favorable à l’indépendance. Barroso a affirmé très nettement et à plusieurs reprises que l’adhésion d’une Ecosse indépendante à l’Union européenne serait très difficile voire impossible du fait de la règle incontournable de l’unanimité. De fait, Barroso a abondé dans le sens de David Cameron. Son attitude à l’égard de la Catalogne a été de la même eau.

 

L’auteur de l’étude, Hadrien Desuin, nous donne la clef de ce changement important dans les orientations politiques de l’Union européenne.

 

Depuis les débuts de la construction européenne, au cours des années cinquante, les Etats historiques ont été considérés par ses promoteurs comme des obstacles, des pôles de résistance, qu’il fallait contourner. Une des solutions mises en oeuvre pour y parvenir consistait à promouvoir les régions et les euro-régions situées à cheval sur les frontières héritées de l’histoire.

 

La FUEV, organisation créée à l’origine par les réfugiés allemands d’Europe centrale, qui a pour objectif de fédérer les mouvements régionalistes et de défendre leur cause fédéraliste auprès du Conseil de l’Europe, a été un agent d’influence important dès les années cinquante. Plus récemment, la Commission s’est dotée d’un Comité des régions n’ayant qu’un rôle consultatif mais qui a été très influent. Au Parlement européen, beaucoup de mouvements régionalistes se sont associés aux Verts au sein d’un même groupe très écouté par la Commission. Ces différentes organisations ont œuvré efficacement à la promotion du fédéralisme euro-régionaliste mais il se pourrait bien que les choses soient en train de changer.

 

La Commission constate les difficultés que génère le trop grand nombre d’ Etats membres de l’UE. l’accroissement de ce nombre tend à bloquer le fonctionnement de l’union. Valéry Giscard d’Estaing lui-même nous invite à créer une structure limitée à douze Etats. Le démantèlement des Etats ne ferait qu’ajouter des difficultés aux difficultés existantes et ce d’autant plus que les régions sécessionnistes sont pour l’essentiel des régions riches qui ne veulent plus partager leurs richesses avec les régions moins bien pourvues avec lesquelles elles cohabitent. L’Ecosse, la Catalogne, la Padanie et la Flandre sont des régions riches qui correspondent à ce schéma. Ce n’est pas le cas de la Bretagne, par exemple, ce qui explique sans doute en partie la faiblesse de la dynamique régionaliste.

 

Par ailleurs, le régionalisme a toujours une dimension ethnique – même lorsque, comme cela est le cas en Ecosse, cette dimension est refoulée dans le non-dit – qui rebute très franchement la nouvelle génération de dirigeants européens qui sont des libéraux-libertaires totalement étrangers à toute forme d’enracinement. Il semble bien que, pour l’oligarchie bruxelloise, les mouvements régionalistes sont, désormais, aussi peu fréquentables que les partis dits »populistes ».

 

Ces deux raisons expliquent sans doute le retournement de la position de l’UE à l’égard des mouvements régionalistes, lesquels s’inscrivaient, jusqu’à présent, dans le cadre de la construction européenne. C’est un allié essentiel qu’ils viennent de perdre.

 

Source : http://www.breizh-info.com/17420/actualite-politique/17420/

 

 

. Que penser des mouvements sécessionnistes en Europe et aux États-Unis ?

Repost 0
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 11:38

Dans un entretien à Boulevard Voltaire, publié le 1er octobre 2014, Mgr Yousif Habash, évêque syriaque catholique des États-Unis et du Canada, en quelques mots simples merveilleux, réagit à la situation des chrétiens de son pays l'Irak, persécutés par les djihadistes de l’État islamique, et à la réponse militaire des pays occidentaux...

Il dénonce sans le dire le résultat de l'interventionnisme occidental qui a eu pour conséquence de chasser les chrétiens de la région ("Tout le monde était chrétien, et tout le monde a été chassé"...), et envoie un avertissement très clair aux bellicistes occidentaux en Irak et en Syrie : "Vous dites que vous voulez protéger nos villes ; non ! [...]  Vous ne savez pas comment les générations futures vont vous maudire."

 

 

Comment vous sentez-vous face à la situation dramatique que vivent les chrétiens d’Irak ?

 

Mgr-Yousif-Habash.jpegLes nouvelles des chrétiens d’Irak sont bien tristes. Ce n’est plus l’Irak que nous avons connu. Les islamistes ont détruit un pays qui devait être un symbole de culture et de civilisation pour tout le monde, pas seulement pour les Irakiens et le Moyen-Orient. Aujourd’hui, les principales victimes de ce qui se passe en Irak sont les minorités chrétiennes. Pourtant, nous sommes les authentiques Irakiens. Nous sommes en Irak, nous les chrétiens, avant les musulmans, avant les Kurdes. Nous sommes les héritiers du pays ; c’est nous qui l’avons construit. Mais notre foi chrétienne nous demande d’accepter les autres, et c’est ce que nous faisons. À cause de cela, notre civilisation ne peut pas être chrétienne. Certains en ont profité et ont abusé de cet amour que nous donnions. Nous, chrétiens, n’avons pas d’armes, pas de pétrole, nous ne crions pas violence ; voilà pourquoi nous n’avons pas de place en Irak et au Moyen-Orient. Aujourd’hui, malheureusement, ceux qui ont la chance d’y rester et de dominer sont ceux qui ont des armes, des bombes, des chars, des tanks, et qui veulent la mort des autres. Nous, chrétiens, n’avons qu’à donner, servir et protéger la vie. Nous sommes des gens de paix, et donc ils n’ont pas besoin de nous !

 

 

Votre famille est en Irak. Est-ce que vous avez des nouvelles ? Est-elle encore en vie ?

 

Je viens d’une petite ville au nord de l’Irak nommée Qaraqosh ; c’est une petite île dans un océan musulman. Tout le monde était chrétien, et tout le monde a été chassé. En moins de 24 heures, la ville a été vidée de ses habitants. J’avais trois frères là-bas, je ne sais pas où ils sont maintenant. Ma sœur aînée a 13 enfants et je ne sais pas où ils sont non plus. Mais tous sont des victimes de l’injustice, de la violence et du mal qui règnent dans la région pour casser et briser les innocents. Alors, évidemment, je souffre parce qu’ils ont tout perdu ; mais d’un autre côté, il y a quelque chose qui me rend fier : tous les chrétiens de Qaraqosh ont été obligés de se convertir à l’islam, et ils ont refusé. Ils auraient pu rester chez eux et avoir une vie tranquille, mais ils ont préféré souffrir pour leur foi car c’est là qu’ils puisent leur bonheur. D’un point de vue humain, c’est triste, mais au regard de la foi, c’est magnifique comme témoignage ; je suis fier de mes parents, citoyens, frères et sœurs irakiens.

 

 

Que pensez-vous de l’intervention des pays occidentaux en Irak pour stopper l’avancée de l’État islamique ?

 

Vous savez, les chrétiens en Irak ou au Moyen-Orient n’ont pas besoin de la protection des Européens. Protégez-vous vous-mêmes ! Nous, nous savons comment faire pour gérer nos souffrances, mais vous, les Européens, vous êtes pauvres. Vous ne savez pas comment les générations futures vont vous maudire. Ils vont maudire leurs grands-parents parce que les Européens, aujourd’hui, agissent sans sagesse vis-à-vis de leur nation et de son avenir. S’ils veulent vraiment servir la paix et leur pays, ils doivent enseigner et aider les musulmans et les Arabes dans leur pays, et non pas en France. Nous pouvons construire un monde avec des nations indépendantes qui peuvent s’entraider, mais nous ne devons pas mélanger les nations et les civilisations de façon absurde.

 

Donc les populations menacées, persécutées, qui veulent fuir les violences doivent, en fait, rester dans leur pays ?

 

On peut créer des lois pour protéger les gens menacés dans leur pays. Je ne veux pas quitter mon village. Les gens de Qaraqosh veulent y rester. On comprend que Paris est une ville de lumière, de luxure, de civilisation, de rêve…mais je n’en n’ai pas besoin ! Gardez la France pour vous ! Vous avez bien raison d’être français, d’aimer votre pays… et moi, j’aime mon petit village. Pourquoi me déplacer, pourquoi me chasser ? Vous dites que vous voulez protéger nos villes ; non ! Si vous êtes vraiment justes, si vraiment vous aimez la paix, venez et bâtissez un régime de justice… Chacun reste là où il a été créé. J’aime mon village, laissez-moi ici. C’est là où je trouve ma joie.

 

Quel message souhaitez-vous lancer aujourd’hui aux chrétiens d’Irak ?

 

Je suis fier des citoyens de Qaraqosh et des chrétiens d’Irak. Ils ont été glorieusement fidèles à leur chrétienté. En devenant musulmans, ils auraient pu vivre paisiblement, mais ils ont refusé, par fidélité au Christ, malgré les menaces de mort. Ils ont voulu vivre et mourir pour Jésus. Ils ont sacrifié leurs maisons, leur mémoire, leurs souvenirs, leur repos, ils ont tout perdu. Comme c’est magnifique, la splendeur des chrétiens d’Irak, du courage de Ninive. Aujourd’hui ce n’est pas facile d’être chrétien, mais nous avons des chrétiens en or, nous avons des chrétiens incroyables, plus forts que la mort. L’amour est plus fort que la mort, et nous en avons un bel exemple chez les chrétiens d’Irak.

 

Source: Boulevard Voltaire, Entretien réalisé par Charles Le Bourgeois, journaliste

http://www.bvoltaire.fr/yousifhabash/devons-pas-melanger-les-nations-les-civilisations-facon-absurde,109404

 

"Heureux les artisans de paix, ils seront appelés fils de Dieu"

(Evangile selon saint Matthieu, 5, 9.)

 

. Etat islamique : « Les terroristes c’est nous »

. Une claque aux bellicistes : le pape condamne le principe du bombardement et d'une guerre en Irak

 . Syrie : Une nouvelle guerre qui comme en Irak a pour but d'éliminer les chrétiens de la région ? (27 août 2013) 

Repost 0
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 10:18

 

EIIL--Irak-Creation-d-un-mouvement-de-resistance-a-Mos.jpg

« Le grand mensonge de l’État islamique : "Les terroristes c’est nous". »

 

Voici une bonne analyse trouvée sur le site   "Mondialisation.ca", Centre de recherche sur la mondialisation, qui devrait calmer les ardeurs de nos bellicistes nationaux que l'on rencontre malheureusement chez trop de "catholiques" si prompts à servir de supplétifs zélés au Nouvel Ordre mondial :

 

 

Le grand mensonge de l’État islamique : « Les terroristes c’est nous ». 


[L]’Arabie saoudite et le Qatar (alliés des pays occidentaux Ndlr.) ont financé et formé les terroristes de l’État islamique (EI ou EIIL) pour le compte des États-Unis. Israël héberge l’EI dans le plateau du Golan et l’OTAN, en liaison avec le haut commandement turc, est impliqué depuis mars 2011 dans la coordination du recrutement des combattants djihadistes envoyés en Syrie. En outre, les brigades de l’EIIL en Syrie et en Irak sont intégrées par des forces spéciales occidentales et des conseillers militaires.

 

Tout cela est connu et documenté, mais pas un seul chef d’État ou chef de gouvernement n’a eu le courage de souligner l’absurdité de la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies proposée par les États-Unis et adoptée à l’unanimité le 24 septembre.

 

[...]

 

Les dirigeants des pays occidentaux sont-ils totalement ignorants et stupides ou totalement corrompus et complices? « Les terroristes c’est nous »*. Par ailleurs, ils semblent totalement ignorer les vastes implications de leurs actions.

 

La propagande de guerre est un acte criminel en vertu des principes de Nuremberg : il s’agit d’un crime contre la paix. En soutenant les mensonges et les fabrications de la politique étrangère étasunienne, les médias de masse sont complices de crimes de guerre.

