Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 19:05

Le président Obama a dépêché ses principaux lieutenants au Moyen-Orient aujourd'hui pour construire une coalition contre l'Etat islamique après que le groupe a décapité son deuxième otage américain. John Kerry, le secrétaire d'Etat, et Chuck Hagel, le secrétaire à la défense, vont essayer de parvenir à un consensus sur l'attaque de la faction islamiste qui a déclaré hier soir un travailleur humanitaire britannique captive serait sa prochaine victime. Dans une approche apparemment coordonnée, David Cameron a déclaré aux députés britanniques que la coalition impliquerait la Turquie et l'Arabie saoudite, ainsi que le gouvernement irakien et les forces de peshmergas kurdes qui opèrent déjà sur le terrain. (1)

L'Etat islamique sera évincé de l'existence, a déclaré le Premier ministre britannique David Cameron Il a promis que l'Etat islamique (Isis) "sera évincé de l'existence", et de construire une coalition dans la région contre lui. (2)

François Hollande pas en reste, a évoqué à son tour lors d'un conseil restreint de défense "l'importance d'une réponse politique, humanitaire et si nécessaire militaire dans le respect du droit international". "La France entend poursuivre une concertation étroite avec l'ensemble de ses partenaires pour que cette réponse soit coordonnée dans tous les domaines et se montre à la mesure d'une menace globale qui est devenue grave". La France envisage une réponse "si nécessaire militaire, dans le respect du droit international" pour lutter contre l'Etat islamique et la menace qu'il représente pour l'ensemble de la région et au-delà", a précisé l'Elysée dans un communiqué aujourd'hui. (3)

Paris envisage une action «militaire» contre l'État islamique (4)

 

Sources:

 

(1) US and UK try to build anti-Isis coalition, The Times, 3 septembre 2014 http://www.thetimes.co.uk/tto/news/world/middleeast/article4195342.ece

(2) Isis will be squeezed out of existence, says David Cameron, The Guardian, 3 septembre 2014 http://www.theguardian.com/world/2014/sep/03/david-cameron-isis-squeezed-out-coalition-force-out-extremists-iraq

(3) EI: la France évoque une réponse militaire, Le Figaro, 3 septembre 2014 http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/09/03/97001-20140903FILWWW00291-ei-la-france-evoque-une-reponse-militaire.php

(4) http://www.lefigaro.fr/international/2014/09/03/01003-20140903ARTFIG00341-paris-envisage-une-action-militaire-contre-l-etat-islamique.php

Repost 0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 13:02

Après The Wall en Israël, le mur en Ukraine !

 

Ukraine---Le-mur---The-Wal---Iatseniouk-evoque-la-construc.jpg

03/09/2014 - 14:51

Iatseniouk évoque la construction du "mur" à la frontière avec la Russie

 

Яценюк заявил о строительстве «Стены» на границе с Россией | Русская весна

 

Les autorités ukrainiennes sont prêtes à commencer la construction d'installations à la frontière avec la Fédération de Russie dans le cadre du projet "The Wall", a déclaré le Premier ministre Iatseniouk.

 

"Nous commençons le projet" The Wall". Cette construction de l'état réel de la frontière entre l'Ukraine et la Fédération de Russie", - a déclaré le Premier ministre lors de la réunion du Cabinet mercredi.

 

Cependant, il n'a pas précisé exactement ce qui sera fait sur ce projet.

 

Source: RUSVESNA Article original

Repost 0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 12:34

 

Poroshenko-proche-de-la-capitulation.jpeg

Le président ukrainien Petro Porochenko a annoncé ce matin un accord avec Vladimir Poutine sur "un cessez le feu permanent" dans l'Est de l'Ukraine. Le président ukrainien a discuté avec le président russe d'un cessez-le-feu total (...) Ils sont tombés d'accord sur un cessez-le-feu dans le Donbass", bassin minier de l'Est qui comprend les régions de Donetsk et de Lougansk en proie à de violents combats, selon ce communiqué.

 

Plus tôt, le Kremlin avait annoncé que les deux hommes d'Etat s'étaient parlé pour trouvé une sortie de crise en Ukraine. Au cours de cet entretien téléphonique, les deux présidents ont discuté "de la crise militaire et humanitaire en Ukraine. Les dirigeants ont échangé leurs points de vue sur le fait que la priorité devait être donnée à la fin de l'effusion de sang dans le sud-est du pays", a annoncé Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, cité par des agences de presse russe.

 

Un peu plus tard dans la matinée le Kremlin a démenti l'accord de cessez-le-feu annoncé par la présidence ukrainienne ce mercredi matin. Le porte-parole de Vladimir Poutine a déclaré : "Vladimir Poutine et Petro Porochenko n'ont pas conclu de cessez-le-feu car la Russie n'est pas partie prenante au conflit ukrainien". Les deux hommes se sont en revanche parlé, selon la même source.

Repost 0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 11:37

 

Medias--l-Ukraine-demande-a-l-OTAN-d-envoyer-des-avions-p.jpg

Rusvesna

03/09/2014 - 13:30

Médias: l'Ukraine demande à l'OTAN d'envoyer des avions pour bombarder le Donbass

 

Les autorités ukrainiennes ont demandé aux Etats-Unis et à l'OTAN d'envoyer dans le Donbass l'aviation militaire, ce qui pourrait aider l'armée de l'Ukraine pour faire face aux "envahisseurs russes" sur le même principe par lequel ils le font dans le Kurdistan irakien. Ces informations, a déclaré un diplomate polonais anonyme aux journalistes qui ont participé à la préparation prévue pour le sommet de l'OTAN les 4 et 5 septembre en Ukraine, rapporte l'agence de nouvelles UNIAN se référant aux médias polonais.

 

Dans le même temps, selon le représentant de la diplomatie polonaise, l'Ukraine ne doit pas s'attendre à ce qu'une telle décision au sommet de l'OTAN soit définitivement approuvée. Néanmoins, la question est à discuter. En ce qui concerne la fourniture d'une assistance militaire à l'Ukraine sous la forme de la fourniture d'armes européennes, comme l'a noté un responsable anonyme, à l'heure actuelle il n'existe pas de restriction unique qui empêcherait les pays de l'OTAN de le faire. En outre, les décisions en matière de transferts, chacun des pays du bloc de l'Atlantique Nord a le droit de le faire en leur nom propre.


Source: RUSVESNA Article original  : http://rusvesna.su/news/1409732527

Repost 0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 19:38

Village-du-Donbass-rase-par-l-armee-ukrainienne--video-.jpg

RUSVESNA, 2 septembre 2014, 22:17

 

Села Донбасса стерты с лица земли (видео)

 

Images inédites filmées par une équipe de tournage de la chaîne de télévision "Constantinople" dans une zone de combat près de Donetsk. Avec l'aide de drones les effets ont fixé le bombardement punitif ukrainien.

 

 

Source: http://rusvesna.su/news/1409681844

 

Add. 3 septembre 2014, 13h01. Il s'agit du village de Stepanovka rayé de la surface de la Terre

 

Les horreurs de la folie humaine. Des Ukrainiens tuent des ukrainiens comme la France a su tuer les Vendéens lors de la Révolution Française. L'homme est un fauve prédateur dangereux.

http://www.novorosinform.org/news/id/7621

A l’aide d’un drone il a été possible de filmer les conséquences des bombardements de juillet ordonnés par la junte kiévienne. Dans ce village de la région de Donetsk où vivaient auparavant 1500 personnes, il n’en reste plus que deux.

 

 

 

Source: https://www.facebook.com/republikpopulairedudonbass/posts/1483656048553148

Novorosinform.org/news

Article original

 

. Ukraine : les Ukrainiens se réfugient en Russie, pourquoi ?

Repost 0
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 13:02

 

25/08/2014

Ukraine - Nos chaînes d'info ne le savaient pas : leur source (une "milice pro-gouvernementale") est un groupe de combat ouvertement national-socialiste (financé par un juif. Ndlr.)

L'emblème de ce "bataillon Azov" est celui de...

la division Das Reich :

gz5385df3f.jpg

 Détails d'un beau dérapage médiatique : 

 

 

 

Yahoo Actualités, 16 h : « Une cinquantaine de blindés venant de Russie ont passé la frontière ukrainienne près de Novoazovsk, sur le littoral de la mer d'Azov à une dizaine de kilomètres de la frontière, a par ailleurs annoncé le chef d'une milice pro-gouvernementale dénommée Azov ».

Cette dépêche a été diffusée en boucle par les chaînes d'info, sans la moindre vérification (comme d'habitude).

Mais cette fois il y avait une gaffe : le nom de la source était indiqué. C'était « une milice pro-gouvernementale dénommée Azov ».

Qu'est-ce que c'est ce groupe-là ? Une formation nationale-socialiste, qui a carrément pour emblème la rune de la division SS Das Reich. Et qui est très officiellement parrainée par la ligue néonazie Pravyi Sektor... Le bataillon Azov était déjà pointé du doigt par la presse internationale – par exemple le Daily Telegraph :

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/ukraine/11025137/Ukraine-crisis-the-neo-Nazi-brigade-fighting-pro-Russian-separatists.html

...mais où iraient nos newsrooms si elles devaient (en plus) lire des journaux sérieux ? Ou même consulter Wikipedia, dont je recommande la page (à lire attentivement) sur ledit bataillon :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataillon_Azov

Voilà.

 

 

 ukraine

 

 

Et pour l'édification des confrères, voici quelques photos du bataillon Azov...

 

On voit l'écusson d'épaule sur le bras gauche du milicien au premier plan :

ukraine2_3002178c.jpgazov_battalaion_071714.jpg

BvPVaCoIAAA4jSZ.jpg

"Azov marschiert in Feindesland
Und singt ein Teufelslied..."  

 Et ici, la section d'action culturelle ?

ukraine-neo-nazi-5_3002183b.jpg

 

 

Source: http://plunkett.hautetfort.com/archive/2014/08/25/les-chaines-d-info-francaises-ne-le-savaient-pas%C2%A0-leur-milic-5434118.html

 

Depuis le mois d'avril, les autorités de Kiev mènent une opération militaire dans l'est de l'Ukraine contre les habitants de la région, qui contestent le coup d'Etat de février.

Les bataillons "Azov" et "Donbass", ainsi que le mouvement extrémiste Secteur droit, participent à cette opération militaire. Ces patriotes ukrainiens sont souvent qualifiés de "néofascistes". On comprend mieux pourquoi en observant leurs insignes.

 

Le bataillon "Azov" a été formé en mai 2014 à Marioupol avec des membres d'une compagnie du service de patrouille spécial du ministère ukrainien de l'Intérieur.

Les combattants de ce bataillon sont également connus comme les "hommes noirs".

 

Regardons de plus près l'insigne de ce bataillon.

 

Bataillon "Azov"

 


Le symbole au premier plan n'est rien d'autre qu'une rune de Wolfsangel (crochet de loup). D'une part, il symbolise la protection, de l'autre – l'attaque et la capture de l'ennemi.

