Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 09:00

Selon des médias du courant unique, l'avion a été abattu soit par les séparatistes "pro-Russes" soit par la Russie. Ces mêmes médias n'évoquent jamais la possibilité d'un false flag (attentat sous faux drapeau). Or des témoins ont raconté qu'un avion de l'armée de l'Air Ukrainienne suivait le Boeing 777...   

La question que ne pose jamais les journalistes est la suivante : Quel intérêt les "pro-russes" ou même la Russie auraient-ils à abattre un transporteur aérien avec ses passagers ? Surtout que ce type d'attentat ne ressemble pas du tout ni à la Russie de Poutine ni aux résistants du Donbass.

 

Médias: des témoins oculaires ont décrit un avion  ukrainien de l'Armée de l'Air qui suivait le Boeing Malaisie


Selon des témoins, un avion ukrainien de l'Armée de l'Air suivait le Boeing-777
Malaisie qui s'est écrasé dans l'est de l'Ukraine, selon la chaîne de télévision LIFEnews.

 

Source: http://russian.rt.com/article/41291 via https://www.facebook.com/republikpopulairedudonbass/posts/1455661114685975

 

Add. 11h24. Le missile ukrainien aurait pu viser l’avion de Poutine (Par La Voix de la Russie)


(Merci à Domremy pour le lien)

 

Boeing-777-Malaisie-abattu-un-false-flag.JPG

L’avion du président de Russie Vladimir Poutine aurait pu être la cible d’un missile ukrainien sol-air ou d’un missile tiré par un avion de guerre ukrainien qui a abattu le Boeing 777 de Malaysia Airlines, communique une source dans l’Agence fédérale russe du transport aérien.

L’avion de Poutine a croisé le Boeing malaisien dans le ciel de Varsovie à une altitude de 10 100 m. L’avion présidentiel y est passé à 16H21 heure de Moscou et le Boeing à 15H44 heure de Moscou.

Selon la source, les contours des deux avions pouvaient ête confondus et les couleurs étaient pratiquement identiques à une grande distance.

 

Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_07_17/274769316/ »

 

Add. 23h25. Est-ce bien Kiev qui a abattu le Boeing ?

 

 

Par La Voix de la Russie | André Chanclu n’a pas froid aux yeux. Dans son facebook il s’est donné comme nom de guerre « Andre le Russophile ». C’est toujours lui qui non seulement défend à cors et à cris la Russie, mais qui le week-end prochain organise un meeting de soutien aux patriotes du Donbass place de Breteuil à Paris.

 

La problématique ukrainienne, il connaît à fond et il semble qu’il prend en grippe les nazillons qui s’amusent à fusiller les blessés des hôpitaux de Kramatorsk ou encore tuer à coups de mortier les enfants en bas âge, le tout avec le soutien de l’Occident qui vient de dévoiler sa vraie approche de la question slave en finançant à cœur-joie la boucherie ukraino-ukrainienne. Qu’à cela ne tienne ! Cent ans plus tard on érigera un petit monument en l’honneur des victimes. C’est ça la civilisation !

 

André Chanclu nous a donné son analyse du crash aérien survenu dans la région de combats des troupes de Kiev avec les résistants locaux qui n’entendent pas baisser la garde.

 

André Chanclu. Je dirais déjà que ce n’est pas le territoire ukrainien, d’après moi, c’est le territoire de la république populaire de Novorossia. C’est la première chose. Mon commentaire est assez simple : en France on constate une nouvelle fois, qu’on saisit l’occasion de critiquer la Russie. On ne voit pas pourquoi, mais c’est la Russie qui est directement indiquée. Les médias occidentaux ont systématiquement dit, qu’il n’y a que la Russie qui peut faire ça, ou l’Ukraine. Mais on insiste lourdement pour dire « c’est la Russie ».

 

Il semblerait qu’avec les systèmes d’armes dont les patriotes du Donbass disposent aujourd’hui, ils ne peuvent pas stratégiquement et d’une manière technique, atteindre un avion à cette hauteur-là. Ça c’est un fait qui est désormais établi. Alors maintenant on se dirige vers la Russie en disant que c’est peut-être la Russie qui a lancé un missile.

 

On ne voit pas trop l’intérêt de la Russie pour ce genre de massacre. Il y a beaucoup de questions qui se posent, mais on constate une nouvelle fois : sur toutes les radios, sur toutes les chaînes de télévision française, il y a un matraquage qui continue contre la Russie.

 

On vit aujourd’hui une situation grave, parce qu’il y a près de 300 morts. C’est dramatique, c’est terrible, voilà le premier constat. Le deuxième, c’est qu’on s’aperçoit que sur le terrain l’armée du commandant Strelkov est en train de gagner du terrain. Alors, peut-être qu’effectivement les forces de l’OTAN et les forces du gouvernement illégal de Kiev essayent de trouver ce subterfuge, pour gagner du temps. Encore une fois, la seule question qui faut se poser dans cette affaire c’est : à qui profite le crime ? »

 

Le politique belge Luc Michel a tenu à nous livrer, lui aussi, une analyse extraordinaire et pleine de détails inouïs de l’éventuelle organisation de ce crash s’il ne s’agit au moins d’une bavure.

 

La Voix de la Russie. Monsieur Luc Michel, croyez-vous que le Boeing a été abattu par les Ukrainiens à titre d’une provocation organisée par les Américains en vue de déclencher la Troisième Guerre Mondiale sur le continent européen ?

 

Luc Michel. Je ne pense pas que la provocation soit américaine. Je suis plongé là-dedans et suis allé voir le cas d’un Boeing d’Iranian Airlines de 1989… Il y a deux scénarios possibles dans l’affaire ukrainienne. Il n’y pas de doute pour moi qu’il s’agit d’une bavure ukrainienne mais elle peut relever des deux choses ! Ca peut être soit un accident. C’est-à-dire que plusieurs experts hier aussi bien sur France 24 que sur Russia Today expliquaient le degré de mauvaise formation des organisations de l’armée ukrainienne. Il est possible qu’ils ont tiré un missile « Bouk » par erreur.

 

Il y a également deux autres scénarios crédibles et je pense qu’il faut se tenir à ces trois-là ! Le deuxième scénario crédible c’est une bavure de la chasse ukrainienne. Il y a un troisième qui serait énormément plus grave : vous savez que certains évoquent, notamment à Moscou, moi, je l’ai fait à Bruxelles, un concours des circonstances étrange. Une trentaine de minutes avant le Boeing des Malaysian Airlines l’avion du Président Poutine a emprunté le même couloir aérien ! Le jet de Malaysian Airlines n’était pas dans son horaire de passage normal. Il était apparemment en retard. Donc certains commencent à dire que le but c’était d’abattre le jet de Poutine. On serait là dans un scénario des fous.

 

Mais il y a eu d’autres cas précédemment : une frégate américaine qui, par accident disent les Américains, volontairement, disent les Iraniens, a abattu un avion de ligne iranien au-dessus du Golfe Persique en 1989 ! Et il y a un cas encore plus célèbre. C’est le fameux DC-9 d’Alitalia ! Mais là les enquêtes n’ont jamais été terminées. Elles ont été étouffées. Là c’est la chasse française qui a été mise en cause.

 

Notamment le Président du Conseil Italien Cossiga a accusé les Français. Il a dit que l’avion a été abattu par erreur puisque la chasse française pensait qu’il s’agissait du jet de Kadhafi.

 

On est dans un cas similaire par rapport à ce qui vient de se passer en Ukraine. Il y avait hier l’éditorialiste du LCI qui a déclaré que jamais dans l’histoire on n’avait vu d’accident pareil. Il prétendait qu’ »il n’y avait que les Russes pour faire ça ! » Et les Français à Uccitta, les Américains au-dessus du Golfe Persique en 1989 ? Jusqu’à maintenant les Occidentaux n’ont jamais reculé à abattre un avion de ligne lorsqu’ils devaient le faire ! Je pense que l’on est dans tous les cas dans un scénario de propagande occidentale. Il y a une vague de russophobie incroyable ! Dans les médias français particulièrement parce que la politique française depuis le retour de la France dans l’OTAN est entièrement assujettie par les Américains.

