Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 00:00
Sainte-Ninon-de-Georgie.jpg
Sainte Ninon de Géorgie

Sainte Ninon de Géorgie, Vierge (IVème siècle)

 

Les Églises d'Orient la fête le 14 janvier. L'Église en Occident en fait mémoire aujourd'hui également et la célèbre le 15 décembre. Nous connaissons sa vie par l'écrivain ecclésiastique Rufin qui donna quelques détails sur la conversion de l'Ibérie, région intérieure de l'actuelle Géorgie. (1)

 

Jeune femme, nonne de Jérusalem, de la famille de S. Georges, elle avait été emmenée captive dans la capitale de la Géorgie vers 337. Comme on ne savait d'où elle venait, on la surnomma "Christiana" du nom de sa religion, ce qui devint par abréviation Nina ou Ninon.

 

Ayant appris qu'elle avait guéri un enfant, la reine Nana se fit porter chez elle pour être soigner d'un mal étrange. Recouvrant la santé, elle voulut couvrir de cadeaux sa bienfaitrice mais celle-ci refusa. La reine insistant, elle déclara que le seul cadeau qu'elle accepterait serait la conversion de ses souverains. La reine puis le roi se convertirent et demandèrent à l'empereur Constantin de leur envoyer des missionnaires.

        Dès les années 330, la Géorgie se convertit au christianisme apporté par Ninon.

 

Sainte Ninon se retira dans la région de Bobdé où, dès le 4e siècle, fut construite une cathédrale.

 

À Mzekhéta un petit oratoire rappelle aujourd'hui encore ce baptême de la Géorgie.

 

Elle est généralement représentée tenant une croix aux bras légèrement incurvés vers le bas, dite Croix de la Grappe. (2)

Sainte Nino (Église de l'Assomption à Anaouri)

Sainte Nino (Église de l'Assomption à Anaouri)

Sources: (1); (2)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Saints du jour
commenter cet article

commentaires

Tchetnik 15/12/2010 03:07



Les Géorgiens la commémorent le 14(27) Janvier.


Reliques à Mstkheta, l'un des plus anciens monastères de Géorgie. La croix Géorgienne, dont les branches du fasc sont légèrement courbées vers le bas, est faites de sarments que Sainte Nina relia
avec ses cheveux.