© MesserWoland
Emblème "crochet de loup" (Wolfsangel)

 

En son temps, cet insigne était utilisé dans certaines unités de la Waffen SS, par exemple la division Das Reich.

 

© Domaine public
Emblème de la 2e division blindée SS Das Reich sur une voiture

 

A l'arrière-plan on retrouve le Soleil noir (Schwarze Sonne), symbole occulte du troisième Reich, l'un des favoris du Reichsführer-SS Heinrich Himmler.

© Photo Ratatosk
Le symbole "Soleil noir" (Schwarze Sonne)
© AP Frank Augstein
Le Soleil noir (symbole occulte) sur le sol du château de Wewelsburg dans l'ouest de l'Allemagne

 

L'image du Das Schwarze Korps (Le Corps noir) est souvent utilisée pour évoquer le bataillon "Azov". L'emblème officiel du bataillon inclut une inscription qui renvoie directement à la SS.

© Domaine public
Le journal officiel de la SS Das Schwarze Korps, 1937
© REUTERS Valentyn Ogirenko
Un des insignes officiels du bataillon "Azov"

 

Le bataillon "Donbass" a été formé à Dniepropetrovsk en avril 2014 pour s'opposer aux partisans de la République populaire de Donetsk. Le 24e bataillon de défense territoriale "Donbass" du ministère ukrainien de la Défense, subordonné à l'état-major des forces armées, et le bataillon opérationnel "Donbass" de la Garde nationale, sous le commandement du ministère de l'Intérieur, ont été créés sur sa base.

© RIA Novosti. Evgeny Kotenko
Des combattants du bataillon "Donbass"

 

L'emblème du bataillon est un aigle renversé en forme de trident, avec les ailes à moitié repliées.

 

Bataillon "Donbass"

 

Cet insigne était utilisé par la Wehrmacht à partir de 1935.

 

Le Secteur droit est une union d'organisations nationalistes radicales d'Ukraine.

Le mouvement inclut divers groupes extrémistes qui ont participé aux premières manifestations de l'Euromaïdan en novembre 2013. La création de ce mouvement a été initiée par l'organisation ukrainienne Trizoub (trident) de Stepan Bandera (1909-1959).

© RIA Novosti. Alexander Maximenko
Des partisans du mouvement radical Secteur droit

 

Au congrès du mouvement le 22 mars 2014, il a été décidé de créer le parti politique Secteur droit sur la base juridique et physique du parti Assemblée nationale ukrainienne. Ce parti inclut Assemblée nationale ukrainienne-Autodéfense ukrainienne (UNA-UNSO), qui a officiellement cessé d'exister comme parti politique autonome. Les membres de l'Autodéfense ukrainienne sont considérés comme les nationalistes les plus radicaux. Après l'effondrement de l'URSS ils ont participé à plusieurs conflits armés dans des pays postsoviétiques.

Assemblée nationale ukrainienne-Autodéfense ukrainienne (UNA-UNSO)

 

En mai 2014, les extrémistes du Secteur droit et leurs partisans ont mis le feu à la Maison des syndicats à Odessa. Des dizaines d'activistes antimaïdan ont péri dans l'incendie.

L'Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA) a pour symbole un trident sur un drapeau rouge et noir, qui renvoie à la branche armée de l'Organisation des nationalistes ukrainiens de Stepan Bandera.

Secteur droit



Les partisans de l'Euromaïdan ont activement utilisé le slogan "Gloire à l'Ukraine!" et la réponse générale "Gloire aux héros!". Ce slogan est apparu pendant la Seconde Guerre mondiale comme une salutation-mot de passe pour les membres de l'Organisation des nationalistes ukrainiens et l'Armée insurrectionnelle ukrainienne, qui était commandée par Stepan Bandera.

 

La Garde nationale d'Ukraine a été créée par une transformation de l'armée nationale ukrainienne le 12 mars 2014. Elle fait partie du système du ministère de l'Intérieur.

En regardant l'insigne sur les manches d'un combattant de la Garde nationale, on peut voir dans la partie inférieure un symbole représentant une croix gammée.

© Domaine public
Insigne de la Garde nationale d'Ukraine

 

Source: http://fr.ria.ru/discussion/20140814/202145338.html

 

 

kolomoisky

Ihor Kolomoyskyi finance plusieurs bataillons spéciaux chargés de réprimer le soulèvement anti-Maidan en Ukraine, dont le fameux bataillon Azov, qui a repris la ville portuaire de Marioupol, le 13 juin 2014. Il fait l'objet de poursuites par le Comité d'enquête russe pour « organisation de meurtres, de recours à des moyens et méthodes de guerre illégaux ». Un mandat d'arrêt international est prévu.

Rappelons qui est derrière le bataillon AZOV : le juif Kolomoïski, troisième fortune d’Ukraine, qui gouverne la région de Dniepropetrovsk et finance ce bataillon néo-nazi...

 

En outre, le comble, le président juif "ukrainien" appointé par l’Otan et les USA, Petro Porochenko, a décidé qu'à la chute des territoires des actuelles républiques de Louhansk et de Donetsk (Nouvelle-Russie), elles seraient fusionnées avec la région de Dniepropetrovsk (source).   

Kolomoyskyi deviendrait ainsi un des bénéficiaires directs de la terreur dans le Donbass : les goyim s’entretuant pour la plus grande gloire d’Israël et de son nouveau roi dans la région... (Source : Yann de Kerguezec pour http://breizatao.com/2014/08/12/en-cas-de-victoire-louhansk-et-donetsk-seront-donnees-au-milliardaire-juif-ihor-kolomoyskyi/)

 

. Une curieuse politique à double standard : les amis d'extrême-droite néo-nazie de Fabius en Ukraine

Repost 0
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 13:00

 

Fabius-en-face-d-Oleg-Tiagnibok--chef-de-Svoboda--l-ex-Part.jpg

Fabius en face d'Oleg Tiagnibok, chef de Svoboda, l'ex Parti national-socialiste d'Ukraine le 20 février 2014

Source : http://plunkett.hautetfort.com/archive/2014/02/21/ukraine-fabius-et-le-brun-tyahnibog-a-la-meme-table-5304445.html

 

 

 

Le coup de force à Kiev Place Maïdan en Ukraine a été réalisé par les amis de Fabius en février 2014 et a abouti à la chute du président élu (mais impopulaire) Ianoukovitch. 500 policiers ont été hospitalisés dont 150 pour des blessures par balles et dont 17 sont morts par balles... Les "manifestants" "pacifiques" de Kiev ont été qualifiés par les chancelleries occidentales de grands "démocrates" et de "patriotes". Les mêmes réaliseraient la même chose ici en France en dégageant par la force François Hollande et sa clique d'oligarques corrompus en tuant des flics seraient aussitôt qualifiés de "fascistes" ou de "réactionnaires" à liquider... Curieuse politique à double standard !

 

 

. Doubles standards de l'Occident sur l’Ukraine : "Je suis dérouté – quelqu’un pourrait-il m’expliquer ?" par le journaliste britannique Neil Clark

Repost 0
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 12:58

 

Porochenko-demande-a-l-OTAN-de-sauver-la-pauvre-armee-ukr.jpg

Porochenko demande à l'OTAN de sauver la pauvre armée ukrainienne du peuple du Donbass...

 

En pleine guerre civile en Ukraine, le parlement européen va ratifier l'accord d'association avec l'Ukraine en vertu de la procédure accélérée et introduit en quelque sorte la guerre civile ukrainienne en Europe, et la guerre tout court à nos portes sans demander l'avis des européens. Y a-t-il quelqu'un dans l'avions pour demander des comptes à Hollande, à Merkel et à la clique belliciste atlantiste ? Il est temps de se réveiller !

 

Le Parlement européen soutient la signature de l'accord d'association avec l'Ukraine et est prêt à le ratifier en vertu de la procédure accélérée. C'est ce qu'a déclaré le président du Parlement européen, Martin Schulz lors du sommet de l'UE à Bruxelles (le 30 août Ndlr.). (1)

 

Selon Schulz, la mise en œuvre de ce document sera un élan pour les réformes politiques et économiques nécessaires en Ukraine, ce qui conduira à la modernisation du pays, en renforçant la primauté du droit et la croissance économique.

 

L'Ukraine et l'UE ont signé l'accord d'association le 27 juin. La Verkhovna Rada et le Parlement européen doivent le ratifier pour qu’il entre en vigueur.

 

Notes:

 

(1) http://french.ruvr.ru/news/2014_08_30/Le-Parlement-europeen-va-ratifier-laccord-avec-lUkraine-en-vertu-de-la-procedure-acceleree-3087/

 

 

. L'Union européenne a fait rentrer la guerre en Europe (FIR)

Repost 0
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 12:55

 

Valls-acclame-par-la-droite-d-affaires.png

La droite d'affaires acclame Manuel Valls

 

 

...L'Elysée-Matignon et le PS jettent le masque : leurs réformes sociétales apparaissent pour ce qu'elles sont, un produit dérivé de la mondialisation libérale célébrée par Valls. On voit pourquoi ces réformes sont applaudies par Goldman-Sachs, Monsanto, Google, Vinci, etc.

 

Florilège

 

Libération à l'université d'été du Medef, 28/08

 

"La droite n'a jamais fait aussi bien que la gauche actuellement au pouvoir !" (Jacques Sanchez, immobilier)

 

"Toutes les aides sont là. C'est mieux que tout ce que la droite a fait en cinq ans ! Les aides de l'Etat ont été très bénéfiques..." (Philippe Marie, assurances)

 

"La France est le meilleur endroit pour commencer : tout est là pour accompagner les jeunes entrepreneurs" (Yann Fleureau, ingénierie médicale)

 

"L'arrivée d'Emmanuel Macron, c'est une bonne surprise. La nomination à Bercy de l'homme qui a inspiré le pacte de responsabilité est un élément fort pour rétablir la confiance." (Stéphane Richard, PDG d'Orange).

 

Manuel Valls, discours au Medef : "Nous vivons dans un monde globalisé. Certains parfois le découvrent... Il est absurde de parler de cadeaux faits aux patrons, ce langage n'a pas de sens..." ("les applaudissements redoublent", signale Le Parisien).

 

La standing ovation du Medef à Valls :

 

https://twitter.com/LePG/status/504624872111505408/photo/1

 

"Le discours du Premier ministre [au Medef] a fait tomber les dogmes. Il a peut-être fait sauter des tabous..." (Pierre Gattaz, 27/08)

 

"Les patrons sont ravis." (éditorial des Echos, 28/08)

 

"Le rééquilibrage qui est fait me paraît plutôt satisfaisant : l'exécutif souhaite renforcer, assumer de manière plus forte la ligne qui est celle qui nous intéresse." (Xavier Beulin, FNSEA)

 

"À l'#UEMedef2014, Manuel #Valls met le coup de grâce à l'imposture du candidat Hollande au Bourget" (Eric Ciotti, UMP, tweet 27/08).