 

Le premier ministre britannique David Cameron portera l’affaire devant le Parlement britannique [le 26 septembre le Parlement britannique a approuvé les frappes aériennes]. Au Canada et en Grande-Bretagne, on envisage de révoquer la citoyenneté des personnes soupçonnées d’appuyer le mouvement jihadiste. Alors que le premier ministre britannique a appelé le gouvernement de Sa Majesté « à limiter ou annuler les passeports des djihadistes britanniques […] la ministre de l’Intérieur, Theresa May, a menacé de priver de leur citoyenneté les Britanniques luttant déjà avec l’État islamique ».

 

Ironie du sort, le premier ministre Cameron est complice puisqu’il a facilité et organisé le recrutement de djihadistes britanniques au Royaume-Uni. En attendant la formulation d’accusations criminelles, on pourrait en effet suggérer que son passeport soit révoqué pour « appui au mouvement djihadiste ».

 

George W. Bush a déclaré en 2001, « vous êtes avec nous ou vous êtes avec les terroristes ». La vérité interdite est que les États-Unis sont impliqués dans une entreprise diabolique: ils ont créé un réseau terroriste islamique dans le but de détruire des pays souverains et maintenant ils mènent une guerre contre leur propre réseau de terreur. Sans la propagande des médias, ce programme militaire sous couvert de lutte contre le terrorisme tomberait à plat, s’effondrerait comme un château de cartes.

 

Les terroristes sont le président des États-Unis et son indéfectible allié de Grande-Bretagne, ce sont ces « États qui appuient le terrorisme » dans le but de mener une guerre de conquête et l’Organisation des Nations Unies est complice dans ce projet.

 

* Jeu de mot avec la chaîne de magasin de jouets étasunienne Toys R Us, « Terrorists R Us »

 

Michel Chossudovsky

 

 

Source: Mondialisation.ca, Centre de recherche sur la mondialisation 

 

http://www.mondialisation.ca/le-grand-mensonge-de-letat-islamique-les-terroristes-cest-nous/5405154

 

A cette analyse on peut ajouter que la banque anglo-saxonne et les élites occidentales ont financé et soutenu toutes les révolutions criminelles, les guerres et les génocides, dont le communisme au XXe siècle qui a fait 100 millions de morts, les révolutions de couleur en Ukraine, le coup d'Etat et la révolution "nationaliste" du Maidan en février 2014, le génocide des russophones pour lequel la Russie a lancé une procédure pénale.

 

Pour l'historien Stéphane Courtois, la "première logique totalitaire" apparaît sous la Révolution française.

 

Les leçons du passé ne servent-elles donc à rien ?

 

Nous sommes nous, les Français, les premiers terroristes barbares dans le monde.

 

N'avons-nous pas inventé la "promotion démocratique de l'holocauste" (1), guillotiné Louis XVI et Marie-Antoinette, inventé les meurtres de masses, assassiné d'abord le petit peuple des paysans artisans et ouvriers (28% des guillotinés sous la Révolution "française" étaient des paysans, 31% des artisans et des ouvriers, 20% des marchands et des spéculateurs, 8 à 9% de nobles, 6 à 7% des membres du clergé) (2), inventé la "guerre libératrice" (Brissot et les Girondins) (3) ?

Le tout en considérant que cette ignominie nous faisait entrer dans l'ère libératrice du "progrès" et de la "démocratie" ?...

Il est temps d'en finir avec ces mensonges.

 

Sans compter qu'aujourd'hui, les amis de BHL et Fabius peuvent être contents, le soutien occidental aux rebelles syriens - depuis 2011 - contre le président laïque Bachar el Assad a ressuscité le califat islamique... disparu il y a un siècle. Pas plus tard que le 26 mai dernier au Congrès, le président américain Barack Obama a demandé d'autoriser un budget de 500 millions de dollars pour "entraîner et équiper" l'opposition modérée armée en Syrie. Ces gens-là ne savent donc pas ce qu'ils veulent. Ils font maintenant la guerre à ceux qu'ils ont entraîné et équipé !

 

Les nationaux français prêts à jouer les supplétifs de Big brother au Proche-Orient, les faiseurs de haine et de guerres devraient la baisser d'un ton..., se la jouer plus modeste et se regarder dans une glace avant d'accuser les autres de leurs propres turpitudes s'ils veulent construire un monde de paix et un avenir meilleur pour la France.

 

 

Notes

 

 

(1) R. Sédillot,  Le Coût de la Révolution française, Vérités et Légendes, Perrin, Mesnil-sur-l'Estrée 1984, p. 12.

(2) René Sédillot, ibid., p. 24.

(3) R. Sédillot, ibid., p. 13.

Repost 0
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 09:55

Encore une décision venant d'en haut prise en totale déconnection de la réalité et de la volonté de la majorité des Français :

timbre-femen-boycott.jpgConfrontée à un boycott de ses timbres Marianne-Femen, au lieu de supprimer le timbre scandaleux, la Poste augmente spectaculairement ses tarifs... qui augmenteraient en moyenne de 7% au 1er janvier 2015, soit la hausse la plus élevée de son histoire, justifiée selon elle par la nécessité de compenser la baisse de l'activité...

 

"Dans le détail, la lettre prioritaire à timbre rouge passe de 0,66 à 0,76 euro, et la lettre verte à timbre vert passe de 0,61 à 0,68 euro".

 

 

. Un nouveau timbre à l'effigie de la femen qui a scié une croix en Ukraine (juillet 2013)

. Les Femen banalisent le salut nazi… en toute liberté

. Refusez le timbre Marianne, inspiré d’une Femen ! (janvier 2014)

Repost 0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 18:58

Dans la tradition de toutes les guerres républicaines du XXe siècle engagées par des gouvernements de gauche et terminées par des gouvernements de droite..., François Hollande est devenu en deux ans et demi le président le plus guerrier de la Ve République :

 

Francois-Hollande-le-President-le-plus-guerrier-de-la-Ve-.png

Mensonge honteux: quand Hollande fustigeait la droite et exigeait le retrait d'Afghanistan!


Mali Centrafrique Irak Syrie (Demain LIbye?) : François Hollande Le Président Le Plus Guerrier De La Ve République!

 

Trois guerres en deux ans!

 

Pour la troisième fois en deux ans seulement, en engageant militairement la France en Irak, François Hollande confirme son rôle de Président le plus guerrier de l'histoire de la Ve République en un temps si court.

 

À chaque fois, c'est le même argument bushiste qui est avancé : lutter contre le terrorisme, que ce soit au Mali et en Centrafrique depuis 2013, aujourd’hui en Irak ou demain, probablement, en Syrie et en Libye. À tel point que le président français François Hollande est régulièrement taxé (à juste titre) de néoconservateur en s’alignant ainsi sur les États-Unis.

 

Lundi, à l’occasion de la conférence sur la paix et la sécurité en Irak, organisée à Paris avec une trentaine d’États représentés, le chef de l’État français a de nouveau défendu la nécessité de frapper militairement l’État islamique (EI), que les autorités françaises n’appellent plus désormais que par son acronyme en arabe, Daech (Etat islamique, Ndlr), pour lui dénier le droit de constituer un État. « Les États-Unis ont agi pour former une large coalition. La France y prendra sa part », a-t-il expliqué.

 

[...] Sans surprise, François Hollande a surtout insisté lundi sur la nécessité de la lutte contre le terrorisme, qualifiée de « menace globale ». Même si la référence est involontaire, la rhétorique rappelle évidemment celle de George W. Bush et sa guerre globale contre le terrorisme. « Telle est la menace, elle est globale, la réponse doit donc être globale », a expliqué lundi François Hollande qui a rebaptisé la conférence « sur la paix et la sécurité en Irak, et contre le terrorisme ».

 

 

Il faut « punir tous ceux qui sont associés de près ou de loin » à l’EI, a-t-il également déclaré, avant de redire sa volonté de « punir les responsables ». « Punir », c’était déjà le terme, très contesté à l’époque, que le président français avait utilisé pour appeler à des frappes militaires contre le régime de Bachar al-Assad. Et comme il y a un an, Hollande est prêt à intervenir militairement sans mandat de l’Onu. Quant aux procédures françaises, il n’a, cette fois, même pas évoqué l’organisation d’un débat parlementaire.

 

 

Surtout, François Hollande a fait le lien entre l’intervention militaire en Irak et le risque terroriste qui pèse sur la France. « Alors que la France se tient prête dans ces moments décisifs pour sa sécurité, car c’est bien aussi la sécurité de la France que menace Daech, ce pseudo-État islamique », avait déjà déclaré depuis Abou Dhabi le ministre de la défense Jean-Yves Le Drian. Une rhétorique déjà abondamment utilisée par le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, qui défend à l’Assemblée son projet de loi antiterroriste. « Nous faisons face à une menace inédite, par sa nature et par son ampleur. (…) Face à ce phénomène inédit, notre riposte est globale : nous combattons les terroristes à l'intérieur et à l'extérieur », a-t-il expliqué au JDD.


Selon Cazeneuve, la France fait face à un risque d’attentat : « Cette menace est diffuse. Et d'autant plus dangereuse. » « Nous sommes obligés de nous défendre parce que nous sommes au bout du fusil »juge également Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères. Un des principaux responsables de la lutte antiterroriste en France, Loïc Garnier, à la tête de l'Unité de coordination de la lutte antiterroriste (Uclat), a même affirmé lundi « Aujourd'hui, nous n'en sommes plus à nous demander s'il y aura un attentat en France, mais quand. » À tel point que certains médias en sont à dresser un pseudo-portrait-robot du « prochain attentat terroriste en France ».

Là encore, le parallèle avec les États-Unis interroge. Bush avait résumé le pilier de sa doctrine par la phrase suivante : « Mener le combat contre l’ennemi chez lui avant qu’il ne puisse nous attaquer chez nous. » Cela a mené les États-Unis durant les années 2000 à développer le concept des « frappes préventives », les interventions dans des pays qui ne représentaient pas une menace immédiate (Irak, Pakistan) et, d’une manière générale, la permanence d’actions militaires aux quatre coins de la planète, de la Somalie au Waziristan.

 

Source: http://zebuzzeo.blogspot.fr/2014/09/mali-centrafrique-irak-syrie-demain.html
Repost 0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 21:39

 

Donbass-genocide.jpg

L'armée ukrainienne a massacré des milliers d'habitants du Donbass

 

MOSCOU, 25 septembre - RIA Novosti/La Voix de la Russie Après le retrait des forces gouvernementales ukrainiennes repoussées par les insurgés, des découvertes terrifiantes ont été faites dans les zones qui étaient alors contrôlées par l'armée de Kiev avant la signature d'une seconde trêve à Minsk, écrit jeudi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

 

Des fosses communes remplies de corps d'habitants, torturés et exécutés par les militaires ukrainiens, ont ainsi été mises au jour. Les faits les plus épouvantables déjà signalés auparavant par les forces d'autodéfense ont été confirmés: les punisseurs de la Garde nationale et des "bataillons de volontaires" ont perpétré un génocide dans le Donbass.

 

Les forces d'autodéfense venues déminer la zone ont découvert une fosse commune près d'une carrière du village Nijniaïa Krynka dans la région de Donetsk. Quatre corps de femmes et plusieurs corps d'hommes s'y trouvaient, à peine recouverts de terre. Les hommes avaient les mains attachées dans le dos, un corps était décapité et tous – les hommes et les femmes – ont été torturés avant d'être exécutés d'une balle dans la nuque. Les femmes, dont une était enceinte, ont été violées avant l'exécution. Telles sont les traces laissées par le bataillon "Aïdar" déployé à proximité de la carrière.

 

Contrairement aux constats précédents faits jusque-là par le Parquet militaire des républiques autoproclamées du Donbass sur le traitement cruel des militaires ukrainiens envers les civils, complètement ignorés par les médias ukrainiens et occidentaux, cette fois des experts et des observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) se sont rendus sur les lieux. Les forces d'autodéfense ont également annoncé la découverte d'autres fosses sur le territoire qui était jusqu'à récemment contrôlé par l'armée ukrainienne, et attendent l'arrivée des démineurs et des experts judiciaires accompagnés d'observateurs européens. Les corps de la fosse commune de Nijniaïa Krynka ont été exhumés et envoyés à Donetsk pour une expertise médico-légale et identification. De leur côté, les procureurs militaires de Donetsk interrogent les habitants, qui confirment la disparition de plusieurs hommes et femmes capturés dans la rue par les combattants du bataillon "Aïdar".

