Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 19:47

Cecilia Sarkozy Mais qui est celle qui a dit "je suis fière de ne pas avoir une goutte de sang français dans les veines"?

 
 
Lu sur le blog d'Alain Guionnet: 
 
L'encyclopédie Wikipédia écrit : « Cécilia María Ciganer Albéniz, née le 12 novembre 1957 à Boulogne-Billancourt, est l'épouse de l'homme politique français Nicolas Sarkozy (...) Son grand-père Ciganer est roumain, tsigane (d'où le patronyme de Ciganer). Son père, André, est ami de Joseph Kessel, il s'installe à Paris comme fourreur rue François premier, puis place Beauvau. Sa mère, Teresita (dite Diane) Albeniz, était espagnole, fille d'ambassadeur belge et petite-fille du compositeur Isaac Albéniz. » Étranges coïncidences ! Ciganer n'a rien de roumain, ce nom étant tiré du hongrois cigány (anciennement czigany), tsigane ou plutôt tzigane en français, même si l'orthographe ne change rien à la prononciation (Tzigeuner en germain). Ciganer est tiré du hongrois moderne, mais porte le suffixe masculin germain -er, d'où son origine transylvaine probable. Ciganer aurait initialement désigné un petit juif errant, quand les juifs n'avaient pas de patronyme. Ce que l'amitié du père de Cécilia avec le juif hongrois Kessel semble confirmer. Enfin, son père s'installa place Beauvau, à Paris, là où Sarkozy accueillit ses supporteurs le soir de sa victoire électorale. Avant de partir pour Malte en compagnie de Cécilia, avec qui il vient de se réconcilier. Au banquet de la salle Beauvau, le 6 mai, un homme serra la main de Sarkozy et de sa femme, à qui il demanda si elle était gitane. Elle répondit : « Je suis juive. » Confirmation des observations qui précèdent.  (Via le Blog d'Hervé Ryssen)
Repost 0
Publié par Ingomer - dans Citations
commenter cet article
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 15:31

Suite à une plainte déposée auprès de l'équipe d'overblog, - "liberté d'expression"... -, je modifie le texte et ne laisse plus que les condamnations des papes...

[Texte de la plainte:

report d'abus sur le blog : christroi
Bonjour,
un visiteur de votre blog christroi vient de signaler un contenu litigieux sur les pages dont vous avez la responsabilité.

... Dans le cas où cette plainte serait fondée, veuillez modifier voire retirer les textes, images et fichiers incriminés. Afin de régler l'éventuel litige de façon amiable, merci de vous mettre en rapport avec l'auteur de la plainte si nécessaire.

Cet email vous a été envoyé automatiquement suite à un report d'abus sur votre blog : christroi.over-blog.com

Cordialement,
- L'équipe d'Overblog -]


                              ***

 

Principaux textes publiés par les papes dénonçant le complot maçonnique


 Encyclique In Eminenti de Clément XII (1738)

Encyclique Providas de Benoît XIV (1751)
Lettre apostolique Quo graviora de Léon XII (1826)
Encyclique Qui pluribus de Pie IX (1846)
Encyclique Humanum genus de Léon XIII (1884)
Encyclique Vehementer nos (1906) et Lettre à la France "Une fois encore" de saint Pie X (1907)

Constitution apostolique Servatoris Jesu Christi de Pie XI (1925)

Constitution apostolique Per annum sacrum de Pie XII (1950)
les Actes du Synode romain promulgué par le Pape de Jean XXIII (1963)

la Déclaration de la Sacrée Congrégation pour la Doctrine de la Foi du Préfet Cardinal Joseph Ratzinger (1983)

Repost 0
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 11:16

Communiqué de l’association Gaylib

Avec toute l’équipe de GayLib, je voulais vous dire combien nous sommes heureux de la victoire de Nicolas Sarkozy.

Comme l’a rappelé le futur Président de la République, une nouvelle page de l’histoire de notre pays peut désormais s’écrire et le terme de “respect” sera présent à chacune de ses lignes. Vous savez combien GayLib y attache de l’importance.

Cette victoire est aussi la vôtre. Vous avez su tourner le dos aux propos caricaturaux dont certaines structures lgbt, devenues totalement partisanes, ont voulu accabler notre candidat sans pour autant être crédibles. Gays, lesbiennes ou gayfriendly vous avez compris la portée et la sincérité des projets proposés par Nicolas Sarkozy. Vous les avez fait partager autour de vous et vous vous êtes mobilisés durant la campagne pour faire gagner notre candidat.

Pour tout cela : un grand merci !

... La victoire de Nicolas Sarkozy est la nôtre. (altermedia.info)

Repost 0
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 10:02

Roger Cukierman, le président du CRIF a adressé à Nicolas Sarkozy ses « plus respectueuses et chaleureuses félicitations » pour son élection à la présidence de la République française.

Roger Cukierman écrit dans le message qu’il a adressé à Nicolas Sarkozy : « Les prises de position que vous avez exprimées, sont porteuses d’espoir pour une France qui doit se réconcilier avec elle-même. J’y ai été sensible et j’ai compris que vous aurez à cœur de porter haut les valeurs françaises qui nous sont chères, celles d’une République qui permette à chacun de ses citoyens de s’inscrire dans un ensemble de valeurs respectueuses de tous, et ne laissant aucune place à l’intolérance, le racisme et l’antisémitisme. » (Altermedia.info)

Repost 0
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 09:13
Nouvelle nuit "chaude" en France
lefigaro.fr (Avec AFP). Publié le 08 mai 2007

Pour la deuxième nuit consécutive, des incidents qui ont éclaté dans la nuit de lundi à mardi dans plusieurs grandes villes. Le bilan de la nuit de dimanche à lundi a, lui, été revu à la hausse.

 
A Paris, 400 militants de gauche ont arpenté les rues de la capitale lundi soir depuis la place de la Bastille. Ils ont brûlé un scooter, brisé une dizaine de vitrines, trois cabines téléphoniques et endommagé quelques voitures. Des CRS ont tenté d'empêcher leur progression, un face-à-face qui s'est transformé en course-poursuite. Vers 22 heures, les manifestants se sont dispersés par petits groupes. Il y a eu au total qui 35 interpellations. Aux alentours de 23 heures, 300 jeunes se sont à nouveau rassemblés place de la Bastille et ont tenté de bloquer la circulation en s’installant au pied de la colonne de la Bastille.
 
A Lyon, 500 militants d’extrême-gauche ont protesté lundi soir. Le cortège, parti de la place des Terreaux, s'est déplacé dans le centre-ville, causant quelques dégâts à des abribus, un kiosque à journaux et à du mobilier urbain. Il y eu plusieurs face-à-face avec les forces de l'ordre. Agents de la sécurité publique, CRS et gendarmes mobiles ont tiré à plusieurs reprises et en différents endroits des grenades lacrymogènes, provoquant la fuite des émeutiers. Des petits groupes ont continué peu avant minuit à caillasser les véhicules de police. Une interpellation a eu lieu. Dans l'après-midi, 200 lycéens avaient déjà protesté et s’étaient prêtés à des actes de dégradation sur des poubelles et des panneaux d'affichage politique, entraînant deux interpellations.
 
A Nantes, 400 manifestants d'extrême gauche se sont retrouvés lundi soir dans le centre-ville. Ils s'en sont pris à des véhicules et ont brisé des vitres du tribunal administratif de la ville. Les forces de l’ordre qui ont fait usage du gaz lacrymogène ont procédé à une interpellation.
 
A Toulouse, 100 de manifestants ont été maitrisés par les policiers lundi soir place du Capitole à Toulouse, où des incidents avaient déjà eu lieu la veille. Rassemblés en face de l'Hôtel de ville, ces jeunes, pour la plupart, qui ont lancé des bouteilles sur les gendarmes mobiles ont été dispersés peu avant 23 heures à l'aide gaz lacrymogènes. Ils avaient auparavant incendié des poubelles Au moins deux interpellations ont eu lieu. Une dizaine de voitures ont par ailleurs été incendiées dans la soirée dans les quartiers sensibles de La Reynerie et de Bagatelle.
 
A Lille, des heurts ont opposé lundi soir manifestants et forces de l'ordre pour la deuxième nuit consécutive, où plusieurs dizaines de véhicules et poubelles ont été incendiés et des vitrines de magasins sérieusement abimées. Le mouvement de plus de 100 jeunes a été cassé peu avant minuit au moyen de gaz lacrymogène. Au moins six personnes ont été interpellées.
 
A Caen, 800 manifestants ont défilé dans la soirée dans les rues de la ville avant de s’éparpiller.
 
Durant la nuit de dimanche à lundi, 730 voitures ont été brûlées, 592 manifestants interpellés et 78 policiers blessés.
A Lille, Les pompiers ont comptabilisé 224 incendies de toutes sortes, dimanche soir et dans la nuit de dimanche à lundi. Une fois encore la métropole lilloise est la plus touchée. Mais le phénomène s’est concentré sur de petits territoires, à Roubaix et Lille Sud. 14 bâtiments ont flambé dans la métropole lilloise, ici un garage (Faches-Thumesnil), là une maison désaffectée (Lille), et même un foyer social (Emmerin). De l’essence a aussi été déversée devant une école à Villeneuve-d’Ascq, mais il n’y pas eu de feu. Notons enfin 9 voitures brûlées sur la zone Cambrai - Avesnes, 3 à Douai - Valenciennes, et une à Dunkerque. (La Voix du Nord, Edition du mardi 8 mai 2007)
Repost 0
Publié par Ingomer - dans Occupation
commenter cet article
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 08:03

 

 

Deux jours après l'élection du juif hongrois Nagy Bocsa Sarközy, les vitrines brisées, les voitures brûlées, les écoles incendiées, les troubles ne retombent pas.

Ces évènements avaient été annoncés, au point qu'il nous semble opportun de créer dès maintenant une rubrique "Occupation, cités en feu". "Occupation" pour occupation étrangère: on sera enlevés de nos terres (substitition démographique), nos dirigeants seront des étrangers, l'étranger régnera sur nous, la France perdra son indépendance et sa souveraineté.
Vous retrouverez dans cette rubrique l'essentiel des châtiments qui retombent sur nous à cause de nos reniements (avertissements à méditer) : 

Livre du prophète Isaïe, I, 4-7 "Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé d'iniquité, à la race perverse, aux enfants scélérats; ils ont abandonné le SEIGNEUR... 7. Votre terre est déserte, vos cités brûlées par le feu; votre pays, devant vous, des étrangers le dévorent, et il sera désolé comme dans une dévastation de l'ennemi..."

Livre de Josué, XXIII, 16. "Parce que vous aurez violé l'alliance du Seigneur votre Dieu qu'il a faite avec vous, que vous aurez servi des dieux étrangers, et que vous les aurez adorés; ... vous serez enlevés de cette terre excellente qu'il vous a livrée..."   


Etat des dégâts au lendemain de l'élection du candidat de la superclasse mondiale:

Ce sont 730 voitures qui ont été brûlées et 592 personnes qui ont été arrêtées au cours de la nuit du second tour en France. Sans parler du nombre de policiers blessés (78 dans toute la France dont 33 à Paris), des écoles brûlées (Toulouse, Evry), des bus attaqués au cocktail Molotov, des magasins ravagés (Lyon, Nantes), des abribus et cabines téléphoniques détruites, des feux de poubelles... (Le Salon Beige)

En images le tour de France des "incidents"

LILLE, 7 mai 2007 (AFP) - Une église ravagée par un incendie près de Lille, trois interpellations

Trois personnes ont été interpellées lundi après l'incendie d'une église à Loos (Nord), près de Lille, qui a été entièrement ravagée par les flammes, a-t-on appris de source policière.

 

L'incendie de l'église Sainte-Anne, construite au début du 20e siècle notamment en briques et en bois, s'est déclaré en fin d'après-midi, attisé par un vent soufflant par rafales.

Le sinistre a entièrement ravagé l'édifice dont le clocher et la toiture se sont effondrés, sans faire de blessé, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Des témoins ont vu partir le feu d'un local" attenant à l'église et dont la porte aurait été forcée, a indiqué à l'AFP la direction de la sécurité publique du Nord, en précisant que "trois personnes ont été interpellées pour vérification".

Videos de l'incendie de l'Eglise de Loos, via fdesouche.

 

Incendie de l'Eglise Notre Dame de la Sauvegarde à Lyon

20minutes.fr

L’église Notre-Dame de la Sauvegarde, située dans le quartier sensible de la Duchère (Lyon 9e), a été endommagée par un incendie volontaire dans la nuit de samedi à aujourd’hui, a t-on appris de la police et des pompiers.

« Le feu a pris peu après minuit et a endommagé la sacristie. Il s’agit d’un incendie volontaire», a indiqué à 20 minutes un membre de la brigade criminelle de la police judiciaire de Lyon, chargée de l’enquête.

Ce matin, des techniciens de l’identité judiciaire, accompagnés de membres de la police technique et scientifique d’Ecully ont procédé aux premières constatations.

Le prêtre de la paroisse a déposé plainte cet après-midi. Selon lui, des bougies auraient été allumées dans la nuit sur un tas de papier. Du mobilier a été détruit et les murs de la sacristie ont été noircis par les flammes.

le 07 mai 2007 à 21h43

Rassemblement anti-Sarkozy à Caen

Environ 800 manifestants anti-Sarkozy, étudiants pour la plupart, ont manifesté ce soir pendant trois heures dans les rues de Caen sous la bannière "Ils précarisent, on s'organise". Après avoir parcouru le centre ville pendant deux heures, environ 400 manifestants se sont massés devant la préfecture protégée par un cordon de CRS. Aucun incident notable n'a été enregistré. La dissolution de la manifestation a été prononcée vers 21 heures.

(Avec AFP).

Publié le 07 mai 2007 à 21h40

Manifestations: vitrines brisées à la Bastille

Environ 500 jeunes manifestants anti-Sarkozy se sont regroupés ce soir en début de soirée place de la Bastille à Paris puis ont entrepris une marche de protestation, brisant quelques vitrines au passage dans une rue adjacente.

(Avec AFP).

Publié le 07 mai 2007 à 21h50

Bastille: intervention de la police

Les CRS sont intervenus en force contre des manifestants anti-Sarkozy qui brisaient des vitrines près de la Bastille, arrestant sans ménagement plusieurs d'entre eux. Dans le rue du Chemin vert, une charge de police a permis aux forces de l'ordre d'interpeller certains des manifestants qui avaient brisé sur leur chemin une quarantaine de vitrines de magasins.

(Avec AFP).

France entière (Le Salon Beige)

Ouest de la France : environ 1.500 manifestants anti-Sarkozy.
Paris : Au moins 300 manifestants anti-Sarkozy à la Bastille : des vitrines brisées.
Caen : Environ 800 manifestants anti-Sarkozy.
Lyon : des centaines de personnes se heurtent aux forces de l'ordre.
Toulouse : l'appel aux manifestations est donné pour ce soir après une nuit "insurrectionnelle".