 

Déjà en France il y a une Fondation qui s’appelle la French American Foundation; Le but de cette Fondation est d’amener les jeunes politiciens français à être pro-Américains. Il y a l’influence de cette Fondation dans le gouvernement français et François Hollande y est lui-même. Mais la Russie n’a strictement rien à voir là-dedans.

 

Il y a eu des erreurs de communication de la république de Donetzk. Ils n’ont pas éclairé le tout à un moment donné. Mais il y a une dernière chose lorsque vous parlez d’une provocation. Il faut quand même constater quelque chose. C’est que les compagnies aériennes internationales mais aussi Kiev ont fait interdire les vols occidentaux vers la Crimée qui est parfaitement en paix ! Il n’y a par là aucune situation à problème. Mais au-dessus de Donetsk ils ont fait interdire jusqu’à lundi les vols. Et on les a rétablis curieusement mercredi. On a fait passer des avions de ligne sur une zone où des chasseurs ukrainiens avaient été abattus au cours des deux jours précédents. Abattus à basse altitude ! Alors la troisième chose qui est tout à fait bizarre dans cette affaire, c’est que le contrôle aérien international a accepté que les plans de vol passent au-dessus d’une zone de guerre. Il y a le dernier élément puisqu’on en parle très peu dans la presse russe, mais on commence à en parler beaucoup sur les réseaux sociaux : le contrôleur espagnol dédié à ce vol de Boeing met en cause directement la chasse ukrainienne. Il dit qu’il a constaté des avions de chasse autour de l’avion avant le crash et deuxièmement, il accuse Kiev d’avoir annoncé la chute de l’avion exactement au moment où elle s’est produite. Ce n’était possible que si l’on avait un constat visuel. Voilà un tableau de la situation !

 

Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_07_18/Est-ce-bien-Kiev-qui-a-abattu-le-Boeing-1546/

 

 

Crash/Ukraine: Kiev devrait répondre aux questions posées par Moscou

 

12:35 19/07/2014

MOSCOU, 19 juillet - RIA Novosti

 

Les informations dont dispose Kiev concernant l'utilisation de systèmes antiaériens Bouk dans l'est de l'Ukraine permettraient d'éclaircir les causes du crash du Boeing malaisien, estime le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov.

Le ministère de la Défense a adressé 10 questions au commandement des forces armées ukrainiennes, espérant que les réponses données par ce dernier permettront de faire la lumière sur les circonstances de l'accident survenu jeudi dans la région de Donetsk, théâtre de violents combats entre troupes gouvernementales ukrainiennes et forces d'autodéfense.

"Kiev peut-il fournir tous les détails de l'utilisation de systèmes sol-air Bouk dans la zone des hostilités, et - ce qui est l'essentiel - pourquoi a-t-il déployé ces systèmes si les insurgés n'ont pas d'avions?", a demandé M. Antonov dans une interview à la chaîne de télévision Rossiya 24.

Selon le ministère russe de la Défense, 27 systèmes de DCA Bouk M1 appartenant à l'armée ukrainienne sont déployés dans la région où s'est écrasé l'avion de ligne malaisien.

M. Antonov a rappelé que les autorités ukrainiennes avaient immédiatement désigné les coupables de cette tragédie. 

"D'après Kiev, il s'agit évidemment des insurgés. Mais quelles sont les preuves permettant d'arriver à cette conclusion?", a demandé le vice-ministre.

Un Boeing 777 de Malaysia Airlines s'est écrasé jeudi dans l'est de l'Ukraine. L'avion avec 283 passagers et 15 membres d'équipage volait à 10.050 mètres d'altitude. Les autorités de Kiev ont immédiatement accusé les forces d'autodéfense d'être à l'origine du crash, mais les insurgés ont déclaré en réponse qu'ils ne disposaient pas de systèmes capables d'abattre un avion à cette altitude.