 

Il s'agit des premières preuves formelles des sévices des bataillons punitifs et de la Garde nationale dans le Donbass. Elles sont irréfutables: Kiev et Bruxelles ne pourront plus les mettre sur le compte de la "propagande".

 

Le corps d'une femme violée et noyée a été découvert près de Lougansk. On y a découvert également des fosses communes de civils à qui les punisseurs ont même accroché des plaques outrageantes. Les faits horribles s'accumulent. Un membre des forces d'autodéfense a annoncé sur les réseaux sociaux la découverte d'une famille de sept réfugiés assassinés dans une maison.

 

Une vidéo a été diffusée récemment où l'on voit les combattants du bataillon "Aïdar" ouvrir le feu sur deux adolescents à vélo près de Marioupol. La police locale a confirmé que le premier adolescent avait été tué et le second grièvement blessé.

 

A Marioupol également, selon le bureau d'information de l'Armée du sud-est, "des fascistes saouls ont commencé à tirer dans un restaurant avec des fusils automatiques, ont violemment battu le propriétaire de l'établissement et ont amené de force deux serveuses". Les deux jeunes filles n'ont toujours pas été retrouvées et la police a peur d'enquêter sur l'incident.

 

Ce n'est qu'une mince partie des faits recueillis par les militants des droits de l'homme russes et ukrainiens dans le Livre blanc dont la rédaction a commencé après le premier massacre de civils le 2 mai à Odessa.

 

RIA Novosti

 

Source: http://french.ruvr.ru/news/2014_09_25/Larmee-ukrainienne-a-massacre-des-milliers-dhabitants-du-Donbass-3769/

 

. Ukraine : Bilan humain du génocide russe (actualisé)

.  Les "terroristes" ukrainiens pro-russes en T-Shirt et chemisettes face aux chars démocratiques des Maiden de Kiev + 38 personnes brûlées vives à Odessa

Repost 0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 08:38

Devant l'Assemblée générale de l'Onu hier pour lors de la 69e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, en présence notamment du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le président américain Barack Obama a dénoncé « l'agression de la Russie en Europe. [...] une époque où les grandes nations piétinaient les petites pour poursuivre des ambitions territoriales ». Il a promis que les sanctions occidentales contre la Russie seraient « levées » si Moscou choisissait « le chemin de la diplomatie et de la paix » en Ukraine.

 

« Alors que nous nous sommes réunis ici, le virus Ebola sévit en Afrique de l'Ouest (…), l'agression russe en Europe rappelle une époque où les grandes nations piétinaient les petites à la  poursuite de leurs propres ambitions territoriales, et la cruauté des terroristes en Syrie et en Irak nous pousse à scruter le cœur des ténèbres », a déclaré le locataire de la Maison Blanche.

 

Fustigeant l'"agression russe" en Europe, notamment l'"annexion" de la Crimée par Moscou et son soutien aux séparatistes prorusses en Ukraine, il a toutefois cité la lutte contre l'extrémisme en tant que priorité des efforts internationaux actuels.

 

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lui a répondu en déclarant que la Russie occupait la deuxième place dans la liste des menaces nommées par le président américain Barack Obama :

 

 

« En ce qui concerne le discours du président des États-Unis, nous nous sommes retrouvés à la seconde place en termes de menaces à la paix internationales et la sécurité. Le virus Ebola se trouve à la première place, et « l’agression russe en Europe » se trouve à la seconde place, tandis que l’Etat islamique est à la troisième place, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères.

Repost 0
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 15:05

Selon une dépêche Le Figaro.fr à 15h56 aujourd'hui, « des milliers de Russes marchent pour la paix». (1) Le Maidan "russe" commence. Nous allons en avoir pour des mois de "contestations" et de manifestation du "peuple" "pour la paix", "la démocratie". Les pires coups tordus sont à craindre. Mais les Russes ne sont pas les Ukrainiens de l'ouest. L'Occident s'attaque à l'Ours russe sur son territoire. C'était la chose à ne pas faire.

 

« Plusieurs milliers de Russes ont pris part dimanche à des marches pour la paix en Ukraine, à Moscou et dans plusieurs autres villes de Russie, dans le cadre de la première grande campagne pacifiste dans le pays depuis le début du conflit entre Kiev et les séparatistes de l'Est. Les organisateurs de la "Marche pour la paix" attendaient plus de 50.000 participants dans les rues de Moscou, afin de dire clairement au président Vladimir Poutine: Arrêtez cette guerre. Des rassemblements étaient prévus aussi dans d'autres villes de Russie. »

 

Selon la dépêche,

 

... l'opposant Boris Nemtsov, l'un des organisateurs de ces marches pacifistes et ancien vice-Premier ministre du temps de Boris Eltsine, a déclaré : « Poutine signifie guerre, il est le chef du parti de la guerre. ... Si nous sommes nombreux aujourd'hui, il reculera, parce qu'il craint ses propres citoyens, et seul le peuple russe peut barrer la route à Poutine ».

 

« Des drapeaux russes et ukrainiens flottaient au-dessus de la foule, et des banderoles avaient été déployées avec ces slogans: "Nous sommes ensemble!" "Poutine, j'en assez de tes mensonges!" et "Je ne veux pas de guerre avec l'Ukraine!". "Non à la guerre!", ont scandé les manifestants », mentionne Le Figaro.

 

Le site Les-Crises.fr avertissait hier le public français :

 

à Moscou le 21 septembre se tiendra une “marche pour la paix”, qui exige que la Russie arrête sa propagande, retire ses troupes d’Ukraine (les troupes que l’OSCE ne voit pas sur place, mais ils les voient depuis Moscou), et arrête sa guerre du gaz contre l’Ukraine (exiger qu’un client paie pour ce qu’il achète, quelle infamie !). Une foule de journaliste et célébrités y seront, Echos de Moscou et le parti de Kasparov en tête. La cinquième colonne est en marche. Évidemment ils veulent l’annulation des mesures anti-sanctions contre les produits européens mais ne disent rien des exactions des soldats de Kiev. Visiblement le fait de ne plus pouvoir acheter de fromage français les désole plus que les bombardements de Donetsk et des autres villes.


La Russie, croyant toujours que le langage des lois vaut mieux que celui des armes, a déposé environ 180 requêtes aux tribunaux d’Ukraine et à la Cour européenne des droits de l’homme concerne les crimes de guerres commis dans le Donbass. Il y aura des centaines de requêtes déposées d’ici la fin de l’année. Ces requêtes sont accompagnées de très nombreuses preuves photographiques et vidéos de meurtres de civils par fusillades ou tirs d’artillerie. Ceci fait suite au rapport d’Amnesty International constatant des dizaines d’infractions du bataillon Aïdar aux droits de l’homme. (2)

 

Nous avions alors écrit : « Il semble que se mette en place l'avertissement d'Igor Strelkov d'une cinquième colonne fabriquant prochainement "un Maïdan à Moscou". »

 

Nous y sommes !

 

Igor-Strelkov-Discours-du-11-septembre-2014.jpg

Igor Strelkov, Discours aux journalistes le 11 septembre 2014

En ce début du "Maidan" russe il faut se reporter au Discours d'Igor Strelkov du 11 septembre qui nous avertissait de la prochaine fabrication d'"un Maidan à Moscou".

 

Les questions que nous posons maintenant aux pro-USA-UE : comment pouvez-vous cautionner cette manoeuvre de l'Occident contre le peuple russe qui est majoritairement pour Poutine ? Comment pouvez-vous dire que vous êtes démocrates alors que vous ne respectez même pas le choix du peuple russe ?... Comment pouvez-vous prendre le risque de déstabiliser un si grand pays comme la Russie exactement comme s'il s'agissait de la Serbie, du Kosovo, de la Libye, de l'Irak ou de l'Ukraine ? Enfin, et surtout, pourquoi n'organisez vous pas cette "manifestation pour la paix" à Kiev en demandant au président "ukrainien" Porochenko de dégager ? C'est quand même vous les Occidentaux qui avez placé là cet usurpateur par coup d'Etat ! C'est vous qui êtes un danger pour la paix dans le monde ! Et non Poutine qui comme nous l'avons dit en 2013 ici et devrait être nommé au prix Nobel de la Paix ! Poutine a d'ailleurs été proposé au prix Nobel de la Paix en mars 2014.

 

Tout ceci n'est donc pas logique, il y a un vrai problème en Occident, à vous de secouer vos propres turpitudes avant d'aller cherchez des poux dans la tête des autres !

 

Notes

 

(1) Des milliers de Russes marchent pour la paix, Le Figaro.fr avec Reuters Mis à jour le 21/09/2014 à 15:59 Publié le 21/09/2014 à 15:56 http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/09/21/97001-20140921FILWWW00101-des-milliers-de-russes-marchent-pour-la-paix.php

(2) http://www.les-crises.fr/actuukraine-19-septembre-par-nicolas/

 

. Ukraine : une loi sur le nettoyage ou «lustration» qui ne devrait pas toucher les actuels «élus»

Repost 0
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 14:11

 

Military Plant In East Ukraine Devastated By Massive Explosion; Kiev Accuses Russia Of Using Tactial Nuke

 

Zero Hedge on 09/20/2014 20:40 -0400

 

Usine militaire dans l'Est de l'Ukraine dévastée par une explosion massive; Kiev accuse la Russie d'utiliser des armes nucléaires

 

Les manchettes de la nuit dernière soulignèrent en rouge vif dans le texte que la Russie et l'Ukraine avaient (encore une fois) convenu d'un cessez-le-feu et des conditions des frontières entre les deux nations. Peut-être sans surprise, quelques heures plus tard, l'Ukraine se plaignait que la Russie avait rompu la trêve ... avec l'utilisation d'une arme nucléaire tactique à l'aéroport de Luhansk. Ceci arrive sur les accusations de séparatistes pro-russes que les forces de Kiev ont détruit massivement une usine militaire à Donetsk (samedi matin 20 septembre Ndlr.). Le ministère de la Défense de la Russie nie catégoriquement les "frappes nucléaires", ajoutant qu'"aucune personne raisonnable ne les prendra au sérieux". Cette action cassant la trêve a encore une fois soulevé la question des demandes de l'Ukraine de récupérer son statut nucléaire; une chose à laquelle la Russie est évidemment fortement opposée.

 

Kiev-accuse-la-Russie-d-utiliser-des-armes-nucleaires.jpg

 

Les titres de la nuit ont rappelé en rouge vif dans le texte que la Russie et l'Ukraine ont de nouveau convenu de bonne heure qu'une grosse installation militaire de séparatistes à Donetsk avait été détruite.   Comme RT le rapporte , un fonctionnaire du voisinage du quartie  Ukrainien 112 a déclaré à télévision qu'un obus a frappé l'usine.

 

"Il y eut une attaque directe des magasins d'explosifs industriels n°47 où quelques explosifs étaient présents. Son explosion a causé une autre explosion. Heureusement la frappe n'a pas touché le centre de stockage principal où nous avons environ 2.5 tonnes d'explosifs", a déclaré Ivan Prikhod'ko, le président adjoint du conseil communal local.

 

 

 

Il a ajouté que tandis que l'incident a causé des dégâts considérables, personne n'a été blessé.

 

...



Il n'y a aucun rapport vérifié de quel type d'obus a pu touché l'usine. Mais il y a les rumeurs qu'il a été visé par un missile tactique Tochka-U lancé par les troupes de Kiev.

 

 

 

 

"Selon nos informations, trois missiles Tochka-U ont été tirés et là vous avez le résultat", a déclaré un membre de milice qui s'est identifié comme le dénommé 'le Scorpion', a mentionné RT.