 

Source: http://plunkett.hautetfort.com/archive/2014/08/29/la-droite-d-affaires-acclame-manuel-valls-5436333.html

 

Dette, crise, chômage : qui crée l'argent ?

Rappelons que ce qui est dénommée la "droite d'affaires" n'est historiquement que la droite bourgeoise orléaniste en liens avec les milieux usuriers et bancaires à gauche de la droite populaire, catholique légitimiste non usurière...La première banque centrale en France a été créée par le régime maçonnique de Napoléon... PS-UMP ne sont en réalité que des gauchistes... au service de la dette ou Mammon-Roi... Il est temps de vous réveiller !

Repost 0
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 14:45

Après le permis de tirer de mars... le permis de tirer sans avertissement d'août. La démocratie est en marche en Ukraine :

 

Porochenko-a-autorise-la-police-a-tirer-sans-avertissemen.jpg

Porochenko a autorisé la police à tirer sans avertissement

 

La Voix de la Russie, 18 août 2014 18:25

 

Le président d'Ukraine Piotr Porochenko a signé un décret autorisant la police à utiliser sans avertissement l'équipement spécial et l'arme dans la zone de l'opération militaire dans l'Est du pays, a déclaré le service de presse du président ukrainien.

 

Porochenko a fait cet amendement à l'article 12 de la loi ukrainienne Sur la milice.

 

Cette modification de la loi a été expliquée par la nécessité d'une mise en œuvre plus efficace des missions par les policiers visant à neutraliser les miliciens, note le service de presse.

 

Source: http://french.ruvr.ru/news/2014_08_18/Porochenko-a-autorise-la-police-a-tirer-sans-avertissement-1558/

Repost 0
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 17:06

Donetsk a été pilonné hier soir avec des bombes incendiaires au phosphore par l'armée ukrainienne.

 

 

 

 

Ajoutée le 14 août 2014

 

Украинские каратели обстреляли Донецк фосфорными бомбами в ночь с 14 на 15 августа 2014 года (ненормативная лексика)..

 

Les punisseurs ukrainiens de Donetsk  ont tiré des bombes au phosphore dans la nuit du 14 au 15 août  2014 (blasphème)

 

Source video via: https://www.facebook.com/republikpopulairedudonbass/posts/1472348946350525

 

Les bombes au phosphore, capables de provoquer des brûlures graves qui peuvent pénétrer jusqu'à l'os, sont interdites par le droit international (conventions de Genève) qui interdit l’usage du phosphore comme arme offensive contre les civils...

 

. Ukraine : Les amis de BHL construisent un nouvel Etat européen démocratique à l'aviation, au char et au phosphore blanc

. Kiev utilise des bombes au phosphore blanc contre les civils est-ukrainiens

Repost 0
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 13:52


Steven Seagal brandit un tee-shirt de Poutine en Crimée

 

Le musicien et acteur américain de films d'action Steven Seagal a donné un concert, samedi 9 août, en Crimée sur une scène pavoisée du drapeau des séparatistes prorusses en Ukraine.

 

Dans une interview, en mars, avec un journal russe, Seagal avait déclaré, qu'il trouvait la volonté du président Vladimir Poutine de protéger les Russes vivant en Crimée tout à fait raisonnable.

 

Source: http://www.lemonde.fr/europe/video/2014/08/11/steven-seagal-brandit-un-tee-shirt-de-poutine-en-crimee_4470121_3214.html

 

 

 

L'acteur américain Mickey Rourke s'est acheté un t-shirt à l'effigie de Poutine lors d'une vente à Moscou où se sont pressées des centaines de personnes. L'ancien boxeur explique simplement avoir déjà rencontré le président russe et trouvé que "c'est un vrai gentleman, un gars ordinaire très cool".

 

 

Washington conseille aux acteurs américains de ne pas afficher leur sympathie pour la Russie

Washington-conseille-aux-acteurs-americains-de-ne-pas-affi.jpg

L'acteur américain Mickey Rourke soutient Vladimir Poutine

 

14:09 15/08/2014

MOSCOU, 15 août - RIA Novosti

 

Après la visite en Russie des célébrités américaines Mickey Rourke et Steven Seagal, qui n'ont pas hésité à exprimer leur sympathie pour la Russie et pour son président Vladimir Poutine, les autorités américaines ont conseillé aux acteurs américains de faire preuve de retenue dans leurs discours comme dans leurs actes, écrit vendredi le quotidien Izvestia.

 

Selon un assistant de Mickey Rourke, quand le département d'Etat a appris que l'acteur avait porté un T-shirt avec l'image de Vladimir Poutine, l'agent de l'acteur a reçu un appel exigeant de ne pas afficher publiquement ses sentiments envers la Russie et son président. L'ambassade des USA n'a pas commenté cette demande de Washington.


... Les experts soulignent que l'isolement artificiel de la Russie n'a pas eu l'effet escompté – beaucoup de personnalités culturelles ont condamné la politique de sanctions. Steven Seagal n'est pas le seul acteur qui n'a pas eu peur de manifester publiquement son appréciation de la Russie. Le 11 août, au cours de la présentation d'une nouvelle ligne de vêtement, Mickey Rourke a suivi l'exemple de son collègue en portant un T-shirt à l'effigie du président russe. Il a déclaré aux journalistes qu'il porterait désormais ce T-shirt partout, même aux Etats-Unis.

 

L'acteur français Gérard Depardieu, qui possède aujourd'hui un passeport russe, n'est pas non plus inquiet concernant les sanctions antirusses. De plus, il est prêt à présenter prochainement de nouveaux films et ouvrir un restaurant en Russie. Il s'étonne que Poutine soit présenté en Occident comme un "tyran russe": "Je n'ai jamais vu de président qui respecte autant les gens.

 

Je voudrais dire encore une fois que je suis fier d'être russe", a déclaré l'acteur.

 

Le journaliste Tim Kirby pense que les apparitions régulières de célébrités européennes et américaines témoignent du désaccord d'une partie de la société américaine et européenne avec la politique nationale de leur pays.

 

Source: http://fr.ria.ru/presse_russe/20140815/202158196.html

Repost 0
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 19:54

Ukraine-Au-moins-70-civils-meurent-dans-l-est-de-l-Ukraine-.jpg

At least 70 civilians die in eastern Ukraine every day — UN

At least 2,086 civilians were killed and 4,953 wounded during clashes between government forces and militias in eastern Ukraine from mid-April to August 10


Source: ITAR-TASS http://en.itar-tass.com/world/744800

 

Au moins 70 civils meurent dans l'est de l'Ukraine chaque jour - ONU

Au moins 2086 civils ont été tués et 4.953 blessés lors d'affrontements entre les forces gouvernementales et les milices dans l'est de l'Ukraine de la mi-Avril au 10 août. 

 

Repost 0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 15:16
 

Après une longue liste d'opérations militaires, le dernier nom choisi par Obama pour la dernière opération américaine en Irak ne manque pas d'humour :

 

The Complete Annotated History Of "Liberating" US Presidents Bombing Iraq Back Into The Middle Ages

Zero Hedge 08/11/2014 - 09:51

 

Iraq-bombings.jpg

 

L'histoire annotée complète « de la libération » par les Présidents des USA bombardant et renvoyant l'Irak au Moyen Âge

Zero Hedge, le 11 août 2014

 

USA---Operation-Desert-Shield--Bouclier-du-desert----Avio.JPEG
Avions de la coalition, Opération Bouclier du désert

L'Opération Bouclier du désert; l'Opération Tempête de Désert ; l'Opération Provide Comfort I et II; l'Opération Southern Watch; l'Opération Desert Strike; l'Opération Northern Watch; l'Opération Desert Fox (Renard du désert); l'Opération Southern Focus; l'Opération Iraki freedom (Liberté pour l'Irak); l'Opération New Dawn (Aube nouvelle),

et ...

l'Opération
Provide Humanitarian Aid [fournir une aide humanitaire]

 

Source: http://www.zerohedge.com/news/2014-08-11/complete-annotated-history-us-presidents-bombing-iraq-back-middle-ages

 

Démocratie génocide

Repost 0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 11:34

Kadhafi.jpg

 

Aujourd'hui en Europe on tire des obus volontairement sur des immeubles, on envoie des missile balistique sur des centres villes commerçant loin de tout objectif militaires ! chaque jours des dizaine de femmes et enfants sont assassinés intentionnellement dans le Donbass par l'armée ukrainienne.
Kadhafi n'a pas même fait 3 % des crimes que commet l'armée ukrainienne sous nos yeux et on sait le sort qu'on lui a réservé. l'ancien président ukrainien voué au gémonies par nos médias n'avait même pas fait 0.2 % de ces crimes là ! et pourtant que de réjouissances et de fête à sa chute dans nos médias.
Face à ces milliers de morts que disent nos politiciens, nos médias : RIEN, voire mieux comme l'immonde journal atlantiste "Le monde" ils approuvent chaudement !
Il semble qu'une nouvelle barbarie s'est mise en place en occident 70 ans après la chute du 3iéme Reich


Source: https://www.facebook.com/republikpopulairedudonbass/posts/1469775869941166

Repost 0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 08:55

Croix-Rouge---Comite-international-de-la-Croix-Rouge--CICR.png

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) salue la proposition du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov d'envoyer une aide humanitaire dans le sud-est de l'Ukraine, a annoncé vendredi le CICR dans un communiqué. (1)

 

Les USA s'opposent à l'initiative russe. Les Etats-Unis considéreront comme une invasion directe l'acheminement unilatéral par la Russie d'une aide humanitaire en Ukraine, a déclaré vendredi l'ambassadeur des Etats-Unis auprès des Nations Unies Samantha Power à la réunion du Conseil de sécurité. (2)

 

Sources :

 

(1) http://french.ruvr.ru/news/2014_08_09/Ukraine-le-CICR-salue-la-proposition-russe-denvoyer-une-aide-dans-le-sud-est-3435/

(2) http://french.ruvr.ru/news/2014_08_09/Aide-humanitaire-en-Ukraine-les-USA-sopposent-a-linitiative-russe-9982/

Repost 0
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 19:20

Ukraine-les-habitants-de-Kiev-se-revoltent-contre-le-pres.jpg

Le centre ville de Kiev brûle. Le Maidan se réchauffe en plein coeur de l'été alors que l'opération de répression des populations du Donbass est à la peine et que le régime autoritaire imposé par Washington et Bruxelles est en pleine crise.

Porochenko, le candidat atlanto-aligné à peine "élu" président en mai fait déjà l'objet d'une grave contestation à Kiev sur la place même du coup d'Etat de février qui amena le renversement de Ianoukovitch. Toute la journée, le centre de Kiev a été la proie d'affrontements rarement vus depuis la chute de l'ex-président.