 

  Source: http://fr.ria.ru/world/20140719/201872902.html

 

 

Le Boeing malaisien a été abattu par les militairies ukrainiens (expert américain)

 

La Voix de la Russie, 22 juillet 2014

 

Les images prises par un satellite américain prouvent que l'avion malaisien a été abattu par les militairies ukrainiens, communique le journaliste Robert Parry connu pour ses enquêtes.

 

 

Selon lui le renseignement américain disposent de photos prouvant que la responsabilité pour l'avion civil abattu dans le ciel de Donetsk incombe aux troupes ukrainiennes.

 

Robert Parry n'a pas dévoilé le nom de son informateur au sein du renseignement tout en signalant qu'il s'agissait d'une source digne de confiance dont il avait déjà reçu des informations véridiques dans des situations similaires.

 

Le Boeing 777 de la Malaysia Airlines effectuant la liaison entre Amsterdam et Kuala Lumpur s'est écrasé le 17 juillet dans l'est de l'Ukraine avec 298 personnes à bord.

 

Source: http://french.ruvr.ru/news/2014_07_22/Le-Boeing-malaisien-a-ete-abattu-par-les-militairies-ukrainiens-expert-americain-9958/

 

 

MH17: Washington bluffe en accusant la Russie (expert)

 

12:12 24/07/2014

WASHINGTON, 24 juillet - RIA Novosti

 

En publiant des données sur le crash du Boeing 777 malaisien, les autorités américaines ont en réalité avoué que leurs accusations à l'encontre de la Russie étaient du bluff, considère Daniel McAdams, directeur exécutif de l'Institut Ron Paul pour la paix et la prospérité.  

"Après quatre jours de menaces émanant du [président américain Barack] Obama et du [secrétaire d'Etat John] Kerry, et de leurs favoris écrivant à la hâte sur Twitter que la Russie devait être punie pour avoir abattu l'avion, le service de renseignement américain estime qu'il s'agit d'une erreur et qu'il n'est pas en mesure de confirmer à cent pour cent qui a réellement abattu l'avion", écrit M. McAdams.  

Selon lui, après la première vague d'accusations, le commandement de l'armée russe a réalisé une démarche intéressante: sans accuser qui que ce soit, elle a publié ses données suivies d'une série de questions.  

L'armée russe a notamment demandé qu'on lui fournisse les preuves de sa soi-disant implication, a rappelé l'expert.  

"La diplomatie US a répondu par le biais d'un porte-parole qui s'est référé aux réseaux sociaux et à des données secrètes ne pouvant pas être divulguées", a-t-il souligné.  

"Ceci signifie qu'avec un budget s'élevant à 100 milliards de dollars, le service de renseignement US prend des décisions susceptibles d'entraîner une guerre nucléaire en se basant sur des tweets et des vidéos publiées sur YouTube", a conclu Daniel McAdams.

 

Source: http://fr.ria.ru/world/20140724/201925399.html

 

 

Vol MH17: Kiev dissimule des enregistrements (Défense russe)

 

12:22 24/07/2014

MOSCOU, 24 juillet - RIA Novosti

 

Les autorités ukrainiennes dissimulent les enregistrements des conversations entre leurs contrôleurs aériens et l'équipage du Boeing-777 qui s'est écrasé le 17 juillet dans l'est de l'Ukraine, a déclaré jeudi aux journalistes le général Alexandre Maslov, ex-commandant de la DCA russe.

 

"Les enregistrements des conversations entre les contrôleurs aériens et l'équipage de l'avion, ainsi qu'entre les équipes en charge des systèmes de missiles sol-air sont particulièrement précieux. Les militaires ukrainiens les possèdent à coup sûr. C'est absolument certain, car le système n'a pas subi de modifications depuis l'époque soviétique et a toujours fonctionné comme une horloge", a indiqué le général.