 

Alors, comme le rapports d'ITAR-TASS,

 

Des médias ukrainiens ont cité tôt ce matin Geletei (ministre ukrainien de la Défense Ndlr.) rapportant un des journalistes selon lequel l'armée russe avait réalisé deux frappes nucléaires tactiques d'un système autopropulsé de mortier Tyulpan 2S4 sur l'aéroport de Lugansk, entrainant ainsi le départ des troupes ukrainiennes de la zone.


"Les frappes étaient si puissantes qu'elles ont complètement démoli des bâtiments de haut en bas," selon les reportages cités dans les médias.

 

ADN comme Inforesist ont noté que ceci a été confirmé par le ministre de la Défense de l'Ukraine Valery Geletey pendant son retour de la délégation ukrainienne en Pologne.

 

Il est fait un rapport à votre page Facebook Roman Bocskai.

Particulièremen, les forces de la Fédération de Russie ont fait deux impactes sur le mortier autopropulsé 2S4 "la Tulipe" dans l'aéroport de Lugansk. C'est la raison pour laquelle notre armée l'a quitté. Les coups étaient si puissants que "cela a complètement détruit le bâtiment du cinquième étage au sous-sol", a expliqué le ministre.

 

La dévastation à l'aéroport de Lugansk...

 

Ukraine-nucleaire---aeroport-de-Lugansk-1.jpg

 

 

Ukraine-nucleaire---aeroport-de-Lugansk-2.jpg

 

Ce que, comme le rapporte d'ITAR-TASS, le Ministère russe de la Défense a catégoriquement nié...

 

Des reportages dans les médias ukrainiens ont dit que le Ministre (ukrainien Ndlr.) de la Défense Nationale Geletei avait fait cette déclaration de retour de pourparlers en Pologne.

 

 

 

"La direction de l'Ukraine devrait envisager d'envoyer Geletei faire un stage de formation militaire de base où les bizuts apprennent les effets principaux d'une explosion nucléaire et ses conséquences," a déclaré le ministre russe de la Défense dans ce qui était censé être une blague.

 

 

 

"Parlant plus sérieusement, le coutumier du fait, Geletei, essaye de justifier les échecs de l'opération punitive dans le sud-est de l'Ukraine par les actions présumées d'unités de l'armée russe ressemblant à de la paranoïa. Mais aucune personne raisonnable ne les prendra au sérieux," a ajouté le ministère.

 

 

* * *

Ce qui est quelque peu comique est que ces incidents viennent seulement quelques heures après la signature vendredi d'un accord de cessez-le-feu étendu entre Kiev et des forces rebelles, qui espèrent mettre fin aux hostilités en Ukraine orientale. L'accord inclut le retrait de toutes les armes lourdes des villes et des lignes de front.

 

L'explosion est arrivée au moment où un (troisième Ndlr.) convoi d'aide humanitaire russe débarquait ses approvisionnements ailleurs dans la ville. Environ 200 camions ont porté 2,000 tonnes d'aide par la frontière un peu plus tôt samedi.

 

L'OTAN a suivi le mouvement...


Source: http://www.zerohedge.com/news/2014-09-20/military-plant-east-ukraine-devastated-massive-explosion-kiev-blames-accuses-russia-

 

 

. Les médias ukrainiens parlent de "frappes nucléaires" russes sur Lougansk, réponse de Moscou : le minitre ukrainien de la Défense est-il atteint de paranoïa ?

Repost 0
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 13:58

Breiz Atao, le Quotidien national breton, établit un bilan des plus désastreux de la génération baby boom et préconise une réponse énergique à la cannibalisation de l'avenir de la jeunesse.

 

"Le Télégramme, les Baby-Boomers et le socialisme : pourquoi les vieux devront passer à la caisse". Extrait : 

 

Cette génération des Baby Boomers qui a dilapidé l’héritage entier d’une civilisation, a détruit les écosystèmes, impose l’immigration pour soi-disant “financer les retraites”, est en guerre avec la nouvelle. Elle recherche d’instinct les convergences qui confortent l’existant afin de maintenir son oligopole et sa dictature morale.

Notre génération va rejeter puissamment le fumier générationnel de l’après-guerre. Va vomir ses leçons d’antiracisme, d’immigrationnisme, de marxisme culturel. Mais aussi devoir liquider ces prédateurs hypocrites qui, derrière leurs sermons grandiloquents, cannibalisent l’avenir de la jeunesse.

Les Baby-Boomers devront passer à la caisse avant de passer à la casse

Les jeunes Bretons ne paieront pas la retraite de cette génération maudite, la plus stupide de l’histoire de l’Europe. Mieux, la question devra être posée de s’approprier leur patrimoine, constituée sur la dilapidation de l’héritage de leurs parents et de l’endettement qui pèse déjà sur leurs enfants.

Mais surtout, ces salauds de socialistes sexagénaires devront expier. Le conflit générationnel doit être posé dans les bons termes. Les Pérez et Coudurier de notre temps, la vieillerie qui constitue le larbinat local que l’on appelle “élus de la république”, les retraités jouisseurs de la fonction publique qui pointent à 2000 euros par mois, toute cette pourriture doit rendre des comptes aux nouvelles générations. Et payer au prix fort.

Ces ordures de Baby-Boomers nous ont mené là où nous sommes. Ces rats sont ceux qui ont rejeté notre identité, notre langue, notre foi. Ce sont eux qui ont ruiné notre économie par une politique d’endettement massif. Endettement qui a servi à cette race de “jouir sans entrave”. Sur notre misère, elle se paie encore le luxe de nous délivrer ses leçons de morale, de veiller au maintien des interdits idéologiques. Et pour cause : ce serait remettre en cause son autorité et ses acquis.

Socialisme ancestral contre individualisme jouisseur

Pour rétablir l’ordre et la tradition, nous, les nouvelles générations, devront détruire en totalité ce qu’a mis en place la génération de 68.

Cette vieillerie peut déjà trembler, car si elle comptait sur le silence d’une jeunesse pour se gaver jusqu’à 100 ans tandis que leurs enfants trimeraient pour 800 euros par mois, elle en sera pour ses frais. Si elle croyait qu’elle nous imposerait ses immigrés pour maintenir à flots son système de retraite, elle s’illusionne formidablement.

Nous ne voulons pas d’eux, de leur immigration, de leur moralisme hypocrite, de leurs droits-de-l’homme, de leurs partis, de leurs médiats, de leurs tabous.

Cette génération qui s’est crue propriétaire de notre civilisation au point de détruire l’héritage de centaines d’autres qui l’ont précédé, va devoir faire face au véritable socialisme. Celui qui contraint à la solidarité par delà les âges avec ceux qui ont construit notre pays et ceux qui le bâtiront demain.

Nous sommes des légataires qui avons été spoliés. Et ceux qui nous déshérités se permettent encore de vouloir nous faire taire.

On comprend dès lors pourquoi Pérez et le torchon pour lequel il travaille se rallient à Sarközy, le maton désigné par les vieux pour maintenir le statu quo.

Mais quelque chose nous dit que c’est là un rêve éveillé. Les choses changent. Les jeunes Bretons arrivent.


Source: http://breizatao.com/2014/09/21/le-telegramme-les-baby-boomers-et-le-socialisme-pourquoi-les-vieux-devront-passer-la-caisse/

 

Repost 0
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 21:51

 

Le ministre ukrainien de la Défense, atteint-il de paranoïa ?

 

La Voix de la Russie, 20/09/2014 20:23

 

Une déclaration du ministre ukrainien de la Défense Valeri Gueleteï sur des frappes nucléaires contre le Donbass effectuées par la Russie ressemble à de la paranoïa. C'est ce qu'a déclaré le ministère russe de la Défense.

 

Le ministère a noté que Gueleteï justifiait régulièrement les échecs de l’opération punitive dans le Sud-est de l'Ukraine par les prétendues actions des unités de l’armée russe. « C’est pourquoi aucune des personnes adéquates ne les prend au sérieux depuis longtemps », précise un communiqué du ministère russe.

 

Plus tôt les médias ukrainiens ont publié une déclaration de Gueleteï que la Russie aurait effectué deux frappes nucléaires contre l'aéroport de Lougansk, en forçant ainsi les agents des forces de sécurité ukrainiennes à quitter cette zone.

 

Source: http://french.ruvr.ru/news/2014_09_20/Le-ministre-ukrainien-de-la-Defense-atteint-il-de-paranoia-4737/

Repost 0
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 16:24

1 In 4 Americans Want Their State To Secede From The US

 

Zero Hedge,

 

Traduction Christ-Roi


1 américain sur 4 veut que son État se séparer des Etats-Unis

 

Zero Hedge, 20 septembre 2014

 

Avec tous les yeux fermement rivés sur les mouvements sécessionnistes en Europe (notamment l'Ecosse et la catalogne), les tensions croissantes en Amérique ont pris un siège arrière pour un moment. Mais, comme le rapporte Reuters, un récent sondage a révélé qu'un américain sur quatre veut que son état se sépare des États-Unis avec des hommes plus que les femmes et sécessionnistes du sud-ouest le plus lésé. Par la preuve des données du sondage, ainsi que ces conversations anecdotiques, le sens de aggrievement est complet, bipartite, un peu incohérent, mais profondément ressenti.  


Les mouvements sécessionnistes en Europe ont attiré toute l'attention récemment ...


Mais aux États-Unis, l'"agrément" est à la hausse ...

 

SECESSION_opinion_aux-Etats-Unis.jpg

 La sécession dans l'opinion publique américaine.

Source: http://blogs.reuters.com/jamesrgaines/2014/09/19/one-in-four-americans-want-their-state-to-secede-from-the-u-s-but-why/


Comme ajoute Reuters,

Sécession a le plus de soutien des républicains que des démocrates, plus de droite que de gauche indépendemment des tendances plus de jeunes que de personnes âgées, plus de déclassés que des tranches de revenus plus élevés, plus de l'école secondaire que des jeunes diplômés. Mais il y avait une quantité surprenante de soutien dans tous les groupes et chaque région, en particulier aux États des Rocheuses, le Sud-Ouest et l'ancienne Confédération, mais aussi dans des endroits comme l'Illinois et le Kansas. Et des gens qui ont dit qu'ils s'identifiaient avec le Tea Party, déclarant être partisans de la sécession étaient en fait dans la majorité, avec 53 pour cent.


...


Les données du sondage le prouvant, ainsi que des conversations anecdotiques, le sens de agrément est complet, bipartite, un peu incohérent, mais profondément ressenti.

Cela devrait être plus que déconcertant; c'est une situation qui pourrait devenir dangereuse. Comme le politologue de Princeton Mark Beissinger l'a montré, les mouvements séparatistes peuvent se faire sentir autour du mépris pour les titulaires et le statu quo, même lorsque des manifestants n'ont aucune idéologie en commun.

Les États-Unis ne semble guère être sur le point de la rupture, et les mouvements de sécession dans une poignée d'États américains représentent aujourd'hui un pourcentage infime des personnes interrogées par Reuters. Mais un pays où 60 millions de personnes se déclarent être sincèrement lésée - en particulier celle qui est grincheuse par nature - est un pays accueillant soit le sophisme d'un démagogue ou un mouvement sérieux pour une  réforme.


* * *


Comme Martin Armstrong a averti,

"Les troubles civils en Amérique arrivent plus tôt que vous le pensez. Ceci enflammera les vieux sentiments de mécontentement à travers la religion à toute allure en Amérique."

...

Les promesses que vous enregistrez pour l'avenir se sont effondrés dans la poussière des taux d'intérêt qui ont tiré vers le bas en faisant des économies tout à fait inutile. Il n'y a pas une telle chose comme l'épargne et la vie de votre revenu fixe. Les personnes âgées sont conduites à réintégrer le marché du travail et les idées mêmes dans lesquelles ont cru toute une génération disparaissent sous leurs yeux.


Donc, ce n'est plus les communistes et les dictateurs qui sont les cibles. Tous les gouvernements sont maintenant les cibles et lorsque l'économie ralentit après 2015,75, la menace contre la civilisation sera touchée par l'intérêt personnel des politiciens qui s'accrocheront au pouvoir au détriment du peuple.