Même en France profonde

Le Creusot et Torcy
Après les élections, entre incendies et caillassages

Moins d'une heure et demi après la proclamation de la victoire de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République, certains quartiers du Creusot et de Torcy, souvent touchés par des actes de vandalisme, ont été une fois de plus été le théâtre de plusieurs incendies.
Les sapeurs-pompiers du Creusot sont partis à 21 h 22 pour un feu de poubelle, rue Albert 1er au Creusot. Une demi-heure plus tard, un autre feu de conteneurs se déclarait aux pieds des HLM de la Molette, toujours au Creusot.

suite


A Chalon et en périphérie
Feu de poubelles, de voitures et d'appartement

Dès 19 h 30, une série de petits incendies ont été perpétrés à Chalon (ici avenue de Paris) mais aussi à Champforgeuil et Châtenoy-le-Royal

La soirée à Chalon et en périphérie (à Châtenoy-le-Royal et à Champforgeuil) a été un peu agitée après les résultats officiels du second de l'élection présidentielle. Jusqu'à 23 h 30, on comptabilisait cinq feux de poubelles, quatre voitures incendiées et un appartement désaffecté détruit par les flammes.

suite

Suite

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Occupation
commenter cet article
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 07:49

Jeanne d’Arc, munie d’une bannière portant l’inscription Jésus Maria, dégageait un tel esprit de tranquille certitude que les gens faisaient sans effort ce qu’elle disait.

Le 8 mai 1429 Jeanne lève le siège d’ Orléans défendue par Suffolk et Talbot (8 mai, réalisation de la 1ère prophétie ; depuis, chaque année, le 8 mai est pour les Orléanais, jour de fête), Puis, sans perdre une minute, Jeanne unit la nation française, son nom se répandant partout en France, elle fit tourner la Guerre de Cent ans à l’avantage de la France, n’écoutant pas les avis opposés, elle conduisit le dauphin à Reims, les Anglais qui essayaient de barrer la route furent bousculés à Patay. D’enthousiasme, Troyes fut pris. Les gouverneurs bourguignons effrayés par ce mouvement populaire, ne recevant pas de secours de Bedford, ouvrirent les portes de Châlons et de Reims, où comme elle l’avait prédit (réalisation de la 2è prophétie), elle fit sacrer le dauphin Charles VII, selon les rites, le 17 juillet 1429.

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Histoire
commenter cet article
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 07:04

Le Figaro Publié le 08 mai 2007 à 06h57

Le chef des ultranationalistes serbes, Tomislav Nikolic, a été élu président du parlement serbe après l'échec des réformateurs pro-européens à former un nouveau gouvernement.

(Avec AFP).
 
Repost 0
Publié par Ingomer - dans Europe
commenter cet article
7 mai 2007 1 07 /05 /mai /2007 14:38

Relevés par Yves Daoudal :

"[A]alors qu’on soulignait partout qu’il y a toujours une augmentation de la participation entre les deux tours de la présidentielle, cette augmentation n’a été que de 88 000 votants entre le 22 avril et le 6 mai. Sur 44 millions d’inscrits, ce n’est pas une augmentation, mais une stabilité.

Il faut remarquer aussi [...] que le nombre de bulletins blancs et nul a été trois fois supérieur à ce qu’il était au premier tour : le chiffre est passé de 0,5 à 1,5 million.

Le résultat est que le nombre de suffrages exprimés est inférieur de près d’un million à celui du premier tour."

Le Salon Beige

Afin de renforcer l'impact des abstentionistes, il faudrait créer un vaste mouvement qui pourrait s'appeler le "Mouvement des Abstentionistes".

Repost 0
6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 06:52

Comme à son habitude, la franc-maçonnerie falsifie l'histoire, en occultant des pans entiers d'histoires dont elle s'arroge ensuite la gloire. "Le décret n° 2006-388 du 31 mars 2006, publié au Journal Officiel du 1er avril 2006 fixe la date en France métropolitaine de la commémoration annuelle de l'abolition de l'esclavage au 10 mai.

Le Grand Orient de France organise le jeudi 10 mai 2007 à 16h un rassemblement devant le Panthéon pour commémorer cette date anniversaire de l'abolition de l'esclavage par le dépôt d'une gerbe de fleurs sur la tombe de Victor Schoelcher.

Cette cérémonie se déroulera en présence du Grand Maître, Jean-Michel Quillardet, d'une délégation du Conseil de l'Ordre, et des Frères du
Grand Orient de France. .

Une exposition Francs-maçons au Panthéon sera inaugurée le jeudi 10 mai 2007 à 17h (
Panthéon - salle Marie Curie). Le Grand Orient de France honorera au travers de cette exposition (jusqu'au 21 mai 2007) organisée au Panthéon la mémoire de 4 Francs-Maçons célébres dont les cendres reposent en ce lieu dédié aux grands personnages ayant marqué l'histoire de France. 4 colonnes seront érigées représentant ces 4 Francs-Maçons célèbres. Elles retraceront les hommes, leurs histoires et leurs vies maçonniques. L'inauguration de l'exposition aura lieu en présence de représentants des 4 Loges du Grand Orient de France portant le titre distinctif de ces 4 grands francs-maçons : Victor Schoelcher, François Voltaire, Félix Eboué, Léon Gambetta." (Blog maçonnique)

BathildeLe blog maçonnique, le Grand Orient de France, la "république" rappelleront-ils que l'abolition de l'esclavage antique en France remonte, au VIIe siècle, à la Monarchie mérovingienne et plus particulièrement à une reine catholique, sainte Bathilde, épouse de Clovis II ? La tradition lui attribue l'interdiction des marchés d'esclaves sur ses terres, provoquant la disparition de l'esclavage dans les royaumes francs. 
















 Le roi de France Louis X le Hutin (1314-1316) signa une ordonnance "selon laquelle tout individu mettant le pied dans le royaume de France était libre" ? (Olivier Pétré-Grenouilleau, Les Traites négrières, Folio Histoire, Saint-Amand 2006, p. 257). Professeur à l’université de Bretagne Sud à Lorient, Olivier Pétré-Grenouilleau est actuellement considéré comme le meilleur spécialiste français de l'histoire de l'esclavage.

L'essentiel des esclaves passés dans les traites d'exportation ont été vendus de leur plein gré, par des négriers africains qui considéraient que l'affaire était pour eux suffisamment rentable"? (Olivier Pétré-Grenouilleau, ibid., p. 505). "La traite des esclaves a totalement dépendu des Africains car ce furent bien des Africains qui vendirent d'autres Africains à des négriers européens. Quatre royaumes côtiers eurent un rôle essentiel dans cette honteuse pratique, le Bénin, le Dahomey, l'Ashanti et l'Oyo qui durent leur fortune et leur développement au commerce des esclaves. De l'intérieur du continent jusqu'au littoral, les réseaux de distribution, les péages, les versements de taxes, les marchés continentaux faisaient qu'une partie de l'Afrique s'enrichissait en en vendant une autre. Certains de ces royaumes connurent une prospérité remarquable. Le roi du Dahomey Tegbessou, vers 1750, livrait ainsi chaque année plus de 9000 esclaves, ce qui lui procurait des revenus supérieurs à ceux des armateurs de Liverpool ou de Nantes et quatre à cinq fois plus riches propriétaires terriens d'Angleterre. Cette réalité est trop souvent niée par les élites africaines" (Bernard Lugan, Pour en finir avec la colonisation, Editions du Rocher, p. 36). 

"[M]ême limité, l'esclavage existait depuis longtemps en Afrique noire" (Olivier Pétré-Grenouilleau? ibid., p. 517). "L'esclavage fut important en Afrique noire, et ce dès le Moyen Âge. L'esclavage était déjà fondamental à l'ordre social, politique et économique de zones situées au nord de la savane, en Ethiopie et sur la côte est africaine, depuis plusieurs siècles avant 1600" (Olivier Pétré-Grenouilleau, ibid., p. 519-520). 

"L'esclavage se pratiquait, au sud du Sahara, entre les Noirs, d'un royaume ou d'une tribu à l'autre, depuis des temps certainement très reculés et a perduré pendant tout au long de la traite atlantique sans que celle-ci y soit pour quoi que ce soit" (Jacques Heers, Les Négriers en terre d'islam, La première traite des Noirs, VIIe-XVIe siècle, Perrin, Paris 2004, p. 7).

Les bulles pontificales Sublimus Dei (29 mai 1537) et Veritas ipsa du pape Paul III (2 juin 1537) condamnent l'esclavage des amérindiens ainsi que "toute mise en doute de la pleine humanité de ceux-ci".


"Les Droits de l'homme sont ceux de l'individu blanc: sous la Constituante et plus encore sous le Directoire, qui prêchent l'expansion coloniale, ils s'appliquent de manière discriminatoire, et établissent l'infériorité de la race noire, autorisant par là traite et esclavage... Sinon comment expliquer que l'article 15 de la Déclaration des droits - que les instructions esclavagistes envoyées à Blanchot ont l'audace d'invoquer! - n'ait pas entraîné l'abolition de la servitude, le jour même où l'Assemblée nationale l'adopta?" (Pierre Pluchon, Histoire de la colonisation française, Fayard, Saint-Amand-Montrond 1996, p. 978). "Est-ce étonnant quand on sait, depuis que Michel Bruguière l'a montré, que les maîtres administratifs des finances et du commerce révolutionnaires se recrutent principalement dans l'industrie textile, le commerce maritime et la banque!" (ibid., p. 894). Les "Philosophes" eux-mêmes étaient les premiers négriers et des racistes notoires.Le siècles des dites "Lumières" étaient aussi le siècle des Lumières racistes. "La Révolution française se solde par une faillite idéologique: la Régénération entreprise au nom de l'égalité et de la liberté n'a pas apporté ce qu'elle avait promis. ... Au nom de l'égalité, l'Africain échappe à la protection de la Déclaration des droits de l'homme qui ne s'étend qu'à l'humanité des Blancs, de préférence citoyens actifs! Le servage que l'Assemblée nationale naissante a anéanti en France dans ses ultumes séquelles, forme le droit commun dans les possessions tropicales! Ce manquement à l'exigence idéologique s'achève dans le reniement: la Révolution consulaire restaure l'esclavage et, du même coup, retire la citoyenneté aux gens de couleur. Ce mouvement de retour à un passé aggravé - le Code Noir  de Louis XIV accordait l'égalité civique aux gens de couleurs (ibid., p.  795) -, que les autorités et les maîtres applique avec rigueur, s'accompagne du maintien du système des plantations. Ainsi, après vingt-cinq ans de tumulte..., la société et l'économie des colonies n'offrent guère d'autre changement au regard, sinon l'avènement d'un conservatisme jusque-là inconnu" (ibid., p. 1001). 

"Dans le Bordeaux de la fin du XVIIIe siècle, il semble que la plupart des francs-maçons aient été négriers" (Hugh Thomas
, La Traite des Noirs 1440-1870, Bouquins Robert Laffont, Lonrai 2006, p. 309). Le franc-maçon La Fayette, auteur de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, le 10 mars 1790 à l'Assemblée, "vote le maintien de la traite des Noirs"; les frères Lameth "possédaient trop d'intérêt à Saint-Domingue..., Barnave aussi." Tous étaient francs-maçons. (Source : Bernard Faÿ, La Grande révolution 1715-1815, Le Livre contemporain, Paris 1959, p. 182, 183, 185, 192, 250.)

"La traite ne fut pas une tentative de colonisation puisque les Européens ne s'installèrent pas à demeure sur le littoral et ne pénétrèrent pas à l'intérieur du continent" (Bernard Lugan, Pour en finir avec la colonisation, Editions du Rocher, Lonrai 2006, p. 34). 

En Afrique, alors que le littoral leur était connu depuis le XVIe siècle, les Européens "ne commencèrent à pénétrer à l'intérieur du continent qu'à la fin du XIXe siècle" ... "en 1880, à l'exception de l'Algérie, d'une partie de l'actuel Sénégal, des implantations portugaises de la région de Luanda ou du Mozambique, de la colonie britannique du Cap et des Républiques boers, les Européens ne connaissaient pas l'Afrique. Dix ans plus tard, dans les années 1890, la situation aura totalement changé" (Bernard Lugan, ibid., p. 21). 

"La colonisation française est une grande idée de gauche". '"Après avoir longtemps hésité, la France se lança (XIXe siècle), d'abord sans précipitation, puis très activement, dans une grande politique d'expansion coloniale arc-boutée à une justification morale reposant sur l'idée de sa 'mission civilisatrice', et sur le mythe du Progrès"?  (Bernard Lugan, ibid., p. 95).


"Si Jules Ferry fut le père de la colonisation républicaine française, il ne fit en réalité que mettre en pratique l'engouement que la gauche française nourrissait alors pour l'expansion coloniale"? (Bernard Lugan, ibid., p. 97).

"La France 'patrie des Lumières' se devait de faire connaître aux peuples qui l'ignoraient encore ce message universaliste. ... On trouve chez Jules Ferry la notion de colonisation émancipatrice, de lutte pour la justice, d'élévation de l'esprit grâce aux Lumières. "Comme l'écrit Raoul Girardet: "Comment la France, patrie des Droits de l'Homme, annonciatrice de la grande espérance de 1789 pourrait-elle se dérober devant les exigences de cette nouvelle croisade libératrice (qu'est la colonisation)?" (Raoul Girardet, L'idée coloniale, p. 49). Comme les autres membres de la gauche coloniale, Jules Ferry... dans son fameux discours du 28 juillet 1885, ne craint pas de déclarer: "Il faut dire ouvertement qu'en effet, les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures; mais parce qu'il y a aussi un devoir. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures" (Jules Ferry cité in Bernard Lugan, ibid., p. 102).

"Ce ne fut pas un homme de droite, mais Jean Jaurès, cette grande icône républicaine qui déclara: "la France a autant le droit de prolonger au Maroc son action économique et morale qu'en dehors de toute entreprise, de toute violence militaire, la civilisation qu'elle représente en Afrique auprès des indigènes est certainement supérieure à l'état présent du régime marocain" (Discours de Clemenceau devant la Chambre des députés en 1903 cité in Girardet, L'idée coloniale, op. cit., p. 108, cité in Bernard Lugan, ibid., p. 104). La gauche coloniale établissait donc une hiérarchie entre les "races" et les civilisations.  

Ne s'embarrassant pas davantage de nuances, vingt-deux ans plus tard, le 9 juiller 1925, Léon Blum ne craignit pas d'affirmer devant les députés: "Nous admettons le droit et même le devoir des races supérieures d'attirer à elles celles qui ne sont pas parvenues au même degré de culture et de les appeler aux progrès réalisés grâce aux efforts de la science et de l'industrie".

Albert Bayet, président de la Ligue des droits de l'Homme alla encore plus loin. Lors du Congrès du mouvement qui se tint à Vichy en 1931, il ne craignit pas de déclarer que la colonisation française était légitime puisqu'elle était porteuse du message des "grands ancêtres de 1789". Dans ces conditions: "Faire connaître aux peuples les droits de l'Homme, ce n'est pas une besogne d'impérialisme, c'est une tâche de fraternité". (Bernard Lugan, ibid., p. 105).