 

Selon lui, "l'Ukraine dissimule tout cela dans les murs du Service de sécurité nationale (SBU), ce qui confirme que l'évolution des événements suit exactement le scénario de 2001" (lorsqu'un missile ukrainien avait par erreur abattu un avion de ligne russe au-dessus de la mer Noire, ndlr).

 

"Pourquoi personne d'autre que la Russie n'exige que ces enregistrements soient remis immédiatement? On a du mal à comprendre", a conclu le général.

 

L'Etat-major russe a publié lundi 21 juillet ses données sur le crash du Boeing. Selon lui, l'avion a dévié de l'itinéraire initialement prévu et une activité excessive des radars ukrainiens a été constatée près de la zone de la catastrophe. Par ailleurs, selon l'armée russe, un avion de combat ukrainien évoluait dans le couloir aérien réservé aux vols de l'aviation civile peu de temps avant le crash du Boeing malaisien.

 

Source: http://fr.ria.ru/world/20140724/201925544.html

 

Rebondisement le 29 juillet, un pilote ukrainien affirme avoir abattu le jet :

 

MH17 : un pilote ukrainien affirme avoir abattu le jet

 

Dans une interview accordée au Wahrheit fuer Deutschland, le pilote ukrainien d'un Soukhoï Su-25 a revendiqué la responsabilité de la destruction du Boeing de Malaysia Airlines le 17 juillet dans l'est de l'Ukraine.

 

Le pilote a raconté qu'il avait tiré sur le Boeing 777 avec un canon embarqué de 30 mm et que son appareil était présent sur les images satellites du ministère russe de la Défense. Le nom du pilote n'a pas été divulgué.

 

Un Soukhoï Su-25 avait été observé près de l'avion malaisien par les moyens de contrôle russes.

 

Source: http://french.ruvr.ru/news/2014_07_29/Un-pilote-ukrainien-affirme-avoir-abattu-le-MH17-6100/

 

 

 

MH17: un missile et un tir de canon seraient à l'origine du crash (médias)

 

MH17-un-missile-et-un-tir-de-canon-seraient-a-l-origine-du.jpg

SU-25

 

 

21:14 06/08/2014

MOSCOU, 6 août - RIA Novosti

 

Le Boeing malaisien, qui s'est écrasé en juillet en Ukraine, aurait été abattu par un missile air-air et un obus de 30 mm d'un avion d'attaque Su-25, rapporte mercredi (6 août, Ndlr.) le journal malaisien New Straits Times se référant à des experts.

 

"Plusieurs photos des lieux du crash montrent des éclats ressemblant à ceux d'une arme téléguidée et sur d'autres photos on voit des traces d'un tir plus précis, d'un tir de canon. Nous sommes en train de l'analyser", a indiqué un expert au journal malaisien.

 

Selon les experts, cette hypothèse explique la nature des dégâts causés au Boeing 777, notamment la présence de trous ronds qui seraient le résultat d'un tir de canon, et de trous déchirés par un missile.

 

Les experts cités par le journal estiment qu'un missile air-air à tête chercheuse thermique doté d'une ogive de 3 kg a frappé les moteurs de l'avion de ligne.

 

Si l'avion avait été frappé par un missile sol-air Bouk, il aurait été complètement détruit et l'agresseur n'aurait pas eu besoin d'utiliser un canon de 30 mm.

 

Le Boeing volait à 10.600 m d'altitude alors que l'avion d'attaque Su-25 a un plafond pratique de 7.600 m. Selon les experts, le pilote du Su-25 aurait dû le pousser "au maximum de ses performances, mais c'est tout à fait possible".

 

Le général Andreï Kartapolov, chef du commandement opérationnel de l'Etat-major général des Forces armées russes, a antérieurement annoncé qu'un avion de combat ukrainien, probablement un Su-25, volait à une distance de 3 à 5 kilomètres du Boeing malaisien qui s'est écrasé plus tard. Il a rappelé que le Su-25 est capable de détruire des cibles aériennes à une distance de 5 km.