 

* * *


Cela devrait être sans surprise, que nous avons prévenu il y a plus de 2 ans que l'élévation du niveau de la dette publique sera un facteur déterminant crucial dans le chaos à venir et la guerre civile ...

 


JPMorgan a récemment noté cette étude :

Les auteurs ont interrogé pour voir si les résultats variaient selon la fragmentation ethnique, l'inflation, la pénétration des médias de masse et la qualité des institutions gouvernementales; ils ne l'ont pas fait. Les résultats sont également cohérents dans le temps, couvrant des périodes de guerres et d'après-guerre.

La variable indépendante qui a vraiment abouti à plus de troubles : les niveaux plus hauts de dette gouvernementale en premier lieu.


Source: http://www.zerohedge.com/news/2014-09-20/1-4-americans-want-their-state-secede-us

Repost 0
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 12:21

Une loi sur le nettoyage ou «lustration» qui a été votée en Ukraine ne devrait pas toucher les actuels «élus» oligarques pourtant compromis dans l'ancien gouvernement (dont Porochenko, Timoschenko et Tourtchinov).

En revanche, un million d'autres personnes ciblées seront passées au crible.

 

Ukraine-Loi-de-lustration--pravyy-sektor-devant-la-rada-le-.jpg

Loi de lustration, pravyy sektor devant la rada le 16 septembre 2014

Source: http://rusvesna.su/news/1410880107

Après que 150 personnes aient manifesté mardi 16 septembre en face du siège de la Rada suprême (parlement ukrainien), en revendiquant le « nettoyage du pouvoir » (1), une loi de « lustration » a été voté à la Rada. Que doit-on en entendre ?

 

Les manifestants ont brûlé des pneus. La rue Grouchevski à Kiev était enveloppée d'une fumée noire, et une explosion a retenti près du siège de la Rada.

 

Les manifestants ont tenté de prendre d'assaut le parlement demandant d'adopter une loi sur la lustration. Le président du Parlement, Oleksandr Turchynov, ordonna la fermeture de la porte de l'édifice du Parlement Verhvonoy et aucun des députés ne put communiqué jusqu'à ce que soit votée la loi sur la lustration.

 

Ukraine-Loi-de-lustration--pravyy-sektor-devant-la-parlemen.jpg
 Loi de lustration, pravyy sektor devant la rada le 16 septembre 2014

Les participants de la manifestation pour l'adoption du projet de loi sur la lustration ont essayé de prendre d'assaut le parlement ukrainien. Selon le correspondant du journal Rusvesna, à l'extérieur de la Rada plusieurs centaines de manifestants sous la bannière du «secteur droit» (parti nationaliste ukrainien, essentiellement anti-Russe, fondé en 2013 lors du coup d'état atlantiste de l'Euro Maïdan) et un parti politique «Will». Aux cris de «lustration», ils ont tenté de percer les rangs des forces de l'ordre, qui se trouvaient en lignes devant l'entrée principale de l'édifice du Parlement.

 

Le président du Parlement Oleksandr Turchynov ordonna de fermer les portes de l'édifice du Parlement Verhvonoy et aucun des députés ne put communiquer jusqu'à ce que la loi sur la lustration soit votée. (2)

 

La lustration, selon le site Les-Crises.fr c’est l’élimination parmi les fonctionnaires de ceux qui ont collaboré avec le précédent pouvoir, que l’on accuse de tous les maux. Ici, il s’agit de ceux qui ont collaboré avec le président Yanoukovitch (2010-2014), ou qui avaient un rôle important dans le Parti communiste jusqu’en 1991. Un million de personnes sont visées, et seront passées au crible. Logiquement, Porochenko, Tymoschenko et Tourtchinov, tous anciens ministres de Yanoukovitch, devraient être les premiers à dégager. Surtout quand on voit les résultats du ministre de la croissance économique, Porochenko. Mais non, la lustration ne touchera apparemment pas les élus. C’est pratique quand même quand les copains font les lois... (3)

 

Ukraine-Loi-de-lustration--pravyy-sektor-devant-la-copie-1.jpg

Manifestants ukrainiens en faveur d'une loi sur le "nettoyage du pouvoir" à Kiev, mardi 16 septembre 2014

Source: http://fr.ria.ru/photolents/20140917/202453606_8.html

 

 

 

 

Le parti «secteur droit» est un regroupement de mouvements d’extrême droite ukrainiens : Trident (Tryzub), Assemblée nationale ukrainienne - Autodéfense ukrainienne, Patriotes de l'Ukraine, Assemblée sociale-nationale et le Marteau Blanc. Le journal israélien Haaretz a rapporté que Secteur droit et Svoboda ont distribué des traductions récentes de Mein Kampf et des Protocoles des Sages de Sion sur la place Maïdan et fait état de sa préoccupation de la présence importante de membres de ces deux mouvements ultra-nationalistes parmi les manifestants (4). Le milliardaire juif Ihor Kolomoïsky qui finance le bataillon Azov dans les bombardements des populations civiles de l'est ukrainien opposées à l'actuel gouvernement, est proche de ce mouvement.

 

Pendant ce temps en Russie

 

Selon Les-Crises.fr  :

 

à Moscou le 21 septembre se tiendra une “marche pour la paix”, qui exige que la Russie arrête sa propagande, retire ses troupes d’Ukraine (les troupes que l’OSCE ne voit pas sur place, mais ils les voient depuis Moscou), et arrête sa guerre du gaz contre l’Ukraine (exiger qu’un client paie pour ce qu’il achète, quelle infamie !). Une foule de journaliste et célébrités y seront, Echos de Moscou et le parti de Kasparov en tête. La cinquième colonne est en marche. Évidemment ils veulent l’annulation des mesures anti-sanctions contre les produits européens mais ne disent rien des exactions des soldats de Kiev. Visiblement le fait de ne plus pouvoir acheter de fromage français les désole plus que les bombardements de Donetsk et des autres villes.


La Russie, croyant toujours que le langage des lois vaut mieux que celui des armes, a déposé environ 180 requêtes aux tribunaux d’Ukraine et à la Cour européenne des droits de l’homme concerne les crimes de guerres commis dans le Donbass. Il y aura des centaines de requêtes déposées d’ici la fin de l’année. Ces requêtes sont accompagnées de très nombreuses preuves photographiques et vidéos de meurtres de civils par fusillades ou tirs d’artillerie. Ceci fait suite au rapport d’Amnesty International constatant des dizaines d’infractions du bataillon Aïdar aux droits de l’homme.

 

Il semble que se mette en place l'avertissement d'Igor Strelkov d'une cinquième colonne fabriquant prochainement "un Maïdan à Moscou". (5)

 

Notes

 

(1) http://fr.ria.ru/photolents/20140917/202453606.html

(2) http://rusvesna.su/news/1410880107

(3) http://www.les-crises.fr/actuukraine-19-septembre-par-nicolas/

(4) http://www.haaretz.com/jewish-world/jewish-world-news/.premium-1.576372

(5) Igor Strelkov, Discours du 11 septembre 2014 http://christroi.over-blog.com/article-discours-d-igor-strelkov-du-11-septembre-2014-1ere-partie-sous-titres-fran-ais-124557221.html

Repost 0
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 09:57

Les Bretons simplifient administrativement leurs relations avec la République ! Des producteurs de légumes ont incendié hier soir et dans la nuit le centre des impôts de Morlaix et la Mutualité Sociale Agricole de la ville bretonne pour protester contre le niveau des impôts. Rappelons que le principe du consentement à l'impôt fait partie des grands principes du droit fondant la soit-disant "démocratie", pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple (en théorie...) Le gouvernement devrait donc à présent en toute logique se plier à la volonté du "Peuple"... Pourtant, Valls entre en "dialogue" avec les Bretons d'une manière particulière en promettant des "poursuites judiciaires"... Cherchez l'erreur !

 

Dans la nuit de vendredi à samedi, des légumiers en colère, avec près d'une centaine de tracteurs et de remorques, ont détruit le centre des imôts de Morlaix et le bâtiment de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) situé en périphérie de la ville sur la commune de Saint-Martin-des-Champs.

 

Selon le maire PS de cette commune François Hamon, présent sur les lieux vers 1h30 du matin, les manifestants ont «tout saccagé à l'intérieur». Ils y ont mis le feu à l'aide de palettes et de pneus après avoir déversé devant le bâtiment une partie de leur cargaison de légumes invendus, des pommes de terre et des artichauts.

 


 

 

«Le bâtiment (de la MSA ndlr.) est détruit, la charpente à l'intérieur s'affaisse», a-t-il déploré. «C'est le signe d'une grande détresse pour en arriver là. Quelque part, ça fait peur», a ajouté le maire, soulignant que ce bâtiment abritant la MSA avait été construit il y deux ans sur sa commune. L'incendie de la MSA a été maîtrisé et éteint au cours de la nuit.

 

Puis, les manifestants ont quitté la MSA pour se diriger vers le centre-ville de Morlaix et se sont regroupés devant le centre des impôts. Outre les légumes invendus, des palettes et des pneus, ils ont aussi déversé du fumier. Cassant portes et fenêtres, ils l'ont alors incendié.

 

L'hôtel des impôts de Morlaix, un long bâtiment blanc de deux étages, lui aussi récent, est complètement détruit par le feu à l'une de ses extrémités, a constaté l'AFP. A l'extérieur, des tonnes d'artichauts et de pommes de terre jonchaient encore le sol vers 02h00 du matin. D'autres tas de ces légumes étaient également visibles dans plusieurs autres points de la ville.

 

...«C'est une jacquerie, une révolte qui part de la base»

 

«C'est une jacquerie, une révolte qui part de la base, complètement déstructurée, hors des relations syndicales. Les syndicats sont dépassés par la base», a déclaré Agnès Le Brun, interrogée par l'AFP. «Ce n'est pas un coup de colère, c'est une colère froide», a -t-elle ajouté. C'est «quelque chose qui mûrit depuis des semaines, depuis des mois sur une conjonction d'événements: la baisse de la consommation, la surproduction, la baisse des cours, l'embargo russe, les charges sociales de plus en plus accablantes», a expliqué l'élue, tout en déplorant la violence «toujours contre-productive».

 

Jean-François Jacob, président de la Sica (société d'intérêt collectif agricole) de Saint-Pol-de-Léon, premier groupement français de producteurs de légumes, avait prévenu vendredi dans la journée:«Puisque Paris n'arrive pas à mettre en oeuvre les simplifications administratives, nous allons, au niveau agricole et peut-être avec d'autres filières et secteurs de l'économie bretonne, mettre en oeuvre une simplification administrative de nos relations avec les pouvoirs publics». «Ce ne sera peut-être pas très bien perçu», avait-il ajouté, sans plus de précisions.

 

«L'urgence est aujourd'hui de traiter les problèmes de trésorerie de beaucoup de producteurs en Bretagne», avait encore ajouté Jacob, soulignant que l'embargo russe avait en outre aggravé leurs difficultés.

 

Manuel Valls promet des «poursuites judiciaires»

 

Dans un communiqué, Manuel Valls a condamné «énergiquement les saccages et destructions par incendie cette nuit à Morlaix de deux bâtiments affectés au service public, dont celui de la Mutualité sociale agricole, entièrement détruit alors qu'il n'avait que deux ans. Il est particulièrement choquant que les sapeurs-pompiers aient été empêchés d'accomplir leur mission. Des poursuites judiciaires seront engagées contre les auteurs de ces actes».

 

«Alors que les pouvoirs publics ont déjà pris des mesures pour soutenir les filières agricoles, rien ne justifie le recours à des méthodes violentes, qui ne résolvent rien et qui pèsent en premier lieu sur les contribuables et les assurés sociaux», écrit le premier ministre.

 

«Seule la poursuite du dialogue engagé par (le ministre de l'Agriculture) Stéphane Le Foll avec les responsables agricoles nationaux et locaux permettra de répondre aux difficultés que rencontrent les producteurs», ajoute-t-il.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/09/20/01016-20140920ARTFIG00047-des-maraichers-en-colere-incendient-le-centre-des-impots-de-morlaix.php

 

 

. Le vrai bilan de la république dite "libre & égale"

. Des impôts dix fois supérieurs à ce qu'ils étaient avant 1789 !

