Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 09:45

De l'utilisation des réseaux sociaux par les gouvernements et les médias pour influencer l'opinion publique internationale et diffuser de fausses informations, ceci dans le but de soutenir un projet politique et militaire.

Youtube est bloqué en Lybie depuis octobre 2010. CNN l'a confirmé. Les libyens ne peuvent pas utiliser Youtube pour poster des videos.

 Le gouvernement se sert de logiciels pour créer des fausses campagnes de propagande dans les "medias sociaux". De faux comptes leur permettent ainsi de contrôler des armées virtuelles de faux bloggeurs...

 

Les frappes aériennes en Libye ont elles vraiment eu lieu ? 

Repost 0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 22:49
Le 14 février nous avions parlé de Claire Séverac et de son ouvrage Complot mondial contre la santé, voici deux nouvelles videos de l'auteur avec le Libre penseur.
 
 
Repost 0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 14:30
Repost 0
Publié par Ingomer - dans Musiques
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 17:40

Nous informons nos lecteurs que la célèbre humoriste Anne Roumanoff a été baptisée ce dimanche matin 3 avril, à la messe de 11h30, en l'église Notre-Dame de Clignancourt, Paris 18ème, dans le rite ordinaire par le Père Marc Lambret.

 

Nous souhaitons la bienvenue dans l'Eglise à notre nouvelle soeur dans la foi. Une Anne Roumanoff que nous avons trouvée très souriante, très émue, et pleine de modestie.

 

Et non, pour cette occasion, Anne n'était pas habillée de rouge !

 

 

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Christ-Roi
commenter cet article
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 05:57
En des temps lointains, la France rayonnait à travers le monde et ses représentants la servaient avec honneur. Que s'est-il passé ? Que se passe t-il aujourd'hui ? Que se passera t-il demain ?
 
Merci à Spiritus1dei
 
 
Repost 0
Publié par Ingomer - dans Royalisme
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 08:48

Par une tribune d'Arnaud Gouillon, Candidat identitaire à l’élection présidentielle de 2012, le Bloc identitaire ouvre le débat sur la nationalité : les conceptions républicaines "que l'on nous impose" en ce domaine "sont dépassées". Il faudrait "dissocier la citoyenneté de la nationalité, la citoyenneté relevant de l’appartenance administrative et la nationalité de l’appartenance identitaire. Selon cette définition on peut donc très bien être citoyen français, c’est-à-dire un citoyen régi par la République française, sans être pour autant de nationalité française. Les Mahorais pourraient ainsi être citoyens français, de nationalité mahoraise. Ils resteraient donc Mahorais à part entière et n’appartiendraient pas au peuple français. De la même manière, je serais un citoyen français de nationalité française. Appartenant pleinement au peuple français, je ne pourrais en revanche me revendiquer Mahorais, Martiniquais ou Réunionnais.

... les « Français » portant ces caractéristiques identitaires éloignées des nôtres sont entre 8 et 12 millions en France et les statisticiens prévoient qu’ils seront majoritaires en 2050 (date qui peut paraître lointaine mais que ma génération connaîtra puisqu’en 2050 j’aurai l’âge de M. Alain Juppé et que mon neveu aura celui de Mme Marine Le Pen). Je me sens pleinement concerné par cette transformation identitaire que connaît la France et je ne peux me résoudre à défendre les « Français » tel qu’ils sont définis par tous les partis politiques (sans exception) au détriment de mon peuple (Français de souche européenne, autochtones)."

 

Une réforme qui nécessiterait la plus importante révision constitutionnelle que la France ait connue depuis 1958. Et même, étant donné les principes qu’elle remet en cause, depuis plus de deux siècles.

 

Source et suite : http://fr.novopress.info/81439/mayotte-est-elle-francaise-par-arnaud-gouillon/  

Repost 0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 22:53

-----------------------------------

Merci à Luc

Repost 0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 23:01

Marche Royale Pour La Sacre de Charles VI of France (1380-1422) by Jordi Savall
Medieval Music

 

Marche Royale pour le Sacre de Charles VI de France (1380-1422) par Jordi Savall, musique médiévale

 

 

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Musiques
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 22:59

La tour "triangle" en forme de pyramide (un hasard sans doute...), 180 m de haut... "modernisera le Parc d'exposition de la Porte de Versailles".


Un Triangle porte de Versailles

 

 

Repost 0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 18:46

Notre-Dame de Lourdes-14-03-2006Déclaration de l’évêque d’Angers au sujet de la guérison de M. Serge François :

La déclaration qui suit concerne la guérison dont a bénéficié à Lourdes, en 2002, un homme du diocèse d’Angers, domicilié à la Salle-Aubry.
Cette déclaration portera successivement sur :
- le fait de cette guérison
- l’interprétation de ce fait selon la foi chrétienne.