Le 10 mars 1883, 351 députés votèrent le budget colonial de Jules Ferry contre 42 et 122 abstentions, et qu'"avaient voté 'non' les monarchistes, dont Albert de Mun et Albert de Broglie, et les radicaux comme Clemenceau, Camille Pelletan et Georges Périn"? (Bernard Lugan, ibid., p. 99-100). 

Quant à la maçonnerie, elle voyait dans la colonisation le moyen de mondialiser les idées républicaines. En 1931, à Vichy, lors du Congrès annuel de la Ligue des droits de l'homme.., Albert Bayet déclara: "La colonisation est légitime quand le peuple qui colonise apporte avec lui un trésor d'idées.... La France moderne, fille de la Renaissance, héritière du XVIIIe siècle et de la Révolution, représente dans le monde un idéal qui a sa valeur propre et qu'elle peut et doit répandre dans l'univers. ... Le pays qui a proclamé les Droits de l'Homme..., qui a fait l'enseignement laïque, le pays qui, devant les nations est le grand champion de la liberté a, de par son passé, la mission de répandre où il peut les idées qui ont fait sa grandeur" (Albert Bayet Cité par Pierre Biarnès, Les Français en Afrique de Richelieu à Mittérand, Armand Colin, Paris 1987, p. 241, cité in Bernard Lugan, ibid., p. 10).

Au XXIe siècle, c'est encore sur ces thèmes de liberté et de droits de l'homme que Bush justifia sa "croisade de la démocratie" en Irak.


----------------------------------------------

"L'imposture de la devise "Liberté Egalité Fraternité"
"
Le mensonge de la "Liberté" : la corruption de la liberté par les libéraux "
"
La volonté générale et l'asservissement de la liberté "
"
Liberté, Egalité, Fraternité... ou la mort!"
"
L'imposture démocratique"
"
Le pouvoir de l'argent dans nos démocraties"  
"
1789 Une aristocratie en chasse une autre, naissance de la bourgeoisie d'affaires et de l'Argent-Roi, la ploutocratie "

Repost 0
6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 06:44

"Selon le quotidien Libération, la construction des mosquées en France serait menacée car " l'extrême-droite exploite une brèche judiciaire pour bloquer plusieurs projets".

" Pour aider les musulmans à se doter de lieux de culte, la plupart des communes utilisent un artifice juridique. Elles mettent à leur disposition un terrain sous forme de bail emphytéotique (d'une durée de quatre-vingt-dix-neuf ans) contre un loyer symbolique (...) Le commissaire du gouvernement a jugé que " le bail emphytéotique concédé pour un euro symbolique par an s'assimile à une subvention déguisée (en contradiction avec la loi de 1905, NDPC)".

Plusieurs projets de construction de mosquées ont ainsi été jugés illégaux à cause de cette manière de procéder des mairies. Le MNR de Bruno Mégret est paticulièrement actif dans ce combat mais le FN et le MPF se sont également engagés sur cette voie. Cependant maître Wallerand de Saint-Just, avocat du FN, précise que la saisine du tribunal administratif exige un certain nombre de conditions, dont "un intérêt à agir" qui réserve aux habitants de la commune concernée la possibilité de déposer un recours. Et il ajoute qu' "à chaque fois qu'un conseiller municipal ou un contribuable nous avertit, on y va".

Si une mosquée se construit ou va se construire à côté de chez nous, il ne faut donc pas hésiter à se renseigner auprès de notre mairie sur les conditions d'octroi du terrain et, le cas échéant, contacter le MNR, le FN ou le MPF..."

Le Salon Beige

Repost 0
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 10:14
Repost 0
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 09:25

... le roi Louis XVI ouvre les états généraux à Versailles.

La déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen

On connait la suite: Révolution, Déclaration des droits de l'Homme, deux millions de morts, l'Angleterre gagnante, déclin, déclassement en une génération, et de première puissance, rétrogradation de la France au sixième rang mondial en 2007. La suite bientôt.

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Histoire
commenter cet article
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 09:00

Club Acacia

Deux jeunes françaises violées en réunion, des agressions racistes anti-blancs (blanches) et de nombreuses agressions. Voilà le bilan officiel du dernier Printemps de Bourges.

Dans Aujourd’hui-Le Parisien, du 25 avril 2007 Renaud Domenici écrit :

«(…) La nuit suivante, une bande d’une trentaine d’individus a semé la terreur en ville pendant plus de deux heures. Sur fond de racisme anti-blanc, comme l’attestent des invectives lancées par les agresseurs, une dizaine de passants ont été frappés à coups de pied et de poing mais aussi de batte de base-ball et de barre de fer.»

Le printemps de Bourges s'achevait le 22 avril.
22 avril, date à laquelle la grande information de la journée était la profanation d'un cimetière. Il est vrai que parler d'agressions racistes anti-blancs et de viols collectifs le jour d'un scrutin présidentiel aurait pu avoir un mauvais effet sur les électeurs. Mais heureusement, nos journalistes connaissent bien la signification de la "déontologie" : mentir, tromper, truquer.

Les Français auront cinq ans pour apprécier toute la saveur de cette sentence :

Fallait pas voter Sarközy...
Repost 0
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 07:35
 
" J'invite les électeurs qui m'ont fait confiance à n'accorder leur suffrage ni à Mme Royal ni à M.Sarkozy et à s'abstenir massivement ".
 Jean-Marie LE PEN  (Paris, 1er mai 2007)

 

 L'abstention est toujours donnée aux différentes élections et fait l'objet de différents commentaires. Notre "notre devoir moral de participer à la vie de la cité" peut trouver dans cette abstention une expression lisible et nette qui nous évite de choisir un mal (les deux candidats ne sont pas un moindre mal pour la vie). L'abstention permettrait de comptabiliser notre électorat et doit donc être massive pour être lisible. 

Catholiques en campagne indique que "dans un discours aux participants au congrès promu par le Parti populaire européen tenu le 30 mars 2006, Benoît XVI a évoqué trois points non négociables par l'Église et les catholiques dans leurs rapports avec les responsables politiques :

« En ce qui concerne l'Église catholique, l'objet principal de ses interventions dans le débat public porte sur la protection et la promotion de la dignité de la personne et elle accorde donc volontairement une attention particulière à certains principes qui ne sont pas négociables. Parmi ceux-ci, les principes suivants apparaissent aujourd'hui de manière claire :

  • la protection de la vie à toutes ses étapes, du premier moment de sa conception jusqu'à sa mort naturelle ;
  • la reconnaissance et la promotion de la structure naturelle de la famille - comme union entre un homme et une femme fondée sur le mariage - et sa défense contre des tentatives de la rendre juridiquement équivalente à des formes d'union radicalement différentes qui, en réalité, lui portent préjudice et contribuent  à  sa déstabilisation, en obscurcissant son caractère spécifique et son rôle social irremplaçable ;
  • la protection du droit des parents d'éduquer leurs enfants.

Ces principes ne sont pas des vérités de foi, même si ils reçoivent un éclairage et une confirmation supplémentaire de la foi; ils sont inscrits dans la nature humaine elle-même et ils sont donc communs à toute l'humanité. »

Comme le remarque Le salon Beige dans son article Que faire au second tour ?, les deux candidats encore en lice sont en grave rupture avec les « points non négociables ».