 

Repost 0
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 19:00

 

58.JPG

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/68/Dette_publique_France_1978-2010.png/412px-Dette_publique_France_1978-2010.png

Un coup à gauche un coup à droite... et toujours plus de dette !

 

L'ancien valet de la finance cosmopolite qui a fait office de "président" a choisi facebook pour annoncer son retour et sa candidature à "la présidence de [sa] famille politique"

 

Le peu de mystère qui planait est levé. Nicolas Sarkozy a publié vendredi sur sa page Facebook une tribune dans laquelle il annonce être "candidat à la présidence de [sa] famille politique", un parti qu'il souhaite "transformer de fond en comble", en vue de créer un "vaste rassemblement" dépassant "les clivages traditionnels"... On y croira tous !

 

Sarkozy-promeut-un-nouvel-ordre-social-mondial-Geneve--Le-.jpg

"J'aime trop la France ; je suis trop passionné par le débat public et l'avenir de mes compatriotes pour les voir condamnés à choisir entre le spectacle désespérant d'aujourd'hui et la perspective d'un isolement sans issue. Je ne peux me résoudre à voir s'installer dans le monde l'idée que la France pourrait n'avoir qu'une voix secondaire", écrit l'ancien président dans ce texte d'un peu moins de 700 mots, dans lequel il ne mentionne pas le nom de l'UMP. (1)


"Je suis candidat à la présidence de ma famille politique", écrit l'ancien chef de l'État. Il annonce en outre vouloir "transformer l'UMP de fond en comble". (2)

 

Ainsi, M.Sarkozy compte bien reprendre sa place à l'Elysée en 2017 et devenir le grand patron de l'opposition pour les deux ans et demi qu'il reste avant le prochain scrutin présidentiel.  

Les analystes font remarquer à cette occasion que la présidence de l'UMP est un tremplin évident pour l'élection présidentielle de 2017. (3)

 

Ce soir nous nous rappellerons en particulier de l'expression de Nicolas Sarkozy le 21 juillet 2011, qui, à l'issue d'une conférence de presse, parla de "saut qualitatif" (dans la gouvernance de la zone euro) à propos de la dette grecque...

 

 

Nous nous rappellerons également qu'en 1789, sous couvert de suppression des privilèges, ils firent abolir la démocratie telle qu'elle s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie vieille de 7 siècles... non seulement en France d'ailleurs mais dans la majorité des peuples européens surtout à l'ouest.

 

Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières, ils la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple sera dorénavant à la merci des plus riches et de l'exploitation capitaliste.

 

Si avec ça vous n'avez pas compris !...

 

Notes

 

(1) http://www.sudouest.fr/2014/09/19/sarkozy-se-declare-candidat-a-la-presidence-de-l-ump-1677203-710.php

(2) http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/09/19/97001-20140919FILWWW00246-nicolas-sarkozy-candidat-a-la-presidence-de-l-ump.php

(3) http://fr.ria.ru/world/20140919/202480125.html

 

. Pour quelques dollars de plus... Nicolas Sarkozy prépare son retour en allant faire une conférence à la banque Goldman Sachs (3 juin 2013)

. Nicolas Sarkozy, le président de la dette

. Nicolas Sarkozy : Dette grecque et "saut qualitatif"

. Le tonneau des danaïdes de la dette

Repost 0
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 13:39

Des bulgares se sont mobilisés le 14 septembre pour dénoncer le fascisme de l'Otan en Ukraine et les politiques criminelles des Etats-Unis en Europe, et demander l'arrêt du massacre des populations civiles dans le Donbass. Aucun écho chez nous de ce type de manifestation :

 

 

 


au Président de la République de Bulgarie

au Président du Conseil des Ministres de la République de Bulgarie

copier:

par l'Ambassade d'Ukraine en République de Bulgarie

au Président de l'Ukraine

à la Verkhovna Rada d'Ukraine

aux médias

  

 

 

D E C L A R A T I O N

de

Manifestation nationale en Bulgarie

"Arrêtez les massacres en Ukraine

et la participation de la Bulgarie dans les guerres de conquête des Etats-Unis "

 

Nous sommes en désaccord avec le comportement fou de politiciens - marionnettes au service de nos colonisateurs qui leur permettent  de prendre des décisions qui sont en dehors de leurs décisions de pravomoshtiya.Othvarlyame de la marionnette gouvernement bulgare intérimaire désigné par Washington sur,
sans consulter le peuple bulgare :

1 Vision 2020, parce qu'elle viole la sécurité nationale de la Bulgarie et il est de la responsabilité du cabinet d'approuver un tel programme à long terme.

2 Autorisation de projets pour la production de gaz à partir du charbon, ce qui conduira à un empoisonnement irréversible des eaux souterraines tout au long de Dobrogea

3 L'envoi de troupes bulgares en Ukraine sous le prétexte d'exercices militaires avec l'OTAN.

4 Nous n'acceptons pas la participation de la Bulgarie dans le bombardement de la Syrie, dont les Etats-Unis veulent faire le prétexte que la guerre avec les terroristes d'armes et financé par eux.

Nous n'acceptons pas les déclarations du président bulgare, qui a émergé comme un appui important des chefs de guerre et de conquête guerres des États-Unis.

 

Demande de libération des postes de la présidence et du gouvernement de la République de Bulgarie!

 

Dans sa forme actuelle, l'Union européenne n'est pas rien, mais une structure pour la destruction des Etat, la culture, l'identité et les traditions des différents peuples et pays nationaux d'Europe. Aujourd'hui, elle sert la politique de conquête des Etats-Unis et de l'Angleterre.

L'accord transatlantique que les Etats-Unis cherchent à imposer aux pays européens n'est pas rien, mais est la dernière étape de la subordination totale de l'économie et de la politique de l'Europe et l'introduction en douceur de la technologie OGM et des gaz de schiste  et de houille. Nous ne sommes pas d'accord à ces décisions cruciales imposées par la direction de l'Union européenne derrière et contre la volonté des peuples de l'Europe.

Dans sa forme actuelle et la structure de l'OTAN est extrêmement nocive pour la Bulgarie et les pays d'Europe, aux USA et au Royaume-Uni l'utiliser comme un instrument de conquête et de la colonisation de chaque pays. Grâce à l'OTAN ont attaqué la Yougoslavie, la Libye, l'Irak, l'Afghanistan, la Syrie, et aujourd'hui l'Ukraine et la rayon.Zapalvayki mer Noire et le maintien de conflits militaires au Moyen-Orient et de l'Ukraine, les États-Unis avaient l'intention de déclencher une guerre mondiale sur le territoire de l'Eurasie.

La Bulgarie exhorte à sortir de l'OTAN et les pays européens à se détendre, et les Etats-Unis pour combattre sur leur propre territoire. L'Eurasie n'est pas un endroit pour mener leur guerre.

 

Aujourd'hui, le 14 Septembre 2014, le peuple bulgare vient à nouveau pour protester contre l'agression des Etats-Unis en Ukraine, le Moyen-Orient, en Bulgarie et dans le monde. En ce jour  de Septembre dire ENSEMBLE :

· Arrêtez les meurtres en Ukraine et la destruction de son Etat

· Arrêter la participation de la Bulgarie dans les guerres de conquête des Etats-Unis

· Arrêter la colonisation de la Bulgarie et de l'Ukraine de l'Union européenne et Etats-Unis par l'OTAN!

· Bases américaines barbares en dehors de la Bulgarie!

· L'administration coloniale et de l'OTAN sur la Bulgarie et l'Ukraine!

 

Le gouvernement bulgare actuel président et s'ils prétendent représenter le peuple bulgare et leur volonté d'imposer l'embargo politique, économique et militaire des Etats-Unis jusqu'à ce qu'il n'y guerres contre les nations et désarmer.

Exhorter les nations du monde pour un embargo international sur les Etats-Unis.

L'avenir est des États souverains

 

 

ECI "La Bulgarie soutient la politique de la Russie"


14 septembre 2014
 


  Le 14 septembre 2014 dans plusieurs villes à travers le pays ont été organisés des rassemblements mobilisateurs pour arrêter les massacres en Ukraine et demander que la Bulgarie ne participe à aucune conquête des guerres des États-Unis. Le rassemblement a eu lieu devant l'Assemblée nationale avec une marche à la présidence. En présence de plus de 700 personnes. A participer au groupe de procession de la Serbie et des représentants de l'Association syrienne en Bulgarie. La cause a été soutenue par de nombreux membres des différentes forces politiques dans le pays. A Sofia, le rallye a débuté par une minute de silence en mémoire des victimes de l'Ukraine et les pays du monde touchés par l'impérialisme des États-Unis. Les gens ont allumé des bougies et tenait dans ses mains affiches avec des drapeaux des pays attaqués par les Etats-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale jusqu'à aujourd'hui, sous quelque drapeau a été peint années de guerre contre eux. Séparément livrés les drapeaux de tous les pays ont osé s'opposer à l'impérialisme américain, parmi lesquels se trouvaient les drapeaux de la Russie, l'Iran, la Serbie, la Syrie. C'était un appel à l'unification de ces pays au nom de la paix et de l'équilibre de la planète. Varna rallye a été rendue publique par les moteurs rockers qui ont fait une procession spectaculaire avec tricolore bulgare. Les organisateurs de la manifestation nationale Initiative citoyenne "La Bulgarie soutient la politique de la Russie," lire la déclaration de la manifestation, qui s'adresse aux autorités bulgares et ukrainiens. Cette déclaration appelle à un embargo international sur l'agresseur Etats-Unis. Agitant des drapeaux et Lougansk et de Donetsk républiques. Ont été affiches érigé "Stop à l'occupation! Administration et de l'OTAN Colonial sur la Bulgarie! Avenir est des États souverains" "A bas la junte Kiev" Arrêtez le fascisme de la junte Kiev et des Etats-Unis "" Otan de la Bulgarie et de l'Europe "" bases américaines barbares à l'extérieur Bulgarie "" Porochenko cessent de tuer les enfants "

 

Source (traduction Christ-Roi via Translate Google) :

http://bgzemia.blog.bg/politika/2014/09/14/d-e-k-l-a-r-a-c-i-ia-ot-nacionalen-protest-v-bylgariia-14-09.1297104


Repost 0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 11:00

 

Ukraine-les-elections-anticipees-au-parlement-le-26-octob.jpg 

Tous les principaux partis de l'Ukraine ont fait leurs listes de candidats au Parlement national. Les élections anticipées à la Rada Suprême se passeront le 26 octobre. Les participants aux hostilités dans le Sud-est et les militants du Maïdan s’empressent d’y obtenir des sièges. Le Parlement promet de devenir d’extrême droite, très nationaliste.

 

Le bloc le plus jeune, le plus pro-présidentiel, le Bloc de Piotr Porochenko, occupe invariablement la première place dans les cotes de popularité. On suppose qu’il aura de 25 à 37 % des voix (les résultats varient selon la société qui fait le sondage). Porochenko lui-même possède une partie importante des médias électroniques ukrainiens et une chaîne de télévision.

 

En principe, le scénario de l'élection de Porochenko au poste de président se répètera aux prochaines élections, c’est à dire sans aucune compétition réelle et même aucune vraie campagne électorale, mais seulement des cotes de popularité, dit le député de la Rada Suprême de l'Ukraine Alexandre Goloub.

 

« Cette campagne n'a rien en commun avec des élections libres et démocratiques. Certaines régions ne voteront pas (le Donbass et Lougansk avec une population de près de 7 millions de personnes ont près de 2,5 millions d'électeurs, c’est un sixième de l'Ukraine). Dans 40 régions, il est impossible de tenir les élections en général. Et sur le territoire du Sud-est occupé par les forces coercitives de Kiev, les élections seront falsifiées. Finalement, les nationalistes de l’extrême droite auront la majorité dans la nouvelle Rada. »

 

C’est Porochenko qui tient le plus à la victoire du bloc pro-présidentiel (il n'a pas de support réel au Parlement) ainsi que ceux qui croient encore à l'acquisition de la paix et du calme en Ukraine. C’est tout de même Porochenko qui a accepté le plan de règlement pacifique dans le Donbass et qui est prêt à ouvrir le dialogue avec la Novorossia. C’est ce qui explique les cotes de popularité élevées de son bloc : les Ukrainiens sont fatigués de la guerre.