 

D'après les médias, les données des boites noires du Boeing 777 ne contredisent pas l'hypothèse selon laquelle l'avion a été endommagé par un missile air-air.

 

Source: http://fr.ria.ru/world/20140806/202058801.html

 

Vol-MH17-Washington-en-sait-plus-qu-il-ne-le-pretend--homm.jpg

Crash du vol MH17: Washington en sait plus qu'il ne le prétend (homme politique US)

 

14:05 12/08/2014

MOSCOU, 12 août – RIA Novosti

 

Il est difficile de croire que Washington ne dispose pas de preuves sur l'auteur du crash du Boeing malaisien près de Donetsk, étant donné que les satellites espions américains contrôlent pratiquement tout ce qui se passe en Ukraine, affirme Ron Paul, ancien membre de la Chambre des représentants du congrès américain et ex-candidat à la présidentielle américaine.

 

Tout ce que le monde a réussi à entendre de la part des renseignements américains est une absence de preuves sur l'implication de la Russie dans ce crash, souligne l'homme politique, alors que la propagande américaine a déjà réussi à persuader les citoyens américains de la culpabilité de Moscou.

 

"On imagine mal que les USA, qui disposent de nombreux satellites surveillant tout ce qui se passe en Ukraine, ne possèdent pas d'informations exactes sur le responsable du crash et son origine", écrit Ron Paul.

 

Selon l'ex-congressiste, quand les preuves vont à l'encontre des accusations du gouvernement américain, elles ne sont jamais rendues publiques, "bien évidemment pour des raisons de sécurité nationale".

 

"Ce grave événement international laisse encore des questions sans réponse. C'est dommage qu'on ne puisse pas espérer que notre gouvernement dise la vérité et fournisse des preuves.

Je suis persuadé qu'il en sait bien plus qu'il ne prétend", estime Ron Paul.

 

Source : http://fr.ria.ru/world/20140812/202115873.html

 

 

COUP DE GRÂCE ? Crash du vol MH17 Malaysia Airlines: Moscou piège Kiev à l’ONU

 

Allainjules.com

Posted on août 19, 2014 @ 13:07

 

Le crach de l’avion Boeing 777 de la Malaysia Airlines dans la zone de conflit de l’Ukraine a conduit à une crise diplomatique majeure entre la Russie et l’Occident. L’Occident, sans un début de commencement de preuve a accusé la Russie. L’ours a réagi hier (18 août 2014, Ndlr.) à l’ONU de façon magistrale. La Russie a accusé l’Ukraine de refuser de livrer au monde entier tous les enregistrements des communications de ses contrôleurs du trafic aérien avant et après la catastrophe. Ce qui est vrai et qui empêche de faire une vraie enquête internationale.

 

Au lieu d’accuser les pro-russes d’avoir bombardé cet avion, il faut commencer par le début. Pourquoi cet avion a survolé cet espace-là ? Du coup, Kiev se défile. une fuite en avant qui en dit long sur ses réelles intentions.

 

L’ambassadeur russe au Conseil de sécurité de l’ONU, Vitaly Tchourkine, en demandant à Kiev, de livrer ses secrets a vu juste. Les transcriptions des conversations de ses contrôleurs aériens avec l’équipe du vol MH17 montreront certainement que Kiev crie plus pour noyer le poisson…

 

L’Occident et Kiev, en accusant les rebelles pro-russe d’avoir abattu l’avion avec un système de missiles BUK mettent la charrue avant les boeufs. Il y a quand même 298 personnes qui sont mortes et, selon nos informations, l’une des boites noires disculpent les pro-russes. pourquoi rien n’est rendu public ? Mystère et boule de gomme !

 

Source: http://allainjules.com/2014/08/19/coup-de-grace-crash-du-vol-mh17-malaysia-airlines-moscou-piege-kiev-a-lonu/

 

 

Boing-malaisie-777.jpg

Rusvesna 02 septembre 2014

 

La Russie attend une réponse de l'Ukraine dans le cadre de l'enquête catastrophe du "Boeing", l'Ukraine refuse de répondre

 

Moscou attend des réponses à vos questions sur le crash de l'avion Malaisie en Ukraine orientale, a déclaré lundi (1er septembre Ndlr.), le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

 

En outre, selon le ministre russe, les experts ont à revenir sur le site du crash du Boeing.