I – Le fait de la guérison
Le 12 avril 2002, à Lourdes, au cours du pèlerinage diocésain auquel il participait comme « Hospitalier- malade », M. Serge FRANÇOIS, alors âgé de 56 ans, a été guéri d’une maladie invalidante dont il souffrait depuis plusieurs années. Cette maladie a été identifiée par les médecins comme étant une algie sciatique de topographie S1 gauche qui nécessitait un important traitement antalgique quotidien et était cause d’une invalidité lombaire marquée, occasionnant un retentissement sur son caractère. Les médecins, qui l’ont examiné après l’événement survenu à Lourdes, en 2002, ont constaté que cette guérison avait été subite, complète sur le plan fonctionnel, sans relation avec une thérapeutique particulière, et durable jusqu’à ce jour, soit 8 ans.

II — L’interprétation chrétienne de cette guérison
En tant qu’évêque du diocèse d’Angers, où réside M. Serge FRANÇOIS, j’ai aujourd’hui la responsabilité de faire connaître l’interprétation que l’Eglise se juge autorisée à donner à cette guérison subite, inattendue et durable. Cette interprétation s’appuie sur le témoignage donné par M. Serge FRANÇOIS lui-même, à la suite de l’événement survenu pour lui ; à Lourdes, le 12 avril 2002. Elle comporte une lecture et une compréhension de ce témoignage à la lumière de la foi.

1 – Il est certain que M. Serge FRANÇOIS a été totalement et durablement guéri à Lourdes, c’est-à-dire qu’il a été délivré du mal dont il souffrait et qu’il mène une vie normale sans aucun traitement. Après des expertises approfondies, le Comité Médical International de Lourdes (CMIL) a conclu qu’il s’agissait « d’une observation remarquable », d’une guérison inexpliquée, dans l’état actuel de la science.
2 – C’est pourquoi, après avoir pris connaissance des conclusions du Comité Médical International de Lourdes (CMIL) et après avoir entendu une commission canonique réunie le 30 septembre 2010,
Au nom de l’Eglise, je reconnais publiquement le caractère « remarquable » de la guérison dont a bénéficié Monsieur Serge François, à Lourdes, le 12 avril 2002.
3 – Cette guérison peut être considérée comme un don personnel de Dieu pour cet homme, comme un événement de grâce, comme un signe du Christ Sauveur. S’étant produite au cours d’un pèlerinage à Lourdes, au moment où M. Serge FRANÇOIS, après avoir prié devant la grotte et s’être rendu aux fontaines pour boire et se laver le visage, quittait le domaine, on peut voir dans cette guérison une prévenance particulière de la Vierge Marie à l’égard de cet homme.
4 – Cette reconnaissance publique est proclamée ce dimanche 27 mars 2011, au cours d’une célébration eucharistique, dans le sanctuaire de Notre-Dame des Gardes.

Source: http://www.perepiscopus.org/diocses/mgr-delmas-a-reconnu-une-guerison-inexpliquee

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 12:13

 

 

Ce mardi matin à l'Elysée, avant le petit-déjeuner hebdomadaire de la majorité, le président Nicolas Sarkozy a réuni François Fillon et Jean-François Coppé, qui affichent désormais au grand jour leurs désaccords. (1)

 

Pièce de théâtre ? La fin est-elle déjà connue dans les coulisses ? Copé pourrait fort bien être l'acteur qui évince le Premier ministre François Fillon qui le sait mais fait semblant de s'opposer, afin de donner l'illusion d'un débat au sommet. 

 

La question à présent est de savoir si Sarkozy aura les reins assez solide pour faire face à la levée de bouclier des fillonistes. Sarkozy préférera-t-il désavouer le cerbère Copé ou le félon Fillon ?

 

Dans l'histoire, c'est bien le Premier ministre François Fillon qui n'a pas été solidaire avec Sarkozy sur sa consigne du ni-ni aux cantonales 2011, excluant tout "front républicain". En revanche, la consigne a été suivie à la lettre par le docile Copé. Copé joue parfaitement son rôle, tandis que les fionnistes parlent de «coup de poignard dans le dos». Lundi soir, sur Canal +, le secrétaire général de l'UMP François Coppé a reproché au premier ministre sa «posture» et de ne pas «jouer collectif», à propos du débat controversé sur la laïcité prévu le 5 avril. Fin février, François Fillon avait dit qu'il s'opposerait à ce débat s'il «devait être centré sur l'islam» ou conduire à «stigmatiser les musulmans».

 

A ces réserves se sont ajoutées celles sur la consigne du «ni-ni» prônée par Jean-François Copé au soir du premier tour des cantonales. Le lendemain, alors que le secrétaire général du parti excluait tout front républicain, le premier ministre Fillon appelait de son côté à «battre le FN». Ce même lundi 21 mars, Nicolas Sarkozy avait pourtant confirmé devant l'état-major de l'UMP la consigne donnée dès dimanche soir par Copé pour le second tour des cantonales, consistant à dire : "ni vote FN ni PS" dans les duels qui vont opposer ces deux partis dimanche prochain. (2)

 

Dénonçant «un coup de poignard dans le dos», l'acteur député UMP Etienne Pinte, proche de François Fillon, demande la démission du secrétaire général de l'UMP. «Jamais sous la Ve République un secrétaire général d'un mouvement ne s'est attaqué de façon si violente et brutale à un chef de gouvernement», a assuré l'élu des Yvelines sur Canal +. Selon lui, «celui qui doit en tirer les conséquences, c'est Jean-François Copé», car cette situation «pose pour la première fois un problème institutionnel».

 

Devant les responsables de la majorité, Jean-François Copé ce mardi matin 29 mars, maintient sur le fond ses propos, en expliquant qu'il avait «exprimé ce qu'il pensait» tout en regrettant «que ses propos aient paru excessifs». Puis, le chef du gouvernement a pris à son tour la parole pour vilipender le secrétaire général, estimant qu'il «n'était pas possible d'exposer ses différends avec le premier ministre ainsi à la télévision». «Le parti doit soutenir l'action du gouvernement et le premier ministre», a-t-il insisté.

 

Selon un participant à la réunion à l'Elysée, le chef de l'Etat (d'une manière pour le moment assez illogique), n'a à aucun moment désavoué ni son premier ministre (qui ne l'a pas suivi sur sa consigne d'entre les deux tours), mais n'a pas non plus désavoué le patron de l'UMP.

 

(1) http://www.lefigaro.fr/politique/2011/03/29/01002-20110329ARTFIG00424-un-proche-de-fillon-demande-a-cope-de-demissionner.php

(2) http://lci.tf1.fr/politique/2011-03/le-fn-pavoise-la-droite-sonne-la-mobilisation-le-ps-accuse-6322793.html ; http://www.lepoint.fr/societe/cantonales-sarkozy-confirme-la-consigne-du-ni-ni-21-03-2011-1309362_23.php

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Politique
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 09:46

Le mépris de la caste UMPS, mépris monumental envers le petit peuple des retraités, des chomeurs, des étudiants, des mères de famille et des travailleurs qui s'étaient portés candidats FN aux cantonales 2011 (sans un sou de l'Etat... sur leurs propres deniers) transparaît dans cette video où Jean-François Copé ne peut empêcher d'exprimer son orgueil de classe... 

 

On peut noter tout de même, ce qui est un signe réconfortant, que le candidat UMPS Jean-François Copé a la tête des mauvais jours, une mauvaise mine quand Marine Le Pen décide de le clasher sans mettre de gants : "Quant à M. Copé (Ndlr. qui avait dit : "pas d'alliance avec le FN", consigne du «ni-ni» prônée par Jean-François Copé au soir du premier tour des cantonales), je comprends qu'il soit en grande difficulté, ce soir il se raccroche à quelques toutes petites victoires, à mon avis dès demain matin d'ailleurs, sa présence à la tête de l'Ump, sera fortement contestée".

 

"Cette arrogance et ce mépris, ajoute-t-elle, fera que demain vous serez jetés de la vie politique, que les Français vous tourneront le dos. Les candidats du FN étaient des étudiants, des chomeurs, des mères de famille, des travailleurs, tous ceux à qui vous avez tournés le dos. Pas des énarques".

Clash Marine Le Pen Vs Jean François Copé
Repost 0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 07:48

Merci à TheChouan

 

- "Francia" : les origines de la France

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Royalisme
commenter cet article
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 22:41

Au second tour des cantonales 2011, 3124 candidats ont été élus sur 1566 cantons. L'abstention est de 55%. Le FN n’étant présent au 2e tour que dans 400 cantons, soit même pas un canton sur trois, son résultat "national" de 11,1% (estimation de l'Intérieur) n'est pas représentatif de son score réel entre 30 et 40% si on extrapole ce résultat à l'ensemble des 1566 cantons.

 

Selon certaines rumeurs, il y aurait eu des magouilles dans certains bureaux de vote, comme à Perpignan, des bourrages d’urne ou des bulletins envoyés à la poubelle.