Après avoir constaté que Mr Sarkozy est préférable à Mme Royal sur certains points non négociables, le Salon Beige se pose deux questions :

  1. Est-il moralement permissible de voter pour un candidat en grave rupture sur un ou plusieurs points non négociables, pour la raison que l'autre est plus nocif encore ?
    Dès avant le 1er tour, cette question a donné lieu à des interprétations contradictoires (relayées sur le salon beige) de l'enseignement de Benoît XVI. Le P. Garrigues , le P. Daguet et Thibaud Collin estiment que l'on ne peut pas voter pour un tel candidat, et François de Lacoste-Lareymondie défend l'option inverse (et ici).
  2. Si oui - si c'est permissible - est-il judicieux de voter pour ce candidat ?

    Pour notre part, nous pensons que s'abstenir ou voter blanc pourrait être un geste tactiquement plus fécond pour l'avenir... à condition que cette abstention soit lisible à l'ensemble de la classe politique. Il faudra donc une nouvelle fois nous retrousser les manches pour expliquer nos positions et les faire entendre dans le débat politique.
    Nous faisons nôtre la conclusion du salon beige : « Les catholiques devront retrouver et renforcer leur unité d'action pour défendre activement le Bien commun une fois les élections passées. »

Pour enrichir cette réflexion, nous vous conseillons notamment les articles du Salon Beige suivants :

Candidats et points non négociables : la liberté de l'éducation 

Candidats et points non négociables : la famille 

Candidats et points non négociables : le respect de la vie

ainsi que cet article du site Hermas : MESSAGE AUX EVEQUES DE FRANCE

Repost 0
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 06:31
Les deux candidats partagent un même refus des "valeurs non négociables" défendues par l'Eglise.
 
"Les deux candidats défendent une organisation de la cité "comme si Dieu n'existait pas" et partagent le même consumérisme matérialiste destructeur des cultures. Dans ces conditions, l'abstention ou le vote blanc sont les seules options éthiques acceptables. Comme dit le grand philosophe Alasdair MacItntyre, "les prétendus conservatisme et gauchisme sous leurs masques contemporains ne sont en général que de simples prétextes pour le libéralisme: les débats contemporains au sein des systèmes politiques modernes opposent presque exclusivement des libéraux conservateurs, des libéraux centristes et des libéraux de gauche. Cela ne laisse que peu de place pour la critique du système lui-même, c'est-à-dire pour la remise en question du libéralisme." (Quelle justice? Quelle rationalité? Puf, 1993, p. 423) Blog de Denis Sureau
 
 "Pas une voix pour Sarközy l'imposteur" (Henry de Lesquen)

"Avant de voter, souvenons-nous de cette phrase terrible par laquelle Nicolas Sarkozy conclut son livreprogramme de juillet 2006, Témoignage : « Je pense que les Français attendent une France d’après. (...) C’est une France où l’expression “Français de souche” aura disparu. » (p. 280). ... La “France d’après” dont il parle, c’est la France d’après la France, un territoire sans identité, livré à une immigration sans limite.... En 2002, devenu ministre de l’Intérieur, il a relancé l’immigration, qui était théoriquement arrêtée depuis 1974, et il est entré en France sous son règne, pendant cinq ans, beaucoup plus d’immigrés qu’il n’en était entré sous la gauche. Nous ne sommes pas dupes des mots-paravents qu’il a lancés. Vous avez dit “Kärcher” ?... mais qui a abandonné les banlieues de l’immigration à la chienlit ? Vous avez dit “racailles” ?... mais qui est responsable du “bolossage” des jeunes Français de souche en février 2006 ou de l’émeute de la gare du nord en avril 2007, sinon celui qui, pendant cinq ans, a été le ministre de l’immigration et de la sécurité ?

Le candidat de la superclasse mondiale
Sarkozy a installé l’islam en France, avec son “Conseil français du culte musulman”, et il voudrait maintenant que les mosquées soient financées par le contribuable. Il entend aussi donner le droit de vote aux immigrés restés étrangers et supprimer le droit du sang, de manière à multiplier les Français de papier. Pis encore, Sarkozy vise la République en plein coeur, en réclamant l’abolition du principe d’égalité sur lequel elle est fondée, car c’est bien cela qu’implique cette discrimination qu’il ose prétendre “positive”, sous prétexte qu’elle favoriserait les immigrés par rapport aux Français de souche.
Comment un tel imposteur a-t-il pu faire recette à ce point ? Ce n’est pas dû seulement à son incontestable entregent, à son incomparable aptitude à tromper, mais aussi au fait qu’il est le candidat de la superclasse mondiale dont parle Huntington et que celle-ci a mis les media à son service, pour qu’il fasse disparaître notre identité, avec notre souveraineté.

Bonnet rose et rose bonnet
Un électeur de droite qui aime la France et qui a compris qui était réellement Sarkozy ne pourra jamais voter pour lui. Voter Sarkozy, c’est voter pour la discrimination qu’il prétend positive, c’est accepter que les Français de souche soient défavorisés par rapport aux immigrés et deviennent des étrangers dans leur propre pays. C’est voter pour la transformation de la nation en société multiculturelle. C’est voter pour la fin de la France." (Henry de Lesquen, Président de Voix des Français-Renaissance 95)

 
 Sarközy  "... réaffirme notamment son attachement à l'actuelle construction européenne, il défend la loi Giscard- Chirac- Veil sur l'avortement, il ne revient pas sur la loi totalitaire interdisant aux parents l'exercice du droit naturel de faire l'école à leurs enfants, il ne remet pas en cause sa politique vis-à-vis de l'implantation islamique dans notre pays. Il continue semble-t-il à croire, il n'est pas hélas le seul, que l'islam n'est qu'une religion alors qu'il s'agit d'une idéologie totalitaire conquérante." (le blog de Bernard Antony)
 
Il n’aura pas « karchérisé » Cachan : sur les 239 immigrés clandestins qui occupaient le gymnase de Cachan, en début d’année, 230 ont été régularisés et 201 ont été relogés. En dépit d’une fermeté affichée, l’ex-ministre de l’intérieur n’a nullement mis en pratique ses déclarations; le nombre de clandestins régularisés n’ayant pas cessé d’augmenter. C’est ainsi qu’on est passé de 3314 régularisations en 1999 à 7123 en 2002, 14219 en 2005 et 22041, un vrai record, en 2006, selon les chiffres de l’agence nationale de l’accueil des étrangers et des migrations. A la suite de la circulaire du 13 juin 2006 visant à restreindre les régularisations (elle abrogeait la régularisation de plein droit après dix années de présence, légale ou illégale, en France), celles-ci se sont au contraire accélérées, atteignant des sommets en septembre 2006 (plus de 3100) et en octobre (plus de 3600), redescendant à 2000 en décembre. Les régularisations pour « liens personnels et familiaux » ont augmenté de 55 pour cent par rapport à 2005 (22041 personnes). Cela n’empêche évidemment pas la gauche et l’extrême gauche de parler « d’injustice et d’arbitraire » (Source : Faits et Documents via Novopress.info)

 2006 : année record des régularisations. "On est passé de 3314 régularisations en 1999 à 7123 en 2002, 14219 en 2005 et 22041, un vrai record, en 2006, selon les chiffres de l’agence nationale de l’accueil des étrangers et des migrations" (Faits et documents via Le Salon Beige). "Si on en est au TRIPLE en 2006 par rapport à 2002, c'est clairement et sans conteste un resultat imputable au Ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy. Alors même qu'il s'était vanté d'expulser tous les squatters de Cachan, il se trouve que plusieurs mois après les faits, 230 d'entre eux (sur 239!) ont été régularisés et pas moins de 201 relogés! L'imposture de ce personnage devrait éclater aux yeux de tous".

