Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 12:47

Aucune nation, aucune démocratie ne peut écrire sa propre histoire sans reconnaître à la France une dette ou une influence directe.

Théodore Zeldin, Histoire des passions françaises, 1848-1945, tome 5, Points Histoire, Paris-Mesnil 1981, p. 446

L'hymne anglais est français

La France a donné à l'Angleterre sa monarchie, ses symboles nationaux et même son hymne !

 

Stéphane Bern a écrit un article pour Rtl au sujet du fameux "God save the queen", symbole patriotique du Royaume-Uni.

 

Cet hymne, écrit-il, a pourtant été écrit par une Française, composé par un Italien et popularisé par un Allemand. (1) Il doit sa naissance à une blessure au postérieur de Louis XIV.

 

En janvier 1686, Louis XIV tombe brusquement malade en raison d'une plume de son carrosse qui lui a causé un abcès particulièrement mal placé. Pendant des semaines le traitement se révèle inefficace. Un mois plus tard, on lui diagnostique une fistule anale et doit subir une opération risquée pour l'inciser.

 

Le roi est sauvé en novembre 1686. Pour fêter sa guérison un cantique est composé par les élèves du pensionnat de jeunes filles de Saint-Cyr. "Que Dieu protège notre Roi, longue vie à notre Roi". Des années plus tard, le compositeur allemand G.F. Haendel est frappé par la beauté du cantique, note les paroles et la mélodie et revient à Londres où il vit.

 

Le succès est immédiat outre-Manche et le souverain Georges Ier, qui ignore les origines du cantique, le fait dans toutes les cérémonies officielles. (1)

 

"Grand Dieu sauve le Roy" est une mélodie composée en 1686 pour le roi de France Louis XIV par Lully, compositeur d'origine italienne, sur un texte écrit par Madame de Brinon, supérieure des Demoiselles de Saint-Cyr. Vingt-huit ans plus tard, frappé par la beauté du cantique, Georg Friedrich Haendel ayant entendu la mélodie à la Cour de France en 1714 la retranscrit, et de retour en Angleterre la joua à Georges Ier (1714-1727) qui, ignorant ses origines, fit jouer le cantique à chaque cérémonie officielle. Pendant que la France adopte la "Marseillaise", fin XVIIIe siècle, début XIXe siècle, l'air est repris et adapté par les principales puissances européennes. Petit tour des adaptations :

 

En Russie de 1833 à 1917 ("God save the tsar", Боже, Царя храни) :

En Allemagne en 1797, le "Gott erhalte Franz den Kaiser", "Dieu sauve l'Empereur Franz" de Joseph Haydn devient l'hymne de l'empereur du saint Empire romain germanique jusqu'en 1804 dans la version originale "Gott, schütze Unser Kaiser !"

Lorsque François II devient l'empereur François Ier d'Autriche en 1804, le chant est adopté comme hymne impérial de l'Empire autrichien avec les paroles "Gott erhalte, Gott beschütze/ unsern Kaiser, unser Land […]" ("Dieu conserve, Dieu protège/ notre Empereur, notre pays").

 

Le cantique devient l'hymne prussien de l'"empire allemand", également dénommé "deuxième Reich" (1871-1918) :

Dans l'Empire d'Autriche-Hongrie, il est chanté quotidiennement par tous les écoliers jusqu'en 1918 :

Das Deutschlandlied (Le Chant de l'Allemagne) ou Das Lied der Deutschen (Le Chant des Allemands) dans sa version de 1841 est surtout connu pour la première ligne de son premier couplet "Deutschland, Deutschland über alles", "l'Allemagne au-dessus de tout"...

 

Le troisième couplet défini en 1952 comme l'hymne national allemand par un échange de courriers entre le chancelier Konrad Adenauer et le président fédéral Theodor Heuss est l'actuel hymne national de l'Allemagne. Les paroles en ont été composées par l'écrivain August Heinrich Hoffmann von Fallersleben en 1841 sur l'île de Heligoland, sur la partition du quatuor à cordes de Joseph Haydn datant de 1797.

 

 

Il est temps de redécouvrir nos trésors nationaux et de redonner à la France son véritable hymne ! Dieu sauve le Roi à nouveau !

L'hymne anglais est français

Notes

 

(1) Pourquoi l'hymne anglais a été composé pour Louis XIV, RTL, par Stéphane Bern publié le 07/08/2015 à 09:20 mis à jour le 07/08/2015 à 10:37

Partager cet article

Repost 0

commentaires