Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 20:43

De violents affrontements ont éclaté entre manifestants palestiniens et l’armée et la police israélienne au lendemain de l’inauguration provocatrice de la synagogue de « Hourva », à proximité de la mosquée d’al-Aqsa.

 


Des juifs extrémistes ont distribués des tracts dans le quartier arabe d’Al-Qods (Jérusalem), à l’occasion de l’inauguration de la synagogue de « Hourva », proche de la mosquée sainte d’al-Aqsa, qui indiquaient : « La Torah dit que la terre d’Israël est un territoire qui représente la propriété des juif seulement, et que les autres peuples ne doivent pas habiter dans ces terres ».

Ce tract prétend également que « le peuple juif a été éloigné de ses terre depuis plus de 1000 ans, et qu’il est maintenant venu le temps de son retour. En conséquence, les Palestiniens doivent quitter la ville ».


La Synagogue de la "Ruine"_Jerusalem

Le député arabe de la Knesset (parlement israélien), Abdallah Sersour, chef de la « Liste arabe pour le changement », a déclaré devant la presse que « cette nouvelle provocation allait faire exploser la région et le monde entier ».

Il a considéré que ces « agressions représentent une tentative du gouvernement Netanyahou pour garantir une majorité juive dans à Al-Qods (Jérusalem) afin d’empêcher la possibilité de créer la capitale palestinienne dans la partie Est de la ville. »

 

Khaled Mechâal, chef du bureau politique du mouvement de résistance Hamas, a affirmé que « le gouvernement d’occupation joue avec le feu, à travers les mesures prises, et suscite la colère des Palestiniens d’al-Quds occupée », prévenant « contre la première étincelle qui mènera la région à l’explosion ».

De son coté, le secrétaire général du Jihad Islamique, Ramadan Chalah, a affirmé que le silence face aux agressions israéliennes contre Al-Qods (Jérusalem) et la mosquée d’Al-Aqsa avait pour but d’ouvrir la voie à l’expulsion collective du peuple palestinien de ses territoires.

Washington appelle les palestiniens à mettre fin à « leurs provocations »

Il faut se pincer pour le croire : les États-Unis ont rejeté lundi les critiques palestiniennes à l’encontre des israéliens.

« Nous trouvons profondément dérangeantes les déclarations de plusieurs responsables palestiniens présentant sous un jour erroné cette manifestation, ce qui ne peut qu’accroître les tensions que l’on voit », a dit Philip Crowley, le porte-parole du département d’État.

Crowley a ajouté que « toutes les parties devaient faire le nécessaire pour maintenir leur calme ».  Pire encore, il a demandé « aux responsables palestiniens de mettre fin à leurs provocations ».

Il n’est pas inutile de rappeler que la tension entre Palestiniens et Israéliens étaient également montée la semaine dernière avec le feu vert donné par le ministère israélien de l’Intérieur à la construction de 1.600 logements pour des colons dans la partie orientale de Jérusalem occupée.

Ce soir (et malgré les déclarations atlanto-onusiennes de dissensions, oppositions factices servant de paravent "démocratique"), les États-Unis ont réaffirmé leur « soutien indestructible » envers Israël.


Source

- IIIe Guerre mondiale : ils envoient les autres combattre et mourir pour eux
- Jérusalem-est : annexion en cours
-
Reconstruction du temple de Jérusalem, intervention russe ?
-
N.O.M. et religion mondiale à Jérusalem

Partager cet article

Repost 0

commentaires