Christ Roi

Mardi 3 mai 2011 2 03 /05 /Mai /2011 09:55

Du point de vue du Christ-Roi, on ne peut pas cautionner une rencontre politique qui affiche l'image d'une sainte royaliste et légitimiste, sainte Jeanne d'Arc, tout en laïcisant son message, et en supprimant ce qui est catholique (les points non-négociables). Ce n'est pas logique. (1)

 

L'attitude du Front national, lors de cette rencontre soit-disant "traditionnelle" du 1er mai, "fête de sainte Jeanne d'Arc" (alors que l'Eglise catholique ne fête sainte Jeanne d'Arc que le dernier dimanche de mai...), attitude consistant à se servir de la Pucelle d'Orléans, qui délivra Orléans, sacra Charles VII et sauva la France en criant : "Vive le Christ qui est roi de France", s'assimile à une tromperie délibérée (en conscience... ce qui est très grave).

 

 Alors de deux choses l'une, soit le Front national persiste dans le refus des points non-négociables de la Doctrine Sociale de l'Eglise (D.S.E.), et il faudra effectivement en tirer la conséquence, soit il se recentre sur cette D.S.E. et notamment sur la doctrine classique du pouvoir (lois de Dieu et lois morales supérieures à la loi civile et non l'inverse...) et on pourra le soutenir. Cela ne peut être les deux à la fois. 

 

Une idéologie présentant en effet l'Etat ou la "nation" comme norme supérieure aux lois de Dieu et aux lois morales, en plus d'être une idolâtrie, n'est pas une politique au service du bien commun, c'est un absolutisme et une tyrannie. Cet absolutisme étatique ou national qui fut celui des révolutionnaires de 1789 ou de 1917... (avec son lot de crimes de masses et de génocides), irrigue encore toute la vie politique actuelle. Il est temps d'en finir !

 

Rappelons qu'en 1988, Jean-Marie Le Pen réalisa une percée historique en obtenant 14,4% des voix; pour peser sur le second tour et faire une démonstration de force, il décida d'organiser une grande manifestation le 1er mai 1988, en présentant ce regroupement comme la célébration de la "fête du travail et de Jeanne d'Arc". Les fêtes de Jeanne d'Arc ont lieu chaque année à Orléans le 8 mai (8 mai 1429, jour de la délivrance de la ville), l'Eglise catholique, qui a béatifié Jeanne d'Arc en 1909, fête la Sainte Jeanne d'Arc le 30 mai ou le dernier dimanche de mai.

 

Alors pourquoi Le Pen a-t-il choisi le 1er mai ? Ce choix répond tout simplement à des considérations politiques : il souhaitait récupérer le mythe et avoir la plus large audience possible, c'est la raison pour laquelle il organisa la première manifestation le 1er mai 1988, c'est-à-dire entre les deux tours de l'élection présidentielle. En toute logique, il aurait du commémorer Jeanne d'Arc le 8 mai, mais cela tombait après le deuxième tour de l'élection présidentielle. Et voilà comment le Front national a instauré son traditionnel défilé en l'honneur de Jeanne d'Arc chaque "1er mai". (2)

 

Notes:

 

(1) Lire "Défilé du 1er mai : le discours de Marine Le Pen" sur Nationspresse.infos

(2) http://www.politique.net/2007050104-le-pen-et-le-1er-mai-jeanne-d-arc-et-l-extreme-droite.htm

-------------------------------------------------

- Charles VII, vainqueur de la Guerre de Cent Ans (1337-1453)

- "Nous sommes appelés à rendre nos choix conformes aux lois subtiles inscrites par le Créateur dans l'univers" (Benoît XVI)

- Benoît XVI corrige l'héritage des "Lumières" et de la "nation" conçue comme "unité de référence"

Publié dans : Doctrine politique - Par Ingomer
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Horloge

Archives

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés