Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 10:22
Le missel en français conforme à l’original latin ne paraîtra pas, l'universalisme de l'Eglise séloigne un peu plus

Pro Liturgia, Actualité du samedi 21 janvier 2017

 

Nous l’annoncions il y a quelques temps sur notre site : les évêques de France qui craignaient que la Congrégation pour le Culte divin (Cardinal Sarah) leur impose l’usage d’un missel en français conforme à l’original latin ont gagné. Ce missel ne paraîtra jamais puisqu’à la demande du Pape François, une commission a été constituée à la Congrégation pour le Culte divin pour réviser (liquider ?) l’instruction “Liturgiam authenticam”, en sorte que les célébrations en langues courantes puissent officiellement s’ouvrir à toutes les fantaisies. C’est-à-dire être soustraites à la doctrine, à la “lex credendi”.

Reconnaissons-le : la création de cette commission est ni plus ni moins qu’une estocade portée contre l’oeuvre de restauration liturgique menée par S. Jean-Paul II, Benoît XVI et le Cardinal Sarah.

Réaction d’un jeune catholique : « Je commence vraiment à être très inquiet quant à l’avenir de l’Eglise à court et à moyen terme. Je pensais que le pire était derrière nous ; je me suis probablement trompé : avec François et tous les progressistes qu’il installe à tous les postes de l’Eglise - ce qui va prolonger la complicité du haut clergé même après la fin du pontificat actuel -, il est à craindre que le pire soit devant nous. Rome va perdre complètement le contrôle de la chrétienté et ensuite ne pourra plus le reprendre. Si cette tendance se confirme, dans 50 ans l’Eglise ressemblera au monde protestant : il n’y aura pas deux diocèses, voire deux paroisses avec la même foi. Il faut être aveugle pour ne pas voir que nous nous acheminons de plus en plus vers la décomposition finale du catholicisme. » (catholicisme entendu au sens de S. Ignace d'Antioche, l'inventeur en 112 ap. J.-C. du mot grec  «kajolik´ov», «catholicos» 'catholique', qui avait déjà chez les auteurs grecs (Aristote, Zénon, Polybe) le sens d'universel, de général, de vrai en tout lieu et à toute époque, pour définir l'Eglise de Jésus-Christ, dans sa Lettre aux chrétiens de Smyrne (5, 8). NdCR.)

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Religion
commenter cet article

commentaires