Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 09:50

La Croix des 26-28 mars consacre ses premières pages aux dix-neuf évêques, religieux et religieuses assassinés en Algérie entre 1994 et 1996, dont la cause a été introduite à Rome. Il y a eu d’autres victimes religieuses en Algérie avant cette période. Ségolène de Dainville-Barbiche pour La Croix en évoque deux rencontrées dans son adolescence.

 

- Gaston-Marie Jacquier, évêque auxiliaire d’Alger auprès de Mgr Duval, sacré évêque de Sufasar le 6 mars 1961. Il fut poignardé en juillet 1976, par un déséquilibré selon la version officielle, parce qu’il persistait à porter sa croix pectorale de manière visible selon certains sites Internet.

 

- L’abbé Émile-Vincent Thérer, curé de la paroisse des Sources à Alger et professeur d’instruction religieuse de sa classe dans l’institution Sainte-Élisabeth. Exprimant avec force des convictions courageuses, dans la spirale de haine et de violence qui enveloppait alors l’Algérie, il fut abattu de plusieurs coups de pistolet devant son presbytère le 16 mai 1962. Ce témoignage ne suffit pas pour introduire leur cause ; il répond seulement à un devoir de mémoire, explique Ségolène de Dainville-Barbiche.

 

Victimes religieuses en Algérie

Victimes religieuses en Algérie, La Croix, le 15/04/2016 à 10h20

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Religion
commenter cet article

commentaires