Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 14:30

Dans sa chronique régulière pour MPI-TV, Maître Elie Hatem, avocat international, évoque cette semaine l'exemple italien du mouvement "Cinque Stelle", dont les succès commencent à inquiéter sérieusement les partis politiques installés. Il y voit l'accession du pays réel souhaitée par le monarchiste Charles Maurras avec sa solution des libertés en bas et de l'autorité en haut, une solution qui commence à gagner les peuples européens qui se rendent compte de l'impasse de la démocratie moderne, sur le modèle notamment de la IIIe république et de ses partis politiques.

 

En haut, une autorité fédérative, qui serait représentative au plan international des forces vives de la nation et en bas, les libertés, libertés dans les communes, les régions, les corps professionnels permettrait d'en finir avec la démagogie exercée par les partis politiques pour prendre et garder le pouvoir, en dehors de toute efficacité politique.

Note de Christroi. Mais comment sortir de l'absolutisme parlementaire ?

 
 
La séparation de la franc-maçonnerie et de l'Etat est déjà une première étape nécessaire si l'on veut courcircuiter la menace d'une direction occulte de la "représentation". Cette séparation permettra de retrouver une juste délibération sans qu'une oligarchie cachée y mette son nez. Le souci de transparence démocratique doit être mis en avant, contre le despotisme de l'oligarchie.
 
Dans un deuxième temps on réfléchira à la manière de doter les députés, comme sous l'Ancien Régime, de mandats impératifs. Il s'agit de supprimer les mandats indirects organisés par l'arrêté du 17 juin 1789 qui transformait les Etats généraux composés de mandataires des trois ordres dotés de mandats impératifs, en une assemblée 'représentant' soit-disant la nation et de députés dotés de mandats non-impératifs.
 
Dans cette étape, il s'agit de réfléchir à la manière de revenir à une représentation organique, plus réelle et concrète des Français, réalisée non plus par têtes (représentation individualiste) mais par poids des corps dans la société (poids des cadres, employés, ouvriers, familles, fonctionnaires, artisans, professions libérales, étudiants, etc.). De la sorte la puissance de nuisance des partis politiques, sera circonscrite, la justice et le droit rétablis.
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires