Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 10:04

« La guerre des juges contre l’Eglise au XVIIIème siècle », par Marion Sigaut (conférence Egalité & Réconciliation, Toulon 2 février 2013). L'historienne Marion Sigaut expose la guerre des juges contre l'Eglise au XVIIIe siècle et l'obstruction parlementaire menée par les magistrats.

 

A cette époque, la séparation des pouvoirs n'existait pas (pas plus qu'elle n'existe aujourd'hui...) les juges (ou "parlementaires") étaient dotés de la fonction de pouvoir législatif via la procédure d'enregistrement des lois du roi. Ces lois n'entraient en vigueur qu'après "enregistrement" par le Parlement de Paris. Les parlementaires se servaient de ce pouvoir d'enregistrement pour contrer la monarchie au XVIIIe siècle, développer leurs intérêts et leurs privilèges, mais aussi pour empêcher tout projet royal d'égalité devant l'impôt. Tant que les parlementaires n'enregistraient pas le texte législatif royal, le texte n'entrait pas en vigueur.

 

Pour la petite histoire, les Parlements de France et de Navarre étaient alors le fief des "Lumières", des francs-maçons, et autres auto-proclamés représentants du "progrès". Si les Parlements de l'époque ne se disaient pas encore représentants de la nation ou du peuple dans son ensemble, ils ne manquaient pas de prétendre défendre les intérêts des Français alors même qu'ils faisaient tout pour défendre d'abord leurs privilèges de classe inutile... Un peu comme aujourd'hui, les fonctionnaires bruxellois.

 

 

« La guerre des juges contre l’Eglise au XVIIIème siècle », par Marion Sigaut (Conférence Egalité et Réconciliation, Toulon 2 février 2013).

 

- Réhabilitons Louis XV ! (Joris Karl)

- Marion Sigaut - Les lumières : un antihumanisme

- Marion Sigaut, la Marquise de Pompadour et l'énigme Damiens

- Marion Sigaut - Les Lumières et l'essor du capitalisme

- Le racisme des "Lumières"

- Xavier MARTIN : "Trente années d'étonnement", Editions DMM

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

thomas 22/10/2015 13:31

une erreur le roi Louis XIV n'a pas supprimer les remontrances , les parlement pouvaient encore faire des remontrance mais après l'enregistrement des lois . et encore cette mesure ne concernait que le parlement de paris, les autres parlements avaient toujours le droit de remontrance avant l'enregistrement des lois .