Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 09:54

Le célèbre démographe, ancien directeur de recherche à l’INED, a accepté de répondre aux questions de TVLibertés sur les chiffres de l’immigration en France. Michèle Tribalat dénonce l’aveuglement volontaire de l’intelligentsia sur le phénomène de l’immigration en France. Aujourd’hui, comme hier, les gouvernements et les élites avancent « les yeux grands fermés ». Un entretien exceptionnel où les faits prennent le pas sur l’idéologie. Et où l’on bouscule les idées reçues.


C’est ainsi que Michèle Tribalat tord le cou à la légende de l’Islam installé de longue date en France. Elle affirme, preuves à l’appui, que les musulmans d’aujourd’hui sont presque exclusivement le produit d l’immigration récente. Le démographe appuie aussi son analyse sur un double phénomène : la désecularisation des populations originaires des pays musulmans et d’autre part la sécularisation galopante de la société française dans son ensemble.

Extrait :

La campagne (présidentielle) a réactivé cette espèce d'histoire, de légende comme quoi on est dans une période migratoire assez faible puisque on a eu des discours selon lesquels on a 200 000 entrées (par an) depuis très longtemps, la proportion d'immigrés n'est pas élevée, etc... Si vous prenez le programme d'Emmanuel Macron, il fait un diagnostic. Il y a une page que s'intitule "immigration et asile" et il dit lui-même des tas de bêtises, que l'immigration n'est pas très forte et que depuis longtemps on a à peu près les mêmes proportions d'immigrés. Donc lui-même n'est pas courant : j'espère qu'il y aura des gens autour de lui pour le mettre un peu plus au courant !

[...] Avec les enquêtes annuelles de recensement aujourd'hui, tous les ans on a un chiffre sur le nombre d'immigrés, c'est-à-dire sur le nombre de personnes qui sont venues en France comme étrangères, même si après elles ont pu acquérir la nationalité française. Et actuellement c'est 9,3% d'immigrés (je ne parle pas de la génération derrière). Si vous ajoutez la première génération née en France d'enfants de parents dont au moins un est immigré on passe en 2015 à 20,5. Donc on a un peu plus d'une personne sur cinq qui est soit immigrée, soit enfant de parents dont au moins un est immigré. Et on est assez dans les moyennes européennes.

Michèle Tribalat sur Tv-Libertés, 04/07/2017

Partager cet article

Repost 0

commentaires