Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 15:42

Le pape "Qui suis-je pour juger?" attend de voir mais compare Trump à Hitler :

Six mois plus tôt, la phrase du Saint-Père — « une personne qui se revendique chrétien mais ne pense qu’à faire des murs et non des ponts, n’est pas en accord avec sa foi » — en réponse à la promesse de Donald Trump, s’il était élu, de construire 2 500 km de mur le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique, et de déporter 11 millions d’immigrés illégaux, avait provoqué la colère du candidat, et fait le tour des réseaux sociaux.

 

Dans ce nouvel entretien accordé en exclusivité à El País, le Pape réaffirme sa position, invitant à « la prudence » avant d’émettre un jugement hâtif : « Nous verrons ce qu’il fera et nous évaluerons ! Je n’aime pas anticiper les faits, ni juger les personnes trop tôt (…) Le christianisme c’est du concret ou alors ce n’est pas du christianisme ! ».

 

Le Saint-Père ne cache cependant pas son inquiétude, rappelant les effets dévastateurs du « cas le plus typique des populismes au sens européen du terme » : celui de l’Allemagne, anéantie par la crise de 1929, qui, dans la tentative de se relever, s’est mise à « chercher son identité, à chercher un leader, quelqu’un qui lui rende son identité ». Un homme est arrivé, Adolf Hitler, qui a dit : « Moi, je peux, moi, je peux ». Et toute l’Allemagne a voté pour Hitler. Hitler, rappelle le Pape, « n’a pas volé le pouvoir, il a été élu par son peuple, et ensuite, il a détruit son peuple ». Le grand danger est là : « Dans les moments de crise, le discernement ne fonctionne pas », estime le Pape, et pour lui, « c’est une référence importante » qu’on ne saurait oublier et qu’il résume ainsi : « Nous cherchons un sauveur qui nous rende une identité et nous nous protégeons des autres peuples, au risque qu’ils ne nous en privent, dressant des murs, tendant des fils barbelés, avec n’importe quoi. C’est très grave ! Je le dis toujours : dialoguez entre vous », conclut-il dans une nouvelle mise en garde.

Le pape François attend de voir mais compare Trump à Hitler

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Religion
commenter cet article

commentaires

Hector 26/01/2017 11:38

"Avons-nous affaire à un octogénaire de plus en plus confus, à un visionnaire trompé, à un agent de changement astucieux voué à la destruction délibérée ou à une combinaison de ces derniers ? Qui connaît l’esprit et le cœur de l’homme ? Dieu seul le sait. Mais ce que nous savons avec certitude : assis dans la chaire de Pierre, le Pape Bergoglio, contrairement à tout Pape avant lui, a servi de dupe ultime utile aux pouvoirs existants. Et plus il parle, plus il devient évident que son pontificat est un danger clair et présent non seulement pour le bien commun de l’Église, mais aussi pour le bien commun de la société civile, dans les affaires de laquelle il se mêle sélectivement avec un effet qui semble toujours favoriser le mouvement de notre civilisation autrefois Chrétienne vers ce que le Pape Léon XIII, dans son encyclique sur les « maux de la société », a appelé le « désastre final ».

https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2017/01/26/lhumble-pape-compare-trump-a-hitler-et-loue-la-liberte-de-culte-en-chine-communiste/

Le Sommelier 26/01/2017 02:36

La secte conciliaire qui occupe le Vatican possède son Hollandouillasse . Adolfoglio Bergog et démagoglio tombe dans la reductio ad Hitlerum, alors qu' il se comporte lui-même comme un gros nazillon complètement Naze avec son entourage .
Jupiter rend fous ceux qu' il veut perdre .Ce type là est une insulte permanente à la véritable Papauté. A éliminer, même pas bon pour la Réforme lu-terrienne, conformément à son encyclique noachique sur le traitement des déchets et le ramassage des poubelles sur la Planète à sauver du réchauffement de la Mé-Théo rigologliotte .

geronimo 25/01/2017 18:17

Dans un débat, atteindre le point Godwin
revient à signifier à son interlocuteur qu'il vient de se discréditer en vérifiant la loi de Godwin.
...