Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 11:32

Une flottille pro-palestinienne baptisée "flotille de la liberté" transportant de l'aide à Gaza a été attaquée lundi par l'armée israélienne. Israël a confirmé le même jour dans un communiqué que "plusieurs passagers avaient été tués et blessés". Pour l'heure, l'Etat d'Israël ne reconnaît officiellement que neuf victimes. Un responsable palestinien a fait état de la mort de 15 militants pro-palestiniens cité par Al-Jazira sans l'identifier.

Le Mavi Marmara, qui transportait 600 personnes, faisait partie d'une flottille de six bateaux, dont des bateaux turcs, a annoncé le ministère des Affaires étrangères turc, acheminant des centaines de militants pro-palestiniens et de tonnes d'aide qui voulait forcer le blocus israélien imposé à Gaza depuis 2007.

La Turquie a prévenu Israël de "conséquences irréparables" sur les relations bilatérales, après le raid meurtrier israélien sur la flottille d'aide pro-palestinienne. 

Aux cris de «Dieu est grand» et «Maudit soit Israël», plusieurs milliers de manifestants se sont réunis lundi sur la place de Taksim en Turquie dans le centre d'Istanbul, à l'appel de la Fondation pour les droits de l'homme, les libertés et le secours humanitaire (IHH), principale organisatrice de la "Flotille de la paix". 

Le premier ministre Recep Tayyip Erdogan, qui s'exprimait depuis le Chili où il effectuait une visite, a accusé Israël de s'être rendu coupable d' «un acte de terrorisme d'État inhumain». La Turquie «ne restera pas inerte (…), le droit international a été piétiné», a-t-il ajouté.

 

"Pas d'arme à bord"

 

Pour justifier le recours à la force contre la flottille, les autorités israéliennes ont assuré que des militants propalestiniens du Mavi Marmara avaient ouvert le feu. «Il s'agit d'un immense mensonge», déclare Izzet Sahin, ancien représentant de l'IHH en Cisjordanie, expulsé vers la Turquie par Israël le 17 mai dernier après trois semaines d'incarcération. «Les autorités turques ont inspecté les bateaux avant leur départ, il n'y avait pas d'arme à bord, s'insurge Murat Mercan. Israël cherche à masquer son crime.»

Des passagers allemands qui étaient dans la flottille visée hier par un raid israélien meurtrier alors qu'elle tentait de forcer le blocus de Gaza ont assuré mardi à Berlin que les militants pro-palestiniens n'étaient armés que de bâtons. "J'ai personnellement vu deux bâtons en bois qui ont été utilisés (...). Il n'y a rien eu de plus", a affirmé Norman Paech, 72 ans, ancien député du parti d'extrême gauche Die Linke, qui était à bord du ferry turc Mavi Marmara. "Nous n'avons jamais vu de couteau utilisé comme arme. C'est avec des bâtons qu'on s'est défendu", a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse peu après son rapatriement.

"C'était une attaque sur une mission pacifique dans les eaux internationales. Les Israéliens peuvent vouloir défendre leur zone de défense militaire, mais nous étions en dehors de ces limites. Nous avions le droit de nous défendre, et même d'utiliser les armes avec lesquelles on nous attaquait", a-t-il ajouté. Paech a été rapatrié en compagnie de quatre concitoyens qui étaient également à bord du Mavi Marmara.

Deux d'entre eux, les députés de Die Linke Inge Hoeger, 59 ans, et Annette Groth, 56, ans, ont abondé dans ce sens. "Personne n'était armé", a assuré Mme Hoeger.

Le bilan sanglant a déclenché une nouvelle crise entre les deux pays. L'ambassadeur turc a été rappelé de Tel-Aviv, trois exercices militaires conjoints des armées turque et israélienne ont été annulés, Ankara a réclamé - et obtenu - une réunion d'urgence au Conseil de sécurité des Nations unies et, à sa demande, l'Otan doit se réunir mardi.

 

Israël empêchera tout autre bateau humanitaire d'entrer

Réuni lundi soir en urgence, le Conseil de sécurité de l'ONU a demandé à Israël la libération immédiate des navires et des civils détenus et réclame qu'une enquête impartiale, «crédible et transparente conforme aux critères internationaux» soit diligentée. Sur le nombre de victimes civiles, l'ONU exhorte aussi Israël à «permettre aux pays concernés un accès consulaire afin de récupérer les corps des victimes et les blessés», regrettant «les pertes d'au moins dix vies humaines» après usage de la force de l'armée.

La déclaration de l'ONU rappelle aussi l'importance d'une pleine mise en oeuvre des résolutions 1850 et 1860, qui n'ont jamais été respectées. La 1860, datant du 8 janvier 2009, demande que l'aide humanitaire «soit fournie et distribuée sans entrave dans tout Gaza».
Réponse du vice-ministre de la Défense Matan Vilnaï : Israël empêchera tout autre bateau humanitaire international d'entrer dans les eaux de la bande de Gaza. Israël persiste et signe... alors que la communauté internationale entière condamne fermement l'opération rebaptisée par certains «Massacre en haute-mer». 

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a accusé Israël de vouloir planifier une «attaque massive» contre Gaza. «Nous avons des informations précises qu'ils ont planifié une attaque massive contre Gaza pour compenser leurs échecs passés», a-t-il déclaré lors d'une intervention télévisée.

La radio publique israélienne a annoncé lundi matin que la censure militaire avait interdit la diffusion de toute information sur les morts et les blessés transférés vers des hôpitaux en Israël à la suite de l'abordage de la flottille en route vers Gaza.

La Turquie a prévenu Israël de "conséquences irréparables" sur les relations bilatérales, après le raid meurtrier israélien sur la flottille d'aide pro-palestinienne, dont des bateaux turcs, a annoncé le ministère des Affaires étrangères.

 

Sources :

http://www.lefigaro.fr/international/2010/05/31/01003-20100531ARTFIG00712-grave-crise-entre-israel-et-la-turquie.php

 

http://www.leparisien.fr/international/aide-humanitaire-israel-ne-laissera-rien-passer-01-06-2010-945620.php

 

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/abordage-meurtrier-de-la-flotille-a-gaza-israel-confirme-des-morts-31-05-2010-944117.php

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/06/01/97001-20100601FILWWW00483-flottille-aucune-arme-a-bord-passagers.php

-------------------------------

- Maurice Sartre - ENTRETIEN Gaza PALESTINE dans l'Antiquité

- Mur israélien : "tragique" (Benoit XVI)

- Gaza: les Juifs attendent le "machia" pour gagner (rabbin Dynovisz)

Partager cet article

Repost 0

commentaires