Le ministère de l'Intérieur, en accord avec la présidence et le ministère de la Défense ont décidé d'envoyer non seulement la garde dite "nationale" contre les manifestants mais une compagnie de chars lourds T-64 BM Bulat... Ce que Ianoukovitch n'avait jamais osé faire. Silence et omerta dans les médias "français" et occidentaux. Aucun écho, aucun article, aucune image

 

Ce soir le Maidan flambe, comme aux grandes heures de la seconde révolution orange. Plus que jamais, la junte kiévienne est déstabilisée. (1)


Le 8 mai, Ioulia Timochenko, chef du parti "Patrie au pouvoir" (sic), alors candidate à la présidentielle, a menacé l'Ukraine d'un "troisième cycle de révolution" si le favori oligarque Porochenko était élu (2).


(1) Jacques Frère pour NationPresse.info http://www.nationspresse.info/mondialisme/atlantisme/ukraine-donbass-donetsk-lugansk-et-le-centre-kiev-en-flammes

(2) http://fr.ria.ru/presse_russe/20140508/201163018.html

Repost 0
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 18:09

Otan-livre-la-democratie-depuis-1949.jpg

 

Les mensonges et la manipulation de l'opinion continuent. Alors que tout le monde sait que l'OTAN et la CIA sont derrière le coup d'Etat à Kiev, le secrétaire général Anders Fogh Rasmussen a déclaré aujourd'hui, lors d'une conférence de presse à Kiev, que « la Russie continue de déstabiliser l'Ukraine » et « de soutenir les séparatistes ».

 

L'OTAN renforce donc son assistance à l'Ukraine face à l' « agression » de la Russie, elle organise des manoeuvres militaires en Ukraine depuis mai 2014, mais la Russie devrait rester sagement derrière sa frontière et ne pas même organiser de manœuvres militaires chez elle : l'Otan est prête à renforcer son assistance à l'Ukraine face à l' « agression » de la Russie, qu'elle appelle à retirer ses troupes de la frontière ukrainienne et à ne pas intervenir sous couvert de maintien de la paix, a déclaré Anders Fogh Rasmussen.

Source : L'Otan prête à renforcer son assistance à l'Ukraine face à "l'agression russe"

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/08/07/97001-20140807FILWWW00240-l-otan-prete-a-renforcer-son-assistance-a-l-ukraine-face-a-l-agression-russe.php

---------------------------------

. Obama révèle que le changement de régime en Ukraine en février 2014 est une action des USA (février 2015)

. Ukraine : Poutine dénonce un "coup d'Etat soutenu par les partenaires américains et européens"

. Poutine parle des nationalistes russophobes, néo-nazis et antisémites qui ont fait le "coup d'Etat" en Ukraine

. Ukraine: les Etats-Unis ont orchestré la crise (Poutine)

. Ukraine : une guerre civile est "fomentée par des forces obscures" (Ianoukovitch)

. Ukraine/troupes russes: les photos de l'Otan faites en août 2013 (Moscou)

. L'Otan deviendra-t-elle une "usine à guerre"?

. Otan : Les promesses non tenues de l'Occident

Repost 0
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 16:53

Alors que la réponse russe arrive en riposte aux sanctions des Occidentaux adoptées le 29 juillet dernier ( sanctions stratégiques d'envergure, dites de «niveau III» visant à restreindre l'accès des Russes aux marchés des capitaux européens, aux ventes d'armes, aux technologies sensibles dans le domaine de l'énergie et aux biens à double usage militaire et civil), il se pourrait que l'UE inverse la charge de la responsabilité (dont le manque à gagner pour les agriculteurs européens) et accuse la Russie de violer les obligations de l'OMC (comme elle l'a déjà fait en mars dernier.)

OMC Les Occidentaux accusent la Russie de répondre aux sanAinsi apprend-on sur le Figaro qu'au lieu de s'en prendre aux dirigeants occidentaux qui sont les premiers responsables des sanctions économiques contre la Russie, la FNSEA, principal syndicat d'exploitants agricoles, a déjà fait savoir qu'  elle voulait «saisir» l'Organisation Mondiale du Commerce pour qu'elle prenne des mesures contre la Russie ! Son président «a demandé à rencontrer dans les meilleurs délais François Hollande.»

Ci-dessous deux articles du Figaro, le premier, impartial, évoque la riposte russe aux sanctions économiques occidentales, le second, article manipulatoire et de propagande antirusse, renverse la charge de la responsabilité. Ainsi, les industriels français, inquiets de l'embargo russe envisageraient de saisir l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

Pour résumer : la Russie devrait accepter d'être étranglée économiquement sans avoir même le droit de se défendre. Nous sommes étonnés, de voir que la Russie, devenue membre de l'OMC en 2011, n'attaque pas les sanctions occidentales devant cette institution plutôt que de simplement répondre aux sanctions par d'autres sanctions ou d'attendre que cela se passe.

 

L'article impartial du Figaro :

 

La Russie durcit les sanctions contre les pays occidentaux

 

Lefigaro,fr, Mis à jour le 07/08/2014 à 17:46 Publié le 07/08/2014 à 11:08

 

En représailles aux sanctions économiques occidentales contre Moscou, Vladimir Poutine instaure un embargo total sur une longue liste de produits alimentaires et envisage d'interdire le transit des avions européens par la Russie. L'Europe envisage de prendre de nouvelles mesures.

 

La riposte russe est lancée. En représailles aux sanctions économiques des Occidentaux, qui l'accusent d'alimenter l'instabilité dans l'est de l'Ukraine, Vladimir Poutine a signé un décret instaurant une interdiction totale d'importation de la plupart des produits alimentaires en provenance des États-Unis, de l'Union européenne, d'Australie, du Canada et de Norvège. Sont concernés les fruits, légumes, viandes, poissons, lait et produits laitiers. L'embargo ne concerne pas les aliments pour bébé et les citoyens russes pourront toujours faire leurs achats à l'étranger, bien que toute tentative de profiter de la situation pour revendre des produits interdits sera «sévèrement punie», prévient le premier ministre Dmitri Medvedev.

 

La mesure est applicable à partir de ce jeudi et pour une durée d'un an, a précisé le premier ministre russe Dmitri Medvedev. Mais elle pourra être levée si «nos partenaires font preuve d'une approche constructive», a déclaré ce dernier lors d'une intervention télévisée.

 

Dmitri Medvedev a également confirmé que Moscou envisageait la mise en place d'une interdiction de survol du territoire russe pour les compagnies aériennes effectuant des liaisons entre l'Europe et l'Asie via la Sibérie, la route la plus courte. Les avions des compagnies aériennes ukrainiennes ne sont déjà plus autorisés à transiter par la Russie.

 

Peu après ces annonces, l'Union européenne a affirmé qu'elle se réservait «le droit de prendre des mesures». «Après évaluation complète par la Commission européenne des mesures prises par la Fédération de Russie, nous nous réservons le droit de prendre les mesures appropriées», a affirmé Frédéric Vincent, un porte-parole de la Commission, qui a qualifié la riposte russe de «clairement politique».

 

Des armes à double tranchant

 

Le premier ministre russe a lui-même qualifié la fermeture de l'espace aérien russe pour ces liaisons de «mesure grave» qui provoquerait pour les compagnies un important surcoût en carburant qui se répercutera sur les prix. Cette éventuelle interdiction serait particulièrement dommageable pour les compagnies européennes, en premier lieu Lufthansa, British Airways, Air France et Finnair, qui opèrent de nombreux vols long-courriers vers l'Asie. Mais elle entraînerait aussi des pertes pour la principale compagnie aérienne russe Aeroflot, qui perçoit des indemnités pour ces vols de transit estimées à près de 250 à 300 millions de dollars par an. «Nous devons y réfléchir», a ainsi précisé Dmitri Medvedev, ajoutant qu'il s'agissait de réagir aux sanctions qui ont poussé à l'arrêt des activités du premier transporteur aérien à bas coût russe, Dobrolet.

 

L'interdiction des importations de produits alimentaires est aussi une arme commerciale à double tranchant, selon la Maison-Blanche: «Riposter contre des entreprises ou des pays occidentaux accentuera l'isolement international de la Russie et provoquera davantage de dégâts à sa propre économie», a prévenu Laura Lucas Magnuson, porte-parole du Conseil de sécurité nationale. L'avis est partagé par les analystes: «Même si d'un point de vue politique, cela peut sembler approprié, et si cela va sans aucun doute affecter les fournisseurs de la Russie, cela va sans doute alourdir le coût des sanctions en entraînant une hausse du prix des produits alimentaires et donc affecter plus largement le pouvoir d'achat des ménages russes», estime Dmitri Polevoy, économiste en chef d'ING.

 

Pour compenser le tarissement brutal de ses sources d'importations agroalimentaires, la Russie a déjà prévu de solliciter son marché intérieur et de se tourner vers les pays qui ne lui ont pas imposé de sanctions. Parmi eux: le Brésil, le Chili, l'Argentine et l'Équateur. «Même dans ces conditions, nous sommes persuadés que nous arriverons à retourner la situation en notre faveur», a assuré Dmitri Medvedev, promettant d' «empêcher la hausse des prix» et de «libérer les étals pour nos propres producteurs». Selon lui, «une telle chance, une occasion unique d'ouvrir et de développer notre industrie destinée à la substitution des importations, ne peut être négligée».

 

En attendant, la mesure devrait se faire ressentir sur les balances commerciales des Américains et des Européens. La Russie est en effet le premier importateur mondial de fruits et légumes européens. En 2013, l'industrie agroalimentaire américaine a, de son côté, exporté pour 1,5 milliard de dollars de produits alimentaires vers la Russie, qui est notamment le deuxième marché d'exportation des volailles américaines derrière le Mexique. «Toutes ces mesures ne sont purement qu'une réponse aux sanctions occidentales. Nous ne voulions pas d'un tel développement de la situation. Il n'y a rien de positif dans les sanctions, a affirmé Dmitri Medvedev. J'espère sincèrement que le pragmatisme économique prévaudra sur les considérations politiques stupides chez nos partenaires, et qu'ils penseront à ne pas isoler ou faire peur à la Russie».

 

Source : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/08/07/20002-20140807ARTFIG00098-la-russie-durcit-les-sanctions-contre-les-pays-occidentaux.php

 

L'article manipulatoire :

 

Les industriels français de l'agro-alimentaire inquietés par l'embargo russe

 

Le Figaro Mis à jour le 07/08/2014 à 17:51, Publié le 07/08/2014 à 16:58

 

Inquiet des conséquences des annonces russes, le président de la FNSEA a demandé à rencontrer dans les meilleurs délais François Hollande.

 

Bœuf, porc, volaille, poisson, fromage, lait, légumes et fruits, l'embargo total de la Russie pour les produits en provenance des pays d'Europe et des États-Unis n'épargne presque aucun secteur de l'agriculture et de l'agroalimentaire français, à l'exception des vins et spiritueux. Cette interdiction d'importer, qui touche également l'Australie, le Canada et la Norvège, s'applique pour une durée de un an mais pourra être levée «si nos partenaires font preuve d'une approche constructive» précise le premier ministre russe. Moscou utilise une nouvelle fois l'arme commerciale comme moyen de pression diplomatique sur ses voisins. Terminés donc les camemberts et le bœuf français dans les rayons des supermarchés russes, ce qui ne manque pas d'inquiéter les industriels françaises et les agriculteurs. La Russie est en effet un gros client de l'Union Européenne et de la France. Ce pays absorbe 10% des exportations agricoles et agroalimentaires de l'Union Européenne, pour un montant de 12 milliards d'euros par an, selon les chiffres Eurostat. Pour les produits français, la Russie est aussi une destination privilégiée. Plus de 121.000 tonnes de viandes et animaux y ont ainsi été exportés en 2013 pour une valeur proche de 243 millions d'euros. Et, l'industrie agroalimentaire y a, elle, exporté plus de 162.000 tonnes de produits pour une valeur proche de 375 millions d'euros, selon les derniers chiffres de FranceAgriMer.


Un manque à gagner considérable

 

Xavier Beulin, le président de la FNSEA, le principal syndicat d'exploitants agricoles a déjà fait savoir son inquiétude. Contacté par Le Figaro, il craint que l'embargo russe ait «des répercussions directes, à savoir la fermeture du marché russe aux produits européens», et craint notamment pour la filière des fruits et légumes qui représente 15% des exportations et celle des produits laitiers qui en représente 10%. Xavier Beulin évalue à un milliard d'euros le manque à gagner engendré par la décision russe. Même son de cloche du côté des industries de l'agroalimentaire. Les conteneurs de viandes congelées à destination de la Russie du groupe Bigard, numéro un de la viande en France, sont restés à quai ce matin. Joint par Le Figaro, Jean-Marie Joutel, le directeur général adjoint du groupe appréhende les répercussions, d'autant que l'embargo russe sur le porc européen décrété depuis janvier impacte déjà lourdement la filière viande. «Au sein du groupe Bigard, nous exportons vers la Russie essentiellement des coproduits et des abats car ce sont des produits bon marché qui rencontrent une faible demande en Europe. Avec l'embargo, il va falloir trouver de nouveaux débouchés, vers l'Europe de l'Est et l'Afrique. Le problème de ces nouveaux marchés, c'est qu'ils ont moins de moyens», explique-t-il avant d'ajouter que l'embargo pourrait donc engendrer «des prix bradés».

Un engorgement du marché européen

 

Une des conséquences indirectes de l'embargo est également l'engorgement du marché européen avec des produits normalement écoulés en Russie. «Poutine est adroit, il cible les produits les plus sensibles, à savoir les fruits et légumes ainsi que les produits laitiers, qui sont très vite périssables», analyse Xavier Beulin. Pour Emmanuel Commault, le directeur général de Cooperl Arc Atlantique, une coopérative spécialisée dans la viande de porc, «le marché russe est essentiel pour l'équilibre entre l'offre et la demande de la carcasse de porc, tout comme d'autres produits», expliquet-il au Figaro. «Le problème avec la Russie, c'est qu'en raison de la tournure politique des décisions commerciales, nous n'avons aucune visibilité. Les mauvais prix peuvent donc durer des mois ou des années» ajoute-t-il.

 

La France risque donc de subir lourdement les conséquences de l'embargo russe, et peut-être même plus que ses voisins européens, comme l'explique Emmanuel Commault, «la rentabilité de l'ensemble des entreprises alimentaires européennes va être mise à mal mais la France risque bien d'être encore plus touchée en raison de son manque de compétitivité par rapport à ses voisins».

 

Face à cette inquiétude, le président de la FNSEA a d'ores et déjà demandé à rencontrer le président François Hollande. Ce midi, l'inquiétude ne semblait pourtant pas encore avoir gagné les rangs du ministère de l'Agriculture qui, contacté par la rédaction, répondait «Aucun chiffre n'est avancé pour le moment. Notre plus grand segment d'exportation vers la Russie est la filière des vins et des spiritueux qui n'est pas touché par l'embargo russe, ceci est plutôt une bonne nouvelle pour l'instant. Nous allons réagir rapidement». Reste donc à savoir si la Commission Européenne développera des mesures de retrait et de dégagement sur les produits concernés par l'embargo ou si l'Organisation Mondiale du Commerce, que veut d'ailleurs saisir la FNSEA, prendra des mesures contre la Russie.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/08/07/20002-20140807ARTFIG00243-les-industriels-francais-de-l-agro-alimentaire-inquiets-par-l-embargo-russe.php

 

 

. Inversion accusatoire : L’UE accuse la Russie de violer les obligations de l'OMC (23 mars 2014)

Repost 0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 06:45

Israël informe les USA de ses plans d'asphyxie de l'économie à Gaza (Wikileaks)

 

19:11 04/08/2014

MOSCOU, 4 août - RIA Novosti

 

L'ambassade américaine à Tel-Aviv n'ignorait pas qu'Israël a délibérément maintenu "au bord du gouffre" l'économie dans la bande de Gaza, territoire palestinien contrôlé par le Hamas qui refuse de reconnaître l'Etat hébreu, ressort-il des notes diplomatiques publiées lundi par Wikileaks.

"Dans le cadre de leur embargo global sur Gaza, des responsables israéliens ont confirmé (...) à de multiples occasions leur intention de maintenir l'économie gazaouie au bord du gouffre, sans aller jusqu'à l'y précipiter", stipule une dépêche secrète de l'ambassade en date du 3 novembre 2008, envoyée au Trésor et au département d'Etat.

Selon ce document, les autorités israéliennes "ont l'intention de laisser l'économie gazaouie fonctionner à petit feu, le plus petit possible, tout en évitant une crise humanitaire".

Pour y parvenir, le gouvernement pratiquait une politique monétaire extrêmement dure à l'égard de l'enclave palestinienne. Imposé en juin 2006 à la suite de l'enlèvement d'un soldat israélien, le blocus de la bande de Gaza avait été renforcé après la prise de contrôle de ce territoire en juin 2007 par les islamistes du Hamas.

Ces nouvelles fuites diplomatiques sur le site de Wikileaks surviennent sur fond de nouvelle confrontation entre Israël et le Hamas. L'Etat hébreu mène depuis le 8 juillet dernier une opération militaire Bordure protectrice à Gaza lancée en représailles à des tirs de roquettes palestiniens. Le Hamas a rejeté le plan de règlement pacifique proposé par l'Egypte, en insistant sur la levée inconditionnelle du blocus de l'enclave palestinienne.

Selon les dernières informations, 1.626 Palestiniens, en grande majorité des civils, ont trouvé la mort en 25 jours des hostilités et 8.830 autres ont été blessés.

Côté israélien, 66 personnes, dont 63 soldats et officiers de Tsahal, ont trouvé la mort depuis le début de l'opération.

 

Source: http://fr.ria.ru/world/20140804/202031113.html

Repost 0
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 13:03

UERSS.jpg

 

Les Crises.fr d'Olivier Berruyer évoque aujourd'hui une video et un entretien de 2006 du dissident soviétique Vladimir Boukovski mettant en garde contre une dictature de l'UE de type soviétique, que nous avions présenté sur Christ-Roi, en 2008, 2010, puis O. Berruyer présente l'entretien de V. Boukovski réalisé au parlement européen en 2006 avec Paul Belien que nous avions publié en 2007, parlement européen où V. Boukovski avait été invité par le FIDESZ, membre du groupe ECD (chrétiens démocrates européens) depuis l'Angleterre où il résidait, à l'occasion du cinquantième anniversaire de l'insurrection hongroise de 1956. Après sa réunion avec les Hongrois le matin, Vladimir Boukovski tint un discours l'après-midi dans un restaurant polonais de la Tier Straat en face du parlement européen, à l'invitation du United Kingdom Independence Party (UKIP, parti de Nigel Farage), dont il est le parrain.

 

Olivier Berruyer :

Je vous propose aujourd’hui cette interview de 2006 du dissident soviétique Vladimir Boukovski. Il est le premier à dénoncer l’utilisation de l’emprisonnement psychiatrique contre les prisonniers politiques en Union soviétique.

Ses propos sont durs (je ne les approuve pas tous), mais intéressants, et alimentent la réflexion – je vous fais confiance pour séparer le bon grain de l’ivraie…

Il est sur une tendance assez libertarienne, de droite “musclée”, et soutient l’UKIP anglais. Mais je comprends qu’une “forte pensée libertaire” anime quelqu’un qui a passé 12 ans de sa vie emprisonné dans un hôpital psychiatrique en raison de ses opinions…

Du bureau de Paul Belien, lundi 27/02/2006

Vladimir Boukovski, un ancien dissident soviétique âgé de 63 ans, craint que l’Union Européenne ne soit en train de se transformer en une seconde Union Soviétique. Dans un discours prononcé à Bruxelles la semaine dernière, M. Boukovski a traité l’UE de “monstre” qui doit être détruit au plus vite, avant qu’il ne se développe en un état totalitaire à part entière.

M. Boukovski a rendu visite au Parlement européen ce jeudi à l’invitation du Fidesz, le Forum Civique Hongrois. Le Fidesz, membre du groupe ECD (chrétiens démocrates européens), avait invité l’ancien dissident soviétique depuis l’Angleterre où il réside, à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’insurrection hongroise de 1956. Après sa réunion avec les Hongrois le matin, M. Boukovski a tenu un discours l’après-midi dans un restaurant polonais de la Tier straat, en face du Parlement Européen, à l’invitation du United Kingdom Independence Party (UKIP), dont il est un grand défenseur.
Dans son discours M. Boukovski fait référence à des documents confidentiels des services secrets soviétiques, qu’il a eu l’autorisation de lire en 1992.
Ces documents confirment l’existence d’une “conspiration” pour influer sur l’Union Européenne afin de la transformer en une organisation de type communiste.
J’ai assisté à la conférence et ai enregistré le discours. Une transcription ainsi qu’un enregistrement audio d’environ 15 minutes se trouvent ci-dessous.
J’ai également interviewé brièvement (4 minutes) M. Boukovski. La transcription et l’enregistrement audio se trouvent également ci-dessous.
L’interview à propos de l’Union Européenne a dû se terminer rapidement car M. Boukovski avait d’autres engagements, mais elle me rappela quelques souvenirs puisque j’avais interviewé Vladimir Boukovski il y a 20 ans. En 1986, quand L’Union Soviétique, le premier monstre qu’il a si vaillamment combattu, était toujours vivant et prospère.
M. Boukovski était l’un des héros du XXe siècle. Jeune homme il fit connaître l’utilisation de l’emprisonnement psychiatrique à l’encontre des prisonniers politiques dans l’ancienne Union Soviétique (Union des Républiques Socialistes Soviétiques, 1917 – 1991) et passa en tout 12 ans de sa vie (1964 – 1976), de sa 22e année à la 34e dans les prisons soviétiques, les camps de travail et les institutions psychiatriques.
En 1976, les soviétiques l’expulsèrent vers l’Ouest. En 1992, il fut invité par le gouvernement russe comme expert, témoignant au procès qui devait déterminer si le parti communiste soviétique était une institution criminelle.
Pour préparer son exposé M. Boukovski eut accès à un très grand nombre de documents des archives des services secrets soviétiques. Il est l’une des rares personnes à avoir jamais pu consulter ces documents parce qu’il sont toujours classés comme secrets. Utilisant un petit scanner à main et un ordinateur portable, il entreprit cependant de copier beaucoup d’entre eux (certains étant classés très sensibles), parmi lesquels des rapports du KGB au gouvernement soviétique.

