Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 12:17

A prendre au second degré, ce texte de Mgr Giacomo Biffi dans Il quinto Evangelo :

Dans l’Evangile selon S. Mathieu, Jésus déclare : « Qui n’est pas avec moi est contre moi.”

Fort heureusement, depuis peu, l’Eglise s’est engagée sur la voie d’une exégèse de ces paroles dignes de la Contre-réforme. Désormais, il faut dire : “Qui est contre nous est pour nous.” C’est, si l’on veut, une sorte d’adaptation ecclésiale du principe qui, grâce à la “novlangue”, régissait la société heureuse décrite par Gorges Orwell dans “1984”.

Ainsi donc, pour construire l’Eglise de demain, il nous faut admettre que les artisans les plus efficaces du Royaume sont les démolisseurs de l’intérieur : ceux qui combattent et tournent en dérision la foi des simples et les forcent à devenir adultes ; ceux qui, luttant contre toute structure et tout enseignement clair, imposent à tous un état d’incertitude, d’égarement, de perplexité angoissée, bien éloignée de toute sérénité illusoire qui ne saurait être qu’anti-évangélique.

Bénie soit alors la poutre qui se trouve dans notre œil si elle nous permet de voir la plus petite paille dans l’œil de l’Eglise et de procéder sans la moindre hésitation à la correction de cette mère indocile qui protège tant de pharisiens. On le sait : chambouler l’Eglise, ses habitudes, sa Tradition, sa liturgie, ses enseignements, ses façons de concevoir les sacrements... est une œuvre hautement méritoire. C’est elle qui sera la mieux récompensée : le Christ sera sans aucun doute reconnaissant envers ceux qui auront su voir et montrer les rides qui sont sur le visage de son épouse ; et en temps voulu, il ne manquera pas de leur manifester sa gratitude.

(D’après Mgr Giacomo Biffi, Il quinto Evangelo.)

 

Source: Pro liturgia, Actualité du vendredi 10 mars 2017

La novlangue adaptée à l'Eglise

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Religion
commenter cet article

commentaires