Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 18:02

 

 

 

Marion Sigaut, historienne essayiste, nous parle du 18eme siècle. Une video publiée il y a un peu moins d'un an le 24 mars 2013, mais qui a encore toute son actualité.

 

Extrait à partir de la 50e minutes :

 

 

"Mensonges, mensonges, mensonges. Il est temps que les cathos se réveillent... Quand les catholiques sincères -je ne dis pas les catholiques organisés - , les gens qui se sentent comme moi imprégnés de tout ce catholicisme qui a fait notre pays, quand ils vont se réveiller, on va remettre les pendules à l'heure, on va arrêter de mentir comme ça (sur l'histoire de France, le "Moyen Âge", l'"Ancien Régime")...

 

Et il est temps que les catholiques se réveillent : on n'a pas séparé l'Eglise de l'Etat, à la Révolution française on a soumis l'Eglise à l'Etat... Avant la Révolution l'Eglise était autonome. Par le biais de la dîme qu'elle percevait et dont elle restituait les bénéfices en terme de tous les services qu'elle rendait à la population, elle était indépendante de l'Etat. À la Révolution française on a fait la Constitution civile du Clergé : on a soumis l'Eglise à l'Etat. Donc on n'a pas séparé les pouvoirs (temporel et spirituel), on a lié les pouvoirs à la Révolution, on a fait l'inverse.

 

Comme il y a eu la guerre civile (la Guerre de Vendée, il y a eu des soulèvements partout) Napoléon a dit on va arrêté le truc (la déchristianisation forcenée, le calendrier révolutionnaire, le decadi, le génocide en Vendée) on va faire un Concordat, c'est-à-dire qu'il est allé chercher le pape, on lui a mis un fusil sur la tempe et on lui a dit vous allez signer là. On ne vous rendra pas tout ce qu'on vous a volé, mais en échange on vous laisse l'éducation. Et pour le reste, toute l'Eglise est soumise à l'Etat : le choix des prélats, la rémunération des prêtres, c'est l'Etat qui s'en charge. Ce n'était pas comme ça avant ! Donc avant la Révolution française il y a séparation de l'Eglise et de l'Etat et après la Révolution française il y a soumission de l'Eglise à l'Etat ! Et en 1905 on arrive et on dit 'on va venir à bout de siècles et de siècles de domination de l'Eglise' ! Mais de rien du tout... D'un siècle de Concordat obtenu par la violence... Il faut le dire. Debout les cathos ! Cessez de vous laisser embrouiller !"

 

 

. Marion Sigaut et Claire Colombie sur l’enseignement de l’histoire à l’Université

. Lettre à Louis XVI d'un Maupeou extra-lucide sur l'Oligarchie

. Alerte aux livres d'histoire mensongers ! (Marion Sigaut)

. Comprendre les Lumières : aux sources de la prolétarisation du monde ouvrier

. La conversion de Clovis, les fleurs de lys, l'origine de notre histoire

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Histoire
commenter cet article
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 17:37

 

 

Préparez-vous à la prochaine offensive contre la théorie du genre organisée par Farida Belghoul Consultez : https://www.facebook.com/jre2014

 

Source: http://www.gloria.tv/?media=567274

 

 

Farida Belghoul vient d'annoncer la prochaine date de JRE :

 

 

 

DATE DE LA JRE DU MOIS DE FEVRIER 2014.

 

JRE 2014, mobilisation générale pour l'interdiction de la théorie du genre à l'école.

 

Une date nationale de retrait de nos enfants pour les sauver du mensonge et d'une idéologie qui sème le trouble chez l'enfant : 10 FEVRIER 2014.

 

Motif légal à déclarer : Réunion solennelle de famille.

 

Tous unis pour sauver les enfants.

 

VAINCRE (LA PEUR) OU MOURIR.

 

Farida Belghoul

 

Informations complémentaires à suivre...

 

Source : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=458718734254931&set=a.433335193459952.1073741828.432904346836370&type=1&stream_ref=10

 

 

. Laura Slimani (Jeunes socialistes) : "Oui, le genre, ça existe, et oui, nous allons l'enseigner dans les écoles"

Repost 0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 12:16
Ville d'Evry / "Tu me mets quelques Blancs, quelques white et blancos" : Philippot accuse les "propos extrêmement racistes" de Valls

 

 

 

Philippot et les "propos extrêmement racistes" de Valls

 

 

Interrogé jeudi soir, 6 févrie,r dans l'émission Des paroles et des actes sur France 2 par le ministre de l'Intérieur sur "l'antisémitisme" de Dieudonné, le numéro deux du FN, Florian Philippot, l'a accusé d'avoir tenu dans le passé des propos racistes dans sa commune d'Evry.

 

 

 

Manuel Valls (PS) surpris a se plaindre du nombre excessif d'étrangers dans sa ville d'Evry


En juin 2009, voyant trop de Noirs, Manuel Valls, maire socialiste, déplore la "belle image de la Ville d'Evry",et demande en ricanant que l'on mette "quelques Blancs, quelques white, quelques Blancos".

 

La question a été lancée par Manuel Valls. "Est-ce que pour vous, monsieur Dieudonné Mbala Mbala est antisémite ?", a demandé le ministre de l'Intérieur à Florian Philippot. - "Il a été condamné pour cela", a répondu le numéro deux du Front national, enchaînant sur les "propos extrêmement racistes" tenus il y quelques années à Evry, dans l'Essonne, la ville dont Manuel Valls était maire.

 

"Vous avez parlé des "whites" des "blancos"", a accusé Florian Philippot tandis que le ministre de l'Intérieur a insisté sur les "fréquentations" par la famille Le Pen de Dieudonné ou de l'essayiste d'extrême droite Alain Soral. "Changez d'obsession vous m'avez l'air à cran", a rétorqué Florian Phlippot, "2017 c'est loin, ménagez-vous, vous êtes obsédé par cette affaire", vous "êtes le meilleur impresario" de Dieudonné.

 

Le numéro deux du FN, candidat aux municipales à Forbach, a aussi accusé, lors de ce vif échange, le ministre de l'Intérieur d'avoir été "irresponsable" en déclarant, après la manifestation "Jour de colère" le 26 janvier, qu'il y avait eu une "haine du juif (qui) réunit l'extrême droite" [NdCR. Sur ce point, voir la distinction-stigmatisation-diabolisation opérée par la classe médiatico-politique entre d'un côté la bonne manifestation LMPT et de l'autre la mauvause, Jour de colère dont les manifestants sont réduits à des "enfants de nazis"] "Vous êtes obsédé par les années trente." "Votre formation politique n'a pas renoncé à un certain nombre de thèses", a argumenté Manuel Valls, "Je n'insulte pas (vos) électeurs, je les respecte, je réponds concrètement à leurs problèmes".

 

 

Source: http://lci.tf1.fr/politique/philippot-et-les-propos-extremement-racistes-de-valls-8361358.html

 

 

. Manuel Valls exhorte la franc-maçonnerie à combattre Dieudonné, l'"extrême-droite" et la manifestation "Jour de Colère" (31 janvier 2014)

. Manuel Valls l'arnaqueur s'en prend à nouveau à Dieudonné et à Alain Soral (1er décembre 2013)

. Manuel le Chimique Quand même désigne Alain Soral et Dieudonné comme ennemis à "combattre" (28 août 2013)

Repost 0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 19:38

Les autorités israéliennes ont prévu de faire passer le mur de séparation entre le monastère et le village voisin où les soeurs du couvent mènent leurs activités. Les deux congrégations religieuses sont installées sur ce terrain depuis 1891. La construction du mur détruirait des parties du système d'irrigation qui existe depuis 2.500 ans, y compris les canaux de pierre romains. Les villageois seraient coupés des terres qu'ils cultivent...

 

Bethléem : le tracé du mur de séparation toujours en suspensBethléem : le tracé du mur de séparation toujours en suspens

 

La Haute Cour de Justice israélienne et la Cour suprême ont renvoyé à une date ultérieure non déterminée leur décision sur deux recours contre le tracé du mur de séparation israélien. Les salésiens de Crémisan - à Beit Jala, à deux kilomètres de Bethléem - et les villageois de Battir ont demandé à plusieurs reprises une modification du tracé original.

Les soeurs d'un côté, les moines de l'autre

Les autorités israéliennes ont prévu de faire passer le mur de séparation - destiné « à faire baisser les infiltrations de kamikazes et autres terroristes à presque zéro » au début des années 2000 - entre le monastère et le village voisin où les soeurs du couvent mènent leurs activités. Les deux congrégations religieuses sont installées sur ce terrain depuis 1891.

Les salésiennes dirigent une école catholique dont les élèves viennent essentiellement des Territoires palestiniens. Selon la mère supérieure, Sœur Adriana, interrogée par le quotidien israélien Haaretz : « La clôture empêchera les écoliers de venir à l'école, ou en tout cas leur rendra son accès difficile » car les enfants devraient passer « un point de contrôle militaire » chaque matin.

Le monastère lui-même serait du côté israélien du mur afin de préserver l'activité économique des moines : la production et la vente de vin qui s'effectue essentiellement en Israël.

Un site candidat au Patrimoine de l'humanité Unesco concerné

Le village de Battir attend également la décision de justice à propos du tracé du mur. Dans l'état actuel, les villageois seraient coupés des terres qu'ils cultivent. Ces terrasses agricoles ont été installées à l'époque romaine et ont postulé au classement de patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco. La construction du mur abimerait ce site antique : « La construction du mur détruirait des parties du système d'irrigation qui existe depuis 2.500 ans, y compris les canaux de pierre romains », a expliqué à l'AFP le maire de Battir, Akram Badr.

Sur le dossier de Battir, le recours, présenté par l'Ong Les Amis de la Terre/Moyen-Orient, a reçu le soutien de l'Autorité israélienne des réserves et parcs naturels au nom de la protection de l'environnement et du site.

Sources : AFP, Slate, Haaretz.


via http://www.fait-religieux.com/monde/moyen-orient/2014/02/05/les-salesiens-de-cremisan-suspendus-a-une-decision-de-justice

 

 

. Israël érige une barrière électronique le long de sa frontière avec l'Egypte(4 janvier 2013)

. Nouveaux murs : Israël veut bétonner sa frontière avec la Syrie (30 juillet 2011)

. Déportations : Des Palestiniens menacés d'expulsions massives (12 avril 2010)

. Jérusalem-est : annexion en cours (2 mars 2010)

. Benoît XVI appelle à la destruction du mur israélien (14 mai 2009)

. Mur israélien : "tragique" (Benoit XVI, 13 mai 2009)

. A Bethléem, cette barrière prend la forme d'un mur de béton de quatre mètres de haut, avec des tours de guet (24 décembre 2008)

Repost 0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 18:18

 

Le Parlement européen a adopté hier le rapport Lunacek qui prévoit "plus de deux parents pour les enfants". Les militants de LMPT ont réussi à infléchir le vote des eurodéputés français de droite à l'assemblée de Strasbourg.

 

Malgré une pétitition de 200.000 citoyens européens lancée par la Manif pour tous, un rapport ahurissant du nom d'une eurodéputée autrichienne a été adopté hier au "Parlement" européen à Strasbourg . Ce rapport est  présenté comme la « feuille de route » de l’Union Européenne "contre l’homophobie et les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre".


Sous prétexe de "lutte contre les discriminations", ce rapport prévoit  d'«inclure la possibilité que les enfants aient plus de deux parents (tuteurs légaux) [en quoi le fait d'avoir deux parents et pas plus... est homophobe ? NdCR....], car cela ouvrirait la voie à une meilleure reconnaissance des familles arc-en-ciel», ouvre la voie à la PMA en Europe en demandant  «aux États membres de garantir l'accès des femmes célibataires ou lesbiennes aux traitements de procréation médicalement assistée»,  et introduit la "rumeur" de la théorie du «genre» à l'école, en invitant les États membres à «favoriser un enseignement objectif des questions concernant l'orientation sexuelle, l'identité de genre et l'expression du genre».