  

Commentant les résultats, sur itele.fr, la présidente du FN Marine Le Pen a affirmé que le FN double ses voix, en passant entre les deux tours de 19 à 40% en moyenne sur les 400 cantons où il était présent. Il y a eu selon elle "un vote d'adhésion" pour son parti, au vu des résultats montrant "des montées exceptionnelles entre le premier et le deuxième tour". "Le Front anti-républicain s'est effondré" a-t-elle indiqué : partout où il était présent au second tour, le FN a gagné des voix en prenant entre 15 et 20 points pour atteindre des scores historiques dans certains cantons à 40-49% proches des 50%, et sans alliance.

 

On dirait que la France est en train de se réveiller.

 

Une petite jeune comme Stéphanie Koca, 21 ans, benjamine du conseil régional, claque un score à 40% à Douai Nord-Est. Au premier tour des élections cantonales, elle avait déjà réalisé un score important, en empochant un total de 27,70 % des suffrages sur le canton juste derrière le candidat PS Érick Charton qui culminait à 30,40 %. Mais la surprise fut à Flers-en-Escrebieux, où la jeune frontiste prit la tête avec 37,11 % des voix. Pour le 1er tour, « certains ne sont pas allés voter parce qu'ils n'imaginaient pas le Front national au second tour. Mais dimanche, ils seront sûrement là... », avait-elle prévenu.

 

Ce dimanche soir, avec deux élus au moins, alors qu'il avait zéro élu, le FN fait une progression de 200%. A Carpentras dans le Vaucluse, le candidat FN Patrick Bassot est élu face au socialiste sortant. A Brignolles dans le Var, le candidat FN Jean-Paul Dispard est élu face au conseiller général communiste sortant avec 50,03% des suffrages contre 49,97%, soit un écart de 5 voix.

 

Dans d'autres cantons, les candidats du FN sont battus à quelques dizaines ou centaines de voix près.

-----------------------------------------

Add. 29 mars 2011 9:00. Alors que les experts et les communicants de l’Elysée prédisaient un tassement de son résultat du fait de l’absence de réserves de voix et de la constitution brinquebalante d’un Front dit républicain, le Front National a enregistré une progression de 47 % entre les deux tours des élections cantonales dans les 403 cantons où il était présent. Il est passé ainsi de 622.292 voix au premier tour à 915.279 voix au second tour dans les cantons où il concourrait.

Ce résultat confirme la percée du premier tour et la capacité du FN à mobiliser au-delà de son électorat traditionnel en ralliant des voix aussi bien à droite qu’à gauche.

Illustration de cette progression continue du vote patriote, le Front National a obtenu :

- entre 20 et 29 % des voix dans 94 cantons.
- entre 30 et 39 % des voix dans 222 cantons.
- entre 40 et 49 % des voix dans 84 autres.

 

Source: Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National http://www.nationspresse.info/?p=128575

 

- 1er tour des cantonales 2011 : le FN à 20% (réel), 23 % en 2012 ?

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Politique
commenter cet article
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 14:20

Jeanne d'Arc au bûcher, 1839, Panthéon de Paris, par Jules-Eugène Lenepveu (1819-1898) 

On m'informe d'une sortie culturelle à Paris, à l’intention des élèves et de leurs parents pour assister au concert « Jeanne d’Arc au Bûcher » de Franz Liszt (bicentenaire de la naissance) sur un mélodrame d’Alexandre Dumas, Jeanne d'Arc au bûcher, 1846.

 

Jeanne d'Arc Par P.A. Le Brun de Charmettes (Orléanide-1817)En l’église de la Madeleine à Paris, Place/Métro Madeleine, les 2 avril, 14 mai, 4 juin, et 25 juin 2011

 

Au programme aussi, l’une des œuvres les plus émouvantes de l’Histoire de la Musique : Le Requiem de Mozart.

 

Pour contact :

 

Jean-Louis PETIT
34 avenue Bugeaud
75116 PARIS
tél. 01 78 33 14 57 - 06 85 73 72 93
courriel : jean_louis.petit@sfr.fr
et jlpetit@jeanlouispetit.com
site : http://jeanlouispetit.com

"l'un des piliers de la vie musicale française"
(Le Figaro, 9.3.07)

Jeanne d'Arc au bûcher, S.293 (Liszt, Franz)CONCERTS, programme


Jeanne d’Arc au Bûcher de Liszt, mélodrame d’Alexandre Dumas

MOZART
Requiem
Schubert : Ave Maria, Gounod : Ave Maria, Schubert : Gloria, Haendel : Alleluia
Orchestre Jean-Louis Petit, Choeur Amadeus de Paris

------------------------------

Merci à Marie-Blanche

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Christ-Roi
commenter cet article
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 14:20
Attila en Gaule, un documentaire avec Michel Rouche, spécialiste de l'Antiquité tardive et du Haut Moyen-Âge
Attila en Gaule (1/3) La terreur franchit le Rhin
  
Attila en Gaule (2/3) Lutèce et Sainte-Geneviève
 
  
Attila en Gaule (3/3) La bataille des Champs catalauniques
 
Repost 0
Publié par Ingomer - dans Histoire
commenter cet article
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 14:19
Alain Soral sur RFI - 23 mars 2011
 
 
Alain Soral ne nie ni "le complot" ni la "théorie du complot" (ces termes ne sont pas employés dans son livre), mais il dit préférer le terme de "projet" de domination, de "réseau" et de "domination", soit par la guerre et la violence, soit par la ruse et la manipulation médiatico-politique.
 