 

 "Ségolène Royal ou ou l'injure faite à Jeanne d'Arc" (Bernard Antony)
 
"Avec le mélange d’ignorance affligeante et d’irrespect pour les figures les plus sacrées de notre histoire, plusieurs commentateurs de la nomenklatura de la mediacrassie, comparent sans vergogne Ségolène Royal à sainte Jeanne d’Arc. Cette dernière libéra pour une grande part la terre de France. Elle se battit contre les Anglais. Sans haine. Elle déclarait « j’aime les Anglais, chez eux ». Cela signifiait simplement qu’elle n’acceptait pas que la France soit soumise au pouvoir de l’étranger. Elle ramena le roi Charles VII sur le trône afin que revienne la paix entre les Français déchirés par la guerre entre Armagnacs et Bourguignons.

Sa prodigieuse et miraculeuse épopée, dont aucune explication rationaliste ne peut rendre compte, fut celle de la charité et de l’amour divin qui l’habitaient et la faisaient si douce pour les siens et même dans la guerre, pour les ennemis.

Ségolène Royal a montré l’autre soir son véritable visage. Par moments elle dévidait son discours avec le regard dur, obsessionnel, fanatique, de ces femmes commissaires du peuple des régimes révolutionnaires qui sans mollir, envoyaient à la mort les « ennemis de la révolution ».

En la regardant, l’œil noir de vindicte, le doigt agressif, elle me faisait penser à Dolorès Ibarruri, la célèbre et hideuse députée communiste aux Cortes, appelée « la pasionaria ». Cette dernière avait tendu le même doigt vengeur vers Calvo Sotelo, le talentueux député monarchiste, en hurlant : « cet homme parle pour la dernière fois ». En effet, peu après, le 13 juillet 1936, Calvo Sotelo allait être assassiné par des « guardias de asalto » du gouvernement du Frente Popular. Ce crime, avec des milliers d’autres, allait entraîner la guerre civile espagnole.

Sans doute Ségolène ne serait-elle pas capable, comme le faisait l’ogresse bolchevique Ibarruri, d’éventrer ses ennemis et de mordre dans leur cœur. On veut bien le croire. On l’espère. Mais rien, vraiment rien ne la fait ressembler à Jeanne d’Arc. Elle n’aime pas les étrangers chez eux. Elle en veut encore et toujours plus en France, et demain elle veut la Turquie en Europe et donc chez nous, la Turquie génocidaire, sans repentance aucune, de deux millions de chrétiens.

Jeanne d’Arc fut envoyée à la mort par l’évêque Cauchon à la suite de l’ignoble procès en sorcellerie mené par cet inquisiteur au service du pouvoir anglais.

Ségolène, elle, ne risque rien de la part de quelque évêque que ce soit. Il est encore parmi eux beaucoup d’émules de Cauchon dont les nouvelles formes d’inquisition persécutent toujours les défenseurs de la patrie. Ces Cauchons-là sont avec cette dame qui, par ironie du sort, s’appelle tristement Royal. Mais son prénom peut s’écrire Ségolhaine.

Jeanne d’Arc, elle, eut invité sans haine Nicolas Sarkozy à se convertir et à ne pas oublier que les lois des républiques ne sont légitimes que dans le respect de la loi de Dieu.

P.S. : Même si j’ai été attristé par les évolutions depuis des années et même les incohérences dans cette campagne des positions de Jean-Marie Le Pen que ses proches semblent ne pas vouloir ou pas pouvoir analyser, ce qui est suicidaire, je n’oublie nullement l’ignominie de la haine terroriste exacerbée contre lui pendant plus de vingt ans, et notamment en 2002, par toutes les forces politiciennes et médiatiques. Les amis et soutiens de Nicolas Sarkozy, messieurs Chirac et Juppé en tête, hurlaient alors avec tous les chacals de la gauche sans-culotte, tels, pendant la révolution française, les Girondins avec les Jacobins avant de se faire guillotiner par eux. Le Pen eut pu alors dire « Hodie mihi, cras tibi ». On verra bien si Nicolas Sarkozy a tiré les leçons du passé et a la volonté et la force de rompre avec la spécificité terroriste de la république française. On ne lui souhaite pas d’être guillotiné un jour par les camarades de Madame Ségolhaine." (Bernard Antony)
Repost 0
Publié par Ingomer - dans Politique
commenter cet article
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 06:16

Le Forum catholique

Jean-Paul Roux, Un choc de religions : La longue guerre de l'islam et de la chrétienté 622-2007, Fayard, 2007

Initialement spécialisé dans l’étude de la civilisation de l’Asie centrale turque, Jean-Paul Roux a ensuite élargi ses investigations à l’histoire de l’Asie des steppes considérée dans son ensemble et, plus récemment, à celle du monde iranien. Il se propose aujourd’hui d’établir le bilan de l’histoire des relations conflictuelles entre le monde musulman et la Chrétienté et ce au long de quatorze siècles, de l’Hégire qui voit Mahomet gagner Médine pour s’y transformer en chef de guerre, aux derniers développements de la guerre engagée au cours de ces dernières années entre le terrorisme islamiste et l’Occident rassemblé derrière les Etats-Unis.

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Livres
commenter cet article
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 06:05

...devient catholique.

Maître-assistant enseignant les relations État-Églises à la Baylor University (Waco, Texas), la plus grande université baptiste au monde, Francis J. Beckwith, président de l’Evangelical Theological Society (ETS) , fondée en 1949 à Cincinnati (Ohio) vient d’annoncer sa réconciliation et sa pleine communion avec l’Église catholique.

Via le Salon Beige

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Economie
commenter cet article
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 06:00

Via Le Salon Beige

L'éditorialiste de l'Action Française 2000 explique :

"Avec elle, il faut s'attendre à une forte augmentation des charges financières de l'État, des aides et des subventions de toutes sortes. [...] C'est peut-être sur le plan international que son entrée à l'Élysée risque d'être le moins catastrophique. ...

Faut-il alors placer ses espoirs dans Nicolas Sarkozy [...]. Le personnage est dévoré par une ambition immodérée. Il est prêt à toutes les promesses, à toutes les concessions, pour satisfaire sa soif de pouvoir. [...] Le plus inquiétant chez lui touche à la politique extérieure. Il se montrera plus complaisant à l'égard des États-Unis que Jacques Chirac et moins désireux que lui de maintenir avec la Russie des relations de compréhension mutuelle. Au Proche-Orient, ses sympathies, il ne s'en cache pas, vont à Israël beaucoup plus qu'aux Palestiniens. C'est à propos de l'Union européenne que M. Sarkozy inquiète le plus. Il est prêt à consentir à tous les abandons de souveraineté et à s'aligner sur l'Allemande Angela Merkel qui ne cache pas ses projets fédéralistes... Ses conseillers "européens" s'appellent Michel Barnier, Alain Lamassoure, Pierre Lelouche. Ils nous inspirent du point de vue français la plus grande méfiance.

Le second tour de l'élection présidentielle impose aux Français un choix impossible. Les deux candidats ont approuvé la Constitution européenne en 2005 et ne le regrettent pas, au contraire. Leurs flatteries des dernières semaines adressées aux patriotes français ne doivent pas tromper. L'un et l'autre représentent un danger pour l'existence d'une France souveraine."