Composition-des-groupes-politiques-au-Parlement-europeen.png

Actuelle répartition des groupes politiques au Parlement européen de Stasbourg

 

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Parlement_europ%C3%A9en


Bien que le Parlement européen soit actuellement une assemblée majoritairement de "droite", le rapport a tranquillement été adopté le 4 février 2014 par 394 voix "pour", 176 "contre"...    On se demande où était la "droite" européenne. Communistes (GUE), socialistes (SD), écologistes, libéraux (ALDE), et "Parti populaire européen" (PPE), autrement dit les "démocrates chrétiens", les oligarques ont voté ce texte en bloc.   

 

Néanmoins, et - ceci mérite d'être souligné même si le texte a été adopté - c'est un succès indéniable des militants de LMPT qui se sont mobilisés en écrivant à leurs députés pour qu'ils votent contre (ce qui est très étonnant, sans doute la crainte d'un revers éclatant aux prochaines européennes) :

 

les "députés français classés à droite... dans leur immense majorité, ont voté contre ce rapport. Ce sont les autres membres du PPE, auquel appartient l'UMP, qui ont voté en faveur de ce texte. Les députés UMP, assaillis de courriers, ont préféré voter contre.  ... contre le texte qu'ils avaient présenté. ..."

C

Source: http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/02/adoption-du-rapport-lunacek-d%C3%A9tail-des-votes.html

 

 

Il ressort que les eurodéputés PPE français (dont fait partie l'UMP) ont effectivement voté en majorité contre ce texte, en gras :

 

Jean-Pierre Audy, Joseph Daul, Agnès Le Brun, Tokia Saïfi, Nora Berra, Gaston Franco, Constance Le Grip, Marie-Thérèse Sanchez-Schmid, Philippe Boulland, Jean-Paul Gauzes, Véronique Mathieu Houillon, Dominique Vlasto, Alain Cadec, Françoise Grossetête, Elisabeth Morin-Chartier, Arnaud Danjean, Brice Hortefeux, Maurice Ponga, Michel Dantin, Philippe Juvin, Franck Proust, Rachida Dati, Alain Lamassoure, Jean Roatta, Marielle Gallo, Christine De Veyrac, Sophie Auconie, Jean-Marie Cavada, Dominique Riquet, Michèle Striffler.

 

Selon notre lecture, les eurodéputés qui n'ont pas voté contre sont trois UMP, Arnaud Danjean, Agnès Le Brun, Maurice Ponga, et trois UDI, Christine De Veyrac, Jean-Marie Cavada, Michèle Striffler.

 

vous trouverez la liste des eurodéputés français "PPE" sur le site http://www.delegationfrancaise-ppe.eu/ (rubrique Qui sommes-nous). 

 

Article du Figaro du 3 février :

 

 

Ce rapport européen qui envisage «plus de deux parents pour les enfants»

 

Stéphane Kovacs Mis à jour le 03/02/2014 à 22:11 Publié le 03/02/2014 à 19:13

 

Près de 200.000 citoyens européens ont signé une pétition à l'attention des eurodéputés contre le rapport Lunacek, qui sera examiné cette semaine. La Manif pour tous appelle à rejeter ce texte.

 

«Brussels, leave our kids alone» (Bruxelles, laisse nos enfants tranquilles), proclamait une banderole dimanche au cœur du défilé de la Manif pour tous. Une référence à la «Feuille de route de l'UE contre l'homophobie et les discriminations fondées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre», ou rapport Lunacek - du nom d'une eurodéputée autrichienne -, qui devrait être examiné au Parlement européen à partir de lundi soir. Ce rapport fait bondir la Manif pour tous, qui dénonce un «détournement des droits de l'homme au profit des militants LGBTI (lesbiennes, gays, bisexuels, transsexuels, intersexes)». Près de 200 000 citoyens européens ont signé une pétition contre ce texte.

 

Le rapport d'Ulrike Lunacek, vice-présidente de l'intergroupe-LGBT du Parlement européen, «invite les États membres à réfléchir à des moyens d'adapter leur droit de la famille aux changements que connaissent actuellement les structures et les modèles familiaux» et à «inclure la possibilité que les enfants aient plus de deux parents (tuteurs légaux), car cela ouvrirait la voie à une meilleure reconnaissance des familles arc-en-ciel». Il «demande aux États membres de garantir l'accès des femmes célibataires ou lesbiennes aux traitements de procréation médicalement assistée». Enfin, il agite le chiffon rouge du «genre» à l'école, en invitant les États membres à «favoriser un enseignement objectif des questions concernant l'orientation sexuelle, l'identité de genre et l'expression du genre».

 

Même si cette résolution n'est pas juridiquement contraignante, elle «fera l'objet d'une utilisation orientant les États membres vers la légalisation du mariage, de l'adoption, de la procréation médicalement assistée et de la gestation pour autrui (mères porteuses) pour les couples de même sexe», s'inquiète la pétition en ligne. «L'homophobie doit être dénoncée et combattue partout en Europe, mais ne doit pas être exploitée à des fins idéologiques par les promoteurs du concept d'identité de genre, rappelle de son côté la Manif pour tous. Il faut aussi laisser les États membres se positionner comme ils l'entendent, selon leur culture propre, dans le respect des textes européens et du principe de subsidiarité».

 

... Après avoir fait barrage, il y a quelques semaines, au rapport Estrela sur les droits génésiques et sexuels, la Manif pour tous espère obtenir le rejet du rapport Lunacek. «Ce lobby gay ne peut parler au nom de tous les homosexuels!, s'indigne Jean-Pier Delaume-Myard, porte-parole du collectif et auteur de Homosexuel contre le mariage pour tous. Nous voulons être reconnus en droit pour ce que nous sommes, des hommes et des femmes, et non en fonction de notre orientation sexuelle, qui relève de notre vie privée.»

 

 

Source: http://www.lefigaro.fr/politique/2014/02/03/01002-20140203ARTFIG00313-plus-de-deux-parents-pour-les-enfants.php

 

Le rapport Lunacek adopté au Parlement européen

 

 

Directmatin.fr, Créé le 04 fév 2014 à 16:50 | Dernière mise à jour le 04 fév 2014 à 17:12 

 

Le rapport Lunacek, qui entend établir une feuille de route pour lutter contre les discriminations dont seraient victimes les personnes LGBTI était soumis mardi au vote des parlementaires européens. Il a été adopté.

...Les résultats du scrutin ont été annoncés (le 4 février NdCR.) à 12H45. Le rapport Lunacek a été adopté par les parlementaires européens (394 voix "pour", 176 "contre").

 

Source : http://www.directmatin.fr/politique/2014-02-04/le-rapport-lunacek-adopte-au-parlement-europeen-654805

 

 

 

Dans le texte de la pétition s'opposant au rapport Lunacek, les signataires estiment que le document « détourne une politique de non-discrimination pour créer des privilèges au profit de certains citoyens sur la base de leur sexualité ». « Le rapport Lunacek ne laissera aucun autre choix aux institutions de l'UE et aux Etats membres que d'incorporer l'agenda LGBTI à la conception de politiques publiques ».

 

Source: http://www.lemonde.fr/europeennes-2014/article/2014/02/04/la-feuille-de-route-europeenne-contre-l-homophobie-qui-affole-la-manif-pour-tous_4359414_4350146.html

 

 

L'eurodéputé Bruno Gollnisch évoque un « sommet de l'hypocrisie » :

 

 

 

 

Intervention de Bruno Gollnisch, Député européen, au Parlement européen

 

À la suite du rapport de Mme Ulrike Lunacek, et afin d’en assurer l’adoption à coup sûr, les groupes politiques suivants se sont mis d’accord sur un texte commun : Communistes (GUE), Socialistes (S & D), Écologistes, Libéraux (ALDE), et…. « Parti populaire européen » (PPE), autrement dit les prétendus « démocrates chrétiens » dont font partie tous les députés UMP !

 

C’est donc explicitement en leur nom que ce texte a été proposé au vote.

 

C’est en leur nom que :

 

Sous couvert de non-discrimination, les paragraphes 1, 2 et 3 érigent en nouvelles valeurs de l’Europe l’homosexualité masculine, le lesbianisme, la bisexualité, la transsexualité, etc…

 

Le paragraphe 4 fixe les étapes d’un processus totalitaire à cet effet :

 

Mobilisation à cet effet de toutes les agences payées par les contribuables européens (au point A3) ;

Propagande auprès de la jeunesse dans l’éducation (au point D i)) ;

Imposition du mariage homosexuel à tous les États membres (au point H iv)) ;

Liberté de promotion de l’homosexualité, « gay pride » et autres (au point I) ;

Criminalisation de toute critique rebaptisée « discours de haine » (au point H) ;

Droit d’asile politique accordée aux LGBTI non-européens (au point K).

Cependant, au moment du vote, courageux mais pas téméraires, impressionnés par les courriels reçus, les députés UMP ont finalement voté contre le texte qu’ils avaient présenté.

 

Puisse ce cas de cynique duplicité ouvrir les yeux des électeurs, et spécialement de ceux qui ont défilé dimanche dernier par centaines de milliers pour défendre la famille.

 

Source: http://www.frontnational.com/videos/rapport-lunacek-un-sommet-dhypocrisie/

 

 

 

Dimanche 2 février, "alors même qu’à Paris et à Lyon des milliers des Français battaient à nouveau le pavé" contre la théorie du genre et le "mariage" homosexuel, "pour respecter la famille fondée sur le mariage entre un homme et une femme", le soutien des eurodéputés français était

"ouvertement organisé par Véronique Mathieu Houillon (UMP du grand Est)".

Source: http://loitaubiraexemplesetrangers.wordpress.com/2014/02/03/passage-en-douce-du-rapport-lunacek-grace-a-lump/


Assez inexplicablement, l'eurodéputée européenne UMP Véronique Mathieu Houillon, qui soutenait le rapport LUNACEK sur la « Feuille de route LGBT » au nom du groupe PPE a changé d'avis entre le 3 et le 4, en décidant finalement de voter contre, entraînant derrière elle les autres eurodéputés français PPE.

Repost 0
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 12:57

Une info qui n'a pas été ébruitée en France :

 

Après l'autorisation du mariage gay en octobre par l'assemblée législative du Territoire de Canberra (un des six Etats et deux territoires qui composent le pays), la loi était entrée en vigueur samedi 7 décembre dans cet Etat seulement, et plusieurs duos avaient scellé leur "union" dès les douze coups de minuit. Or, en Australie (contrairement aux Etats-unis) le mariage étant régi par la loi fédérale et non par celle des Etats, le gouvernement a immédiatement saisi la justice pour annuler ces pseudos mariages. La Haute Cour australienne, la plus haute jurdiction du pays, a interdit le "mariage" homosexuel en indiquant que les mariages de 27 couples homosexuels célébrés à Canberra étaient inconstitutionnels et seront donc annulés.


Le "mariage" homosexuel est explicitement interdit en Australie depuis une modification de la loi fédérale sur le mariage en 2004, qui précise depuis que le mariage ne concerne que l'union d'un homme et d'une femme.

 

Une source en parle : http://www.huffingtonpost.fr/2013/12/12/australie-mariage-gay-interdiction_n_4430170.html

 

Repost 0
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 00:00

4 février 1776 : Louis XVI abolit l’esclavage

Observatoire du Royalisme en France, le 4 février 2011  

Le 04/02/2011 à 16:46

Lorsque l’on parle d’abolition de l’esclavage en France, la première date qui vient à l’esprit des français est 1792, lorsque la Convention décidait d’accorder la citoyenneté aux hommes libres de couleur. Pourtant, l’abolition de l’esclavage n’est pas une mesure révolutionnaire mais bien une réforme royale ! En effet, le Roi Louis XVI, dès 1776, avait promulgué un édit condamnant fermement la possession d’esclaves sur le territoire français. Couvercle de plomb et mythe de la « révolution salvatrice des peuples opprimés », cette date est largement occultée par les médias (wikipedia en tête) et les livres d’histoire…

    Et pour cause ! Rappelons que l’Assemblée Nationale de 1790 avait réaffirmé par deux fois (décret du 8 Mars et du 12 Octobre 1790) la légalité de l’esclavage, revenant ainsi sur la réforme royale de 1776. L’Assemblée s’était ainsi opposée à la publication de Brissot de 1790 : « Adresse à l’Assemblée Nationale pour l’abolition de la traite des Noirs »… S’asseyant allègrement sur cet idéal de fraternité tant de fois bafoué pendant la révolution, l’Assemblée montrait par là même son mépris des plus faibles, et ce n’est que pour éteindre la révolte des esclaves des colonies (Saint Domingue notamment) qu’elle accepta d’abolir l’esclavage en 1794.

    Le Roi Louis XVI, bien avant les petits bourgeois perfides qui allaient mettre la France à feu et à sang, avait compris que la liberté d’un homme ne devait pas être bafoué. C’est ainsi que moins de 3 ans plus tard, par une ordonnance du 8 Mai 1779, Louis XVI abolit également le servage et le droit de suite en France. De même, par cette même ordonnance, il affranchissait tous les « mains mortables » des domaines royaux, ainsi que les hommes de corps, les « mortaillables » et les « taillables ».  La France fut l’une des premières nations du monde à abolir le servage, près de 180 ans avant le Tibet (1959).

    Le Roi de France incarne tout le peuple français, dans sa complexité et sa diversité, dans les moments de joie comme dans les moments de doute et de peur. Louis XVI a montré, par les nombreuses réformes qu’il a entreprit pendant son règne, qu’un Roi était avant tout proche de son peuple et répondait à ses besoins les plus élémentaires de liberté, de sustentation et de bien être.  

http://www.royaumedefrance.fr/media/HLIC/5d214ffaac03a1bdd61c345fd245b1c2.jpg

 

 

Source: http://www.royaumedefrance.fr/201102044600/4-fevrier-1776-louis-xvi-abolit-lesclavage/

 

 

. Abolition de l'esclavage : qui a aboli l'esclavage le premier ?

. La franc-maçonnerie et l'histoire de l'esclavage

. Le Vatican déclare la guerre à l'esclavage moderne (23 août 2013)

. "La vraie révolution, celle qui transforme complètement la vie" a été "accomplie" par Jésus" (Pape François)

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Histoire
commenter cet article
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 14:15

Christine Boutin, lucide, a tout compris. Elle a évoqué hier soir la "fin des clivages partisans traditionnels". L'oligarchie qui prospère sur l'atomisation, la DPR (Division pour régner), la haine dans la différence, s'inquiète... Christine Boutin annonce qu'en gros, même le "Front national" ne suffira pas pour sauver les meubles...

 

 

Christine Boutin estime que la digue entre la gauche, la droite et le FN est "tombée" et dit se sentir "libérée"

 

 

Christine Boutin, invitée de BFM politique hier soir pour débattre avec la candidate à la mairie de Paris Anne Hidalgo, Christine Boutin a dit "constater" que la "digue" entre le Front national et la droite était "déjà tombée", ajoutant que la gauche n'échappe pas à cette fin des clivages.

 

Une situation qui ne déplait pas à la présidente d'honneur du Parti Chrétien-démocrate qui dit se sentir "libérée". Elle en impute la responsabilité au gouvernement actuel : "c'est grâce à vous que les clivages ont sauté ! Vous avez raison d'être inquiète !"

 

Christine Boutin voit dans le rassemblement de dimanche, organisé par la Manif pour tous contre la "familiphobie" selon leur expression, la fin des clivages partisans traditionnels. Alors que la journaliste lui demande si cela l'inquiète, l'ancienne ministre répond :

 

Ça m’a inquiété pendant très longtemps car moi-même j’ai été tellement ostracisée, caricaturée, mise sous la pression de la droite, de l’extrême droite, de l’intégrisme ... effectivement j’ai vu un certain nombre de résistances.

Se sent-elle "libérée" ? Christine Boutin répond par l'affirmative :

 

Exactement ! Je me sens libérée ! Et je ne suis pas toute seule à l’être parce qu’on n’en peut plus de cette volonté du gouvernement de faire tomber tous les fondamentaux

 

Interrogée sur la convergence entre les pro-Dieudonné, des membres de l'organisation intégriste Civitas ou des membres de la Manif pour tous, Christine Boutin rétorque :

 

Mais ça c’est le peuple de France qui est en train de se lever. Et naturellement que cela inquiète les institutionnels. (...)

 

Aujourd'hui le peuple de France ne donne plus aucune crédibilité aux structures partisanes.

 

Et Christine Boutin de conclure que "même le Front national est dans le système" et qu'il va finir par "tomber". 

 

 

Face à elle, Anne Hidalgo a estimé que la République était "en danger" lorsque "les digues tombent entre la droite et l'extrême droite" et en a appelé à "un sursaut de la droite républicaine".

 

 

Source: http://lelab.europe1.fr/t/christine-boutin-estime-que-la-digue-entre-la-gauche-la-droite-et-le-fn-est-tombee-et-dit-se-sentir-liberee-12968

Repost 0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 13:17

 

Farida Belghoul interdite de Manif Pour Tous – L’autre bilan de la LMPT

 

lmpt-musulmans-MPI

 

Médias-Presse-Info, dans Politique / Par Pierre-Alain Depauw / le 3 février 2014 à 11:27 /

 

 

Certains fidèles lecteurs se sont demandés pourquoi nous n’avions pas organisé un direct permettant de suivre la « Manif pour Tous » à Paris et à Lyon ce dimanche. La raison est simple, nous voulions disposer du recul nécessaire pour traiter ce sujet délicat. « Délicat » ? Oui, parce qu’au-delà de l’euphorie qui règne chez certains dès que la foule est dans la rue, il faut analyser les faits et se poser quelques questions.

 

Farida Belghoul indésirable selon Ludovine de La Rochère

 

Initialement, les responsables de la Manif Pour Tous de Lyon avaient proposé à Farida Belghoul de prendre la parole ce dimanche. Mais la direction nationale de la LMPT a intimé l’ordre à son antenne lyonnaise de ne pas faire monter Farida Belghoul à la tribune. Déjà, la semaine dernière, invitée à la télévision, Ludovine de La Rochère avait désapprouvé l’initiative de Farida Belghoul et des Journées de retrait de l’école (JRE).

 

Farida Belghoul a pourtant montré un joli courage pour mobiliser les parents contre la théorie du genre. Elle ne s’est pas limitée aux slogans, elle est parvenue à transposer la volonté en acte en entraînant quantité de parents derrière elle, au point d’obtenir jusqu’à 40% d’absentéisme dans certaines écoles selon les chiffres officiels.

 

Avec ce résultat inespéré, suivi de la colère du gouvernement, Farida Belghoul n’a obtenu qu’un seul soutien franc, celui de Civitas, suivi de deux tweets intéressés de Christine Boutin.

 

La Manif pour Tous et les musulmans

 

La direction de la Manif Pour Tous n’a de cesse de répéter qu’elle est aconfessionnelle. Malgré l’évidence que les catholiques ont toujours prédominé parmi les marcheurs, ceux-ci sont priés de ne jamais s’afficher en tant que catholiques.

 

Pour atténuer cette prédominance des catholiques, la Manif Pour Tous a depuis longtemps cherché à mettre en avant quelques musulmans. Au risque de basculer dans la plus totale incohérence avec la prétendue démarche aconfessionnelle revendiquée.

 

Les manifestations d’hier n’ont pas fait exception et les comptes Twitter de la LMPT n’ont pas manqué de relayer avec enthousiasme des photos de manifestants ostensiblement musulmans.

 

Au final, ces musulmans ne sont-ils pas simplement instrumentalisés par la Manif pour Tous ? Ils sont les bienvenus pour une simple question de tactique de communication envers les médias.

 

Mais Farida Belghoul, la musulmane qui peut se targuer d’une réussite dans le combat mené pour la défense de la famille est, elle, interdite de prise de parole et priée d’aller voir ailleurs pour ne pas perturber le message lisse et aseptisé défini par les « communicants » de la LMPT.

 

Banderole « Familles en Colère » prohibée

 

La direction de la Manif pour Tous n’a pas manqué non plus de faire savoir qu’elle n’avait que mépris et horreur pour les partisans du Jour de Colère.

 

Elle l’a démontré en interdisant l’une ou l’autre banderole « Familles en Colère » que quelques braves gens avaient apportées.

 

Délit de faciès

 

La direction de la Manif Pour Tous ne veut plus non plus des militants nationaux ou identitaires qui ont pourtant naguère constitué une grande partie de son service d’ordre. Au point de donner sa bénédiction aux arrestations préventives de manifestants « repérés ».

 

Mise en avant de l’UMPS

 

La direction de la Manif Pour Tous continue de n’accorder d’intérêt aux élus politiques que s’ils proviennent des partis qui alternent au pouvoir et qui, pourtant, portent une lourde responsabilité dans les lois et les projets de loi que l’on prétend combattre.

 

Ambiance qui assure la stérilité de la mobilisation

 

Au final, que retient-on de ces manifestations d’hier ? Certes, incontestablement, la Manif Pour Tous est encore capable de faire descendre des foules de bonne volonté dans la rue. Mais la direction de la Manif Pour Tous est aussi responsable de la neutralisation de ces foules. La manifestation ne devrait jamais être un but en soi mais un simple moyen en vue d’obtenir un agir chez ses participants. Or, la direction de la Manif Pour Tous semble au contraire vouloir conditionner la foule à se contenter de slogans et de parades aseptisées et stériles qui ne bénéficient qu’à la notoriété de quelques organisateurs et de quelques politiciens en étroite connivence avec les organisateurs.

 

Tout ça pour ça ?

 

 

Source: http://medias-presse.info/farida-belghoul-interdite-de-manif-pour-tous-lautre-bilan-de-la-lmpt/5966

 

 

Note de Christ-Roi

 

Et qu'on ne vienne pas nous dire que LMPT du 2 février a été "un succès" (comme on peut le lire sur certains sites soit-disant "résistants" mais qui croient encore que le vote peut changer quelque chose sur ces sujets sociétaux où la franc-maçonnerie de gauche comme de droite vote en bloc...) parce que Valls a déclaré que  «Le gouvernement s'opposera à des amendements» sur la GPA ou la PMA, que Matignon et Manuel Valls ont assuré que le gouvernement s'opposerait à des amendements concernant la GPA et la PMA, ou que le porte-parole du Parti socialiste, David Assouline, a déclaré que le PS ne voulait pas de "débat" ou de "proposition" sur la procréation médicale assistée (PMA) ou la gestation pour autrui (GPA) lors de l'examen du projet de loi sur la famille. Il n'y a que les naïfs qui croiront sur parole ces déclarations d'intention.

 

On se rappellera par exemple qu'à propos du vote de la loi sur le PACS, Élisabeth Guigou a avoué en 2012 qu'elle avait menti en 1998 devant la "représentation nationale", en jurant à l'époque : « il n’est pas question, ni aujourd’hui ni demain, que deux personnes physiques du même sexe, quel que soit leur sexe, puissent se marier » et « Le gouvernement dont je fais partie ne proposera jamais l’adoption ni la procréation médicalement assistée pour les concubins homosexuels ». Interrogée par le journal Le Monde le 22 octobre 2012, Mme Guigou a déclaré que ses déclarations à l’Assemblée Nationale des 9 octobre et 3 novembre 1998 n’avaient pour but que de faire « avaler » le PACS aux français : « À l’époque, l’important était de faire passer le pacs. Il y avait une résistance farouche au pacs à l’Assemblée, mais aussi dans la société avec des manifestations, des débordements verbaux inadmissibles... Donc, l’important, c’était de dissocier le pacs du mariage, sur le plan légal et sur le plan symbolique. En 1998, il n’était pas possible de mettre sur la table la question du mariage homosexuel, même au sein du gouvernement, il a fallu que j’insiste. » (Source: Le Monde, « La lente évolution de la gauche vers le mariage homosexuel », 22 octobre 2012.)

 

La Manif pour tous semble de plus en plus ressembler à une tentative de canalisation des mécontentements en interdisant toute possibilité de réel changement, selon le vieux principe maçonnico-oligarchique de l'infiltration-noyautage-déviation de tout mouvement authentiquement populaire.

 

Un indice montrant la haute probabilité de cette analyse sur le rôle caché assigné à la Manif Pour Tous, est la distinction opérée par la classe médiatico-politique entre LMPT et Jour de colère dont les manifestants sont réduits à des "enfants de nazis" suite au décret de la franc-maçonnerie :

 

Invité de C Politique sur France 5, le président de l'Assemblée nationale franc-maçon Claude Bartolone a fait une distinction de « nature » entre les deux rassemblements à l'initiative de "La Manif pour tous" hier dimanche à Paris et Lyon , « un débat qui existe dans la société depuis longtemps", et "Jour de colère" :

« Je ne considère pas que » la Manif pour tous soit « de même nature que la manifestation qui a réuni un certain nombre de fachos la semaine dernière », a déclaré Claude Bartolone, qui s'est insurgé contre "les rumeurs" sur l'enseignement de la théorie du genre à l'école ayant conduit certains parents à retirer leur enfant un jour par mois de leur établissement scolaire, de même que contre les "fachos". "Cela doit exiger de la part de tous les républicains une mobilisation".

 

"On va laisser ces enfants de nazis venir manifester sur le pavé parisien? Cela ne peut pas être accepté par des républicains", a-t-il déclaré à propos de "Jour de colère".

 

(Source: Ouest-France, Manif pour tous. Bartolone distingue le mouvement de "Jour de colère", France - 02 Février http://www.ouest-france.fr/manif-pour-tous-bartolone-distingue-le-mouvement-de-jour-de-colere-1901137 )

 

Ouest France explique, à la suite de l'ensemble des médias : « Lors de la manifestation anti-gouvernementale "Jour de colère" dimanche dernier à Paris, des slogans antisémites, racistes et homophobes avaient été scandés dans le cortège ». Or nous y étions et il se trouve que nous n'avons entendu aucun de ces slogans ni parmi les intervenants au micro ni dans la foule... Ce média-mensonge est une pure diffamation qui relève de la plus parfaite manipulation.

 

 

.  Vers la girondinisation de la Manif pour tous ? 

. Infiltrations oligarchiques au sein de la Manif Pour Tous Versailles le 15 décembre 2013

Repost 0
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 22:31

Lors du "rassemblement des secrétaires de section" samedi 1er février 2014, la présidente des Jeunes socialistes Laura Slimani contredit ses dirigeants et leur demande d'"assumer". Six ou sept personnes applaudissent, la majorité reste interdite ne sachant pas s'il faut applaudir ou pas :

 

"Je dis ici tranquillement, parce que je pense que nous devons assumer, les différences entre les femmes et les hommes, elles ne sont pas seulement innées, oui les différences entre les femmes et les hommes, elles sont construites, oui le genre, ça existe, et oui nous allons l'enseigner dans les écoles et c'est tant mieux parce que cela veut dire plus d'égalité".

 

 


 

Source: http://www.dailymotion.com/video/x1aw0ra_laura-slimani-jeunes-socialistes-oui-le-genre-ca-existe-et-nous-allons-l-enseigner-dans-les-ecoles_news?start=11

 

. "Rumeur de la théorie du genre à l'école" : Vincent Peillon et Najat Vallaud-belkacem mentent "les yeux dans les yeux"

. Bruce/Brenda/David Reimer : Tragique destin du premier cobaye de la théorie du genre 

. La science ridiculise encore la théorie du genre ! 

. Le documentaire qui a détruit la théorie du genre en Norvège !

Repost 0
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 20:41
On est en Chine ou quoi ? Si l'on croit cette information sur le site facebook Quenellophobie, un élu adjoint au maire PS de Paris appelle au meurtre des manifestants pour tous d'aujourd'hui : "regarder les infos quand ils parlent de la manif pour tous, ou avoir envie de secouer et tuer tout le monde".
Si ces propos sont exacts, on attend que l'hypocrite François Hollande en tête lorsqu'il condamne les violences policières contre des "manifestations pacifiques" en Ukraine... - que les grands donneurs de leçons de démocratie condamnent ces propos indignes d'un "élu"... 

 

Source: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=628672817201035&set=a.557787984289519.1073741828.557773770957607&type=1&stream_ref=10

 

 

. Le fils de Vincent Peillon veut pendre les manifestants du 13 janvier "en place public"

Repost 0
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 14:50

Pour les parents qui croient que la théorie du genre est une "rumeur", voici une video d'un papa en colère contre Peillon et Rossignol qui vient de découvrir la vérité suite à des recherches personnelles :

 

 

 

Outre la proposition de loi déposée au sénat par des sénateurs UMP le 18 décembre dernier visant à interdire l'école à la maison (article de Boulevard Voltaire "Des sénateurs veulent interdire l’école à la maison !"), le père parle dans cette video des "mots mêlés de Clitorina Vaginovskaïa" dans une brochure de la ligne Azur, mise en place par Vincent Peillon le 4 janvier 2013, sur des pratiques sexuelles Lgbt (lesbiennes gay, bi, trans) et sado-masochistes que les enfants "à partir de douze ans" doivent découvrir.


Le père en colère prévient que cette brochure risque de disparaître prochainement dans la mesure où le gouvernement supprime des textes officiels au fur et à mesure que l'information se réalise.

 

Dans un article du 29 janvier 2013, intitulé "L’éducation sexuelle à la mode de Monsieur Peillon promeut les pratiques LGBT, le sado-masochisme… dès le plus jeune âge", le site internet "Liberté scolaire" (du même avis que le père en colère) renvoie sur la brochure complète de la Ligne Azur (fichier PDF tiré du site "planning-familial.org") http://www.planning-familial.org/sites/internet/files/fsf_brochure_210911_bassedef.pdf :

 

Extrait de l'article du site Liberté scolaire :

 

 

Que cela plaise ou non à leurs parents, nos collégiens seront, grâce aux interventions des équipes de la « ligne azur » chaudement recommandée par le ministère, incollables sur les « stimulateurs clitoridiens » (p.21), les « sex toys de toutes les formes et de toutes les tailles » et « les godes ceintures » ( p.20). Car « l’inventivité est le maître mot » (p.20) !

 

Et comme tout cela s’adresse à des enfants, on les laisse jouer : « l’entracte » leur permettra d’exercer leur sagacité sur la grille de mots croisés de Clitorina Vaginovskaïa, dans laquelle ils devront placer « baillon, boules, cagoule, cravache, fouet, gode, laisse, martinet, menottes, toy et vibro »… Et si certains, parmi vous, ne connaissent pas le sens de tous ces mots, rassurez-vous, vos enfants vous les expliqueront au retour de l’école !

 

Source: http://www.liberte-scolaire.com/faits-et-analyses/l%E2%80%99education-sexuelle-a-la-mode-de-monsieur-peillon-promeut-les-pratiques-lgbt-le-sado-masochisme%E2%80%A6-des-le-plus-jeune-age/

Repost 0
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 12:21

 

 

 

Publiée le 2 déc. 2013

 

Conférence à des élèves de philo en Terminale expliquant les preuves et la démonstration de l'existence de Dieu ainsi que les raisons de croire qui rendent la foi chrétienne absolument unique.

 

Source: http://www.youtube.com/watch?v=YmAMijn00w0&feature=youtu.be

via http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=743179

 

 

En résumé :

 

1 - Jésus a existé

 

. personne pendant 19 siècles n'a remis en question son existence, pas même les adversaires de Jésus : les Juifs talmudistes, les Romains, les païens eux-mêmes.

. aucun historien sérieux ne met en doute son existence.

 

2 - Les Evangiles sont fiables

 

Jésus oblige à un choix : soit Dieu, soit un fou, mais pas un "grand homme"

 

Jésus est unique par sa vie, sa mort, sa résurrection.

 

D'autres raisons de croire uniques :

 

. La subliminité de son enseignement

. La vie du Christ, sa vie, sa mort et sa résurrection

. Les prophéties messianiques et leur accomplissement

. Les signes, miracles et signes divins.

. L'expansion miraculeuse et soudaine du christianisme

. La consécration de multitudes au Christ

. Le témoignage des rencontres avec Jésus

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b9/Folio_201r_-_The_Martyrdom_of_Saint_Andrew.jpg/423px-Folio_201r_-_The_Martyrdom_of_Saint_Andrew.jpg

Crucifixion de saint André


. Des témoins qui donnent leur vie (Martyrs) : Jésus est le seul homme dont on témoigne au prix de sa vie. On ne meurt pas pour des mensonges :

 

"Je crois des témoins qui se font égorger"

(Blaise Pascal)


Repost 0
Publié par Ingomer - dans Religion
commenter cet article
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 11:22

 

La théorie du genre, introduite à l'école sans débat de la presse (on nous fait à présent croire qu'il s'agit de "rumeurs" venant de l'"extrême droite"...), sans débat parlementaire, sans concertation avec les parents, exclut des évaluations des expériences les parents eux-mêmes !...

 


Les parents sont convoqués quand ils font des JRE alors que ce serait aux parents à convoquer Peillon et consorts pour qu'ils soient plus transparents sur cette question. Les socialistes n'arrêtent pas de donner des leçons de "démocratie" aux Ukrainiens et à la terre entière mais pratiquent eux-même la dictature la plus opaque.

 

Le ministère dit de l'Education "nationale" refuse de transmettre aux journalistes la liste même des 600 écoles dans lesquelles est expérimentée la théorie meurtrière... (Voir la mort par suicide en 2004 de l'enfant expérimenté Bruce/Brenda/David Reimer)... Il va falloir faire quelque chose pour que cela s'arrête.

 

École : Vincent Peillon avoue être un menteur !

 

Boulevard Voltaire, 2 février Charlotte d'Ornellas

 

Dans une récente interview donnée à une télévision israélienne, Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale, avoue faire de la désinformation.

Interrogé sur les deux lycéens partis faire le djihad en Syrie, il répond : « J’en ai aussi deux qui ont fait une quenelle » (de l’art de comparer l’incomparable pour s’en sortir), avant d’avouer : « Sur douze millions d’élèves, j’en ai tous les jour, des faits divers. Heureusement, on essaie de le cacher aux médias. »

Dès lors, comment le croire lorsqu’il affirme dans la même interview qu’une polémique a été déclenchée « à cause d’un petit enseignement de respect entre les filles et les garçons ».

Le « petit enseignement » en question, c’est celui de l’ABCD de l’égalité.
Programme tellement transparent que le ministère de l’Éducation nationale refuse de transmettre la liste des 600 écoles dans lesquelles il est expérimenté et exclut les parents de ses évaluations.

Un « petit enseignement » mis en place alors que le ministre écrivait il y a à peine un an dans son livre-programme, Refondons l’ecole : « Les stéréotypes de genre doivent être remis en question dès l’école primaire. »

Un « petit enseignement » qui intervient quelques mois après qu’il a appelé les recteurs à « relayer avec la plus grande énergie la campagne de communication relative à la Ligne Azur », association qui travaille avec le ministère.

La Ligne Azur écrivait sur son site : « L’identité de genre, c’est le sentiment d’être un homme ou une femme. Pour certains, le sexe biologique coïncide avec ce ressenti. »

Mais le site a changé depuis hier, on peut désormais y lire : « Très souvent, le sexe biologique coïncide avec ce ressenti. »

Et pendant qu’ils tentent de faire disparaître les traces de leur idéologie, la Manif pour tous apprend que la présence d’huissiers pour contrôler les actions policières lors de la manifestation est contestée par la préfecture de police. Tous les signes d’un gouvernement auquel on a vraiment envie de faire confiance…

C’est vrai, la « théorie du genre » n’est pas enseignée. La réalité est bien pire : ce sont ses conclusions qui sont directement expérimentées sur les enfants.