Il explique que dans les sociétés démocratiques modernes, il y a toujours un projet politique de domination en général lié au milieu de l'argent, et qui se fait par la démocratie d'opinion, c'est-à-dire par la manipulation de l'opinion via les media.
 
Alain Soral explique fort judicieusement que le "complotisme" sert à décrédibiliser le travail sérieux. L'expression "théorie du complot" servant d'anathème... Quand vous dites il y a un projet de domination oligarchique et bancaire basé à Wall street, assez facilement argumentable, on vous dit "théorie du complot" et vous passez alors ou pour un idiot ou pour un fou, quand ce n'est pas la reductio ad hitlerum c'est la reductio ad complotum avec les reptiliens... Alors que vous même, vous parlez de réseaux réels, comme le Bilderberg, la Trilatérale, le CFR, des organisations pyramidales.
La solution passerait par la transparence, l'organisation du jeu des lobbys.
La situation est ultra-mensongère, les lobbys n'ont pas le droit d'exister ni les communautés qui ne sont pas reconnues dans notre société, puisque rien ne doit exister entre le citoyen et la république, or il n'existe que des communautés.
Au moment où l'on parle d'abstention record, si l'on veut réimpliquer les citoyens dans la vie politique, il faudrait institutionnaliser les réseaux, afin que les réseaux deviennent plus transparents.
 
Note de Christroi. Et si l'on commençait par séparer la franc-maçonnerie de l'Etat ? Par exemple en imposant par la loi à la franc-maçonnerie de s'organiser démocratiquement, sur le principe de la transparence, cela mettrait fin tout de suite à la corruption, au népotisme et à l'entraide fraternelle, autant de maux qui détruisent le principe d'égalité. L'entraide maçonnique fonctionnant en effet comme un ascenceur social pour les frères... Ascenseur social dont les autres citoyens ne bénéficient pas. Dans ces conditions, il ne faut pas s'étonner que plus personne n'aille veau-ter.
Repost 0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 14:19

Le pape demande aujourd'hui, dans la prière de l'Angélus, la fin des frappes pour entrer désormais dans le dialogue et la diplomatie.

source: Radio Vatican

A l'issue de l'Angélus de ce troisième dimanche de Carême consacré à l'Evangile de Saint Jean sur la rencontre entre Jésus et la Samaritaine, le Pape a lancé un appel "affligé" aux responsables internationaux et à tous ceux qui ont une responsabilité politique et militaire pour faire taire les armes en Libye en faveur d'un dialogue pour la paix, sur place et dans la région :MP3

Traduction non officielle de l'appel du Pape sur la Libye et le Moyent-Orient

"Au regard des nouvelles toujours plus dramatiques qui nous viennent de Libye, croît mon anxiété pour l'intégrité et la sûreté de la population civile et mon appréhension quant aux développements de la situation, marquée actuellement par l'usage des armes.
Dans les moments de tension majeure, se fait plus urgente l’exigence de recourir à tous les moyens dont dispose l’action diplomatique mais aussi de soutenir les plus faibles signes d’ouverture et de volonté de réconciliation entre tous les partis impliqués, dans la recherche de solution pacifique et durable.


Dans cette perspective, alors que j’élève ma prière vers le Seigneur pour un retour à la concorde en Libye et dans l’entière région nord africaine, je lance un appel, affligé, aux organismes internationaux et à tous ceux qui ont une responsabilité politique et militaire pour l’instauration immédiate d’un dialogue, qui suspende l’usage des armes.


Mes pensées se tournent enfin vers les autorités et les citoyens du Moyen-Orient, où ces jours derniers se sont déroulés différents épisodes de violence, Je souhaiterais que, là aussi, soit privilégiée la voie du dialogue et de la réconciliation à la recherche d’une cohabitation juste et fraternelle."

 

Source

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Religion
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 16:21
Sur France 2, Jean-Marie Le Pen demande s'il faut être Franc-Maçon pour être républicain.
Rappelons que les loges influentes sont très majoritairement juives.
 