 

A en croire les sondages, la deuxième et la troisième place sont partagées entre le Parti Radical du grotesque « führer » ukrainien, Oleg Liachko, et le parti Batkivchtchina de l’ancien Premier ministre Ioulia Timochenko. Ils ont entre 14 et 20 % des partisans. Le Front populaire est un peu en retrait, mais il comble son retard. Il s’agit d’une création des anciens « chevaliers de Timochenko », qui ont abandonné « la princesse du gaz » : le Premier ministre Arseni Iatseniouk, le président de la Rada Alexandre Tourtchinov, le ministre de l’Intérieur Arsen Avakov. Ils ont avancé les candidatures d’une quinzaine de commandants champêtres des bataillons ukrainiens faisant la guerre dans le Donbass. Les politologues ukrainiens trouvent que ces « députés » n'auront pas eu le temps d'apprendre les bases de l’activité politique, quand la Rada sera dissoute par Porochenko à cause de son incompétence ou incapacité d’agir.

 

Les chances de l'opposition de remporter la majorité à la Rada sont assez illusoires.

 

Selon les pronostics des analystes ukrainiens, la nouvelle Rada verra « la dualité du pouvoir » des deux « partis du pouvoir » : du Front populaire de Iatseniouk et du Bloc de Piotr Porochenko. Dans tous les cas, la nouvelle Rada n’apportera pas la stabilité à l'Ukraine.

 

Source: http://french.ruvr.ru/2014_09_17/Elections-en-Ukraine-la-grande-revolution-doctobre-7064/

Repost 0
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 14:51

FMI-a-Arseniy-Yatseniuk---Si-toi-pas-sage--toi-pan-pan-cu-.jpg

Alors que nous apprenons que   l’Ukraine a versé environ 5 Mds de dollars dans le cadre de l'opération dite "antiterroriste" dans le Sud-est lancée le 13 avril, Christine Lagarde, directrice du FMI, recadre son agent dans cette région pour avoir émis prématurément des "volumes additionnels d'argent"...

Traduction : la création monétaire, le recours à la planche à billets appartient aux grands banquiers internationaux (FED, FMI, BCE...), pas aux petits... qui eux doivent rester bien sages... et continuer de suivre les directives de leurs maitres...

 

"Si de telles actions inconsidérées étaient poursuivies, le FMI sera contraint de revoir le calendrier de la mise à disposition des tranches suivantes et d’apporter des modifications dans le programme de crédit de sorte à diminuer les sommes allouées."

 

"Cher Monsieur Yatseniouk,


Nous partageons pleinement votre inquiétude au sujet de l’état dans lequel se trouve actuellement l’économie ukrainienne. Et c’est dans notre objectif commun d’assurer sa stabilité dans les conditions d’une crise économique et politique que votre pays subit actuellement. Néanmoins, nous trouvons infondées vos reproches exprimées lors d’un entretien en prive avec le chef de la mission FMI en Ukraine Nikolaï Gueroguiev. En particulier, vous avez mentionné un "retard criminel" dans la prise de décisions vitales pour Kiev et un montant insuffisant de la tranche habituelle pourtant approuvée par le Conseil de Directeurs du FMI en date du 29 août 2014.

Nous comprenons vos nouvelles propositions quant à la nécessité de revoir les conditions de la répartition de l’aide financière et d’augmenter le montant global fourni à l’Ukraine en accord avec le programme de crédit biannuel de 17 jusqu’au 25 milliards de dollars. Nous regrettons de ne pas pouvoir vous apporter une réponse dans l’immédiat. On ne peut pas résoudre de tels problèmes de manière spontanée, ainsi nous ne saurons pas accélérer le paiement de 17 milliards de dollars avant la fin de 2014. Toutefois nos experts examineront vos propositions de façon à vous apporter une réponse dans les plus brefs délais.

Le Conseil de Directeurs du FMI n’est pas complètement satisfait de la manière dont l’Ukraine met en œuvre le programme de support anticrise tel qu’il a été approuvé auparavant. Bien que les mesures de la Banque Nationale de l’Ukraine entreprises pour restreindre la circulation des devises étrangères puissent apporter une stabilité monétaire et créditeur, et de contribuer ainsi à augmenter la réserve de devises étrangères dans le pays ce qui demeure extrêmement important pour nos interactions futures, nous sommes très préoccupés par une émission prématurée par votre Banque des volumes additionnels d’argent. Nous estimons que cela va à l’encontre des exigences actuelles du marché. De telles mesures non seulement augmentent l’inflation, mais aussi sabotent la relation commerciale entre l’Ukraine et l’UE. Si de telles actions inconsidérées étaient poursuivies, le FMI sera contraint à revoir le calendrier de la mise à disposition des tranches suivantes et d’apporter des modifications dans le programme de crédit de sorte à diminuer les sommes allouées.


Nous vous recommandons vivement de mettre immédiatement fin à ses graves abus.

Christine Lagarde

Le 5 septembre 2014"

via Rien à dire — Agence de presse Novorossia.

(facsimilé de la lettre en anglais en cliquant sur le lien)

 

FMI-a-Arseniy-Yatseniuk---Attention--si-toi-pas-sage--toi-.jpg

 

via http://infobeez.com/2014/09/17/le-fmi-a-arseniy-yatseniuk-si-toi-pas-sage-toi-pan-pan-cu-cul/

Repost 0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 13:47

Ue-Ukraine-L'Union européenne va ratifier l'accord d'assoc 

Finalement en pleine guerre civile aux portes de l'Europe..., le "Parlement européen" a ratifié mardi 16 septembre avec la Rada (le "parlement ukrainien") l'accord d'association entre l'UE et l'Ukraine, qui concrétise l'éloignement de Kiev du giron russe et l'entrée de l'Ukraine dans la SARL américaine.

 

Le président" "ukrainien" Petro Porochenko, héritier d'une dynastie d'escrocs qui entérine par cet accord la destruction de ce qui restait de l'Ukraine, a osé déclarer ce matin qu'« aucun pays n'a jamais payé un si lourd tribut pour devenir européen » alors qu'il est directement responsable de la révolte du sud-est ukrainien, de l'envoi en avril 2014 de l'armée ukrainienne qui a pris pour cible des résidences et des quartiers de civils faisant des milliers de morts parmi les civils.

 

Comme en 1789, les révoltés sont des "terroristes", le pouvoir central le représentant de la "nation" ! La preuve, une "garde nationale" du même nom que celle de 1789 y a été créée !

 

Dans cet accord d'association, « l'UE a annoncé un report de l'entrée en vigueur du volet libre-échange à la fin de 2015 pour permettre des discussions avec la Russie, opposée à cet accord ».

 

Source: Le Parlement ukrainien a ratifié l'accord d'association avec l'Union européenne, Le Monde.fr avec AFP | 16.09.2014 à 11h51 • Mis à jour le 16.09.2014 à 14h30 http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/09/16/le-parlement-ukrainien-vote-plus-d-autonomie-aux-regions-separatistes_4488197_3214.html

 

A tout prix : Le but de la bataille en Ukraine est de rayer la Russie de la liste des partenaires de l'Union européenne et la remplacer par les Etats-Unis

 

Ukraine-La démocratie arrive en Ukraine

 

Add. 22h56. Les Etats-Unis ont salué aujourd'hui  la ratification de l'accord d'association UE-Ukraine en soulignant que Kiev avait "fait l'Histoire" :

 

Avec cet accord de coopération, "face à de grands défis, les dirigeants ukrainiens ont porté la volonté de leur peuple", a déclaré sans rire la porte-parole adjointe du département d'Etat, Marie Harf.  

"Nous félicitons le peuple ukrainien qui a fait l'Histoire aujourd'hui", a-t-elle indiqué.

 

Source: Les Ukrainiens "ont fait l'Histoire" (USA), Le Figaro.fr, Mis à jour le 16/09/2014 à 22:23, Publié le 16/09/2014 à 22:13

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/09/16/97001-20140916FILWWW00397-les-ukrainiens-ont-fait-l-histoire-usa.php

Repost 0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:24

Why Worry? The Two Scariest Charts In The World

 

Pourquoi s'inquiéter? Les deux graphiques les plus effrayants du monde

 

Zero hedge

 

09/15/2014 13:35 -0400

 

(Traduction Christ-Roi)

 

Il y a quantité de raisons pour s'inquiéter de nos jours. Un regard cursif aujourd'hui (13 septembre 2014) par drudgereport.com donne le ton : le pape dit que la troisième guerre mondiale est en cours ; un vieux Démocrate accuse les républicains de mettre en danger la civilisation ; les drones envahissent la vie privée des citoyens ; les milices bloquent les échanges à la frontière mexicaine ; la Fed encoure un déficit budgétaire de 589 milliards de dollars US ; le R-U pourrait tomber en morceaux ; l'épidémie d'Ebola devient sérieuse en Afrique ; un virus mystérieux se diffuse à New York et CT (et nous ne pourrons pas résister d'additionner à ceci : Hillary Clinton fait du yoga).

 

Avec tout cela dans nos esprits, il est facile d'oublier, ou du moins de remettre dans son contexte, les progrès extraordinaires que l'humanité a accompli au cours des siècles contre le destin. La population mondiale a augmenté de façon constante, prouvant l'erreur de Malthus. Les maladies graves comme la poliomyélite et la variole, qui ont touché les monarques et même des présidents au cours des siècles, ont été éradiquées. Nous pouvons sillonner la planète en moins de 24 heures et mettre des satellites dans l'espace lointain. Les baby-boomers et leurs enfants sont les générations les plus prospères que le monde ait jamais vu.

 

Ceci prouve qu'avec assez d'intelligence, de volonté politique, de bon sens et de persévérance la plupart des défis auxquels nous sommes confrontés en tant qu'espèce peuvent être surmontés. Cela devrait fournir une quantité décente d'espoir pour aborder ce à quoi que nous sommes confrontés à l'heure actuelle.

 

Alors, pourquoi s'inquiéter?


Eh bien, que se passera-t-il si nous commençons à perdre ces qualités et valeurs en tant que société mondiale ? Ce qui est la raison pour laquelle nous pensons que les graphes suivants sont led plus effrayant dans le monde aujourd'hui :

 

 

NIVEAU DU QI MONDIAL AU COURT DES TEMPS

http://m.c.lnkd.licdn.com/mpr/mpr/p/3/005/087/042/23985a1.jpg Source: MailOnline, University of Hartford.

 

 

INDEX DES DÉPENSES MILITAIRES AU FIL DU TEMPS (1950 = 100)(a)

http://m.c.lnkd.licdn.com/mpr/mpr/p/2/005/087/042/2a7f196.jpg

Source: SIPRI.

(a) basé sur les dépenses de l'OTAN (en 2011 US$ constant), la plus longue série de données publiquement - disponible.

 

Le citoyen moyen mondial se bêtifie alors que nos moyens de faire du mal sont en augmentation. Cette tendance n'est clairement pas notre amie.

 

Considérez ce qui suit.

Les pays à travers le monde d'aujourd'hui dépensent plus d'1,7 trillions de $ US dans les armes - plus que le total des investissements mondiaux dans la fourniture d'énergie. Au-delà des fabricants et des fournisseurs en aval, ceci produit des avantages économiques zéro (les armes deviennent obsolètes très rapidement et ne génèrent aucun retour, mais au contraire comme des retours de flamme) et les coûts associés s'ajoutent aux niveaux déjà pléthorique de la dette publique. Et c'est pour nous 1,7 trillions de $ en moins disponibles chaque année pour améliorer l'éducation dans le monde, la disponibilité de nourriture et de carburant, l'environnement et les changements démographiques mondiaux, toutes questions critiques au 21e siècle.