Rappelons donc encore une fois la première expérimentation des conclusions des « études sur le genre » par le professeur John Money, qui avait assuré à des parents que leur fils pouvait être élevé comme une fille à la suite d’une circoncision. L’expérience s’est conclue par le suicide de l’enfant concerné, et la mort par overdose de son frère jumeau.

 

Source : http://www.bvoltaire.fr/charlottedornellas/ecole-vincent-peillon-avoue-etre-menteur,49377

 

 

. "Rumeur de la théorie du genre à l'école" : Vincent Peillon et Najat Vallaud-belkacem mentent "les yeux dans les yeux"

.  Farida Belghoul sur Meta TV - Libre Antenne du 31 janvier 2014

Repost 0
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 00:16

 

Gender : 200 000 Allemands contre l’idéologie arc-en-ciel !

 

Le 31 janvier 2014

 

Près de 200.000 personnes viennent de signer une pétition contre l’enseignement de la « diversité sexuelle » dans le Bade-Wurtemberg.

 

Malgré les menaces et les intimidations du ministre de l’Éducation nationale, certains parents continuent délibérément de ne pas envoyer leurs enfants à l’école. Le même ministre s’obstine à nier que l’on veuille imposer en France la loi du genre, comme on tente pourtant de le faire un peu partout en Europe, en Suisse et en Allemagne notamment. Mais les parents d’élèves, outre-Rhin, ne se laissent pas faire : le 18 janvier dernier, ils avaient organisé à Cologne une manifestation publique contre les cours obligatoires d’éducation sexuelle, version gender. Certes, ils n’étaient qu’un petit millier, mais leur mouvement de résistance commence à faire tache d’huile parmi les parents allemands, malgré les menaces d’amende voire de prison s’ils gardent leurs enfants à la maison. Les réticences vont même en s’accélérant : près de 200.000 personnes viennent de signer une pétition contre l’enseignement de la « diversité sexuelle » dans le Bade-Wurtemberg, proche voisin de l’Alsace. Nos cousins germains, comme d’habitude, ne font pas les choses à moitié…

 

 

Source: http://www.bvoltaire.fr/josemeidinger/gender-200-000-allemands-lideologie-arc-en-ciel,49152

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 23:43

 

 

 

 

Publiée le 1er févr. 2014

 

Farida Belghoul est l'invitée de Meta TV, dans l'émission Libre Antenne du 31 janvier 2014, de 21h00 à 00h00. 1ère partie, 1h00.

Tout sur l'action nationale JRE :
http://jre2014.fr/ - https://www.facebook.com/jre2014


Sujets qui sont abordés, dans l'ordre d'apparition :
- Du lynchage médiatique
- De l'expérience de l'antiracisme, de la manipulation du PS
- De la théorie du genre, de l'illettrisme, de la déconstruction des stéréotypes
- De la décadence de l'autorité familiale, de la décadence de l'autorité étatique
- De la religion, de l'extrémisme, du lobby LGBT, de la pudeur
- De l'extrême mobilisation politique contre "une prof de banlieue qui ment "
- Du succès phénoménal de la JRE
- De la négation de la théorie du genre, de l'invention du racisme et de l'homophobie
- De l'hyper sexualisation des enfants à l'école, des rapports Teychenne et SNUIPP
- De la faillite de la famille, de la responsabilité des parents, de la déconstruction du mariage
- De la propagande médiatique sur la culture sexuelle
- De la répression policière et administrative contre les parents
- De l'importante mobilisation des parents, de la fameuse "campagne des sms"
- De la théorie du genre en Allemagne, de l'interdiction de l'instruction à la maison
- De la répression sauvage, des menaces et des intimidations que les parents subissent

 

Source: http://www.youtube.com/watch?v=2-ynTmjLsI4

 

 

. "Rumeur de la théorie du genre à l'école" : Vincent Peillon et Najat Vallaud-belkacem mentent "les yeux dans les yeux"

. Farida Belghoul sur l’introduction de la théorie du genre à l’école (13 décembre 2013) 

Repost 0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 23:27

Alain Escada, président de Civitas, lance un défi à Vincent Peillon et Najat Vallaud-Belkacem ! Escada entend bien démontrer l’existence de la théorie du genre, cette entreprise de subversion qui se propage partout.

Le président de Civitas appelle aussi à signer et diffuser cette pétition www.ecole-libre.com qui a déjà rassemblé des milliers de signatures.

Enfin, il appelle les parents, les enseignants et les directeurs d’établissement scolaire à lui transmettre témoignages et documents à propos de la théorie du genre via l’adresse secretariat@civitas-institut.com

 

 

 

Source: http://medias-presse.info/theorie-du-genre-alain-escada-lance-un-defi-a-vincent-peillon-et-najat-vallaud-belkacem/5886

 

 

Add. 14/02/2014, 21h29. Video supprimée, nouvelle video sur dailymotion:

 

 

 

 

CIVITAS soutient Farida Belghoul et dénonce les mensonges de Vincent Peillon concernant la théorie du genre

 

gender-visuelcivitas.JPG

 

Vincent Peillon est un fameux menteur !

Ce mardi 28 janvier, les médias s’empressent de relayer les déclarations de Vincent Peillon selon lesquelles la théorie du genre ne serait pas enseignée à l’école. Il s’agirait simplement d’une « éducation à l’égalité fille-garçon » prétend le ministre de l’Education nationale.

Pourquoi cette agitation ? Parce que, grâce notamment à Farida Belghoul, de nombreux parents ont été alarmés à propos de l’idéologie contre-nature et perverse qui s’enseigne dès l’école maternelle sous couvert d’égalité et de « lutte contre l’homophobie ».

Ce n’est pas la première fois que Vincent Peillon cherche à tromper les parents à ce sujet.

Le 29 mai 2013, sous le feu des critiques au cours d’un Talk Orange – Le Figaro, Vincent Peillon finit par lâcher : « Nous sommes pour l’égalité fille – garçon, pas pour la théorie du genre ». Ensuite, le 3 septembre 2013, sur France Inter, le même Peillon déclare tout simplement « la théorie du genre n’existe pas ». Même son de cloche de la part de Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement et ministre de l’Egalité : « La théorie du genre n’existe pas ! » ose-t-elle marteler devant les caméras. Moment de déni filmé et assumé le 9 juin 2013 sur le site www.najat-vallaud-belkacem.com.

Or, ce sont précisément ces deux ministres qui sont en charge de mettre en place la théorie du genre dès l’école maternelle.

Depuis la rentrée scolaire de septembre 2013, dans le cadre des « ABCD de l’égalité », 500 écoles de dix académies servent déjà de lieux « d’expérimentation » d’une idéologie du genre qui s’adresse à plusieurs milliers d’élèves de la grande section  de maternelle au CM2, ainsi qu’à leurs professeurs. Selon les mots du ministre Najat Vallaud-Belkacem, l’objectif est de déconstruire les « stéréotypes de genre » et de forcer la nouvelle génération à s’interroger sur son « orientation sexuelle » ainsi que sur son « identité sexuelle ».

De son côté, le SNUipp-FSU, principal syndicat enseignant, a publié un dossier intitulé « Eduquer contre l’homophobie dès l’école primaire » préfacé par Michel Teychenné, chargé de mission de Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale. Ce dossier préconise aux enseignants en CE1 de consacrer chaque semaine un temps à un programme intitulé « Se construire comme fille ou garçon » tandis qu’en CM1 CM2 les enseignants organiseront une réflexion autour de : « tu te décides entre fille et garçon ».

Dans ce cadre, les lectures pédagogiques proposées s’intitulent notamment « J’ai deux papas qui s’aiment », « Papa porte une robe » ou encore « L’histoire du petit garçon qui était une petite fille ».

CIVITAS soutient Mme Farida Belghoul dans sa démarche courageuse de résistance.

CIVITAS a lancé hier, 27 janvier, une pétition http://ecole-libre.com  au sujet du totalitarisme qui se met en place en matière d’éducation et d’instruction.

CIVITAS organise également des conférences à travers toute la France pour dénoncer la théorie du genre.

Parents, grands-parents, futurs parents, refusons que nos enfants soient pervertis par des idéologues voulant imposer la théorie du genre.

Alain Escada,
président de Civitas et auteur du livre Théorie du genre - L'idéologie qui voulait détruire la Création et libérer toutes les perversions humaines (publié aux éditions Civitas)

 

 

Source: http://www.civitas-institut.com/content/view/1100/1/

 

 

. "Rumeur de la théorie du genre à l'école" : Vincent Peillon et Najat Vallaud-belkacem mentent "les yeux dans les yeux"

Repost 0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 17:15

Premier journal de TV Libertés

 

 

Date de publication : 30/01/2014

Durée : 29:48

 

 

Retrouvez TV Libertés sur le site http://www.tvlibertes.com/

et sur youtube : http://www.youtube.com/channel/UCSVf6BL58EcNjwUlBgUKoog?feature=watch

 

 

. Jour De Colère 26 janvier 2014


Repost 0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 16:31

Un vent nouveau aussi... dans les conférences d'Alain Soral : ici dans les quartiers nords de Marseille. Des "vive le Roi !" ponctuent la fin de la conférence, le service de sécurité était assuré par l'Action française...

L'oligarchie s'inquiète.. 

 

Extrait, Alain Soral :
   

Je vous le dis très sérieusement, très stratégiquement et très politiquement, il ne faut surtout pas que notre colère totalement légitime se transforme en acte de violence autre que purement symbolique.

 

Si ils ont bloqué la tournée de Dieudonné dans un état de panique - c'est-à-dire un coup de force -, c'est qu'il y avait 27 dates qui étaient annoncées, où notamment à Nantes, il y avait 6000 personnes qui attendaient mais il y avait 9000 demandes de réservations, il allait faire une tournée triomphale en France qui allait tout faire basculer, et là, la maison mère, qui n'est ni en Iran, s'est inquiétée et a dit 'il faut absolument qu'on bloque ça parce qu'après on ne sait plus si on va pouvoir gérer la situation.

 

Et donc là ils sont passés en force par inquiétude. Ce qui veut bien dire que si ils cognent aussi fort aujourd'hui, et qu'ils se démasquent à tel point, c'est qu'ils sont inquiets. Et, je le redis, ne me faites pas dire qu'ils seraient inquiets d'une persécution possible des Juifs de France : c'est une escroquerie totale. Ils sont inquiets de l'identification de leurs pouvoirs et de leur illégitimité et d'un peuple de France qui reprendrait un peu le contrôle de lui-même. Et qui, comme souvent dans l'histoire, est capable de dire NON, quand cela va trop loin..

 

 

Source: http://www.dailymotion.com/video/x1abt94_conference-d-alain-soral-a-marseille-vers-l-insoumission-generalisee_news

via http://www.egaliteetreconciliation.fr/Conference-d-Alain-Soral-a-Marseille-Vers-l-insoumission-generalisee-23083.html

Repost 0
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 23:15

Manuel-Valls--La-Dictature-c-est-maintenant.jpg

L'image parodique qui devient réalité :

Manuel Valls: "Je vais interdire tout mouvement contre le gouvernement" !

 

Oubliés le chômage, l'insécurité, la baisse du pouvoir d'achat, le matraquage fiscal, la priorité de la priorité pour le ministre de l'Intérieur quand même aujourd'hui c'est "se battre contre Dieudonné" et les attaques "indignes" de la manifestation "Jour de Colère" du 26 janvier !

 

Manuel Valls exhorte les francs-maçons à combattre Dieudonné et "l’extrême droite"

 

blogs.lexpress.fr le 31 janvier 2014 18H49

 

Au cours de la cérémonie de vœux qu’il a offerte aux obédiences maçonniques le 30 janvier au ministère de l’Intérieur, Manuel Valls a exhorté les francs-maçons à se battre contre les extrémismes, l’extrême-droite, Dieudonné en particulieret en stigmatisant les attaques indignes de la manifestation « Jour de colère » du 26 janvier dernier.

Dans un discours très républicain, où le terme laïcité a été utilisé plusieurs fois, Manuels Valls a souligné le rôle positif de la franc-maçonnerie dans la construction de la République française.

