Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 00:00
SAINT THOMAS, Evêque de Cantorbéry, Martyr

SAINT THOMAS, Evêque de Cantorbéry, Martyr

Thomas de Cantorbéry naît à Londres le 21 décembre 1117. Sa pieuse mère lui inspire dès son enfance la crainte de Dieu et une tendre dévotion pour la très-sainte Vierge. Son père étant mort en 1138, laisse notre saint exposé à tous les dangers que court dans le monde la jeunesse sans expérience. Heureusement, il est accoutumé dès ses jeunes années à la pratique de l'obéissance et du renoncement. Il se tient donc sur ses gardes pour ne rien faire sans conseil. Après avoir parcouru un cercle d'études aussi solides que variées, il embrasse l'état ecclésiastique, et s'attache à l'archevêque de Cantorbéry, qui le fait archidiacre de son église.

 

Les services que cette place lui donne occasion de rendre à Henri II Plantagenêt lui procurent la dignité de chancelier du royaume, et Thomas ne l'honorent pas moins par la supériorité de son talent que par l'éclat de ses vertus. Le roi veut lui en témoigner sa satisfaction en le nommant, bien malgré lui, archevêque de Cantorbéry. Il se montre le modèle de son clergé, le père des pauvres, le gardien fidèle des règles et des droits de l'Eglise. Ce fut ce dernier point qui le brouilla avec le roi.

 

Henri II convoqua une assemblée à Clarendon le 30 janvier 1164 où il demandait un recul des droits de l'Eglise. Il essaya de se débarrasser de Becket par voie judiciaire et le convoqua devant un grand conseil à Northampton le 8 octobre 1164 pour répondre de l'accusation de contestation de l'autorité royale et malfaisance dans son emploi de chancelier.

 

Une autre raison de leur désaccord est son refus d'accorder le mariage de Guillaume Plantagenêt comte du Poitou, vicomte de Dieppe (frère du roi) avec Isabelle de Warenne pour consanguinité.

 

Thomas dénia à l'assemblée le droit de le juger. Il fit appel au pape et indignement persécuté, il partit en exil volontaire, en embarquant sur un bateau de pêcheurs (2 novembre 1164) qui le débarqua en France. Il vint en France trouver le pape Alexandre III, qui lui parla avec beaucoup de tendresse, et l'exhorta à se montrer toujours digne du caractère sacré dont il était revêtu.

 

Après un certain temps, il put revenir en Angleterre, mais avec la persuasion qu'il allait y chercher la mort. En effet, Henri, incité par ses partisans, refusa de rendre les propriétés ecclésiastiques qu'il avait saisies. Thomas avait déjà préparé la sanction contre ceux qui avaient privé l'Église de ses biens et contre les évêques qui avaient inspiré la saisie. Le roi ayant dit dans un moment d'humeur : Personne n'aura donc le courage de me débarrasser de ce prêtre !... quatre de ses officiers vinrent assassiner Thomas dans son église, au pied de l'autel, l'an 1170. Henri fit depuis une pénitence exemplaire de son crime. [1]

 

 

Par son courage indomptable à défendre les droits de l'Église, il est devenu l'un des plus célèbres évêques honorés du nom de saints et de martyrs. Le roi Henri II le nomma son chancelier. Il ne fit que croître en vertu, donnant le jour aux affaires et passant la meilleure partie de la nuit en oraison. Il n'était que le distributeur de ses immenses revenus : les familles ruinées, les malades abandonnés, les prisonniers, les monastères pauvres, en avaient la meilleure part.

 

Le roi l'obligea d'accepter l'archevêché de Cantorbéry. Sa sainteté s'accrut en raison de la sublimité de ses fonctions. On ne le voyait jamais dire la Sainte Messe, sinon les yeux baignés de larmes ; en récitant le Confiteor, il poussait autant de soupirs qu'il prononçait de mots. Il servait les pauvres à table trois fois par jour ; à la première table, il y avait treize pauvres ; à la seconde, douze ; à la troisième, cent.

 

Thomas avait bien prévu : les exigences injustes du roi obligèrent l'archevêque à défendre avec fermeté les droits et les privilèges de l'Église. Henri II, mal conseillé et furieux de voir un évêque lui résister, exerça contre Thomas une persécution à outrance.

 

Le 29 décembre 1170, les émissaires du roi se présentèrent dans l'église où Thomas priait. Il refusa de fuir et fut assommé si brutalement, que sa tête se brisa et que sa cervelle se répandit sur le pavé du sanctuaire. C'est à genoux qu'il reçut le coup de la mort. Il employa ce qui lui restait de force pour dire :

 

"Je meurs volontiers pour le nom de Jésus et pour la défense de l'Église." [2]

Extrait du vitrail de la vie de Thomas Becket sur le transept nord de la cathédrale de Coutances le représentant traversant la Manche.

Extrait du vitrail de la vie de Thomas Becket sur le transept nord de la cathédrale de Coutances le représentant traversant la Manche.

Henri II se résolut à faire pénitence publique à Avranches en 1172 et à revenir sur les décisions entérinées dans les Constitutions de Clarendon.

 

Thomas fut canonisé en 1173 dans la cathédrale de Canterbury, devenue lieu de pèlerinage.

 

Les œuvres littéraires modernes basées sur l'histoire de Thomas Becket incluent les pièces Meurtre dans la cathédrale (Murder in the Cathedral, 1935, trad. Le Seuil, 1946) de T. S. Eliot et Becket ou l'Honneur de Dieu de Jean Anouilh (1959) avec un film du même nom. Au XIXe siècle, Conrad Ferdinand Meyer écrivit la nouvelle Der Heilige (le Saint) à propos de Thomas Becket. Au XXe siècle, le roman Les Piliers de la terre de Ken Follet se termine sur cette partie de l'histoire de Thomas Becket. [3]

 

PRATIQUE. Estimez-vous heureux de souffrir des persécutions pour la justice.

Sources

 

[1] Vie des Saints pour tous les jours de l'année avec une pratique de piété pour chaque jour et des instructions sur les fêtes mobiles, Alfred Mame et Fils éditeurs, Tours 1867, p. 366

[2] L'Evangile au Quotidien

[3] Wikipedia

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Saints du jour
commenter cet article

commentaires