Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 11:53

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f2/Coat_of_Arms_of_the_Russian_Federation.svg/110px-Coat_of_Arms_of_the_Russian_Federation.svg.pngLa Douma, chambre basse du parlement russe, appelle les autorités des pays européens à condamner le génocide en cours en Ukraine et à traduire en justice tous ceux qui ont aidé la junte à arriver au pouvoir à Kiev. C'est-à-dire les Fabius..., Obama Goldman Sachs, Merkel, Cameron, Ashton...

  « Quant aux événements tragiques qui se déroulent actuellement dans l'est et le sud de l'Ukraine - à Odessa, à Slaviansk et dans d'autres villes et villages du pays - les autorités des Etats occidentaux non seulement ferment les yeux sur les crimes en masse et sur le génocide visant les civils ukrainiens, mais encouragent par leurs déclarations les commandos armés et les services spéciaux à poursuivre des meurtres », a indiqué le vice-président de la chambre basse du parlement russe, Sergueï Jelezniak.

D'après M. Jeleznyak, la débauche des nationalistes radicaux en Ukraine risque de déraper et de se propager à l'intérieur de l'UE. « Nous exigeons que les autorités européennes non seulement condamnent le génocide contre les civils en Ukraine, mais qu'elles traduisent en justice ceux qui ont favorisé l'arrivée de la junte fasciste au pouvoir en Ukraine », a-t-il noté.

Vendredi 2 mai à Odessa 38 personnes avaient péri brûlées vives et quatre autres sont mortes dans les affrontements.

Le 11 décembre 2013, avant la réussite du renversement de Ianoukovitch, dans un entretien téléphonique avec Vitali Klitchko, une des principales forces d'opposition de la place Maidan à Kiev, Laurent Fabius  avait récusé "tout usage de la force" de la part du gouvernement ukrainien et appelé les parties "à la retenue et au dialogue".

Cependant, le 15 avril la Maison-Blanche avait déclaré que le gouvernement ukrainien "devait répondre"..., qu'il était "approprié" pour le gouvernement de Kiev "de prendre des mesures pour rétablir l'ordre", dans une situation "intenable" face aux soulèvements de séparatistes anti-Maidan dans l'est russophone de l'Ukraine, jugeant leurs opérations militaires contre les militants pro-russes "mesurées"... Le 19 mars, Kiev autorisa les soldats ukrainiens à tirer. En réponse à la Maison Blanche le 15 avril à 17h00, le général Valeri Kroutov, numéro deux des services spéciaux ukrainiens (SBU) qui commande "l'opération antiterroriste" a annoncé au nord de Slaviansk, que les séparatistes qui ne se rendraient pas seraient "liquidés". Préméditation, ordre de tuer, application, tous les éléments du génocide sont réunis.

Le 11 mars 2014, le président ukrainien légal renversé Ianoukovitch a déclaré qu'"une guerre civile" était "fomentée (en Ukraine) par des forces obscures".

300 mercenaires étrangers d'une entreprise de sécurité américaine, "professionnels de la subversion, du chaos et des coups d'Etat", serait derrière le coup d'Etat à Kiev, selon Evgeny Fedorov, animateur du mouvement Rossiya. Au 3 mai, on apprend que des étrangers parlant anglais, des polonais, des Baltes prennent part aux combat...

 

Depuis le lancement de l'"opération antiterroriste" le 13 avril, le bilan humain est d'une centaine de morts ( 42 morts à Odessa, 5 à Slaviansk le 24 avril, des victimes "des deux côtés" à Slaviansk le 13 avril sans que l'on sache combien). Le bilan s'alourdit si l'on tient compte que selon différentes sources, au 15 avril dernier, l'offensive militaire de la junte kiévienne avait déjà fait, de quatre à plusieurs dizaines de morts parmi les partisans de la fédéralisation du pays.

 

Add. 18h56Ukraine : trainer Kiev à La Haye (député russe). Les autorités ukrainiennes actuelles doivent comparaitre devant la Cour pénale internationale (CPI) de la Haye sur fond du drame qui a eu lieu vendredi à Odessa, considère Mikhaïl Markelov, vice-président du Comité de la Douma pour les affaires des associations et des organisations religieuses.  

"Après le carnage d'Odessa, après que d'autres massacres sont envisagés à Lougansk et dans une série d'autres villes ukrainienne, nous nous rendons compte du fait que l'Ukraine connaîtra un sort pire que celui de Yougoslavie. Il serait logique que (…) les autorités illégitimes de Kiev soient trainées sans délai devant la CPI de La Haye", a souligné le député russe.  

"La communauté internationale doit se mettre d'accord sur le fait qu'il ne s'agit plus ni d'un conflit d'intérêts, ni d'un conflit politique. Il s'agit de l'extermination d'une nation. (…) C'est un système qui vise à anéantir les Ukrainiens du sud-est", a ajouté M. Markelov

 

 

. Slaviansk 5 mai 2014 : une dizaine de personnes tuées lors du bombardement d’un poste se sécurité

. Ukraine/Marioupol 9 mai 2014 : vingt morts parmi les insurgés (Intérieur)

. Ukraine/Marioupol 10 mai 2014 :  Les amis de BHL et Fabius tirent à bout portant sur des civils est-ukrainiens désarmés (actualisé) 7 morts

Partager cet article

Repost0

commentaires