Une interview de Vladimir Boukovski

Paul Belien: Vous étiez un célèbre dissident soviétique et maintenant vous faites le parallèle entre l’Union Européenne et l’Union Soviétique. Pouvez-vous expliquer cela ?
Vladimir Boukovski: Je fais référence à des structures, à certaines idéologies qui sont inculquées, à des projets, à sa direction et à son inévitable expansion, à l’affaiblissement des nations qui était aussi le but de l’Union Soviétique. La plupart des gens ne comprennent pas cela. Ils ne le savent pas, mais nous le savons parce que nous avons grandi en Union Soviétique où nous devions étudier l’idéologie soviétique à l’école et à l’université.
L’ultime but de l’Union Soviétique était de créer une nouvelle entité historique, le peuple soviétique, partout dans le monde.
C’est le but de l’UE aujourd’hui. Ils essayent de créer un nouveau peuple. Ils appellent ce peuple “les Européens” quoi que cela signifie.
Selon la doctrine communiste et selon plusieurs formes de pensée socialiste, l’Etat, l’Etat-nation doit disparaître.
En Russie, cependant, ils se passa le contraire. Au lieu de s’affaiblir, l’Etat soviétique devint très puissant mais les nationalités furent anihilées.
Mais lorsque l’URSS s’effondra, ces identités nationales revinrent comme des boomerangs et détruisirent presque le pays. Ce fut très effrayant.
PB : Pensez-vous qu’il puisse arriver la même chose lorsque l’Union Européenne s’effondrera ?
VB : Absolument, c’est comme un ressort : vous pouvez le contracter seulement jusqu’à un certain point, et vous savez que l’esprit humain est très résistant. Vous pouvez donc le contracter encore et encore, mais n’oubliez pas que pendant ce temps, il accumule de la force pour rebondir.
PB : Mais tous ces pays qui ont rejoint l’UE l’ont fait de leur plein gré.
VB : Non, ils ne l’ont pas fait volontairement. Prenons l’exemple du Danemark qui a voté à deux reprises contre le traité de Maastricht. Prenons celui de l’Irlande [qui a voté contre le traité de Nice]. De nombreux autres pays subissent une pression énorme. C’est presque du chantage. Les Suisses ont été contraints de voter cinq fois lors de référendums. A cinq reprises ils l’ont rejeté, mais qui sait ce qui arrivera la sixième fois, ou la septième ? C’est toujours la même chose. C’est un piège pour les idiots. Les peuples doivent voter par référendum jusqu’à ce qu’ils disent ce qu’on attend d’eux. Ensuite ils ne peuvent plus voter. Pourquoi arrêter ? Laissez nous continuer à voter. L’Union Européenne est ce que les Américains appelleraient un “shotgun marriage” [un mariage avec un pistolet sur la tempe, un mariage forcé - NdT].
PB: Que pensez-vous que les jeunes devraient faire à propos de l’Union Européenne? Sur quels points devraient-ils insister pour démocratiser l’institution, ou devraient-ils simplement y mettre un terme?
VB: Je pense que l’Union Européenne, comme l’URSS, ne peut pas se démocratiser. Gorbatchev avait essayé et il l’a faite exploser. Ce genre de structures ne peut pas se démocratiser.
PB: Mais nous disposons d’un Parlement européen élu par le peuple.
VB: Le Parlement européen est élu sur la base d’un scrutin à la proportionnelle [dans chaque pays], ce qui ne constitue pas une réelle représentation populaire. Et que vote-t-il ? Le pourcentage de graisse dans les yaourts ou ce genre de choses. C’est ridicule. Il lui a été donné la même tâche qu’au Soviet Suprême (parlement à l’époque de l’URSS NdT). En moyenne, les députés prennent la parole six minutes par an dans la chambre des députés. Ce n’est pas un réel Parlement.

Verbatim du discours de M. Boukovski à Bruxelles

En 1992, j’avais un accès sans précédent aux documents secrets du Politburo et du Comité Central, qui ont été classés comme secrets et le sont encore plus de 20 ans après. Ces documents montrent très clairement que l’idée de transformer le Marché commun européen en un Etat fédéral a été acceptée par les partis de gauche européens et Moscou comme un projet commun que [le leader soviétique] Gorbatchev appelait en 1988-89 notre “maison européenne commune”
L’idée était très simple. Elle est apparue en 1985-86, lorsque les communistes italiens rendirent visite à Gorbatchev, suivis des socio-démocrates allemands. Ils se sont tous plaints de ce que les changements dans le monde, en particulier après que [le Premier Ministre britannique Margaret] Thatcher ait introduit son programme de privatisation et libéralisation économique, menaçaient de détruire les conquêtes (pour reprendre leurs termes) de générations de socialistes et socio-démocrates – risquant de les renverser complètement. Par conséquent, la seule façon de résister à cet assaut de capitalisme déchaîné (comme ils l’appelaient) était d’introduire les mêmes objectifs socialistes dans tous les pays à la fois. Avant cela, les partis de gauche et l’Union Soviétique s’étaient opposés résolument à l’intégration européenne car ils la percevaient comme un moyen de bloquer leurs objectifs socialistes. A partir de 1985, ils changèrent complètement de vision. Les Soviétiques arrivèrent à une conclusion et un accord avec les partis de gauche sur le fait que s’ils oeuvraient ensemble ils pourraient prendre en otage le projet européen tout entier et le retourner. Au lieu d’un marché ouvert, ils en feraient un Etat fédéral.
D’après les documents [soviétiques secrets], c’ est en 1985-86 qu’eut lieu la période charnière. J’ai publié la plupart de ces documents. Vous pourriez même les trouver sur internet. Mais les conversations qu’ils contenaient sont très révélatrices. Pour la première fois, vous comprenez ce qu’est une conspiration – très facile à comprendre pour eux, qui essayaient de sauver leur peau politiquement. A l’Est, les Soviétiques avaient besoin d’un changement dans les relations avec l’Europe car ils étaient en train d’entrer dans une crise structurelle prolongée et très profonde ; à l’Ouest, les partis de gauche avaient peur d’être anéantis et de perdre leur influence et leur prestige. C’était donc bien une conspiration, assez ouvertement créée par eux, décidée et planifiée.
En janvier 1989, par exemple, une délégation de la Commission Trilatérale est venue voir Gorbatchev. Elle comprenait [l'ancien Premier Ministre japonais] Nakasone, [l'ancien Président] Giscard d’Estaing, [le banquier américain] Rockfeller et [l'ancien Secrétaire d'Etat US Henry] Kissinger. Ils eurent une conversation très aimable lorsqu’ils essayèrent d’expliquer à Gorbatchev que la Russie Soviétique devait s’intégrer aux institutions financières mondiales telles que le GATT, le FMI et la Banque Mondiale.
Au milieu de cette conversation, Giscard d’Estaing prit soudain la parole et dit: “Monsieur le Président, je ne peux pas vous dire exactement quand cela va avoir lieu – probablement au cours des 15 prochaines années – mais l’Europe va devenir un Etat fédéral et vous devez vous y préparer. Vous devez travailler avec nous, et les leaders européens sur la façon dont vous y réagirez, dont vous laisserez les autres pays d’Europe de l’Est interagir avec ou dont vous les laisserez y prendre part. Vous devez être prêt.
C’était janvier 1989, alors que le traité de Maastricht [de 1992] n’avait même pas été rédigé. Comment diable Giscard d’Estaing pouvait-il savoir ce qui allait se passer 15 ans plus tard? Et – surprise – comment est-il devenu l’auteur de la constitution européenne [en 2002-03] ? Très bonne question. Cela sent un peu la conspiration, n’est-ce pas?
Par chance pour nous, la composante soviétique de cette conspiration s’est effondrée plus tôt et n’a pas atteint le stade où Moscou a pu avoir une influence sur le cours des choses. Mais l’idée d’origine était d’avoir ce qu’ils appelaient une convergence, suivant laquelle l’Union Soviétique se serait quelque peu amollie en devenant plus sociale-démocrate tandis que l’Europe de l’Ouest serait devenue sociale-démocrate et socialiste. Alors il y aurait eu convergence. Les structures doivent être compatibles. C’est pourquoi les structures de l’Union Européenne ont été initialement construites afin de se marier aux structures soviétiques. C’est pourquoi elles sont si semblables dans leur fonctionnement et leur structure.
Ce n’est pas par hasard si le Parlement Européen, par exemple, me rappelle le Soviet Suprême. Il ressemble au Soviet Suprême parce qu’il a été conçu à son image. De la même manière, quand vous regardez la Commission Européenne, elle ressemble au Politburo. Je veux dire qu’elle y ressemble exactement, à l’exception du fait que la Commission a maintenant 25 membres alors que le Politburo avait normalement 13 ou 15 membres. Autrement les deux sont exactement identiques, ne rendant de comptes à personne, n’étant directement élus par absolument personne. Quand vous vous intéressez à toute l’activité étrange de l’Union Européenne avec ses 80 000 pages de règlements, elle ressemble au Gosplan. On avait une organisation qui planifiait toute l’économie, jusqu’à la dernière vis et au dernier boulon, cinq ans à l’avance. C’est exactement la même chose qui se produit dans l’UE. Quand vous regardez le type de corruption dans l’UE, c’est exactement le style de corruption soviétique, allant du haut vers le bas plutôt que du bas vers le haut.
Si vous passez en revue toutes les structures et les caractéristiques de ce monstre européen émergent, vous pourrez remarquer qu’il ressemble de plus en plus à l’Union Soviétique. Je vous prie de ne pas mal interpréter mes propos. Je ne dis pas que cette Union Européenne a un Goulag. Elle n’a pas de KGB -pas encore- mais j’observe de manière très attentive des structures comme l’Europol par exemple. Cela m’inquiète au plus haut point car cette organisation possédera certainement plus de pouvoirs que n’en avait le KGB. Ils auront l’immunité diplomatique. Pouvez-vous concevoir un KGB doté d’une immunité diplomatique ? Ils pourront nous poursuivre dans 32 types de crimes – deux d’entre eux étant particulièrement inquiétants, le racisme et la xénophobie. Aucune cour d’assises au monde ne définit quoi que ce soit de ce genre comme un crime [NdT : ce n'est pas entièrement vrai, par exemple la Belgique ou la France le fontt déjà]. Il s’agit donc d’un nouveau crime, à propos duquel nous avons déjà été mis en garde.Un membre du gouvernement britannique a déclaré que tous ceux qui désapprouvaient l’immigration incontrôlée en provenance du tiers-monde seraient considérés comme des racistes et que tous ceux qui s’opposaient à une expansion de l’intégration européenne seraient considérés comme xénophobes. Je pense que Patricia Hewitt l’a dit publiquement [Secrétaire d'Etat anglaise au commerce et à l'industrie entre 2001 et 2005 et Secrétaire d'Etat à la santé entre 2005 et 2007- NdT]
Nous voilà désormais prévenus. En attendant, ils introduisent toujours plus d’idéologie. L’Union Soviétique fut un Etat guidé par l’idéologie. Celle de l’Union Européenne d’aujourd’hui est sociale-démocrate, étatiste, et pour une bonne part également politiquement correcte. J’observe très attentivement comment le politiquement correct se propage et devient une idéologie répressive, sans parler du fait qu’elle interdise désormais de fumer pratiquement partout. Regardez la pression dont est victime la population, à l’instar de ce pasteur suédois qui fut persécuté des mois durant pour avoir dit que la Bible n’approuvait pas l’homosexualité. Et la France a justement adopté une loi réprimant les “discours de haine” envers les gays. La Grande-Bretagne est en train de faire la même chose au sujet des relations inter-raciales ainsi que des discours religieux, et ainsi de suite. Vous pourrez constater, avec du recul, que l’on assiste à une introduction systématique d’idéologies potentiellement amenées à imposer des mesures répressives. A croire qu’Europol n’a été conçu que pour cela. Autrement, pourquoi en aurait-on besoin ? Pour moi, Europol est une structure très suspecte. J’observe attentivement qui est persécuté, pour quoi et ce qu’il en advient, parce qu’il y a bien un domaine où je suis un expert : je sais comment les Goulags sortent de terre.
Il semble que nous vivions dans une période de démantèlement rapide, systématique et très soutenu de la démocratie. Regardez cette “Legislative and Regulatory Reform Bill” [loi de réforme législative et réglementaire]. Elle fait des ministres des législateurs qui peuvent introduire de nouvelles lois sans se soucier de le dire au Parlement ou à quiconque. Ma réaction immédiate est : pourquoi en avons-nous besoin? La Grande-Bretagne a survécu aux deux guerres mondiales, à la guerre avec Napoléon, à l’Armada espagnole, sans parler de la guerre froide, où on nous disait qu’une guerre nucléaire pourrait éclater à tout moment – sans qu’on ait besoin d’introduire ce genre de législation, sans qu’on ait besoin de suspendre nos libertés civiles et d’introduire un état d’urgence. Pourquoi en a-t-on besoin maintenant? Cela peut faire de votre pays une dictature en un rien de temps.
Aujourd’hui la situation est vraiment sinistre. Les principaux partis politiques ont été complètement capturés par ce nouveau projet européen. Aucun d’entre eux ne s’y oppose réellement. Ils sont devenus très corrompus. Qui va défendre nos libertés ? C’est comme si nous nous dirigions vers une sorte d’effondrement, une sorte de crise. L’issue la plus probable est qu’il va se produire un effondrement économique en Europe, ce qui arrivera en temps voulu avec l’augmentation des dépenses et des taxes. L’incapacité de créer un environnement économique compétitif, la réglementation excessive de l’économie, la bureaucratisation, va aboutir à un effondrement économique. En particulier l’introduction de l’euro a été une idée folle. La monnaie n’est pas censée être politique.
Je n’ai aucun doute à ce propos. L’Union européenne va s’effondrer, à peu près de la même façon que l’Union soviétique en son temps. Mais n’oubliez pas que lorsque des entités s’effondrent, elles laissent derrière elles des dévastations telles qu’une génération entière est nécessaire pour parvenir à un redressement. Pensez simplement à ce qu’il pourrait arriver en cas de crise économique. Les tensions entre les nations vont être gigantesques. Cela pourrait exploser. Regardez le nombre impressionnant d’immigrants venus du tiers-monde et qui vivent aujourd’hui en Europe. Cette immigration a été encouragée par l’Union Européenne. Que va-t-il se passer en cas d’effondrement économique ? Nous assisterons probablement, comme dans les dernières années de l’Union soviétique, à un développement inimaginable des conflits ethniques. Aucun pays n’a connu de tensions ethniques comparables à celles qui ont eu lieu en Union soviétique, à l’exception peut-être de la Yougoslavie. Et c’est exactement ce qu’il va se passer ici aussi. Nous devons nous préparer à cette situation. Le gigantesque édifice bureaucratique va s’effondrer sur nos têtes.
C’est pourquoi, et je le dis vraiment sincèrement, plus tôt nous en aurons fini avec l’Union Européenne, mieux ce sera. Plus tôt celle-ci s’effondrera, moins les conséquences que nous et les autres pays auront à subir seront importantes. Mais nous devons faire vite car les eurocrates, eux, agissent rapidement. Il sera difficile de les vaincre. Cela reste simple aujourd’hui. Si un million de personnes marchent sur Bruxelles, ces types s’enfuiront aussitôt aux Bahamas. Si demain la moitié de la population britannique refuse de payer ses impôts, il n’y aura aucune conséquence et personne n’ira en prison. Aujourd’hui nous avons encore la possibilité d’agir de cette manière. Mais je ne sais pas comment évoluera la situation demain avec l’émergence d’un Europol [organisme de coopération entre les polices de l'UE http://fr.wikipedia.org/wiki/Europol - NdT] entièrement réorganisé avec d’anciens membres de la Stasi [ancienne police politique d'Allemagne de l'Est - NdT] ou de la Securitate [ancienne police politique de la Roumanie pendant la période communiste - NdT]. Tout peut arriver.
Nous perdons du temps. Nous devons les vaincre. Nous devons nous asseoir et réfléchir, élaborer une stratégie aussi rapidement que possible pour obtenir un effet maximal. Sinon il sera trop tard. Comment je vois les choses ? Ma conclusion n’est pas optimiste. Jusqu’ici, malgré le fait que nous disposions de forces anti-UE dans presque tous les pays, cela n’est pas suffisant. Ils sont en train de nous battre et nous perdons du temps.
(Source)
 

 

 

Note d'Olivier Berruyer :

 

Argumentaire de Boukovski
- L’URSS était gouvernée par 15 personnes non élues qui se cooptaient mutuellement et n’avaient à répondre à personne.

- L’UE est gouvernée par 2 douzaines de gens cooptés qui se réunissent à huit clos, ne répondent de leurs décisions à personne et ne sont pas limogeables.

- On pourrait dire que l’UE a un parlement élu, mais l’URSS avait aussi une espèce de parlement, le soviet suprême.

- Nous avalisions sans discussion les décisions du Poliburo tout comme le Parlement Européen où le temps de parole de chaque groupe est rationné et se limite souvent à une minute par intervenant.

- A l’UE, il y a des centaines de milliers d’eurocrates avec des émoluments énormes, leur personnel, leurs larbins, leurs bonus, leurs privilèges, leur immunité judiciaire à vie, simplement transférés d’un poste à un autre, quoiqu’ils fassent, bien ou mal. N’est-ce pas l’URSS toute crachée ?

- L’URSS fut crée par la contrainte, très souvent par l’occupation armée.

- On est en train de créer l’UE non pas par la force armée, mais par la contrainte et la terreur économique.

- Pour continuer d’exister, l’URSS s’est étendue toujours plus loin. Dès qu’elle a cessé de s’étendre, elle a commencé à s’écrouler.

- Je soupçonne qu’il en sera de même pour l’UE.

- On nous a dit que le but de l’URSS était de créer une nouvelle entité historique : le peuple Soviétique. Il fallait oublier nos nationalités, nos traditions et nos coutumes.

- Même chose avec l’UE semble t-il. Ils ne veulent pas que vous soyez anglais ou français, ils veulent faire de vous tous une nouvelle entité des européens, réprimer vos sentiments nationaux et vous forcer à vivre en communauté multinationale.

- 73 ans de ce système en URSS se sont soldés par plus de conflits ethniques que nulle part ailleurs au monde.

- Un des buts grandioses de l’URSS était de détruire les états-nations.

- C’est exactement ce que nous voyons en Europe aujourd’hui. Bruxelles a l’intention de phagocyter les états-nations pour qu’ils cessent d’exister.

- Le système soviétique était corrompu du haut jusqu’en bas.

- C’est la même chose pour l’UE.

- Les activités anti-démocratiques que nous avions vues en URSS fleurissent en Union Européenne.

- Ceux qui s’y opposent ou les dénoncent sont bâillonnés ou punis

- Rien n’a changé : en URSS nous avions le goulag. Je crois que nous l’avons aussi dans l’UE, un goulag intellectuel « politiquement correct ». Essayez de dire ce que vous pensez sur des questions de race ou de sexualité, et si vos opinions ne sont pas les bonnes, vous serez ostracisé. C’est le commencement du goulag, c’est le commencement de la perte de votre liberté.

- En URSS, on pensait que seul un état fédéral éviterait la guerre.

- On vous raconte exactement la même chose dans l’UE.

- Bref, c’est la même idéologie dans les deux systèmes. L’UE est le vieux modèle soviétique habillé à l’occidentale.

- Mais comme l’URSS, l’UE porte en elle les germes de sa propre perte. Hélas, quand elle s’écroulera, car elle s’écroulera, elle laissera derrière elle une immense destruction et de gigantesques problèmes économiques et ethniques.

- L’ancien système soviétique était irréformable. De même, l’UE.

Mais il y a une alternative à être gouvernés par deux douzaines de rond-de-cuir à Bruxelles L’INDÉPENDANCE. Vous n’êtes pas forcés d’accepter ce qu’ils vous réservent. On ne vous a jamais demandé si vous vouliez vous joindre à eux.

 

UERSS---Vladimir-Boukovski--ancien-dissident-sovietique-me.jpg

 

Source: http://www.les-crises.fr/un-ancien-dissident-sovietique-met-en-garde-contre-une-dictature-de-lue/

 

. Rencontrez vos nouveaux seigneurs soviétiques M. Orbán (Nigel Farage au Parlement européen le 19 janvier 2011)

. "Les médias occidentaux, c'est comme s'ils étaient devenus les médias de l'Union soviétique" (Alexeï Poukov)

. Il n’y a plus un seul marché libre dans le monde : le "libéralisme" capitaliste s'est mué en communisme planétaire, une immense prison 

.  Les salaires et retraites en or des fonctionnaires européens

. Dieudonné : "La démocratie n'a jamais existé"

. Nos solutions

. Faire sécession

Repost 0
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 12:16

Klitschko---J-espere-que-les-habitants-de-la-ville-vont-le.jpg

En prévision de l'hiver, la junte de Kiev embourbée dans son Stalingrad au Donbass, incapable de faire face à ses factures, coupe le gaz à sa propre population à Kiev... "J'espère que les habitants de la ville vont le comprendre" !, a déclaré Vitali Klitschko, ex-champion du monde du boxe qui était l'un des leaders du Maïdan, mouvement de la contestation pro-européenne, soutenu par les USA et l'UE et qui a abouti à des tirs sur les deux camps et à la destitution du président élu Ianoukovitch.


