Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 13:27
François Hollande : "Je laisse la France dans un état bien meilleur que celui que j'ai trouvé"

Comment François Hollande peut-il dire avec des records de chômage et de dette qu'il laisse un état bien meilleur que celui qu'il a trouvé ? Le déni et le mensonge aura accompagné François Hollande jusqu'au dernier jour.

François Hollande : "Je laisse la France dans un état bien meilleur que celui que j'ai trouvé"

Collector pour l'historien, François Hollande passant le relai au mondialiste Emmanuel Macron ce dimanche, a déclaré qu'il laissait "la France dans un état bien meilleur que celui que j'ai trouvé", au départ de Nicolas Sarkozy en 2012.

François Hollande : "Je laisse la France dans un état bien meilleur que celui que j'ai trouvé"
François Hollande : "Je laisse la France dans un état bien meilleur que celui que j'ai trouvé"

En juin 2015, la dette publique avait augmenté de +236 milliards d’euros depuis mai 2012 :

 

 

François Hollande : "Je laisse la France dans un état bien meilleur que celui que j'ai trouvé"

En septembre 2015 la dette publique de la France s'élevait à 96,5% du Produit intérieur brut (PIB), soit plus qu'en 2015 (96,3%).

François Hollande : "Je laisse la France dans un état bien meilleur que celui que j'ai trouvé"

Et au premier trimestre 2016 elle montait à 97,5% du PIB, soit 6% de plus qu'en juin 2013 (91,7% du PIB) :

François Hollande : "Je laisse la France dans un état bien meilleur que celui que j'ai trouvé"

Summum du mensonge et de la moquerie du peuple, alors que la dette publique atteignait 91% en septembre 2012, le gouvernement socialiste, par la voix du ministre de l'économie Pierre Moscovici annonçait qu'elle culminerait au niveau record de 91,3% avant de commencer à "refluer" "l'an prochain" :

François Hollande : "Je laisse la France dans un état bien meilleur que celui que j'ai trouvé"

Rappelons que François Hollande fit à ce moment-là le pari d'un retournement de la conjoncture internationale dès l'été 2013, qui permettrait une régression du chômage (et de la dette). Ce pari, selon l'économiste eurosceptique Jacques Sapir, ne pouvait pas être tenu... On ne peut pas dire que nous n'avions pas été prévenus !...

Pour comparaison, la dette atteignait environ 86,2% à la fin du dernier trimestre 2011 à la fin du quinquennat Sarkozy, et "ne s'élevait" qu'à 66,6% en septembre 2007 à son début.

François Hollande : "Je laisse la France dans un état bien meilleur que celui que j'ai trouvé"

Quand on parle de déficit public, une date revient souvent : 1974. C’est la dernière année où les recettes de l’Etat étaient supérieures aux dépenses. Depuis, il faut sans cesse emprunter pour combler le déficit, et donc contracter une dette. Fin 2016, son total s’élevait à plus de 2140 milliards d’euros (96 % du PIB), sachant que la charge de la dette représente chaque année 44 milliards d’euros. (Source)

 

Entretemps, la loi de 1973 est passée par là : pourquoi et comment la France est-elle asservie par les banques ?.

 

En pourcentages, la dette aura donc augmenté de 20% sous Sarkozy (de 66 à 86%) et de 10% sous Hollande (86 à 96%).

 

 

François Hollande : "Je laisse la France dans un état bien meilleur que celui que j'ai trouvé"
François Hollande : "Je laisse la France dans un état bien meilleur que celui que j'ai trouvé"

Partager cet article

Repost 0

commentaires