 
Repost 0
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 00:01

Il y a 49 ans, le 26 mars 1962, un lundi après-midi, la fusillade de la rue d’Isly appelée aussi le massacre de la rue d'Isly a eu lieu devant la grande poste de la rue d’Isly à Alger (dont le nom commémore la bataille éponyme du 16 août 1844 qui vit la victoire du Maréchal Bugeaud... sur Moulay Abdal-Rahman, sultan du Maroc qui soutenait Abd el-Kader, à Alger).

 

Ce jour-là, vers 14h45, l'armée "française", composée en majorité de tirailleurs musulmans "en tenue de l'armée française", selon de très nombreux témoins, tirait sur des manifestants pacifiques pro-Algérie française, non-armés, "sans aucune sommation, ni par tambour, ni par clairon, ni par haut-parleur ou par voix". Les tirailleurs, selon les nombreux témoins, se trouvaient à la hauteur de l'Agence Havas. Selon ces témoins, "aucun avertissement n'a été donné à la foule préalablement à l'ouverture du feu. Le feu a été dirigé subitement sur des femmes et des hommes de tous âges et de toutes conditions venus à cette manifestation sans armes pour témoigner en faveur des isolés de Bab el Oued. Et ils tirèrent "dans le dos de la foule" qui, se retournant, cherchait à fuir... Les militaires tirèrent "sans arrêt rafale après rafale", "sur des gens à terre", "sur ceux qui levaient les bras". Achevant les blessés, ils tirèrent "sur ceux qui venaient secourir les blessés". "Les premiers médecins et infirmières, et pompiers furent mitraillés aussi et plusieurs tués, dont un docteur et plusieurs pompiers". "Le docteur qui se trouvaint là voulut porter secours pendant une accalmie à des blessés. Il fut tué sur place. Ils tirèrent aussi "sur les autres soldats". Ils n'obéirent pas au cessez-le feu. Les tirailleurs métropolitains adjurant les musulmans ne purent "rien empêcher, ceux-ci ne voulant rien entendre". "Simultanément, d'autres fusillades" éclatèrent à la même heure. Vers 14h50 dans le bas de la rue Richelieu, aux environs de la 'Boucherie Populaire', des éléments des C.R.S., 'habillés de bleu', se tenant à la hauteur du boulevard Baudin, en travers de la Rampe Chasseriau, ouvrit "brutalement le feu au moyen d'armes automatiques", en direction du carrefour de l'Agha et de la rue Richelieu, alors que la population qui emplissait la rue à ce moment était parfaitement calme et ne se livrait à aucune provocation... Après l'arrêt du feu, les C.R.S. firent lever les bras aux personnes qui étaient à proximité du carrefour de l'Agha et les ont matraquées à coup de crosse. Un témoin chrétien, déclara "devant Dieu" avoir vu, de ses yeux vu, "un garde mobile la mine réjouie, inviter ses camarades à venir prendre la position dans la corniche droite du monument aux morts en faisant le signe de la main que c'était formidable d'ici et que cette position leur assurait un endroit plus confortable pour continuer le massacre." Un témoin ancien officier affirme sa conviction que "l'ouverture du feu a été préparée et exécutée sur ordre général." "Les tirailleurs de la rue d'Isly appartenaient au 4e R.T., dont le P.C. se trouvait à Berrouaghia." (1)

 

La France avait son Oradour et avait édifié dans le sang son mur de la honte.

 

Le "dernier bilan officiel" (fiche wikipedia), un carnage, est de 46 morts et 150 blessés, bien que de nombreux blessés meurent à l'hôpital Mustapha, où la morgue est débordée. Aucune liste définitive des victimes n'a jamais été établie... Toutes les victimes étaient des civils, européens, quelques juifs séfarades. Toutefois en 2003, dans sa contre-enquête Bastien-Thiry : Jusqu'au bout de l'Algérie française, le grand reporter Jean-Pax Méfret avance le nombre de 80 morts et 200 blessés au cours de ce qu'il nomme « le massacre du 26 mars » (Jean Jean-Pax Méfret, Bastien-Thiry : Jusqu'au bout de l'Algérie française, Pygmalion, 2003). L'association des victimes du 26 mars publie une liste de 62 morts, tous des civils ; 7 militaires (dont 2 gendarmes) sont tués. Il faut attendre 12 septembre 2008, pour que la télévision "française" (France 3), consacre une émission à cet événement méconnu, Le massacre de la rue d'Isly, documentaire de 52 minutes, réalisé par Christophe Weber conseillé par l'historien Jean-Jacques Jordi. Les familles n'ont jamais eu le droit de récupérer les corps des victimes. Beaucoup ayant été clandestinement enterrés au cimetière Sainte Eugène.

 

Le Livre blanc, publié en 1962, avance quant à lui, le chiffre de 80 morts, et 200 blessés de la fusillade. (2)

 

Selon l'article wikipedia, "c'est un des derniers exemples de guerre civile entre Français" (sic). En réalité, il n'y a pas du tout eu de "guerre civile" ce 26 mars1962 : il s'agit là d'un pur mensonge, ce jour-là il n'y a pas eu de guerre entre des civils français, mais plutôt une attaque en règle de la dite "armée française" contre des civils français qui manifestaient pacifiquement pour l'Algérie française à la rue d'Isly. Ce n'est donc pas pareil. Il s'agit à notre sens d'un "crime de guerre" qui n'a jamais vu son (ses) auteur(s) poursuivi(s) devant un quelconque tribunal international... Les crimes de guerre étant définis par des accords internationaux et en particulier dans le Statut de Rome (les 59 alinéas de l'article 8) régissant les compétences de la Cour pénal internationale (CPI), comme des violations graves des Conventions de Genève (dont la première date de 1864). Ceci inclut les cas où une des parties en conflit s'en prend volontairement à des objectifs (aussi bien humains que matériels) non militaires, comme les civils, les prisonniers de guerres et les blessés.

 

En 1945, le procès de Nuremberg, chargé après la Seconde Guerre mondiale de juger les criminels et organisations nazis, définissait ainsi le crime de guerre, dans la Chartres de Londres : « Assassinat, mauvais traitements ou déportation pour des travaux forcés, ou pour tout autre but, des populations civiles dans les territoires occupés... » (3)

 

Au soir du 26 mars 1962, le président Charles de Gaulle s'adressait au "peuple français"... par l'intermédiaire d'une allocution télévisée (Allocution Elysée JT 20H - 26/03/1962). Il demanda au peuple de voter "oui" à l'imminent référendum portant sur l'autodétermination de l'Algérie et déclara que « En faisant sien ce vaste et généreux dessein, le peuple français va contribuer, une fois de plus dans son Histoire, à éclairer l'univers » (sic)..., mais ne fait aucune référence au massacre qui eut lieu dans la journée ; bien qu'un reportage ait été filmé par un correspondant de l'ORTF à Alger (Algérie: les événements du lundi 26 mars 1962, reportage muet filmé le 26 mars à Alger par Michel Colomes mais non diffusé, Journal Télévisé de 13H, ORTF, 28/03/1962).

 

45 minutes avant l'allocution du Président démarrant à 20h, Inter Actualités rapportait les évènements de la rue d'Isly par un reportage radiodiffusé de Claude Joubert, envoyé spécial à Alger.

 

Sources:

 

(1) Livre blanc, Alger le 26 mars 1962, L'Esprit nouveau, Meaux 1962, p. 29, 79, 80, 93, 99, 103, 109, 111, 117, 123, 143, 144, 150, 154, 179. 

(2) Livre blanc, Alger le 26 mars 1962, ibid., p. 11.

(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Crime_de_guerre

 

- L'Algérie avant 1830: raids barbaresques en Méditerranée, enlèvements d'hommes, femmes, enfants réduits en esclavage

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Histoire
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 09:20

Les Evêques du Pakistan, réunis à Multan dans le cadre de l’Assemblée de la Conférence épiscopale, ont fortement condamné l’incident de l’autodafé du Coran réalisé voici deux jours aux Etats-Unis par le Pasteur Terry Jones, déjà connu de la presse internationale pour avoir menacé en septembre 2010 d’accomplir ce même geste sacrilège. « En tant qu’Evêques du Pakistan, nous le condamnons fermement. Il s’agit d’un geste qui ne reflète absolument pas les valeurs chrétiennes ni la doctrine de l’Eglise. Nous constatons avec déplaisir que quelqu’un qui se définit pasteur ne connaît ni sa religion ni la normale décence » affirme un communiqué envoyé à l’Agence Fides.
 

« Selon l’authentique message de leur foi, les chrétiens ont l’obligation de respecter les autres fois et les autres peuples » poursuit le texte. « Le fondamentalisme ou l’extrémisme sont déplorables au sein de toute religion et constituent une menace pour la paix et pour l’harmonie entre les croyants de fois différentes. Il existe plus de points communs que de différences entre les croyants des différentes fois ». Les Evêques invitent l’administration des Etats-Unis à prendre les mesures appropriées et demandent à l’ensemble des citoyens du Pakistan, chrétiens et musulmans, d’offrir une réponse civile, « sans jeter d’huile sur le feu ».

 

Shahbaz Bhatti : CNS photo/Faisal Mahmood, ReutersL’événement représenté par l’autodafé du Coran est intervenu durant l’Assemblée des Evêques qui, au cours d’une semaine de travaux (du 20 au 25 mars) discutera entre autre des conditions des chrétiens au Pakistan – et des problèmes pastoraux y afférent –, du « martyr » de Shahbaz Batti [Ndlr. L’assassinat du ministre des Minorités religieuses Shahbaz Bhatti, le 2 mars dernier, avait été revendiqué par « Tehrik-e-Taliban Pakistan », un mouvement fédérant différentes organisations islamistes et réputé proche d’Al-Qaïda. Le ministre pakistanais a été abattu pour avoir pris fermement position contre la loi sur le blasphème, qui prévoit la peine de mort pour quiconque dit du mal de l’Islam.] (les Evêques pourront envoyer une requête formelle au Saint-Siège visant à le faire reconnaître) ainsi que des problèmes liés au dialogue interreligieux.


Une autre nouvelle a fait l’objet, selon des sources de Fides à Multan, d’un commentaire amer et déçu des Prélats : celle du meurtre de deux chrétiens appartenant à « l’Armée du Salut » à Hyderabad. Selon des sources locales, le 21 mars, Younis Masih, âgé de 47 ans, et Siddique Masih, âgé de 45 ans, ont été tués à coup d’armes à feu devant leur église – deux autres chrétiens étant blessés – suite à une diatribe avec un certain nombre de musulmans. En signe de protestation, la communauté chrétienne d’Hyderabad a proclamé une journée de deuil, fermant les écoles et les magasins et défilant dans les rues de la ville en demandant justice.

En réponse à ces épisodes graves, qui démontrent, une fois encore, la condition de souffrance dans laquelle se trouvent les chrétiens, la communauté chrétienne au Pakistan a proclamé trois jours de jeûne et de prière dans l’esprit du Carême, à partir du 23 mars. Dans les églises qui ont étendu l’initiative à tous les hommes de bonne volonté, les fidèles prieront pour la paix et la stabilité dans le pays.

Source : http://www.fides.org/aree/news/newsdet.php?idnews=29930&lan=fra

Repost 0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 19:44

Démocratie ?

 

Le porte-parole du gouvernement avait affirmé que l’armée française mènerait "ces prochaines heures" des opérations militaires contre la Libye de Mouammar Kadhafi. Il aurait fallu en réalité plusieurs jours, mais la nouvelle "Croisade des démocraties" a commencé. S'il s’agit de défendre la "démocratie" et les citoyens libyens là-bas, la démocratie française sera respectée comme à l'accoutumée. Les armées françaises sont engagées une fois encore sans l’accord du Parlement alors que la constitution de la République affirme que « la déclaration de guerre est autorisée par le Parlement ». La raison en est qu’il ne s’agit officiellement que d’une intervention des forces armées : Sarközy a fait modifier spécialement la Constitution en 2008 pour ajouter cet alinéa :

 

« Le Gouvernement informe le Parlement de sa décision de faire intervenir les forces armées à l'étranger, au plus tard trois jours après le début de l'intervention. Il précise les objectifs poursuivis. Cette information peut donner lieu à un débat qui n'est suivi d'aucun vote. »

 

      Toute les actions militaires depuis 1958 ont été menées en dehors de l’état de guerre ; les « opérations militaires » sont, elles, décidées unilatéralement par le gouvernement – ici par Bernard-Henri Lévy.

 

Source

Repost 0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 15:42
 TELEMANN - Concerto pour trois trompettes et orchestre - Wiener Akademie
 

Georg Philipp TelemannGeorg Philipp TELEMANN - Concerto pour 3 trompettes naturelles, 2 hautbois, cordes, timbales et basse continue ( circa 1718 )
Wiener Akademie
Direction Martin HASELBÖCK

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Musiques
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 10:00

Quand ce n'est pas par les musulmans, c'est par les Juifs :

 

Un chrétien arabe d’un village du Nord de la Galilée aurait été poignardé samedi soir par des juifs religieux alors qu’il se trouvait avec des amis dans la forêt Ein Zeitim.

Le blessé et ses amis racontent que des jeunes Juifs se sont avancés dans leur direction en les maudissant, puis ont fait exploser des pétards à coté d’eux.

C’est en voulant les dissuader de continuer que la victime a reçu un coup de couteau dans l’estomac. La police de Safed a ouvert une enquête.

 

Source : http://www.christianophobie.fr/breves/israel-un-arabe-chretien-poignarde-par-des-juifs-religieux

Repost 0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 10:00

EDF propose une hausse des prix de 30% en 5 ans.

 

Cela marque une nette rupture avec les hausses des dernières années, comprises entre 1 et 3% par an.

Cette hausse devrait atteindre entre 28% et 37% en cinq ans, indique Les Echos.

Le contexte est déjà bien chargé pour les Français qui doivent avec les hausses de carburant et du gaz. Ces hausses éventuelles pourraient bien nourrir une nouvelle polémique et ce à quatorze mois d'une élection présidentielle.

 

Source

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Economie
commenter cet article