Pour écouter le ministre Valls, boire le champagne et déguster les petits fours, 35 francs-maçons se sont déplacés sur les 50 prévus. Quatre obédiences étaient représentées : GODF, GLNF, GLFF et GLAMF. Chaque obédience avait été invitée par l’Intérieur à composer sa délégation.

 

Pour le GODF, plusieurs conseillers de l’Ordre représentaient le Grand Maître Daniel Keller (retenu à Brignoles pour une conférence où il expliquait pourquoi un franc-maçon ne peut pas être membre du FN) et l’on comptait également trois anciens Grands Maîtres : Philippe Guglielmi, Alain Bauer et Jean-Michel Quillardet.

La Grande Maîtresse Catherine Jeannin-Naltet représentait la GLFF… et était accompagnée d’Yvette Roudy, ex ministre des Droits de la Femme. Alain Juillet, Grand Maître, représentait la GLAMF, et Jean-Pierre Servel, Grand Maître, la GLNF. Roger Dachez était également présent pour l’IMF.

Plusieurs dignitaires présents ont été surpris de l’absence de représentants de la GLDF et de la FFDH.

De mémoire de maçons, c’est la première fois qu’un ministre de l’Intérieur offre une cérémonie de vœux aux obédiences. Nicolas Sarkozy l’avait fait, mais en tant que Président de la République.

 

Source: http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2014/01/31/valls-parle-de-dieudonne-aux-francs-macons/

 

via http://www.egaliteetreconciliation.fr/Manuel-Valls-exhorte-les-francs-macons-a-combattre-Dieudonne-et-l-extreme-droite-23120.html

 

Pendant ce temps... le chômage a continué d'augmenter à la fin de l'année 2013, la théorie du genre continue d'être introduite en douce et sans débat à l'école malgré les mensonges les yeux dans les yeux de Peillon et Vallaud Belkacem...

 

 

. Deux poids deux mesures : le faux laïque Manuel Valls appelle la gauche à «mener le combat contre les intégristes de l'ultradroite catholique» «pour défendre la laïcité» !

. Vincent Peillon : "la Révolution n'est pas terminée"

. La franc-maçonnerie "religion de la république" (Vincent Peillon)

 

Repost 0
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 19:02

Dieudonné signe une très belle chanson dont le thème général sur la nature (termes du "soleil", du "vent", de la "planète") apparemment futile, est emprunt de transcendance ("les astres", "Dieu"), une ode à la "vie" ("lumière", "foi", "joie", "espoir") et décrit comment "le vent nouveau qui souffle sur la surface", balaye les "mensonges" et l'"obscurité"... dans laquelle "nous ne reviendrons pas" !

 

La chanson, chantée en duo avec sa femme, sur un ton enfantin, possède en arrière-plan, une véritable intensité politique, capable de soulever les foules, une haute puissance évocatrice qui devrait amener immanquablement à un changement.

 

 

Publiée le 31 janv. 2014

 

Source: http://www.youtube.com/watch?v=7f_kHo-OL0g#t=470

 

 

"Un vent nouveau souffle sur la planète, vent du renouveau, c'est le vent de l'espoir, celui qui fait danser les branches des grands arbres, sorti de sa nuit pour éveiller nos âmes. Il est né dans le coeur des forêts africaines. Dansant, glissant sur les rives Congo. Le vent du changement, révolution naturelle, inspiré par les astres ou inspiré par Dieu. Il est là, je le sens, il efface mes peurs et il durcit mon bras, c'est le vent du combat pour l'émancipation des populations nègres et des jaunes et des blancs pour l'humanité. Un vent nouveau souffle sur la surface, le vent du renouveau, c'est le vent de l'espoir. Il nous ouvre les yeux et nous remplit le coeur de lumière et de foi, c'est le vent de la joie. Et les torse se gonflent et les points se referment. Monsieur le président a perdu son allant. Face aux fusils qui hurlent, le peuple se rassemble. C'est lui qui avance et le roi qui recule. Partout les balles sifflent et la mort qui me frôle, mais je ne tremble pas, je suis là immobile. C'est fini je vais vivre, ne reculerai pas, vous pouvez me tuer et tuer ma famille. Vous n'arriverez pas à stopper ce vent-là, il nous a réveillé, le soleil s'est levé. Il réchauffe nos coeurs, fait sourire nos enfants et il éteint nos peurs, nous remplit de courage. C'est la fin des mensonges, le début de la marche, nous ne reviendrons pas dans l'obscurité... Un vent nouveau souffle sur la planète, vent du renouveau, c'est le vent de l'espoir. Le Malin, lui, s'accroche aux branches de son arbre, il résiste et s'entête jusqu'à perdre son sens. On ne résiste pas au grand vent de la foi, on s'incline ou on meurt messieurs les menteurs ! Un vent nouveau souffle sur la surface, le vent du renouveau, c'est le vent de l'espoir. Maintenant je suis bien, je respire et je vois. Je ressens et je crois, en l'espoir, en la vie. Le vent est toujours là, jusqu'à quand ? Je sais pas. C'est pas grave on verra il est là et j'y crois. Un vent nouveau souffle sur la planète, le vent du renouveau, c'est le vent de l'espoir."

Repost 0
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 16:52

Dans un entretien qu’elle a accordé à Medias Presse info, Farida Belghoul, à l’origine de l’initiative « Journée de retrait de l’école », revient sur les pressions et les menaces que fait subir le gouvernement sur les familles dont les enfants sont absents durant une journée par mois en signe de protestation contre la théorie du genre diffusée à l’école.

 

Bravo et soutien total à Farida Belghoul.

 

 

Exclusif: Farida Belghoul réagit aux menaces et pressions du gouvernement pour imposer la théorie du genre

 

 

 

Publiée le 30 janv. 2014

 

Source: http://medias-presse.info/exclusif-farida-belghoul-reagit-aux-menaces-et-pressions-du-gouvernement-sur-la-theorie-du-genre/5845

 

 

Farida Belghoul :

 

"Le gouvernement socialiste par ses représentants que sont son ministre de l'Education, monsieur Vincent Peillon et son porte-parole Najat Vallaud Belkacem ont comme réactions de monter de toutes pièces, et sans pitié, d'une manière extrêmement cruelle, de véritables représailles à ces familles qui ont participé à ces Journées de retrait alors que celles-ci étaient une action pacifique et légale, expression de l'inquiétude des familles quant à l'introduction de la théorie du genre à l'école et de manière sournoise.

 

Monsieur Vincent Peillon et madame Najat Belkacem organisent les représailles sous toutes les formes possibles du harcèlement moral. Il s'agit d'une véritable violence perverse au quotidien qui s'abat actuellement sur des familles fragiles, la plupart du temps issues des quartiers populaires, et qui n'ont pas les moyens de se défendre. Nous avons à faire à des convocations illégales, même pas écrites, auxquelles les parents doivent se soumettre alors même qu'ils ne connaissent pas leurs droits. Nous avons à faire à de véritables convocations d'enfants, à des réprimandes, à des 0/20, à des heures de colles imposées, à des extorsions du cahier de liaison, toutes mesures psychologiques qui sont prises aujourd'hui pour impressionner les familles, pour les cupabiliser, pour les transformer en délinquants, et pour faire en sorte de les décourager le mois prochain de participer à la journée de février, et surtout pour empêcher d'autres familles de se joindre à cette action des Journées de retrait de l'école pour l'interdiction de la théorie du genre.

 

On voit bien au travers de cette réaction infâme et honteuse du ministère de l'Education à quels employés, à quels agents, tous les jours nous confions nos enfants.

 

J'appelle les parents à prendre leur courage à deux mains, à faire comme moi, à se dire que chaque jour nous devons chercher dans notre foi l'énergie pour tenir car l'enjeu est considérable. Le jeu en vaut évidemment la chandelle. Il s'agit du sort de nos enfants bien-aimés, du sort de nos enfants qui nous représenteront après notre mort, du sort de la civilisation et pour lesquels nous aurons des comptes à régler, devant les hommes et devant Dieu.

 

Je vous appelle à ne pas avoir peur. Toutes les guerres qui nous ont été menées de par le monde, c'est-à-dire nous les hommes et des femmes de condition simple, de classes sociales fragiles, ont toujours été en face de véritables armées impitoyables, mais sachez que la foi et la résistance peuvent l'emporter car ils ne sont pas invincibles.

 

Soyez unis, priez, fêtez la victoire. Car on est en train de vous faire oublier que vous avez gagné. Et rendez-vous à la Journée de retrait de l'école du mois de février."

 

 

 

À lire aussi sur Medias Presse info : "Théorie du genre: quand des textes officiels disparaissent !"

 

 

. "Rumeur de la théorie du genre à l'école" : Vincent Peillon et Najat Vallaud-belkacem mentent "les yeux dans les yeux"

.  Farida Belghoul à Asnières : "Battez-vous!" (17 janvier 2014)

. Farida Belghoul sur Radio Courtoisie (12.01.2014) : Urgence de la défense de la vie et de la famille

.  Farida Belghoul sur l’introduction de la théorie du genre à l’école (13 décembre 2013)  

. "Les Parrains" - Conférence de Farida Belghoul, Mathias Cardet et Albert Ali sur l'antiracisme et la théorie du genre (1er novembre 2013, Lyon)

Repost 0
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 15:35

 

Chers amis, vous êtes nombreux à nous avoir dit votre satisfaction à l'issue de la manifestation, nombreux également à demander déjà l'organisation de manifestations régionales. Effectivement, Jour De Colère ne fait que commencer. Mais pour cela, NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE SOUTIEN FINANCIER !

 

L'argent que nous avons déjà reçu nous permet de rembourser les affiches, les tracts et les banderoles mais il nous reste à payer tout le matériel de sonorisation.

Merci donc pour votre générosité sans laquelle nous ne pourrons continuer le combat

 

Source : https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=191000564444584&id=1385116125061074&stream_ref=10

 

. Jour De Colère 26 janvier 2014 : Hollande condamne les violences contre les "manifestations pacifiques" en Ukraine mais organise des affrontements avec la police en France !

Repost 0
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 14:46

 

En début d'après-midi, ce jeudi, Béatrice et Josyane ont été sommées par la police de quitter leur banc pour trouble à l'ordre public puis empêchées d'aller boire un thé au café "Le Bourbon". Elles se sont donc installées sur le seuil du café, entourées des forces de l'ordre... Les deux femmes n'ont plus le droit d'aller et venir !

 

Source: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.249884408521336.1073741831.248669785309465&type=1&stream_ref=10

 

. La police a reçu l'ordre d'empêcher Béatrice Bourges de faire son jeûne pour la France (28 janvier 2014)

Repost 0
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 22:33

À la sortie du Conseil des ministres ce matin, la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem qui s'est déjà exprimée sur le sujet, a demandé d'"arrêter avec la manipulation des esprits et l'instrumentalisation. Tout le monde a bien compris que cette rumeur totalement infondée était du délire." Source : RMC BFM-TV, « Théorie du genre: Peillon veut "convoquer les parents" » 29/01/2014 Mis à jour le 29/01/2014 à 12:19

 

http://rmc.bfmtv.com/info/569683/rumeurs-genre-peillon-demande-convoquer-parents-suivent-boycott/

 

Toute la journée, les medias couchés ont repris le terme, en conspuant la "rumeur de la théorie du genre à l'école". Or, il ne s'agit pas d'une "rumeur" mais d'une réalité concrète, enseignée aux enfants dès six ans : 

 

Théorie du genre à l’école : Vincent Peillon est une menteuse

 

Nouvelles de France

 

Ecrit le 29 jan 2014 à 7:54 par Eric Martin dans Article

 

 

Tandis que, selon la ministre des Droits de la femme Najat Vallaud Belkacem, « la théorie du genre n’existe pas« , Vincent Peillon a osé déclarer ce mardi (28 janvier NdCR.) à l’Assemblée nationale que l’Éducation nationale « refuse totalement la théorie du genre ». Il l’a fait comme Cahuzac, « les yeux dans les yeux ». Mais s’il refuse la théorie du genre, c’est déjà qu’elle existe. Il va falloir qu’ils accordent leurs violons, au Gouvernement. Peillon s’en prend au passage à « l’extrême-droite négationniste » qu’il accuse de faire peur aux parents d’élèves. « Ce que nous faisons, ce n’est pas la théorie du genre, je la refuse », continue le ministre de l’Éducation nationale, sans nous dire ce qu’est la théorie du genre et ce qu’elle n’est pas :

 

 

 

 

Mais, ainsi que le relève l’Observatoire de la théorie du genre,

 

on ne peut que constater que Najat Vallaud Belkacem, ministre déléguée aux droits des femmes, Christiane Taubira, ministre de la justice et Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, ont commandé des études et des rapports à des « militants » qui s’inspirent des théoriciens les plus radicaux de la théorie du genre.