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Politique
commenter cet article
4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 19:19

Avertissements à méditer :

Livre du prophète Isaïe, I, 4-7 "Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé d'iniquité, à la race perverse, aux enfants scélérats; ils ont abandonné le SEIGNEUR... 7. Votre terre est déserte, vos cités brûlées par le feu; votre pays, devant vous, des étrangers le dévorent, et il sera désolé comme dans une dévastation de l'ennemi..."

Livre de Josué, XXIII, 16. "Parce que vous aurez violé l'alliance du Seigneur votre Dieu qu'il a faite avec vous, que vous aurez servi des dieux étrangers, et que vous les aurez adorés; ... vous serez enlevés de cette terre excellente qu'il vous a livrée..."

Avec probablement dimanche, au soir du deuxième tour de la présidentielle, le règne d'un juif hongrois sur nous, Nagy Bocsa Sarközy, alias Nicolas Sarkozy, défenseur fanatique et sectaire du mondialisme, du cosmopolitisme et de la finance internationale, il est frappant de voir combien ces avertissements se réalisent dans la nation apostate qu'est la France depuis 1905. Le programme qui nous attend: cités en feu, règne d'étrangers sur nous et expropriation de nos terres.

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Citations
commenter cet article
3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 09:14
Heureuse initiative du président du Front national, Jean-Marie Le Pen prône l'abstention au deuxième tour. Un catholique ne peut de toute façon voter ni pour Ségolène Royal ni pour Nicolas Sarközy, les deux prônant la culture de mort (voir l’abstention envisagée par Benoît XVI pour d’impérieux motifs moraux et les "points non négociables" selon Benoît XVI).
Repost 0
Publié par Ingomer - dans Royalisme
commenter cet article
3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 08:59

Le Salon Beige rapporte un mot intéressant de SarKozy sur l'avortement... J'aimerais à présent savoir comment un catholique qui voterait pour Sarkozy parviendra à concilier son vote et sa foi catholique...


Nicolas Sarkozy était l'invité de France Inter ce matin. Un auditeur lui demande s'il va supprimer le droit à l'avortement. Réponse (à 29'25'') :

"C'est absurde. J'ai même dans mon discours du 14 janvier Porte de Versailles rendu hommage à Simone Veil qui me soutient avec beaucoup de force. Naturellement la loi de 1974 sur l'interruption volontaire de grossesse est un progrès."

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 08:39

« Ses fondements sont sur les montagnes saintes ; le Seigneur chérit les portes de Sion » (Ps 86,1-2)… « Vous êtes les concitoyens des saints, vous faites partie de la maison de Dieu. Vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondation les apôtres et les prophètes, et la pierre angulaire c’est le Christ Jésus lui-même » (Ep 2,19-20)… Le Christ, pierre angulaire, et les montagnes, c'est-à-dire les apôtres et les grands prophètes qui portent tout l'ensemble de la cité, forment une sorte d'édifice vivant. Cet édifice vivant a une voix qui retentit maintenant dans vos coeurs. C'est Dieu, ouvrier habile, qui se sert de mon langage afin de vous presser de prendre place dans cette construction : comme autant de pierres taillées aux quatre côtés égaux…

 

Source : Evangile au quotidien



Repost 0
25 avril 2007 3 25 /04 /avril /2007 20:22

Le Front national s'est gauchisé, ce qui devient pour moi une incapacité définitive : on ne gagne jamais à renier ses principes. Le comte de Chambord avait dit en 1873 : "Le reniement de nos principes (de gouvernement) est la cause vraie de tous nos désastres...." Cette phrase ne cesse de se voir confirmer par le choc de la triste réalité "française" en 2007, si on peut l'appeler encore par ce nom (?)

Olivier Pichon de Monde & Vie fait la même analyse, non dénuée d'intérêt :

"Cette grave erreur stratégique prend sa source dans la stratégie dite de « dédiabolisation » imposée au FN par Marine Le Pen. Il ne s’agit pas ici de contester la nécessité de dédiaboliser le FN, mais seulement la façon dont elle a été mise en œuvre par Marine Le Pen, laquelle a considéré qu’elle passait par l’abandon progressif des idées fondatrices du parti au moment même où elles étaient adoptées par un nombre croissant de nos compatriotes ! De mises en sourdines en œillades adressées à l’électorat immigré, le FN en est ainsi venu à se positionner, à plusieurs reprises, à la gauche de Nicolas Sarkozy. Stratégie absurde qui a culminé sur la dalle d’Argenteuil, lorsque le candidat national dénonça ceux qui, dans la classe politique, « veulent kärchériser les immigrés après les avoir ghettoïsés » ! A-t-on bien mesuré l’aberration d’un tel positionnement, voyant le FN se poser non en recours des Français victimes de l’immigration incontrôlée, mais en rempart pour les « jeunes » outragés par la prétendue brutalité du ministre de l’Intérieur ? En alignant ainsi le discours frontiste sur celui de l’extrême-gauche, la stratégie de Marine Le Pen a renforcé auprès des électeurs frontistes, la crédibilité de Sarkozy qui n’en espérait probablement pas tant !" (Olivier Pichon, "Aux sources de l'échec", mercredi 25 avril 2007)

Alors surtout, ne tombez pas dans le piège du "il faut voter Sarkö pour faire barrage à la gauche".... Quelle monumentale escroquerie! Sarkö étant l'homme du système, vous ne pouvez pas vous renier (!), à moins de n'avoir aucun principe. D'un point de vue moral, on ne peut vouloir un "moindre mal" pour éviter un plus grand mal (Saint Thomas d'Aquin). On ne peut donc pas voter Nicolas Sarközy "pour faire barrage à la gauche". Reste notre seule liberté: l'abstention.

Repost 0
25 avril 2007 3 25 /04 /avril /2007 10:43

Le Forum catholique

"La vraie réponse nous paraît être énoncée par saint Thomas à propos du mensonge : est-il toujours un péché ? IIa IIæ, q. 110, a. 3. Il s’objecte : Il faut choisir un moindre mal pour en éviter un plus grand, comme le médecin coupe un membre pour sauver le corps ; or le mensonge en causant l’erreur dans l’esprit d’autrui produit un dommage moins grave que l’homicide ; donc on peut mentir pour empêcher quelqu’un de commettre ce crime et empêcher la mort de celui qui est menacé. Saint Thomas répond, ibid. ad 4um : « Le mensonge n’est pas seulement un péché par le dommage qu’il cause au prochain, mais par le désordre essentiel qu’il comporte (car notre parole de sa nature est faite pour exprimer notre pensée, comme notre intelligence pour connaître la vérité). Or il n’est pas permis de recourir à une chose illicite, intrinsèquement désordonnée, pour empêcher un dommage… Aussi n’est-il pas permis de mentir pour délivrer quelqu’un de n’importe quel péril. Il est seulement permis de cacher la vérité », car la cacher n’est pas parler contre elle. Et de fait, lorsque les saints se trouvent dans ces cas difficiles, comme ils sont habituellement unis à Dieu, ils reçoivent du Saint-Esprit par le don de conseil une inspiration qui vient suppléer à l’imperfection de leur prudence et leur fait éviter le mensonge, tout en gardant un secret, s’il faut absolument le garder. Notre-Seigneur dit à ses disciples : « Lorsqu’on vous livrera, ne pensez ni à la manière dont vous parlerez, ni à ce que vous devez dire ; ce que vous aurez à dire vous sera donné à l’heure même » (Matth., X, 19).

Il suit de cette réponse de saint Thomas qu’on ne peut vouloir une chose intrinsèquement mauvaise, pour éviter un plus grand mal." ("L’amour de Dieu et la Croix de Jésus", par le P.
Réginald Garrigou-Lagrange, tome I pp. 369-371.)

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Citations
commenter cet article