Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 18:45
Les pleurnicheurs

"Joseph Roth a pu témoigner de cette singulière disposition des Juifs à la souffrance :
'Là où s'arrête un Juif, dit-il, naît un pogrome... En outre, ajoute-t-il, le présent des Juifs est peut-être encore plus grand que leur passé, parce qu'il est plus tragique' (Joseph Roth, A Berlin, Editions du Rocher, 2003, p. 33).

'... Être juif... ce serait ... une absence, une question, un flottement, une inquiétude: une certitude inquiète derrière laquelle se profile une autre certitude, abstraite, lourde, insupportable : celle d'avoir été désigné comme juif, et parce que juif victime' (Georges Perec, Je suis né, Seuil, 1990, p. 99).

... Cette inquiétude viscérale peut aussi prendre la forme de la paranoïa. Ainsi, on peut régulièrement entendre dans les médiats les intellectuels juifs s'alarmer de la montée de l'antisémitisme. Cette sourde inquiétude qui taraude l'âme juive à toutes les époques se manifeste par des réflexes alarmistes devant ce que l'on croit être la montée du fléau. Au moindre signe d'opposition ou de critique de l'action de certains juifs, toute la communauté monte au créneau, dans tous les médiats, et l'on entend alors les cris de déchirement devant l'effroyable menace et les choeurs des pleureuses en arrière. ...

Ainsi, Elie Wiesel, on l'a vu, publiait déjà en 1947 des articles manifestant sa crainte profonde devant le renouveau de l'antisémitisme : 'Je publie dans le New York Times et le Figaro un papier intitulé 'Pourquoi j'ai peur'... Des signes apparaissent et ils sont troublants' (Elie Wiesel, Mémoires 2, Editions du Seuil, 1996, p. 97.)

Il est certain qu'il existe un penchant chez les intellectuels juifs à 'dramatiser' à outrance ce que l'on perçoit comme de l'antisémitisme ambiant.

... Ces manifestations de souffrances et ce 'lamento victimaire' (Shmuel Trigano, L'idéal démocratique... Odile Jacobn 1999, p. 43) ... sont une permanence des systèmes médiatiques des démocraties, dans lesquelles les médiats diffusent en flot continu toute la littérature compassionnelle qui nous invite à venir en aide à ce malheureux peuple juif, persécuté en tout lieu et à toutes les époques pour on ne sait quelles raisons. ... Tous les autres humains sont invités à compatir à la douleur et au drame des Juifs, pauvres, faibles et vulnérables, toujours persécutés pour des raisons que personne ne parvient à expliquer".

Source : Hervé Ryssen, Psychanalyse du judaïsme, Baskerville, Mercuès 2006, p. 302-304.

- Nicolas Sarközy et Carla Bruni, la rupture ?

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Humour
commenter cet article

commentaires