Dans la diffusion de cette « théorie », l’Education nationale joue un rôle moteur avec plusieurs dispositifs, comme :

- Le dispositif « ABCD égalité » qui de façon insidieuse s’inspire des théories de « l’éducation neutre » telle qu’elle se pratique en Suède.

 

 

 

 

- L’expérimentation, soutenue par Najat Vallaud Belkacem, de crèches neutres s’inspirant de la crèche Égalia à Stockolhm.


 



 

 

- La généralisation de l’éducation sexuelle à l’école pour tous les élèves à partir de 6 ans. Le ministère allant jusqu’à recommander la participation en classe d’intervenants issus d’associations clairement militantes.

- La promotion faite par Vincent Peillon, dans une circulaire adressée à l’ensemble des recteurs le 4 janvier dernier, de l’association « Ligne Azur » qui intervient auprès des enfants notamment sur la question de l’identité sexuelle et l’identité de genre en affirmant sur ses supports pédagogiques : «  que l’identité de genre c’est le sentiment d’être un homme ou une femme. Pour certains, le sexe biologique coïncide avec ce ressenti ». Sic !

- La diffusion dans le cadre du programme « Ecole et cinéma » du film militant « Tomboy », où l’on invite des enfants de CE2, CM1, CM2 à s’identifier à une petite fille qui se fait passer pour un petit garçon.

- Les recommandations du principal syndicat d’enseignants du primaire d’utiliser en classe des livres « non-genrés » comme « Papa porte une robe ».

Autant dire que les parents ont raison de s’inquiéter de la propagande pro-théorie du genre de l’Éducation nationale et de participer à la Journée de retrait de l’école.

 

Source: http://www.ndf.fr/poing-de-vue/29-01-2014/theorie-du-genre-lecole-vincent-peillon-est-une-menteuse

 

 

Add. Jeudi 30 janvier 2014, 10h32.

 

. Vincent Peillon souhaite rendre effectives les «séances d'éducation à la sexualité» dès la primaire

 

Vincent Peillon se penche sur l'éducation à la sexualité

 

Le Figaro, Mis à jour le 24/10/2012 à 15:08 Publié le 23/10/2012 à 18:05

 

 

Vincent Peillon lance un groupe de travail pour que l'éducation à la sexualité dès la primaire, dans les programmes depuis 2001, devienne «effective».

 

«Refonder la République par l'école». Vincent Peillon abuse de la formule. Mais pour le ministre de l'Éducation, il ne s'agit pas de vains mots. Il y a bien, derrière, une idéologie, celle de changer la société par l'école. L'éducation à la sexualité dès la primaire fait partie du programme.

 

Le ministère s'apprête ainsi à lancer un groupe de travail sur le sujet. Un chef d'établissement, deux professeurs de sciences de la vie et de la terre (SVT), un professeur des écoles, une infirmière scolaire, un pédopsychiatre, les fédérations de parents, des associations telles que SOS-homophobie et le planning familial… Une vingtaine de personnes seront mobilisées autour ce thème le 26 octobre pour une première réunion. Trois autres suivront, le but étant de tracer les lignes d'un plan d'action qui sera présenté avant janvier.


Inscrite depuis 2001 dans le Code de l'éducation

 

Objectif? Faire en sorte que la sexualité ne se limite pas aux questions biologiques et de santé publique (grossesses non désirées, maladies sexuellement transmissibles...). Celle-ci doit aussi être abordée sous l'angle relationnel et affectif et pour ce faire, les «séances d'éducation à la sexualité», inscrites dans le Code de l'éducation depuis 2001, doivent être «effectives».

 

L'article 22 de la loi du 4 juillet 2001 relative à l'IVG précise en effet qu'«une information et une éducation à la sexualité» doivent être «dispensées dans les écoles, les collèges et les lycées à raison d'au moins trois séances annuelles». En 2003, une circulaire précise que cette éducation répond à la fois à des questions de santé publique et à des «problématiques concernant les relations entre garçons et filles, les violences sexuelles, la pornographie ou encore la lutte contre les préjugés sexistes ou homophobes».

 

Source: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/10/23/01016-20121023ARTFIG00548-vincent-peillon-se-penche-sur-l-education-a-la-sexualite.php

 

. Le gouvernement introduit l'idéologie du genre à l'école en douce et sans débat

 

La théorie du genre s'immisce à l'école

 

Le Figaro Mis à jour le 28/05/2013 à 22:41 Publié le 28/05/2013 à 21:01

 

Le principal syndicat du primaire propose des «outils» pour parler des «nouvelles familles».

 

«Est-il nécessaire d'apprendre à nos enfants à aimer les travestis?», peut-on lire en boucle sur les réseaux sociaux. L'information bruisse sur les blogs des sympathisants de la Manif pour tous depuis quelques jours. Le livre Papa porte une robe ferait son entrée dans les salles de classe de l'école primaire. La polémique enfle à la suite d'un colloque du Snuipp, principal syndicat enseignant du premier degré, autour du thème «Éduquer contre l'homophobie dès l'école primaire». À l'occasion de cet événement organisé le 16 mai, jour de lutte contre l'homophobie, le syndicat a «mis à disposition» des professeurs des «outils théoriques et pratiques pour avancer». Libre à eux de s'en inspirer ou non. Le rapport de 192 pages déroule de nombreux chapitres, comme «Le genre, ennemi principal de l'égalité» ou «Déconstruire la complémentarité des sexes» et propose une vingtaine de «préparations pédagogiques» et ouvrages «de référence» - dont le fameux livre. «La littérature jeunesse est un support pertinent pour aborder toutes les questions sensibles», affirme Sébastien Sihr, secrétaire général du syndicat, avant de préciser qu'il s'agit de «suggestions»sans lien avec les programmes scolaires. «Le livre Papa porte une robe permet d'aborder les questions de sexisme et d'homophobie, qui sont liées», poursuit-il.

 

 

L'éducation à la sexualité, qui englobe des informations sur l'homosexualité, est une obligation légale depuis 2001 de l'école primaire au lycée

 

«Les questions d'homoparentalité ne peuvent être mises sous le tapis, rétorque Sébastien Sihr, depuis la loi sur le mariage pour tous, les familles homoparentales ont toute leur place à l'école.» Le syndicat consacre d'ailleurs un chapitre à cette question. Des «dispositions simples»«peuvent faciliter leur accueil», est-il indiqué. Et de prendre pour exemple la Mairie de Montpellier, qui a décidé d'organiser différemment son formulaire d'inscription à l'école: «responsable légal 1» et «responsable légal 2» remplacent les termes «père» et «mère».

 

... L'Éducation nationale n'a cependant pas attendu le syndicat pour se saisir de ces questions délicates. L'éducation à la sexualité, qui englobe des informations sur l'homosexualité, est une obligation légale depuis 2001 de l'école primaire au lycée.

 

... En 2010, la présentation du Baiser de la Lune, un dessin animé sur l'homosexualité destiné aux élèves de CM1 et de CM2, avait provoqué des réactions outrées d'associations catholiques. Porte-parole du Collectif pour l'enfant, Béatrice Bourges, aujourd'hui l'une des porte-parole du Printemps français, avait écrit une lettre à Luc Chatel (alors porte-parole du gouvernement Fillon... NdCr) dénonçant une «tentative d'intrusion dans l'intimité et la conscience de si jeunes enfants».

Des dizaines de livres évoquant l'homoparentalité ou l'homosexualité à destination des tout-petits sont cependant édités depuis une quinzaine d'années par des maisons ayant pignon sur rue. Ils sont utilisés par certains enseignants cités par le Snuipp, comme Gaël Pasquier, à Saint-Mandé, qui lit en classe Jean a deux mamans.

 

À la tête de la deuxième fédération de parents d'élèves de l'enseignement du public, Valérie Marty temporise: «Sortir ces exemples de lecture de leur contexte peut choquer», reconnaît-elle. Mais elle rappelle qu'il ne s'agit pas d'«enseignements quotidiens, mais marginaux», abordés au plus une fois dans l'année. «Le problème est lié au fait que l'institution n'associe pas suffisamment les parents. C'est une des raisons pour lesquelles certains craignent l'endoctrinement.»


Le coming out expliqué en 4e

 

Elles s'appellent Contact, Estim', En tous genres ou SOS-homophobie. Associations de lutte contre l'homophobie, elles interviennent au collège et au lycée, sur demande des chefs d'établissement, professeurs et conseillers d'éducation, principalement en classes de quatrième et de terminale, lorsque sont abordées la sexualité et la reproduction. «En début d'année, ma fille, en quatrième au lycée Carnot, dans le XVIIe arrondissement, s'est vu expliquer comment faire un coming out. Elle était toute aussi déconcertée que nous», raconte une mère de famille. Pour certains parents et autres acteurs de la communauté éducative, ces sujets devraient être laissés aux infirmières et aux médecins scolaires et non à des militants.

 

 

... Un ministère qui, en octobre, a lancé un groupe de travail autour de l'éducation à la sexualité dès l'école primaire. Une mesure prévue dans les textes depuis 2001 mais loin d'être effective. Les associations qui, à l'instar des Enfants d'arc-en-ciel, dédiées aux familles homoparentales, interviennent très marginalement dans les écoles.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/05/28/01016-20130528ARTFIG00664-la-theorie-du-genre-s-immisce-a-l-ecole.php

 

. "Le gouvernement s'est engagé à s'appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités" (Lettre de Vincent Peillon aux recteurs, 4 janvier 2013 - Campagne de communication relative à la Ligne Azur.)

 

« Le gouvernement s'est engagé à "s'appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités".

 

 

... La lutte contre l'homophobie en milieu scolaire, public comme privé, doit compter au rang de vos priorités. J'attire à ce titre votre attention sur la mise en oeuvre du programme d'actions gouvernemental contre les violences et les discriminations commises à raison de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre.

 

... Je vous invite également à relayer avec la plus grande énergie, au début de l'année, la campagne de communication relative à la Ligne Azur, ligne d'écoute pour les jeunes en questionnement à l'égard de leur orientation ou leur identité sexuelles. »

 

. "Il faut arrachacher l'élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel" (Vincent Peillon veut enseigner la morale laïque à l'école, Entretien au JDD du 2 septembre 2012)

 

Voici la source et le texte complet de l'entretien au JDD :

 

Peillon : "Je veux qu'on enseigne la morale laïque"

 

Le JDD Société | Education | 1 septembre 2012 | Mise à jour le 4 septembre 2012

 

INTERVIEW - À la veille de la rentrée scolaire, le ministre de l’Education, Vincent Peillon, annonce la mise en place de cours de "morale laïque" dès la rentrée 2013.

 

Lundi plus de 800.000 professeurs font leur rentrée, mardi ce sera le tour de 12 millions d’élèves. Pour Vincent Peillon, il s’agit de la "première rentrée du changement". Le ministre de l’Éducation nationale, malgré les 13.000 suppressions de poste, réaffirme que l’éducation est bien la priorité du quinquennat. Une concertation sur les thèmes cruciaux comme les rythmes scolaires se tient jusqu’à la fin septembre, elle doit déboucher sur un rapport qui servira de base à l’élaboration d’une loi d’orientation à l’automne. Pour le ministre, cette "refondation de l’école républicaine" doit s’accompagner d’un retour sur les valeurs. Il souhaite instituer des cours de "morale laïque" dès la rentrée 2013. Explications.

