Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 18:54
Luther placardant les 95 thèses à la porte de l’église de Tous-les-Saints de Wittemberg (Saxe) le 31 octobre 1517. Ces thèses, imprimées, se répandent dans la chrétienté en quelques mois. Deux théologiens les réfutent rapidement : Jean Eck (1486-1543), théologien à l’Université d’Ingolstadt, fait paraître un ouvrage devenu célèbre, Enchiridion locorum communium adversus Lutherum (Compilation des lieux communs contre Luther). Le livre atteindra quarante-six éditions à la fin du 16e siècle (c’est l’un des livres les plus diffusés en Europe à cette époque ; il est traduit en langue française en 1551). Le second théologien est Jean Tetzel.

Luther placardant les 95 thèses à la porte de l’église de Tous-les-Saints de Wittemberg (Saxe) le 31 octobre 1517. Ces thèses, imprimées, se répandent dans la chrétienté en quelques mois. Deux théologiens les réfutent rapidement : Jean Eck (1486-1543), théologien à l’Université d’Ingolstadt, fait paraître un ouvrage devenu célèbre, Enchiridion locorum communium adversus Lutherum (Compilation des lieux communs contre Luther). Le livre atteindra quarante-six éditions à la fin du 16e siècle (c’est l’un des livres les plus diffusés en Europe à cette époque ; il est traduit en langue française en 1551). Le second théologien est Jean Tetzel.

On vous vante Luther ? Répondez d’un seul mot : Lutherrorisme !

Car c’est par la violence, le pillage, la tyrannie et les massacres que le protestantisme a dominé la moitié de l’Europe, il y a cinq siècles. En un mot : par la Terreur. Yves Gérardin le montre en détails dans un article intitulé : « 1517-1617 : un siècle de Lutherrorisme », dans le dernier numéro de la revue Le Sel de la terre (numéro 99, hiver 2016-2017).

 

Premier exemple : la Suède, où sévit le roi luthérien Gustave Vasa (1496-1560). A des sujets nés catholiques, et voulant le rester, Gustave Vasa impose de force sa nouvelle religion. Des réclamations, puis des révoltes populaires se succèdent aux quatre coins du pays. Le pieux roi luthérien les fait noyer dans le sang. Quand il est en position de faiblesse, il promet toutes sortes d’arrangements. Quand tout est rentré dans l’ordre, il fait massacrer les naïfs qui l’ont cru. Pour crime de catholicisme, il fera même condamner à mort des compagnons qui lui avaient sauvé la vie ou procuré le trône.

Deuxième exemple : le Danemark, où tous les évêques catholiques sont emprisonnés par surprise en une seule nuit (11 août 1536). Christian III les a invités à une réunion, à Copenhague, dans le seul but de les faire ainsi arrêter. En Norvège et en Islande, le même Christian III envoie de véritables expéditions militaires pour arracher les évêques aux fidèles qui veulent les défendre. Privés d’évêques catholiques, les fidèles seront ensuite progressivement menés au protestantisme grâce à l’emploi conjugué de la carotte et du bâton.

  • Pour les religieux, le bâton : suppression de tous les monastères (au plus grand profit du trésor royal, mais aux dépens des pauvres, qui regretteront longtemps la charité des moines). Bâton aussi pour ceux qui s’écartent des paroisses officielles : peine de mort pour les prêtres réfractaires et leurs fidèles.

  • Mais à l’intérieur des paroisses officielles, on agite la carotte. On conserve soigneusement certaines apparences extérieures (y compris le latin et les chants traditionnels) et l’on ne change que très progressivement la liturgie et la doctrine. Au lieu d’attaquer les vérités catholiques, ce qui provoque des réactions, on commence habilement par les taire, pour les faire oublier. Il faudra du temps – trois ou quatre générations – mais on réussit, finalement, à faire avaler la nouvelle religion à un peuple qui voulait la vomir.

  •  

L’article montre ainsi, pays par pays, comment le protestantisme a été imposé par la terreur à tous les étages de la société (peuple, clercs et même princes).

Mais dites tout ça à un protestant. Sa réaction est garantie d’avance. Ce sera la litanie officielle de la légende noire anti-catholique : inquisition, Saint-Barthélemy, dragonnades, etc. Aussi, pour bien cerner la nature du lutherrorisme, une deuxième partie compare la violence protestante à celle des catholiques. Le résultat est sans appel : la violence catholique fut essentiellement défensive, face à des protestants qui, eux, voulaient réellement et partout imposer leur nouvelle religion par la force. L’Inquisition protégea l’Espagne et l’Italie. En France, le pouvoir royal fut à la fois moins vigilant et plus sévère, mais par à-coups, dans une alternance de faiblesse et de dureté qui est la pire des politiques. Les calvinistes en profitèrent pour s’implanter. Ils multiplièrent les attentats, massacrèrent plus de 8 000 prêtres et tentèrent de s’emparer du pays. La France n’échappa à leur emprise qu’après de terribles guerres de religion.

Au total, pour tout le protestantisme (luthérien, calviniste, anglican, etc.), le bilan est terrible. Une religion qui est basée sur le libre examen de la Bible, et qui engendre ainsi des centaines de sectes concurrentes, n’a déjà pas grande vraisemblance. Mais si on prouve qu’elle a violé d’emblée son propre principe, en s’imposant partout par la violence au lieu de librement convaincre, que lui reste-t-il ?

 

Lire aussi : L'impossibilité de la communion avec les protestants ne vient pas de l'Eglise, elle vient du "credo" des protestants eux-mêmes

 

Tout ce numéro du Sel de la terre est consacré à la révolte protestante (Sommaire).

Le Sel de la terre (revue des dominicains d’Avrillé) Couvent de la Haye-aux-Bonhommes, 49240 Avrillé — Ce numéro : 15 €. — Abonnement annuel (4 numéros) : 48 €. — http://www.dominicainsavrille.fr/le-sel-de-la-terre-n99/

 

Source: Medias-presse.info

Fév 20
 
Le Sel de la terre n°99
 
Sommaire

1517-2017 : CINQ SIÈCLES DE SUBVERSION PROTESTANTE
★ Avertissement
★ Éditorial : Le protestantisme au cœur de la subversion moderne
★ Luther et la chrétienté déchirée : repères chronologiques (1483-1556)
★ Glossaire de quelques termes utilisés dans ce numéro
★ Vincent LHERMITE : Synthèse historique du protestantisme
★ Yves GÉRARDIN : 1517-1617 : un siècle de Lutherrorisme

DE LA FAUSSE PHILOSOPHIE A L’HÉRÉSIE
★ Paul JUSTIN : La révolution philosophique de Luther
★ Frère EMMANUEL-MARIE O.P. : Le coeur de l’hérésie luthérienne : la doctrine de la justification

DE LUTHER A L’ÉGLISE CONCILIAIRE
★ Frère JOACHIM F.B.M.V. : De la messe de Luther à la messe de Paul VI
★ Frère PIERRE-MARIE O.P. : L’infiltration du protestantisme dans l’Église conciliaire

LA RÉPONSE CATHOLIQUE
★ Père Jean-Baptiste AUBRY : Le concile de Trente
★ Frère MARIE-DOMINIQUE O.P. : Notre attitude catholique face à l’esprit protestant

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Histoire
commenter cet article

commentaires