Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 19:55

Beaucoup d'informations ces jours-ci agitent les sites catholiques et / ou nationaux au sujet des exactions des islamistes de l'Etat islamique d'Irak et au Levant, et des persécutions que subissent en ce moment les chrétiens d'Irak. Des parlementaires se préoccupent même des Chrétiens d'Irak : " vingt parlementaires et anciens Députés exhortent François Hollande, Manuel Valls et le Gouvernement à agir pour les Chrétiens d'Orient", mais jamais ces parlementaires ni les sites en question ne poseront la question qui fâche... de la responsabilité réelle des attentats. La question qu'il s'agit de se poser dans ce genre d'informations..., c'est à qui profite le crime ?

 

Voici un début de réponse que nous avons trouvé sur le site (en anglais) "Infowars" d'Alex Jones : le fameux calife de l'Etat islamique d'Irak et de Syrie n'est qu'une créature de la CIA. Ses crimes perpétrés au nom de l'Islam incombent directement aux Etats-Unis et à Israël et s'inscrivent dans le cadre de la stratégie géopolitique israélienne "Clean Break" que les lecteurs du blog connaissent et dont nous rappellerons un peu plus loin le but. 

 

Le Calife a déclaré que le califat n’avait pas vocation à s’en prendre à Israël, mais que le djihad continuerait jusqu’à la chute de Rome... C'est désormais plus clair... Ce qui est certain en tous les cas, c'est que le "calife" ne pourrait pas agir de la sorte à Mossoul, en Irak, en Syrie ni ailleurs... sans l’aval de ses maîtres américains.

 

Calife-Al-Baghdadi---Un-document-de-la-NSA-revele-que-le-.jpg

NSA Doc Reveals ISIS Leader Al-Baghdadi is U.S., British and Israeli Intelligence Asset

NSA documents add more detail to plan to destabilize Middle East

 

Essai de traduction Christ-Roi

 

Un document de la NSA révèle que le calife Al-Baghdadi est un agent actif de l'Intelligence américaine, britannique et israélienne

 

Des documents de la NSA ajoutent plus de détails au plan de déstabilisation du Moyen-Orient

 

Kurt Nimmo par | Infowars.com | 19 Juillet, 2014

 

Note de la rédaction : la validité du document mentionné ci-dessous ne peut pas être vérifiée en raison de l'exclusivité de la cachette de Snowden. Cryptome a envoyé une lettre à diverses sources en possession des documents, y compris le New York Times, le Washington Post, The Guardian, Barton Gellman, Laura Poitrias, Glenn Greenwald, ACLU (L'Union pour la défense des Libertés civiles), FEP et d'autres exigeant d'une comptabilité. L'allégation sur l'Etat Islamique d'Irak et au Levant Al-Baghdadi, cependant, s'accorde avec d'autres informations démontrant que l'Etat islamique est une création du renseignement.

Selon un document récemment publié par le dénonciateur de l'agence de sécurité nationale NSA Edward Snowden, Abu Bakr al-Baghdadi, le chef de l'État islamique d'irak et de Syrie, est un agent actif du renseignement.

 

Le document de l'Agence de Sécurité Nationale révèle les États-Unis, Israël et la Grande-Bretagne sont responsables de la création de l'Etat islamique.

 

Au début du mois, Nabil Na'eem, le fondateur du Parti du Jihad de la République démocratique islamique et ancien commandant en chef d'Al-Qaïda, a déclaré à la chaîne de télévision pan-arabe, basée à Beyrouth al-Maydeen que tous les filiales d'Al-Qaïda actuellement, y compris l'Etat Islamique d'Irak et au Levant, étaient le travail de la CIA.

 

L'l'Etat Islamique d'Irak et au Levant est maintenant un groupe terroriste bien armé et entraîné dans le contrôle de vastes régions de l'Irak et la Syrie.

 

Le document de la NSA indique que le groupe a été créé par les Etats-Unis, l'intelligence britannique et israélienne dans le cadre d'une stratégie nommée "the hornet’s nest", "le nid de frelon" pour attirer les militants islamistes du monde entier en Syrie.

 

Preuve antérieure du lien d'Al-Baghdadi avec l'Intelligence et l'Armée

 

Abu Bakr al-Baghdadi "a suivi une formation militaire intensive pendant une année entière dans les mains du Mossad (Services de renseignement israélien Ndlr.), en plus des cours de théologie et l'art du discours", expliquent les documents, selon Gulf Daily News, une source bahrainie.

