Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 13:33

Aux origines de la théorie du genre et des cours d'éducation obligatoire à l'école, on trouve la "révolution sexuelle" démarrée aux Etats-Unis dans les années 50 avec les "travaux" d'Alfred Kinsey, financés par la fondation Rockefeller.

 

 

 

Selon un reportage télévisé allemand ZEIT en ligne du 18 avril 2010 animé par Magdalena Schulz, "au nom de l'enseignement sur le sida", le "droit des enfants" ou l'orientation sexuelle dans les écoles, de nouveaux moyens d'"enseignement" sont également en train d'être élaborés au niveau européen (par des gens non-élus pour cela... et dans le dos des peuples NdCR.) pour rendre obligatoire les explications sexuelles et la sexualisation précoce des enfants.

 

Madgalena Schulz demande :

 

- « D'où vient soudainement cette idéologie de l'éducation sexuelle répandue au niveau international ? A-t-elle pris forme du jour au lendemain ?»

 

Voici la réponse du professeur Michael Vogt, historien :

 

- Non, elle (cette idéologie) a été introduite minutieusement et avec ténacité depuis 1939 par le 'chercheur' en sexualité Alfred Kinsey des USA.


- Alfred Kinsey a toujours été présenté comme l'un des plus importants chercheurs en sexualité du XXe siècle. Êtes-vous du même avis ?


- Je ne l'honorerai pas comme étant le plus important sexologue. Il n'en est pas digne pour différentes raisons encore à discuter, mais certainement comme le facteur le plus influent de la formation de l'opinion de la société. En tout cas, presque tous les programmes de l''éducation sexuelle' ont leur racine dans les oeuvres de Kinsey.

 

Le docteur en médecine Claudia Haunit explique que « naturellement, c'est sa façon (de Alfred Kinsey) de voir que toutes choses sont possibles. Kinsey a marqué cette soit-disant 'pensée moderne' de sexe et de sexualité. Dans la pratique il s'est avéré qu'il s'agit d'une pensée extrêmement dangereuse parce qu'elle a conduit à d'innombrables actions criminelles. Les principales oeuvres de Kinsey le prouvent noir sur blanc. Il s'agit de rapports de Kinsey dans deux livres : Sexual Behavior of the man, "Le Comportement sexuel de l'homme", et Sexual Behavior of the female, "Le Comportement sexuel de la femme". Avec ces ouvrages, les "docteur Sexe" comme on l'appelait a effectivement marqué les pensées sexuelles de presque toute la terre. »

 

«(Kinsey) C'est un homme dont la parole a du pouvoir sur les nations, c'est un homme dont les enseignements commencent vraiment à porter beaucoup de fruits de nos jours. Nos invités et quelques adaptations cinématographiques vont nous aider dans notre recherche», explique Magdalena Schulz.

 

Selon Claudia Haunit, «au cours de sa vie, Kinsey a collectionné plus de 18500 actes sexuels pour servir d'exemples avec prédilection pour les mineurs, pour les propager ensuite parmi le peuple.

Le but ultime de Kinsey était la diversité sexuelle. Pourtant, il se nommait lui-même un 'chercheur conservateur'.

Mais le journal allemand DER SPIEGEL dévoila en 1997 (Kopernikus der Triebe, 8 décembre 1997) l'incroyable vie de Kinsey, la biographie de Kinsey prouve que Kinsey laissait libre cours à ses pratiques homosexuelles et sado-masochistes. Kinsey en tant que jeune dirigeant scout manifestait sans scrupules ses tendances voyeuristes et exhibitionnistes.»

 

L'historien Michael Vogt explique qu'«après que Kinsey, rempli de haine, eut quitté son foyer familial chrétien, il a rassemblé des collaborateurs pour faire des recherches 'scientifiques' sur le comportement sexuel des gens et avant tout des enfants mineurs. Chaque collaborteur devait mettre à la lumière sa vie et son comportement sexuel. Dans une pièce secrète de sa maison, Kinsey aurait organisé régulièrement des jeux de sexe de groupe avec ses collaborateurs et des invités bien choisis. Il a même obligé sa femme à y participer. Il a fait filmer des scènes homosexuelles, hétérosexuelles et sado-masochistes par une équipe de caméramans professionnels. Malgré la pression qui les rendait malades, ses collaborateurs ont participé parce qu'ils craignaient pour leur carrière.»

 

«Des personnes étaient engagées chez Kinsey comme un statisticien qui n'avait aucune formation professionnelle. Malgré tout, il était responsable de toutes les données des analyses statistiques, explique le docteur Claudia Haunit.

Tout le projet était financé par la fondation Rockefeller. Bien que Kinsey ait prétendu avoir obtenu le résultat de ses recherches parmi "un grand public", en règle générale, il se limitait à questionner des prostituées, des homosexuels, des détenus, c'est-à-dire des "gens du bas monde" comme il les appelait. Ainsi, on peut prouver que Kinsey était un imposteur des statistiques.»

 

Claudia Haunit indique que «ce n'est qu'en 1981 que l'experte en médias, le docteur Judith Reisman, a réussi à dévoiler les graves tromperies méthodiques dans les recherches de Kinsey. Ce qui était flagrant, c'est qu'une grande partie des données de Kinsey provenait de pédocriminels. C'est-à-dire de violenteurs d'enfants. Ce n'était donc pas la population qui avait été interrogée mais des pédocriminels. Malgré tout, ce sont les oeuvres de Kinsey qui jusqu'à aujourd'hui et de par le monde entier constitue la base essentielle et prétendument scientifique de la recherche en sexologie. »

 

Le reportage présente que «même l'écrit "fondement de la pédagogie sexuelle et de l'école sur lequel se base le plan d'enseignement n° 21, sous le titre "école primaire", prétend que la description d'une "phase de développement de l'enfant pendant laquelle la sexualité" serait "au repos", la "phase latente", était "à réfuter empiriquement". Empirique veut dire que des expériences le prouvent. Et c'est exactement sur les expérimentations de Kinsey que repose le plan d'enseignement n° 21 et presque tous les autres programmes sur la sexualité de par le monde. La plupart des directeurs d'école n'ont aucune idée des bases de ces expérimentations.»

 

La première partie de ce reportage se termine par une question posée à des citoyens dans la rue : «Que pensez-vous de l'enseignement obligatoire de la sexualité dès 4 ans ?» La totalité des personnes interrogées s'opposent à cet enseignement obligatoire. Un d'eux, une femme, explique :
«Je trouve que cela n'est vraiment pas bon. C'est-à-dire que l'on prend des cas extrêmes pour en faire un principe.»

Une autre relève : «Ceux qui ont fait du mal à d'autres personnes ou à des enfants à ce sujet, ce sont eux que l'on a interrogés ? Je ne sais pas si cela est judicieux!»

 

Partie 2/3 (images difficiles): http://www.youtube.com/watch?v=Oi2ctyOLXVk

 

Partie 3/3: 

 

 

 

Dans le fond, la civilisation occidentale est tellement pervertie et décadente qu’elle n’aura pas volé son suicide collectif.

 

 

"La théorie du genre a été démasquée comme un instrument politique du pouvoir pour détruire et déstructurer la société occidentale", explique (hélas en allemand) les auteurs du site "dewion24" qui ont soutenu la manifestation du 18 janvier.

 

Pour Gabriele Kuby, l'Union européenne, l'ONU, participent à la mise en place du gender qui est la culture de la mort.

"Nous avons de nouveau à faire à une idéologie du mal qui s'oriente contre la famille", dit Gabriele Kuby qui dénonce le féminisme et qui réclame un retour du rôle de l'homme dans nos sociétés occidentales (hélas, en allemand, mais utile pour ceux qui parlent la langue de Merkel). Les associations de parents en Allemagne expliquent que la loi fondamentale n'est plus respectée car les parents ne peuvent plus éduquer leurs enfants selon leurs valeurs.


Les Ancêtres de la sexualisation précoce est un documentaire d'Ivo Sasek. Réalisé en 2011 et produit par Panorama-Film (Suisse), le film dévoile la volonté politique d'"éduquer" sexuellement les enfants dès le plus jeune âge en Suisse, notamment à travers le "programme 21" rendant l'éducation sexuelle obligatoire à l'école. Cette tendance -- mondiale -- à la promotion de la sexualité infantile et de la théorie du genre trouve l'une de ses inspirations essentielles dans les travaux du professeur américain Alfred Kinsey, dont les méthodes et les résultats sont plus que controversés.


Alfred Kinsey père de la théorie du genre et la pédophilie.


Alfred Kinsey est maintenant reconnu comme ayant été un malade pédophile. Il fut accusé d'avoir payé le père d'une fillette pour qu'il la viole et ceci pour en tirer des observations "scientifiques".

 

Le 18 janvier 2014, des parents ont organisé en Allemagne, à Cologne, une manifestation contre les cours obligatoires d'éducation sexuelle version gender, où les enfants dès la maternelle sont confrontés à un contenu pornographique explicite les invitant à tester sur eux des pratiques pas encore connues à leur âge.L'organisateur Besorgte Eltern annonce la présence de plus de 11000 parents lors de cette manifestation. En Suisse, les parents n'ont pas pu interdire la mise en place des cours d'éducation sexuelle dès la maternelle. En Allemagne, plusieurs parents ont déjà été mis en prison 40 jours pour n'avoir pas laissé leurs enfants suivre ces cours. Ainsi l'éducation des enfants n'appartient plus aux parents même dans le domaine si intime de la sexualité. Les effets pervers de ces nouveaux projets se font ressentir chez nos voisins.


Suisse.


La ville de Bâle a introduit un coffret, le "Sexbox", contenant du matériel pornographique destiné à l'éducation sexuelle dans les écoles maternelles et primaires. L'association Protection contre la sexualisation à l'école maternelle et à l'école primaire a fait connaître cette initiative, ce qui a « déclenché une tempête d'indignation dans tout le pays» mais qui n'a pas empêché « l'introduction dans les écoles maternelles des cours obligatoires d'éducation sexuelle dans toute la Suisse par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Dans le canton de Bâle, des «Sexbox» contenant du matériel pornographique ont été préparées à l'intention des écoles maternelles et primaires ! Des enfants dès l'âge de quatre ans auraient à subir cette sexualisation précoce. »


Allemagne.


Ce 18 janvier, plus de 1000 manifestants se sont retrouvés à Cologne pour dénoncer les cours sur le gender à l'école et la détention des parents qui ont refusé ces cours à leurs enfants. Suite à l'absence des enfants dans ces nouveaux cours d'éducation sexuelle, les parents ont reçu une amende à payer. Les récalcitrants ont été envoyés en prison pour 40 jours. Lors de la manifestation de ce 18 janvier, un couple qui a huit enfants, a parlé en public et expliqué qu'ils devaient aller en prison pour avoir refusé les cours sur le gender pour leurs enfants.


L'association  Besorgte Eltern (parents inquiets) dénombre 10 parents qui ont été mis en prison.

"Ce sujet concerne tous les parents. Nous ne sommes pas contre les cours d'éducation sexuelle, mais contre ces cours sur le gender qui sont dispensés dans les écoles primaires et dans les maternelles". Les organisateurs de la manifestation, se référant à la sociologue Gabriele Kuby qui dénonce le gender, expliquent que la masturbation doit être enseignée aux enfants dès l'âge de 0 à 4 ans ce qui n'est qu'une incitation au viol des enfants, toujours selon Gabriele Kuby.

 

 

Source: http://www.youtube.com/watch?v=ZKP0XWSyXVM via Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

https://louyehi.wordpress.com/2014/02/13/lintolerable-et-scandaleuse-theorie-du-genre-prepare-nos-enfants-aux-relations-homosexuelles/

 

 

Kinsey: Pédophilie, révolution sexuelle et théorie du Genre à l'école (Marion Sigaut)

 

 

L'historienne Marion Sigaut explique que la révolution sexuelle a commencé dans les années 50 avec l'américain Alfred kinsey qui a interrogé des milliers d'hommes, femmes et enfants et a fait un rapport qui décrit quel est la véritable vie sexuelle des Américains. Ce rapport a déclenché la "révolution sexuelle". Et rien n'a pu arrêter le cours de cette révolution déclenchée par le rapport Kinsey.

 

Qu'a déclenché le rapport Kinsey ?

 

(Grâce à la présentation de statistiques manipulées faites chez des marginaux, pédocriminels, détenus, prostitués) Le rapport Kinsey a déclenché l'apparition de ce que l'on a appelé la "libération des femmes", c'est-à-dire les femmes qui se mettent à avoir des rapports sexuels en dehors du mariage, et en dehors d'un compagnon régulier, la pillule, l'avortement comme acte banalisé, la pornographie. 

 

Alfred Kinsey a dit un jour sous serment : "Les délinquants sexuels récidivent rarement". Autrement dit, il suggérait que quelqu'un qui a commis un crime sexuel soit remis en liberté rapidement. Toute la législation américaine s'est adaptée au rapport Kinsey. Et par la suite, toute la législation européenne. C'est l'individualisation de la morale ("est bien ce qui me fait plaisir", "mon bien est mon droit"). Tout ca date de cette époque-là et a été déclenché par le rapport Kinsey.

 

Une autre conséquence du rapport kinsey a été l'irruption du mouvement gay.

 

Harry Hay (1912-2002), fondateur du mouvement de libération des homosexuels aux Etats-Unis, l'un des premiers dirigeants des mouvements LGBT, fondateur de la "Mattachine Society" (un des premiers mouvements de défense des droits des gays) a défendu le mouvement pédophile "NAMBLA" (North American Man/Boy Love Association) et dit: "Les tenants de la libération gay et les amoureux des garçons doivent savoir tout ce qu'ils doivent à Kinsey".

 

Le groupe NAMBLA affirme avoir eu son inspiration directement d'Alfred Kinsey, et tandis que beaucoup dans la communauté gay nient que l'homosexualité est liée à la pédophilie, le fondateur de la révolution pour les droits des gays, Harry Hay a toujours plaidé pour la présence de NAMBLA dans les défilés "gay pride".

 

Et Harry Hay a toujours demandé aux militants de NAMBLA de défiler avec lui aux gay pride. C'est-à-dire que d'emblée quand les homosexuels ont commencé à sortir publiquement pour revendiquer leur libération, ils ont accepté avec eux les pédophiles, c'est-à-dire les homosexuels amoureux de jeunes enfants et pas d'adultes consentants.

 

Kinsey disait: "Les jeunes enfants ont besoin de cours d'éducation sexuelle explicites le plus tôt possible, puisqu'ils sont sexuels dès leur naissance".

 

C'est ce que l'on est en train de nous vendre avec les cours d'éducation sexuelle dès les petites classes. Il y a des programmes promus par les Nations Unies pour faire de l'éducation sexuelle la plus explicite possible dès les petites classes. Kinsey nous l'a vendu dans les années cinquante. Et il disait aussi : "Les enfants peuvent tirer profit de relations sexuelles avec des adultes, y compris leurs parents". C'est-à-dire que Kinsey a fait la promotion de l'inceste.

 

Des statistiques manipulées

 

Statistiques sur les hommes : 55% des personnes interrogées par Kinsey étaient des délinquants, des prisonniers, des psychopathes, des grands criminels et y compris des grands criminels sexuels.

 

Les statistiques sur les femmes: Kinsey est allé interroger des prostituées et a mélangé les résultats obtenus avec des réponses de ménagères.

 

Au final, le rapport Kinsey est totalement fallacieux et mensonger.

 

On a changé la législation américaine et lancé la "révolution sexuelle" sur des résultats faussés, truqués et malveillants. Mais, il y a plus grave encore. Les chiffres de Kinsey ont été multipliés par dix. C'est-à-dire que la vraie statistique de l'homosexualité d'après des chercheurs, ce n'est pas 1 homme sur 10, c'est 1 sur 100. Ce qui n'est pas la même chose.

 

Comment a-t-il fait pour découvrir que les enfants étaient "sexuels dès la naissance" ?

 

Selon les travaux de Judith Reisman, Alfred Kinsley appelle "orgasmes" (chez des enfants pré-pubères) "les cris, les convulsions et les mouvements désespérés d'enfants qui se débattaient pour échapper à leurs agresseurs". Kinsey appelle orgasmes les hurlements de douleurs et de terreurs d'enfants violés. C'est cela qui a constitué le changement de morale en direction de l'éducation à donner à nos enfants.

 

Alfred Kinsley a fini sa vie en s'arrachant les testicules.

 

Rockefeller-University---Scientia-pro-bono-Humani-generis--.gifQui a financé les travaux de Kinsley ? L'institut Rockefeller qui existe encore.

 

Marion Sigaut explique quel était le but du financement des travaux de Kinsey :

 

"Des enquêteurs ont appris que le but de la fondation, dans l'enquête sur Kinsey, était d'extirper de l'Amérique toute sa moralité et son idéologie chrétienne. C'est-à-dire que le rapport Kinsey a été financé pour briser la morale et la famille américaine. Et nous en sommes maintenant à la famille en France, en Europe, et dans le monde entier. C'es-à-dire qu'il s'agit d'un plan de destruction de la morale publique par l'intermédiaire d'une pseudo révolution sexuelle.

 

Le but ne peut qu'être un but de domination."

 

Judit Reisman explique qu"il y avait cette grande inquiétude dans les années 50 que les fondations étaient dirigées avec des plans à fonds libéraux qui résistaient et s'opposaient au mode de vie judéo-chrétien.

 

Le décédé Norman Dodd était à la tête du Comité Reece (un Comité national créé dans les années 50 sous le congressiste B. Carroll Reece qui enquêta sur l'influence des fondations exemptées d'impôts incluant la Rockefeller. Dans une interview peu avant sa mort, Dodd déclara que ce que le Comité avait appris, était que l'objectif de la fondation Rockefeller était de retirer les valeurs qui avaient fait l'Amérique par le biais du système éducatif. Le témoignage de Dodd est important quand on considère l'impact direct des recherches de Kinsey sur l'éducation sexuelle en Amérique.

 

Foundations--Rene-A.-Wormser.jpgAlors que le Comité Reece enquêtait sur beaucoup de programmes financés par les fondations, ils en sont venus aux recherches de Kinsey. Celles-ci furent soumises au congressiste Mr Hays. Ceci est expliqué dans le livre de Mr Rene A. Wormser, Foundations, their power and influence, Devin-Adair Co. (1958). "Les Fondations et leurs sphère d'influences". "Un livre que nul américain voulant comprendre ce qui est arrivé à notre pays ne devrait ignorer", explique Judith Reisman. Wormser était membre du Comité Reece. Dans son livre, il dit que le Comité avait "déterré des preuves significatives sur le soutien de la Fondation Rockefeller aux projets de Kinsey. Ceci mettra Mr Hays en une forte rage et il demanda à voir entièrement le dossier Kinsey. Il lui fut présenté et il déclara à Mr Dodd que nous ne devions pas aller plus loin dans cette enquête particulière... soutenant que chaque membre du Congrès serait opposé à notre manoeuvre". Mr Hays déclara qu'il s'opposerait à toute appropriation future de notre comité à moins que les enquêtes sur Kinsey ne cessent.

 

Savez-vous comment s'appelle l'Institut Kinsey ? demande Marion Sigaut.

 

 

Le vrai nom de l'Institut Kinsey c'est Institut pour l'étude du sexe, du genre et de la reproduction.

 

En 2007, Aaron Russo, un cinéaste qui a donné une interview, a indiqué avoir été ami avec un certain Nick Rockefeller qui lui aurait dit que dans les années 60, une dizaine d'années après le rapport Kinsey, c'était eux qui avait inventé la "révolution sexuelle", l'idée étant en mettant les femmes au travail de les couper de leurs enfants, de telle sorte que l'on puisse récupérer les enfants : "Une chose que je peux dire est que un soir nous discutions chez moi et il (Nick Rockefeller) s'est mis à rire : "À ton avis Aaron, c'est quoi l'émancipation de la femme?" À cette époque j'avais des idées reçues, j'ai dit qu'elles pouvaient travailler, gagner le même salaire que nous, tout comme elles ont pu voter. Il s'est mis à rire : "tu es un idiot". J'ai demandé pourquoi je suis un idiot. "Laisse moi te dire ce que c'est. C'est nous Rockefeller qui avons financé l''émancipation de la femme'. C'est la fondation Rockefeller qui en parlait aux journaux et à la télévision, pour deux raisons principales : 1) avant, on ne pouvait pas taxer une moitié de la population, 2) maintenant on peut scolariser les enfants plus tôt, on peut influencer leur façon de penser, ce qui brisera leur famille. Les gamins verront l'Etat, l'école, les responsables comme leur famille, pas leurs parents." Ce sont les deux raisons principales de l'émancipation des femmes, que je croyais jusqu'à présent être une aventure noble. Quand j'ai vu leurs motivations derrière sa création, j'ai vu le mal derrière ce que je croyais être une aventure noble."

 

Marion Sigaut résume :

 

"L'Institut Kinsey qui est un institut de recherches sur le sexe, le genre et la reproduction, tout le monde a compris le rapport que l'on peut faire avec ce qui se passe aujourd'hui, toute la morale sexuelle qui a cours aujourd'hui est la conséquence d'un rapport truqué, financé par la banque, destiné à détruire la civilisation chrétienne, institut dirigé par des pédophiles. Soixante ans de mensonges, de chutes, de pertes des valeurs, ce qu'il a fallu de souffrances et d'angoisses pour comprendre comment nous en sommes ici aujourd'hui. Comprendre quoi ? Que chez l'humain, le sexe est sacré et n'est pas une activité de loisirs. Le sexe est sacré et lié à l'amour. Nos enfants sont notre avenir, les pervers veulent nous les voler. Alors maintenant qu'on sait, on fait quoi ?"

 

 

. Aaron Russo. From liberty to fascism - De la liberté au fascisme

. Bruce/Brenda/David Reimer : Tragique destin du premier cobaye de la théorie du genre

. Gender : Pétition de 200 000 Allemands du Bade-Wurtemberg contre l’idéologie arc-en-ciel

. Ne touchez pas à nos enfant : Compte-rendu de la manif du 22 mars 2014 à Cologne avec Alain Escada, Farida Belghoul, Béatrice Bourges

Partager cet article

Repost0

commentaires

oceane 16/04/2014 21:27


Alors maintenant qu'on sait, on fait quoi ?


exactement... car apres avoir lu et peut-etre realise l'horreur que nous sommes en train de vivre.... qu'allons-nous faire ??? on ne peut plus dire que nous ne
savions pas !!


le silence est la pire des compromissions.



Durant ces jours, nous réfléchirons en particulier sur la famille, qui est la cellule fondamentale de la société humaine. Depuis le début, le
Créateur a placé sa bénédiction sur l’homme et sur la femme afin qu’ils soient féconds et qu’ils se multiplient sur la terre ; et ainsi la famille représente dans le monde comme le reflet de
Dieu, Un et Trine.


...
La famille aujourd’hui est dépréciée, elle est maltraitée, et ce qui nous est demandé, c’est de reconnaître combien il est beau, vrai et bon de former une famille, d’être une famille
aujourd’hui ; combien c’est indispensable pour la vie du monde, pour l’avenir de l’humanité


..Pape francois, 20 fevrier 2014,



"Personne n'a fait plus que l'Eglise dans la lutte contre la pedophilie. et elle est peut-etre l'unique institution publique a avoir reagi avec transparence et responsabilite".... Les cas
d'abus sexuels sont epouvantables, car ils laissent des traces tres profondes. Benoit XVI a ete tres courageux et il a ouvert une voie. L'Eglise sur cette voie a fait beaucoup. Peut-etre plus que
tous. Et pourtant l'Eglise est la seule a etre attaquee.


Pape Francois, fevrier 2014









"Personne n'a fait plus" que l'Église dans la lutte contre la pédophilie, et elle "est peut-être l'unique institution
publique à avoir réagi avec transparence et responsabilité",



Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/lutte-contre-pedophilie-pape-francois-defend-actions-eglise-catholique-1001475.html#KZ2vgIT2RIV1zmWp.99






"Personne n'a fait plus" que l'Église dans la lutte contre la pédophilie, et elle "est peut-être l'unique institution
publique à avoir réagi avec transparence et responsabilité",



Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/lutte-contre-pedophilie-pape-francois-defend-actions-eglise-catholique-1001475.html#KZ2vgIT2RIV1zmWp.99




t plus" que l'Église dans la lutte contre la pédophilie, et elle "est peut-être l'unique institution publique à avoir réagi
avec transparence et responsabilité",


Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/lutte-contre-pedophilie-pape-francois-defend-actions-eglise-catholique-1001475.html#KZ2vgIT2RIV1zmWp.99