 

Aussi inquiétant est le fait que le contrôle de ces armes peut être rapidement perdu, créant la perspective de retours de flammes, des conflits interminables et des tragédies majeures.

 

Avant 1991, l'Union soviétique avait plus de 27 000 ogives nucléaires et beaucoup d'uranium de qualité militaire et du plutonium pour tripler ce nombre. Bien qu'il y ait eu aucun cas confirmé d'anciennes armes nucléaires soviétique manquantes ou volées (étonnant étant donné tous les bouleversements politiques et économiques depuis), il y a des preuves importantes d'un marché noir significatif de matériaux nucléaires. Combien de temps avant que quelqu'un dans ce groupe d'idiots en rapide en expansion n'en contrôle certains, cela est pure conjecture.

 

Note: des accidents peuvent aussi bien se produire, en ajoutant au malaise de la manipulation de ce type de puissance de feu. Par exemple, en 1961, un B-52 transportant deux bombes nucléaires a éclaté entre ciel et terre, laissant tomber sa charge nucléaire à proximité de Goldsboro en Caroline du Nord. Cinq des six fusibles conçus pour prévenir une détonation ont échoué dans l'une des bombes, avec seulement un dernier évitant une explosion nucléaire. C'était une échappée belle incroyable.

 

Et maintenant l'agitation se répand à travers le Moyen-Orient encore une fois. Avec tous les conflits en cours, n'importe qui apparaissant et offrant de lutter pour un des côtés, il lui sera donné gratuitement de la nourriture et des armes, gracieuseté des puissances régionales et internationales associées. Ces armes resteront-elles là, concernant comme cela pourrait déjà être pour des populations locales, ou seront-elles utilisés ailleurs, même si le conflit est contenu ou résolu ? Comme nous le savons tous, les fondamentalistes - qui sont probablement les plus idiots de la bande -  sont prêts à faire n'importe quoi.

 

L'humanité ne peut pas risquer son avenir en tombant entre les mains de bouffons de plus en plus meurtriers. Les enjeux sont tout simplement trop élevés à présent. Espérons que nos dirigeants sont attentifs, mais cela devrait tous nous préoccuper. Essayons d'être intelligent à ce sujet - alors que le fûté continue sa route.

 

 

Source: ZERO HEDGE http://www.zerohedge.com/news/2014-09-15/why-worry-two-scariest-charts-world

Repost 0
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 11:34

Argent-Roi 

"Thomas Thévenoud n’est pas un exception, il est la règle ! C’est pour cela qu’il pensait ne pas se faire prendre…"

 

[Emmanuel Ratier - Faits & Document - N° 382 - Septembre 2014]

 

Le nouveau ministre de l’Économie Emmanuel Macron (nommé le 26 août 2014 en remplacement d'Arnaud Montebourg à Bercy, est un ancien banquier d'affaires chez Rothschild & Cie de 2008 à 2012, Ndlr.) réussit l’exploit de ne pas payer l’ISF alors même que :

 

il est marié à une femme (de 56 ans) héritière d’une des grandes familles bourgeoises d’Amiens,

il détient une villa huppée au Touquet (résidence secondaire ne bénéficiant pas d’un abattement de 30 % pour résidence principale),

il a été payé durant ses études à l’ENA,

il est inspecteur des Finances depuis 2004 (revenu minimal : 12 000 euros par mois)

il a été secrétaire général adjoint de l’Élysée de 2012 à 2014 (14 910 € par mois, plus tous les avantages évidents qui en découlent),

il a entre-temps rejoint la banque d’affaires Rothschild & Cie en 2008, successivement comme banquier d’affaires (2008-2011) puis associé gérant (2011-2012).

À ce titre, il a reconnu avoir touché 2 millions d’euros brut, soit au moins 1 million net, pour la seule période allant de décembre 2010 et mai 2012

 

(Question : comment faire confiance à un ministre de l’Économie, sans enfant, fils de deux médecins, marié à l’héritière d’une grande famille bourgeoise provinciale, membre du groupe de Bilderberg, Young Leader de la French American Foundation, disposant d’énormes avantages professionnels, qui n’a pas réussi en dix ans à accumuler 1,3 million d’euros tout en gagnant chaque année entre 200 000 et 1 million d’euros brut ?).

 

http://www.faits-et-documents.com

 

via http://libertesinternets.wordpress.com/2014/09/12/emmanuel-macron-fraude-egalement-le-fisc/

Repost 0
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 09:58

Ukraine---Rayer-la-Russie-de-la-liste-des-partenaires-de-l-.jpg

Le bon côté des anciens politiciens étasuniens c'est que parfois ils ne mentent pas.

 

[Dans une interview à la chaîne allemande N24 sur les sanctions contre la Russie dans le cadre de la situation en Ukraine. 16 mai 2014, l'ancien secrétaire d'Etat, Ndlr. ] Condoleezza Rice a honnêtement avoué ce dont les journalistes indépendants et les politiciens parlaient depuis longtemps: le but de cette bataille en Ukraine est de rayer la Russie de la liste des partenaires de l'Union européenne UE (par tous les moyens, "la fin sanctifie les moyens"... dixit Adam Weishaupt... Ndlr.), et de remplacer toute la niche commerciale qu'elle y occupe par des produits venant des Etats-Unis. Y compris l'élément le plus important de la transaction : les Etat Unis fourniront à l'Europe leurs propres sources d'énergie .

 

Et tant pis (si la "marche de la démocratie" en ukraine entraine des milliers de morts ndlr...,) si les prix vont doubler par rapport à ceux d'aujourd'hui et que de nombreux secteurs économiques perdront meurcompétivité face aux Etats Unis, la charité n'a jamais fait partie de leurs premières préoccupations. Pour l'économie américaine stagnante, éprouvant d'énormes difficultés et ayant une dette extérieure de 17 billions de dollars, le Maïdan à Kiev a été un point de départ pour forcer l'UE de signer un accord sur le libre-échange selon leurs propres conditions. Les histoires de la liberté et de la démocratie c'est pour les imbéciles ukrainiens privés de cerveau qui ont commis un coup d'Etat et ont plongé leur propre pays dans une guerre civile.

 

Condoleezza Rice parle-là du véritable but de la ploutocratie mondiale qui fleurit aux États-Unis.

 

 

 

Source: http://fr.novorossia.today/au-coeur-de-l-actualit/a-tout-prix.html

Repost 0
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 12:09

 

Porochenko-demande-a-l-OTAN-de-sauver-la-pauvre-armee-ukr.jpg

Porochenko demande à l'OTAN de sauver la pauvre armée ukrainienne du peuple du Donbass...

 

Les pays de l'OTAN ont commencé à fournir des armes à l'Ukraine (ministre)

 

 

Le ministre ukrainien de la Défense Valeri Gueleteï a déclaré que l'OTAN avait déjà commencé les livraisons d'armes vers le pays.

 

Gueleteï a rappelé qu'il était avec le président Piotr Porochenko au sommet de l'OTAN au Pays de Galles au début du septembre et avait demandé à l'Alliance de l'aide.

 

« J’ai communiqué au format propriétaire avec les ministres de la Défense des pays les plus avancés du monde, ceux qui peuvent nous aider. Et ils nous ont entendus, et le processus de transfert d'armes est en cours », a dit Gueleteï.

 

Le ministre ukrainien a ajouté que « le processus a commencé », et que c’était « exactement le chemin qu'il faut suivre ».

 

Précédemment, le chef du Pentagone Chuck Hagel a déclaré qu'il ne savait rien à propos de l'accord secret sur les fournitures des armes et du matériel militaire à l'Ukraine.

 

Source: http://french.ruvr.ru/news/2014_09_14/Les-pays-de-lOTAN-ont-commence-a-fournir-des-armes-a-lUkraine-ministre-2760/

 

 

 

Repost 0
13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 09:57

Vous pensiez être dans une démocratie égalitaire depuis 1789 ?

 

Barroso---le-fils-de-Barroso-recrute-a-la-banque-centrale.jpg

"Luís Durão Barroso, le fils du président de la Commission européenne, José Manuel Durão Barroso, a obtenu un haut poste à la Banque du Portugal sans passer par une procédure de sélection. Le fils du président de la Commission aurait bénéficié de passe-droits, selon la presse portugaise. Luís Barroso, 31 ans, a été engagé par la Banque centrale du Portugal sans devoir passer d'entretien, contrairement aux autres candidats."

 

Source : Euractiv

via Revue de presse Les-Crises.fr http://www.les-crises.fr/rdp-13-09-2014/

 

. Ploutocratie : Etienne Chouard brise l'omerta en direct sur France 2

. La vraie raison de la loi du 4 août 1789 dite de "suppression des privilèges"

. Marion Sigaut - Comprendre les Lumières : aux sources de la prolétarisation du monde ouvrier

. 1789 : Une aristocratie en chasse une autre, naissance de la bourgeoisie d'affaires et de l'Argent-Roi, la ploutocratie

Repost 0
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 16:18

 

gaz-ukraine.jpg

Il fallait s’y attendre. Plusieurs pays membres de l’Union européenne se plaignent déjà de ne pas recevoir la quantité escomptée de gaz russe, notamment la Pologne et la Slovaquie. Pourtant le fournisseur gazier russe Gazprom poursuit les fournitures selon les quantités stipulées contractuellement. Que se passe-t-il donc ?

 

Eh bien c’est assez simple. Le gaz fourni par la Russie aux clients de l’UE est tout simplement volé. Par qui ? Par la « nouvelle » Ukraine. Cette dernière ayant une colossale dette envers Gazprom pour le gaz déjà fourni, qu’elle ne se presse nullement de régler, et sachant parfaitement ce qui l'attend dans les prochains mois, elle commence donc à tout simplement voler le gaz russe destiné aux pays de l’UE et transitant par son territoire.

 

.. Kiev essaie de se convaincre, ainsi que ses citoyens, que vu « l’énorme solidarité » des USA et de l’UE envers l’Ukraine actuelle, tout devrait être réglé de la meilleure des manières possibles. Sauf qu’il est très peu probable que les consommateurs européens soient prêts à sacrifier le chauffage de leurs foyers au profit des citoyens ukrainiens. Et les leaders bruxellois le savent pourtant parfaitement. Mais au lieu de faire pression sur leur « allié », il est bien évidemment toujours plus facile d’accuser la Russie de tous les maux. La Russie, elle, respecte entièrement ses engagements. Les volumes de gaz prévus à la livraison pour les pays de l’UE se font et se feront en intégralité, en conformité avec les obligations contractuelles. Mais lorsqu’en cours de livraison, ce gaz se perd sur le territoire d’un pays officiellement allié de l’Occident politique, ce n’est aucunement à la Russie de chercher à régler le problème mais bien aux responsables des pays-clients, en l’occurrence à l’Union européenne. 

 

... dans la situation présente et pour résumer court, nous avons affaire au problème suivant : l’UE souhaite recevoir en intégralité les volumes de gaz achetés à la Russie. La Russie fournit ces volumes en intégralité et en conformité des contrats. L’Ukraine, elle, se trouvant au bord du gouffre, commence à comprendre que ce ne sont pas les biscuits distribués par les représentants du Département d’Etat étasunien et de l’Ambassade des USA en Ukraine sur le Maïdan à Kiev, qui les aideront à se chauffer durant la rude période hivernale qui s’annonce. Ni les promesses occidentales sans suite et ce malgré la situation économique catastrophique qui prévaut dans l’Ukraine actuelle. L’Union européenne de son côté vraisemblablement ne prévoit pas de partager ses importations de gaz avec son nouvel allié. 

 

Source: http://french.ruvr.ru/2014_09_12/UE-livraisons-de-gaz-russe-les-problemes-commencent-deja-9416/

 

. L'"Europe de la paix" se prépare à un scénario de "guerre d'hiver de type napoléonien"

. Gaz : La France et les européens victimes collatérales de la politique étatsunienne (27 avril 2014)

. La junte de Kiev coupe le gaz à sa propre population

Repost 0