 

En juin un responsable jordanien a déclaré qu'Aaron Klein, membre de l'Etat islamique d'Irak et au Levant a été formé en 2012 par des instructeurs américains travaillant dans une base secrète en Jordanie. En 2012, il a été signalé que les États-Unis, la Turquie et la Jordanie étaient en cours d'exécution d'une base d'entraînement pour les rebelles syriens dans la ville jordanienne de Safawi.

 

Al-Baghdadi aurait été un "interné civil" au Camp de Bucca, un centre de détention militaire américain près de Umm Qasr, en Irak. James Skylar Gerrond, un ancien officier des forces de sécurité de l'Armée de l'Air américaine et commandant au Camp Bucca en 2006 et 2007, a déclaré au début du mois que le camp a "créé une cocotte-minute pour l'extrémisme."

 

"Une preuve indirecte suggère qu'Al-Baghdadi a peut-être été sous contrôle mental prisonnier par l'armée américaine en Irak," a écrit le docteur Kevin Barrett.


La création d'une fausse menace de terrorisme

 

La stratégie du "nid de frelons" a été conçue pour créer la perception qu'un ennemi menace Israël près de ses frontières.

 

Selon le journal personnel de l'ancien Premier ministre israélien Moshe Sharett, cependant, Israël n'a jamais pris au sérieux quelconque menace arabe ou musulmane quant à sa sécurité nationale.

 

"Le journal de Sharett révèle dans une langue explicite que la direction politique et militaire israélienne n'a jamais cru à un danger arabe en Israël", écrit Ralph Schoenman. "Ils ont cherché à manœuvrer et forcer les Etats arabes en affrontements militaires que les dirigeants sionistes étaient certains de gagner si Israël pouvait mener la déstabilisation des régimes arabes et l'occupation prévue de territoires supplémentaires."

 

En 1982, Oded Yinon, un journaliste israélien avec des liens au ministère israélien des Affaires étrangères, a écrit le plan sioniste pour le Moyen-Orient.

 

Le livre blanc proposait "que tous les Etats arabes devraient être décomposés par Israël en petites unités" et la "dissolution de la Syrie et de l'Irak en zones ethniquement ou religieusement uniques comme au Liban, était la cible principale d'Israël sur le front de l'Est dans le long terme".

 

La destruction des Etats arabes et musulmans, suggère Yinon, serait accomplie de l'intérieur par l'exploitation de leurs tensions internes religieuses et ethniques.

 

Source: http://www.infowars.com/nsa-doc-reveals-isis-leader-al-baghdadi-is-u-s-british-and-israeli-intelligence-asset/

 

Note de Christ-Roi

 

Le plan Yinon de 1982 sera également mis en lumière dans le rapport « A Clean Break  : A New Strategy for Securing the Realm » (« Une coupure nette : Une nouvelle stratégie pour sécuriser le royaume (d'Israël) ». Cette stratégie géopolitique israélienne est similaire à la théorie de l'arc de crise de la politique américaine, dont le concept a été initialement développé par l'américain Zbigniew Brzeziński en 1978, repris par l'historien britannique Bernard Lewis dans les années 1980, et qui reçut son développement le plus récent chez les penseurs de l'armée française dans les années 2000 et 2010.

 

 

Selon un article de La Voix de la Russie publié hier, Al-Cia Qaïda, comme par hasard, promet de frapper les États-Unis « au coeur »..., le chef de la branche irakienne d'Al-Qaïda a déclaré que ses militants prévoient d'organiser des attaques terroristes « au cœur » des États-Unis, selon NBC News. Le réseau terroriste a transmis un enregistrement audio dans lequel Abou Bakr al-Baghdadi a souligné que les terroristes du réseau ont juré de punir les États-Unis beaucoup plus sévèrement que l'a fait Oussama ben Laden, et sont déjà sur leur chemin vers l'Amérique. Al-Baghdadi n'a pas précisé où ils vont effectuer la frappe.

 

 

Add. 17 août 2014, 19h09. L'information est fausse : Désinformation : Mc Cain n’a pas rencontré Abu Bakr Al Baghdadi (preuves en vidéo)

 

. «Clean Break : a new strategy for securing the realm», «Rupture Franche : nouvelle stratégie pour sécuriser le royaume»

. Le soutien occidental aux rebelles syriens ressuscite le califat islamique en Syrie et en Irak - huit rebelles syriens modérés crucifiés

Partager cet article

Repost0

commentaires