Tous les habitants de Kiev sont privés à partir d'aujourd'hui d'eau chaude, jusqu'au mois d'octobre en raison de la crise économique. La société privée Kievenergo, contrôlée par l'homme le plus riche d'Ukraine Rinat Akhmetov qui détient le monopole du chauffage dans la capitale ukrainienne, ville de près de 3 millions d'habitants, a indiqué : "toutes les centrales thermiques sont coupées d'approvisionnement en gaz le 4 août".


Le maire de Kiev Vitali Klitschko a indiqué que la coupure d'eau chaude chaque été pour deux ou trois semaines, allait durer cette année jusqu'au mois d'octobre. 

 

Dmytro Novitski, un responsable en charge des services municipaux, a laissé entendre que la capitale serait privée d'eau chaude jusqu'à "la saison de chauffage" qui débute le 15 octobre. "Si nous ne commençons pas à économiser le gaz maintenant, nous aurons de gros problèmes en hiver", a-t-il souligné.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/08/04/97002-20140804FILWWW00105-plus-d-eau-chaude-a-kiev-jusqu-en-octobre.php

 

L'UE leur fournira du gaz on imagine?!...

Repost 0
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 09:57
Calife-al_baghadi_montre_rolex.jpg

  Calife al-Baghdadi, à la montre Rolex à 6000 dollars

  http://www.maghrebnaute.com/monde/article/irak-la-montre-rolex-du-calife-al-baghdadi_3365.html

Après une première annonce selon laquelle la créature de la CIA et calife auto-proclamé Al-Baghdadi ne souhaitait pas s'en prendre à Israël, rebondissement, il souhaite à présent rentrer dans la bataille contre les "Juifs barbares" !... La nouvelle tombe à point pour le "Grand Israël" ! La campagne de diabolisation des musulmans et des palestiniens va pouvoir s'ouvrir, battre son plein dans les médias alignés et justifier l'emploi des grands moyens...

Seulement, selon certaines sources, le "calife" serait en fait juif, de père et mère juifs et s'appelerait Shimon Eilot. (Sources: 1, 2, 3) Voilà qui change la donne. Son faux nom actuel est Ibrahim Awad bin bin Ibrahim al-Husseini al-Badri Razavi. Son Régime a pour but de fortifier et sécuriser les pays qui constituent une menace pour la sécurité d'Israël et permettre ensuite la destruction de l'invasion afin d'élargir et établir un Grand Israël... (via Google translate).

Enfin, revenons sur la nouvelle qui était intervenue le jour où l’Unicef lançait sa campagne pour la fin des mutilations féminines..., selon laquelle en juillet dernier le calife réclama l'excision des jeunes femmes en Irak et en Syrie. Cette nouvelle avait secoué les sites cathos et / ou nationaux en France (Cf. Madame Le Figaro, Christine Tasin pour "Résistance républicaine", Le Salon beige). L'excision en islam est une pratique minoritaire, elle ne se pratique que dans certains pays d'Afrique, nullement en Irak ou en Syrie. Une telle provocation du "calife" prouve qu'il n'est pas musulman et suffit à décrédibiliser toute sa communication en Occident.

Dieu nous donne la grâce d'avoir un esprit pour comprendre, des oreilles pour entendre, des yeux pour voir !

 

 

Calife-Al-Baghdadi-veut-rentrer-dans-la-guerre-contre-les--.jpg

 

L'État islamique en Irak et au Levant veut rentrer dans la bataille contre les «Juifs barbares»

 

L'État islamique d'Irak et du Levant (EIIL) a annoncé au peuple palestinien que c'est "seulement une question de temps" avant que l'organisation islamiste atteigne la Palestine pour se joindre à la lutte contre les «Juifs barbares».

 

Le groupe islamique, qui le mois dernier a annoncé un "califat" à cheval sur la frontière irako-syrienne et en se rebaptisant l’État islamique, a publié la déclaration provocante sur un compte Twitter des affiliés de l'EIIL.

 

"Ce n'est qu'une question de temps et de patience avant que l'EIIL atteigne la Palestine pour combattre les Juifs barbares et tuer ceux d'entre eux qui se cachent derrière les arbres de Gharqad (l'arbre des Juifs)", selon cette déclaration.

 

Il ajoute que l'organisation ferait "tout en son pouvoir" pour continuer la lutte contre tous les obstacles sur le chemin de la Palestine, faisant allusion aux territoires du Moyen-Orient avant la création de l’État d'Israël en 1948.

 

"Alors que des massacres ont lieu dans la bande de Gaza contre des hommes musulmans, femmes et enfants, l'État islamique fera tout en son pouvoir pour mettre à bas tous les apostats qui se dressent comme obstacles sur son chemin vers la Palestine", a indiqué le groupe.

 

Le groupe et son "Calife", Abou Bakr al-Baghdadi, ont fait face à la critique de certains milieux pour ne pas venir en aide aux civils palestiniens tués lors de l'opération israélienne "Bordure protectrice" dans la bande de Gaza.

 

Source: http://www.ibtimes.co.uk/gaza-crisis-isis-pledge-join-palestinian-fight-against-barbaric-jews-1459190 via http://www.agenceinfolibre.fr/info/letat-islamique-en-irak-au-levant-veut-rentrer-bataille-contre-les-juifs-barbares/

 

Add. 17 août 2014, 19h11. L'information est fausse : Désinformation : Mc Cain n’a pas rencontré Abu Bakr Al Baghdadi (preuves en vidéo)

 

. Un document de la NSA révèle que le calife Al-Baghdadi est un agent actif de l'Intelligence américaine, britannique et israélienne

Repost 0
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 20:32

Gaza-patriarche-latin-jérusalem Mgr Fouad Twal, Le Patriar

Mgr Fouad Twal, Patriarche latin de Jérusalem, s’est exprimé à propos de l’offensive israélienne sur Gaza. Il a expliqué que des trêves de quelques heures pour des raisons humanitaires ne servent à rien si les conditions à Gaza restent celles d’une zone désespérée en état ​​de siège, situation qui ne peut qu’accroître la peur et la frustration qui alimentent la haine.

Mgr Twal a critiqué la campagne militaire qu’Israël mène sur le territoire palestinien où la densité de population est la plus élevée dans le monde.

Selon le patriarche, il est nécessaire d’éliminer les conditions structurelles qui nourrissent une haine aveugle : blocus maritime, aérien et terrestre imposé par Israël sur le territoire. « Les tunnels construits dans la bande de Gaza sont d’une certaine façon un produit de l’embargo: en mettant fin à ce siège, si les routes sont ouvertes et si la libre circulation des personnes et des biens est permise, si la pêche libre est autorisée au large de Gaza, alors personne n’aura à creuser des tunnels souterrains. « 

Pour le Patriarche latin de Jérusalem, le désir aveugle et pervers d’anéantir l’ennemi est en train de transformer la population civile de Gaza en victime sacrificielle : «Il suffit de regarder l’identité des victimes: 70 % sont des femmes et des enfants».

En réponse aux réactions internationales, le Patriarche latin de Jérusalem a envoyé un message important à ceux qui expriment par déclarations verbales leur solidarité avec les chrétiens et les personnes souffrant au Moyen-Orient: «Il nous arrive beaucoup de lettres, et nous vous remercions tous, mais il y a beaucoup de compassion et peu d’aide concrète. Je suis allé visiter les blessés de Gaza à l’hôpital français, et j’ai été impressionné. Leurs familles ont aussi besoin de tout « .

« Nous faisons ce que nous pouvons avec nos ressources, mais nous recevons peu de soutien de l’extérieur, nous recevons très peu d’aide concrète et efficace. Les messages sur Internet et les déclarations verbales ne suffisent pas « .

 

Source: http://medias-presse.info/le-patriarche-latin-de-jerusalem-denonce-loffensive-militaire-israelienne-sur-gaza/13820

 

 

. Les bombardements israéliens sur Gaza : un exemple type de guerre injuste condamnée par l'Eglise

Repost 0
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 20:20

 

 

Jon Snow, journaliste sur la chaine britannique 4News interpelle le porte-parole des Affaires étrangères du Hamas Osama Hamdan, et lui demande pourquoi ses combattants ne s'arrêtent pas leurs tirs de roquettes sur Israël afin de prévenir d'autres décès de civils à Gaza. Extrait : 

 

« Israël tue des femmes et des enfants depuis 1948. Vous devez savoir qu'ils ont commencé cette attaque contre Gaza avant que la moindre roquette n'ait été lancée sur les israéliens. Il y a eu un cessez-le-feu en 2012 et ce cessez-le-feu a été brisé par l'armée israélienne. Et nous disons depuis le premier jour que nous ne voulons pas nous battre, nous ne voulons pas réagir aux attaques israéliennes, ... après ils bombardèrent les maisons, tuent 11 femmes et enfants, blessent plus de 40 civils... Après nous avons réagi. Il n'est pas juste de dire peu importe qui a commencé.

 

... En réalité les Israéliens tuent femmes et enfants parce que leurs soldats meurent sur le champ de bataille. Si vous regardez les chiffres, au travers de ces combats, plus de 60 soldats israéliens ont été tués alors que tous les morts du côté palestinien étaient des civils.

 

Vous croyez à leur histoire et vous n'écoutez pas les palestiniens qui sont en train de souffrir, d'être tués, d'être sous le régime d'occupation et se sentent maintenant désespérés parce que Netanyahu a détruit la solution politique et la solution à deux Etats (qui est aussi la solution proposée par le Vatican, NdCR.) Ils ont sapé la solution pacifique.

 

Si vous souhaitez accepter l'occupation israélienne, invitez-les donc à occuper votre terre et votre patrie...

 

Nous nous sommes mis d'accord sur plusieurs cessez-le-feu humanitaires, et à chaque fois ce sont les Israéliens qui ont violé ces cessez-le-feu. ... Vous devez comprendre les faits, pas uniquement gober la fausse histoire des israéliens, occupant la terre des palestiniens en prétendant que c'est leur terre, qui leur a été donnée par Dieu.

 

... Vous ne voulez pas entendre l'histoire des criminels et vous voulez que les palestiniens acceptent les crimes qui tuent leur propre peuple. »

 

Nous apprenons ce soir, que « l'armée israélienne retire une partie de ses soldats de Gaza », mais que, comme par hasard, « Tsahal pourrait continuer à occuper une bande de quelques centaines de mètres à l'intérieur de l'enclave palestinienne », histoire de coloniser un peu plus les terres palestiniennes... « Les militaires estiment ainsi avoir quasiment atteint leurs principaux objectifs, à savoir la destruction des tunnels souterrains creusés dans l'enclave palestinienne par les islamistes armés. » (sic le Figaro)

 

. Le sionisme est une idéologie nationaliste

Repost 0