 

"Ce qui était dans la boîte noire" doit déjà avoir été déchiffrée, mais n'a pas été rendu public, il n'y a pas d'informations sur les conversations qui ont conduit les contrôleurs aériens ukrainiens ce jour-là, y compris l'équipage du Boeing de la Malaisie. Pourquoi cela est-il caché, nous ne comprenons pas. Pourquoi les déclarations qui ont fait tout cela avec l'aide de la milice russe, pourquoi ils ne sont pas pris en charge par au moins une certaine image du monde, pourquoi, au lieu délivré images de Youtube? C'est une histoire très sombre,"- dit-il, parlant au MGIMO.

 

Selon lui, le lieu de l'accident est nécessaire "pour restaurer les enquêteurs." «Pourquoi (experts) n'examinent pas l'épave qu'il existe et que nos reporters montrent? Par conséquent, ils peuvent être enlevés, ils peuvent être abordés, s'il vous plaît laissez les experts qui devraient mettre les pendules à l'"- a déclaré le chef du ministère russe des Affaires étrangères.

 

«Nous avons soumis leurs résultats réels, ils n'ont pas la réponse, et nous avons demandé à plus de 20 questions, qui se produisent naturellement dans n'importe quel homme plus ou moins professionnels instruits, qui dans ce domaine devrait enquêter. En attente de réponses,"- a déclaré M. Lavrov.

 

Boeing 777 volant de Amsterdam à destination de Kuala Lumpur, Malaysia Airlines s'est écrasé le 17 Juillet, dans la région de Donetsk. À bord se trouvaient 298 personnes, tous sont morts.

 

Représentant permanent adjoint de l'Ukraine à l'ONU Alexander Paulichenka jeudi à une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'organisation mondiale fait éludé une réponse directe à la question de représentant permanent de la Russie auprès de l'ONU, Vitaly Tchourkine, en ce qui concerne la publication des dossiers des répartiteurs, qui ont conduit Boeing 777 "Malaysian Airlines" de l'entreprise. Diplomate russe s'est demandé pourquoi l'Ukraine est encore «documents non publiés des négociations de contrôleurs de la circulation de l'air», et elle leur a donné aux experts néerlandais.

 

«L'Ukraine a été activement impliqué dans le travail de la commission interétatique à enquêter sur l'incident. Mon gouvernement a, de bonne foi, dans ce cas la collaboration avec nos partenaires internationaux et étrangers. Je pense que dans un avenir proche sera distribué le rapport de ce comité, et nous verrons les résultats préliminaires de cette enquête, "- dit Paulichenka.

 

Tchourkine déjà parlé à plusieurs reprises à la partie ukrainienne a fourni des enregistrements des négociations de leurs contrôleurs de la circulation de l'air qui ont envoyé "au plan de la Malaisie de la zone de conflit."

 

Pendant ce temps, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, répondant aux questions application "Rossiyskaya Gazeta» (La Russie d'Aujourd'hui) à l'édition britannique du Daily Telegraph, a déclaré que la Russie ne mettrait pas la "pédale douce" sur l'enquête sur le crash du Boeing de la Malaisie.

 

"Nous ne devons pas permettre que l'enquêter sur le crash du vol MN17 soit freinée, comme cela s'est produit avec de nombreux autres enquêtes sur des tragédies ukrainiennes, y compris la fusillade de civils par des tireurs d'élite à Kiev en février, les massacres à Odessa et à Mariupol en mai, et ainsi de suite, a dit le ministre. -Nous insistons fortement pour la traduction en justice de ceux qui portent la responsabilité de ces crimes".