 

Qu’entendez-vous par "morale laïque"?


La morale laïque c’est comprendre ce qui est juste, distinguer le bien du mal, c’est aussi des devoirs autant que des droits, des vertus, et surtout des valeurs. Je souhaite pour l’école française un enseignement qui inculquerait aux élèves des notions de morale universelle, fondée sur les idées d’humanité et de raison. La république porte une exigence de raison et de justice. La capacité de raisonner, de critiquer, de douter, tout cela doit s’apprendre à l’école. Le redressement de la France doit être un redressement matériel mais aussi intellectuel et moral.

 

Quelles sont ces valeurs communes?


Lorsque le président de la République dit devant le monument de Jules Ferry faire de l’école la priorité, il dit à la société qu’un certain nombre de valeurs sont plus importantes que d’autres : la connaissance, le dévouement, la solidarité, plutôt que les valeurs de l’argent, de la concurrence, de l’égoïsme… Nous devons également porter et défendre l’égalité des garçons et des filles. Une société et une école qui n’enseignent pas ces valeurs s’effondrent. Il faut assumer que l’école exerce un pouvoir spirituel dans la société.

 

Il faut enseigner la laïcité?


La laïcité comme fait juridique, philosophique et historique n’est pas suffisamment étudiée. Certains pensent que la laïcité est contre les religions ; certains au contraire que c’est simplement la tolérance ; d’autres que c’est uniquement des règles de coexistence. Or, la laïcité ce n’est pas simplement cela. Il existe aussi une "laïcité intérieure", c’est-à-dire un rapport à soi qui est un art de l’interrogation et de la liberté. La laïcité consiste à faire un effort pour raisonner, considérer que tout ne se vaut pas, qu’un raisonnement ce n’est pas une opinion. Le jugement cela s’apprend.

 

«La sanction fait partie de l’éducation»

 

Qui serait chargé d’enseigner cette morale laïque?


Je vais nommer une mission de réflexion qui devra préciser la nature de cet enseignement. Je pose trois objectifs : qu’il y ait une cohérence depuis le primaire jusqu’à la terminale ; que cet enseignement soit évalué ; qu’il trouve un véritable espace. Je souhaite que dans la formation des enseignants, dans les écoles supérieures de l’éducation et du professorat que nous mettrons en place à la rentrée 2013, les questions de morale laïque soient enseignées à tous les professeurs.

 

Y a-t-il une "morale de gauche" et une "morale de droite "?


Je ne le crois pas. Je pense, comme Jules Ferry, qu’il y a une morale commune, qu’elle s’impose à la diversité des confessions religieuses, qu’elle ne doit blesser aucune conscience, aucun engagement privé, ni d’ordre religieux, ni d’ordre politique. Prenez les textes du Conseil national de la Résistance : cela va des communistes à de Gaulle. Ce sont des textes qui portent une conception de la solidarité sociale, de l’universalisme et nous avons besoin d’enseigner à nos élèves ce formidable patrimoine. Je veux faire de la morale laïque un enseignement moderne qui s’inscrit dans l’école du IIIe millénaire.

 

Il existe déjà des cours d’instruction civique, en quoi votre morale serait différente?


Je n’ai pas dit instruction civique mais bien morale laïque. C’est plus large, cela comporte une construction du citoyen avec certes une connaissance des règles de la société, de droit, du fonctionnement de la démocratie, mais aussi toutes les questions que l’on se pose sur le sens de l’existence humaine, sur le rapport à soi, aux autres, à ce qui fait une vie heureuse ou une vie bonne. Si ces questions ne sont pas posées, réfléchies, enseignées à l’école, elles le sont ailleurs par les marchands et par les intégristes de toutes sortes. Si la république ne dit pas quelle est sa vision de ce que sont les vertus et les vices, le bien et le mal, le juste et l’injuste, d’autres le font à sa place. Aujourd’hui dans les cours d’école et les classes, on se traite "sales feujs", "sales bougnoules"… Tout ce qui est de l’ordre du racisme, de l’antisémitisme, de l’injure, de la grossièreté à l’égard des professeurs et des autres élèves, ne peut pas être toléré à l’école. La sanction fait partie de l’éducation. Mais il faut aussi qu’il y ait une cohérence entre la responsabilité des adultes à l’extérieur de l’école et ce que l’on demande aux maîtres et aux professeurs de faire. L’attitude des plus hautes autorités de l’État est, de ce point de vue, tout à fait déterminante. L’ancien président de la République lui-même, en désignant toujours des ennemis, en s’exprimant avec violence ou grossièreté, en expliquant qu’enseigner La Princesse de Clèves était sans intérêt, que l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé, sapait l’autorité des professeurs et s’attaquait aux valeurs qui sont les nôtres.

 

Vous parlez là d’exemplarité?


Oui. Le professeur doit bien sûr dans ses comportements incarner lui-même les valeurs que nous voulons enseigner. Si on pense que la question de la dignité humaine est fondamentale, il doit être à l’égard de chaque élève dans une relation de respect. Il ne s’agit pas d’autoritarisme, mais d’une autorité qui se fonde sur des qualités morales et intellectuelles. Si la société conteste son autorité, le moque ou même l’injurie, alors il n’y a pas de raison pour que l’élève le respecte. Nous avons besoin d’un réarmement moral. C’est pourquoi nous devons tous soutenir nos professeurs.

 

Cela implique également que l’élève se lève quand le professeur entre dans la classe?


Ce n’est pas le sujet. Il ne faut pas confondre morale laïque et ordre moral. C’est tout le contraire. Le but de la morale laïque est de permettre à chaque élève de s’émanciper, car le point de départ de la laïcité c’est le respect absolu de la liberté de conscience. Pour donner la liberté du choix, il faut être capable d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel, pour après faire un choix. Je ne crois pas du tout à un ordre moral figé. Je crois qu’il faut des règles, je crois en la politesse par exemple.

 

«La bataille que doit mener l’école est aussi une bataille des valeurs»

 

Dans votre école, les élèves salueront le drapeau tricolore tous les matins?


Non. Mais il faut enseigner aux enfants la différence entre être patriote et nationaliste. Nous devons aimer notre patrie, mais notre patrie porte des valeurs universelles. Ce qui a fait la France, c’est la déclaration des droits de l’homme. Elle dit que nous partageons tous une même humanité. Le professeur doit reconnaître en chaque enfant, sans distinction d’origine, cette humanité et l’instituer.

 

Doit-on enseigner La Marseillaise à l’école?


Apprendre notre hymne national me semble une chose évidente, les symboles comptent, mais il ne faudra pas croire que l’apprentissage mécanique d’un hymne est suffisant dans cette éducation à la morale laïque.

 

La morale n’en finit pas de faire son retour. Vous ne craignez pas que votre morale laïque reste au degré zéro sur les bancs de l’école?


C’est l’objectif inverse que je poursuis. Si les créneaux horaires réservés à l’instruction civique et morale sont souvent utilisés par les enseignants pour rattraper le retard sur d’autres points du programme, c’est parce que la matière n’est pas ou peu évaluée ; si la matière enseignée ne porte pas le même nom au primaire, au collège, au secondaire, elle n’est pas cohérente et prise au sérieux ; si les professeurs ne sont pas formés pour l’enseigner, cela ne sert à rien. C’est à tout cela que je veux remédier. La bataille que doit mener l’école est aussi une bataille des valeurs. Nous allons la mener.

 

Adeline Fleury - Le Journal du Dimanche

 

samedi 01 septembre 2012

 

 

Source: http://www.lejdd.fr/Societe/Education/Actualite/Vincent-Peillon-veut-enseigner-la-morale-a-l-ecole-550018

 

Add. 31 janvier 2014, 18h26. Entretien de Najat Vallaud-Belkacem à 20minutes.fr publié le 31 août 2011 sur la "théorie du genre" que la ministre prétend maintenant qu'"elle n'existe pas".

 

20minutes.fr

 

 

Théorie du genre: «Il est essentiel d'enseigner aux enfants le respect des différentes formes d’identité sexuelle, afin de bâtir une société du respect»

 

 

Publié le 31 août 2011.

 

INTERVIEW - Selon Najat Vallaud-Belkacem, secrétaire nationale du PS aux questions de société et porte-parole de Ségolène Royal, les parlementaires n'ont pas à faire d'incursion dans le contenu des manuels scolaires...

 

Ce mercredi (31 août 2011, NdCR.) , le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a soutenu sans réserve les 80 députés réclamant le retrait de manuels scolaires qui reprennentla théorie du genre, en estimant qu'ils «posent une vraie question».

 

A l’inverse, le Parti socialiste a fait savoir mardi que «cette tentative de députés est inacceptable sur la forme comme sur le fond». Najat Vallaud-Belkacem, secrétaire nationale du PS aux questions de société et porte-parole de Ségolène Royal, explique à 20Minutes pourquoi les parlementaires ne doivent pas se mêler du contenu des manuels scolaires.


Pourquoi la lettre des 80 parlementaires UMP vous semble-t-elle problématique?

 

Parce que les députés n’ont pas à écrire les programmes, sauf s'il s'agit de théories qui touchent aux valeurs de la nation, telles que la condamnation du négationnisme ou a contrario les lois mémorielles. La dernière fois que la droite a voulu écrire un manuel scolaire c’était en 2005, quand le même Christian Vanneste voulait inscrire le rôle positif de la colonisation dans les livres d’histoire.

 

Le politique n’a pas à écrire l’histoire ou à expliquer la science, il doit changer la société. Sans compter que ce qui fait réagir ces 80 députés, ce qui leur semble plus insupportable que tout, ce n'est pas la précarité dans laquelle on plonge délibérément l'école, mais quelques phrases qui froissent leurs convictions personnelles rétrogrades.


En quoi la «théorie du genre» peut-elle aider à changer la société?

 

La théorie du genre, qui explique «l'identité sexuelle» des individus autant par le contexte socio-culturel que par la biologie, a pour vertu d'aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l'homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets.

 

Les manuels de sciences et vie de la terre (SVT) ne devraient-ils pas enseigner la sexualité humaine en se limitant strictement à sa dimension biologique, et pas à sa dimension sociale?

 

Le vrai problème de société que nous devons régler aujourd’hui, c’est l’homophobie, et notamment les agressions homophobes qui se développent en milieu scolaire. L’école doit redevenir un sanctuaire, et la prévention de la délinquance homophobe doit commencer dès le plus jeune âge. Un jeune homosexuel sur cinq a déjà été victime d’une agression physique, et près d’un sur deux a déjà été insulté. Il est essentiel d’enseigner aux enfants le respect des différentes formes d’identité sexuelle, afin de bâtir une société du respect.

 

Propos recueillis par Bérénice Dubuc

 

Source: http://www.20minutes.fr/politique/778750-theorie-genre-il-essentiel-enseigner-enfants-respect-differentes-formes-didentite-sexuelle-afin-batir-societe-respect

 

Devenue ministre, Najat Vallaud-Belkacem lors de son 1er porte-parolat numérique répondait en direct aux questions des internautes notamment à celle posée à propos de la soit-disant "Théorie du genre". Elle a répondu en mentant "les yeux dans les yeux" : "« La “théorie du genre” n’existe pas. Ça n’existe pas. En tout cas je ne l’ai jamais rencontrée. Ça n’existe pas. Quand on parle de genre, ce qui existe, c’est les “études de genre”. [...] Vous avez en effet des chercheurs qui s’intéressent à la façon dont la société organise une relation d’inégalité entre les hommes et les femmes. [...] Je soutiens les études qui portent sur ces sujets. En revanche, de théorie du genre, je ne connais pas. »

 

 

 

via http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-theorie-du-genre-n-existe-pas-Najat-Vallaud-Belkacem-ment-23111.html

 

 

. Bruce/Brenda/David Reimer : Tragique destin du premier cobaye de la théorie du genre

. La science ridiculise encore la théorie du genre !

. Le documentaire qui a détruit la théorie du genre en Norvège !

Repost 0