 

Source  traduction via http://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=/search%3Fq%3Dhttp://rusvesna.su/%26biw%3D1280%26bih%3D925&rurl=translate.google.fr&sl=ru&u=http://rusvesna.su/news/1409649350&usg=ALkJrhgIGHiIAI-6mrRVTEYlzS4hd0bWUw

 

Des parents des personnes tuées dans le crash du Boeing-777 poursuivent l'Ukraine

21/09/2014 | 14:58

Des parents de citoyens allemands qui sont morts dans le crash de la compagnie aérienne Malaysie Airlines Boeing-777 dans la région de Donetsk, ont l'intention de déposer une plainte contre l'Ukraine devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH).

Le Deutsche Welle rapporte l'information citant la publication Bild am Sonntag. Selon le journal Bild am
Sonntag l'avocat des plaignants Elmar Gimulla, a déclaré que conformément au droit international, chaque État est responsable de son espace aérien si il est ouvert pour les vols. "Si l'Etat est incapable d'assurer la sécurité, il doit fermer son espace aérien, mais dans le cas du vol MN17 cela n'a pas été fait.

 

[...] L'avocat a l'intention de déposer une plainte contre le gouvernement ukrainien à la CEDH dans les deux semaines. Selon lui, le montant de l'indemnité dans chaque cas ne doit pas être inférieur à 1 million d'euros.

 

 

Article original :

 

Родственники погибших в катастрофе Boeing подадут в суд на Украину

 

21.09.2014 | 14:58

 

Родственники граждан Германии, которые погибли в катастрофе самолета авиакомпании Malaysia Airlines Boeing-777 в Донецкой области, намерены подать против Украины иск в Европейский суд по правам человека (ЕСПЧ).

 

Об этом сообщает Deutsche Welle со ссылкой на издание Bild am Sonntag. Как заявил газете Bild am Sonntag адвокат истцов Эльмар Гимулла, в соответствии с нормами международного права каждое государство несет ответственность за свое воздушное пространство, если оно открыто для полетов". Если государство не в состоянии обеспечить безопасность, оно должно закрыть свое воздушное пространство, однако в случае c рейсом МН17 этого сделано не было.

 

[...] Адвокат намерен подать иск против украинского правительства в ЕСПЧ в течение двух недель. По его мнению, сумма компенсации в каждом случае должна составлять не менее 1 млн евро.

 

Source: UNIAN http://www.unian.net/politics/987430-rodstvenniki-pogibshih-v-katastrofe-boeing-podadut-v-sud-na-ukrainu.html

 

. Les crimes d'état du mondialisme (P. Ploncard d'Assac)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Russie
commenter cet article

commentaires

oceane 23/07/2014 18:40


je m'etonne toujours (presque..) qu'avec notre tres haute technicite, on soit toujours dans un grand flou artistique, notamment en matiere d'accident d'avion, et il semble que cela ait empire
depuis le 11 septembre.


Par contre, les medias n'ont aucune hesitation pour diffuser les condamnations sans preuve : le criminel du jour etant bien sur Poutine ! (ses detracteurs etant des saints...)


 

Dagmar 21/07/2014 12:49


Cherchez coté piratage infirmatique  GPS http://protiproud.parlamentnilisty.cz/

lepage 18/07/2014 13:08


Poutine ne commettraitpas une si grossière erreur. Il ne faut pas confondre ce Cherf d'Etat avec un certain "philosophe". Je penchera pour une décision de la part des autorité ukrainiennes
qui n'ont pasl'hommele plus intelligent à leur tête qui s'est traduite effectivement par une eerreur deelapart du pilote.


les autorités malaysiennes devraient enquêter sérieusement,

domremy 18/07/2014 12:14


« L'avion de Poutine quasi identique au MH17 est passé au même
endroit 1 heure avant »


 


(En fait l’avion de la Malaysian Airline passait au dessus de Varsovie
37 minutes avant que celui de Poutine n’arrive sur la meme zone …


 


Et puis les 2 avions se ressemblent tellement :voir photo …)


 http://www.wikistrike.com/2014/07/l-avion-de-poutine-quasi-identique-au-mh17-est-passe-au-meme-endroit-1-heure-avant.html