Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 11:20
Ostension de la Sainte Tunique d'Argenteuil: Déclaration de Mgr le duc d'Anjou

La Sainte Tunique du Christ est conservée à Argenteuil depuis 1200 ans. Elle est exceptionnellement exposée du 25 mars au 10 avril 2016 dans la basilique Saint Denys (Val d'Oise), à l’occasion d’une ostension solennelle. Cette relique est l’une des plus sacrées du christianisme et un trésor du patrimoine français. Elle promet d’attirer à elle au printemps 2016 à Argenteuil une grande foule venue de France et d’au-delà. [1]

 

La Sainte Tunique n’est normalement montrée aux fidèles et au public que deux fois par siècle.

Selon l’Eglise, c’est le vêtement porté par Jésus Christ quelques heures avant sa mort, de la Cène à la crucifixion. Elle aurait même recueilli le sang de ses blessures lors de son chemin de croix. C’est donc l’une des trois grandes reliques de la Passion avec le Suaire d'Oviedo (Espagne) et le fameux linceul de Turin (Italie). Constitué d'une vingtaine de fragments en toile de laine brun-violet cousus sur une sorte de blouse à manches courtes, cet habit sans couture descend jusqu’aux genoux, avec une fente pour passer la tête.

 

"Il n’y a pas de preuve absolue" que la sainte Tunique soit bien "le vêtement de la Passion du Christ", admet le diocèse de Pontoise sur le site consacré à l’événement. Mais le vêtement a été passé au crible par de nombreux scientifiques depuis le 19e siècle, et plusieurs études peuvent être mises à son crédit. Il est ainsi notamment apparu, fait valoir le diocèse, que sa matière, en laine de mouton, sa teinture ou sa méthode de tissage correspondent aux pratiques en vigueur en Syrie et au Nord de la Palestine dans les premiers siècles de notre ère.

 

Traditionnellement, la Sainte Tunique n’est exposée que tous les 50 ans (et ce depuis 1884). La précédente "ostension" (sa présentation aux fidèles) ayant eu lieu en 1984, la prochaine aurait normalement dû attendre encore 18 ans, en 2034. Mais le diocèse de Pontoise a précipité les choses pour trois raisons : il fête cette année son cinquantième anniversaire, tout comme la basilique d'Argenteuil qui souffle ses 150 bougies. Le pape François a par ailleurs décrété 2016 année de la miséricorde, que la tunique du Christ mort sur la croix symbolise selon le diocèse.

 

(4) Les Rois de France - Charlemagne Cela fait 1200 ans que la Sainte Tunique est conservée dans cette commune de la banlieue nord de Paris, où elle reste en temps normal roulée dans un reliquaire de la basilique. Le vêtement aurait été offert à Charlemagne, au début du 9e siècle, par l'impératrice Irène de Constantinople. L’empereur l’a ensuite confié à sa fille Théodorade, prieure du monastère d'Argenteuil. La sainte Tunique aura ensuite connu une histoire tumultueuse : "Dissimulée dans un mur du monastère pour la protéger des invasions vikings, longtemps oubliée, redécouverte à l’occasion de travaux au Moyen-Âge", elle avait été découpée et enterrée par le curé d’Argenteuil à la Révolution française par crainte qu’elle ne soit détruite, raconte le site saintetunique.com. [2]

 

Voici la déclaration de Monseigneur le duc d'Anjou à l'occasion de cette ostension exceptionnelle.

Ostension de la Sainte Tunique d'Argenteuil: Déclaration de Mgr le duc d'Anjou

Déclaration de Monseigneur le duc d’Anjou

Publié dans Communication des princes, le samedi 2 avril 2016 par Louis de Bourbon

 

J’ai souhaité, à l’occasion de cette ostension exceptionnelle, pouvoir vénérer à mon tour, la Sainte Tunique conservée dans la Basilique d’Argenteuil.

 

Depuis le recueil de cette insigne relique par Charlemagne qui l’a reçue de l’Impératrice Irène de Constantinople, nombreux furent les rois de France, mes ancêtres, qui vinrent l’honorer. Les annales ont retenu notamment Louis VII dont le règne marque la première ostension dont on ait la trace ; Saint-Louis dont la dévotion était si grande qu’il acquît les reliques de la Passion et fit construire pour Elles la Sainte-Chapelle ; François 1er sous le règne duquel eut lieu une grande procession réunissant la Couronne d’épines et la SainteTunique ; Henri III et Louis XIII vinrent aussi s’y recueillir, ainsi, qu’à la suite de Blanche de Castille, les reines Catherine et Marie de Médicis et Anne d’Autriche.

 

Au-delà de l’importance de la Sainte-Tunique, relique permettant aux fidèles de renforcer leur foi en offrant à leur vénération un objet qui les relie directement au Christ, l’ostension suscite une communion comme peu d’évènements en produisent.

 

Publique, elle permet à tout un peuple de s’associer dans une même prière. Il y a là un symbole très fort. Les ostensions permettaient à des dizaines de milliers, des centaines de milliers de Français, d’être réunis autour du souverain pour un acte commun.

 

Cette année ce seront entre 250 000 et plus de un demi -million de personnes qui participeront à cette présentation solennelle. Quel symbole pour notre époque ! Un des évènements majeurs de l’année sera religieux. Voilà qui remet bien des idées en place. Dans une société laïcisée dans laquelle certains voudraient n’attribuer à la religion qu’une dimension personnelle et individuelle, il est important de donner l’occasion d’exprimer leur foi et leurs convictions à de nombreux fidèles dans un esprit d’unité.

 

Plusieurs Evêques et Cardinaux, et il me plaît tout particulièrement à cette occasion de saluer Son Eminence le Cardinal Philippe Barbarin, Primat des Gaules, se succèderont durant ces deux semaines, pour présider les cérémonies. La présence de tous renforce le caractère universel de l’ostension de 2016.

 

Il me paraissait important à la fois comme chrétien et comme héritier des rois mes prédécesseurs, d’y participer, dans le même élan de partage avec le plus grand nombre, d’une foi commune dans laquelle la France puise son identité et sa grandeur.

 

La Messe du 1er avril est célébrée par son Excellence Luc Ravel, Evêque Aux Armées, aux intentions de la France. Dans ma position d’héritier de la dynastie qui a fait la France, J’ai tenu à m’y associer souhaitant ainsi continuer à inscrire cette ostension de 2016 dans une tradition plus que millénaire.

 

Je remercie tout particulièrement Son Excellence Stanislas Lalanne, Evêque de Pontoise d’avoir pris l’initiative de permettre cette ostension exceptionnelle, pour les 150 ans de l’édification de la nouvelle basilique SaintDenys, les 50 ans de la création du Diocèse du Val d’Oise et l’année de la Miséricorde. J’associe à mes remerciements l’ensemble des équipes paroissiales si dévouées. Enfin j’adresse toutes mes félicitations au Père Cariot, recteur de la Basilique pour son rôle majeur dans l’organisation de ces cérémonies et la restauration exemplaire de la sainte relique.

 

Qu’en cette occasion qui nous permet de toucher jusqu’au plus profond du mystère de notre foi catholique et de notre histoire de France, Saint Louis et Saint Denis, Intercèdent afin que la France poursuive sa mission, si essentielle pour toute l’humanité, de fille aînée de l’Eglise.

 

Louis, duc d’Anjou

 

Source: Vexilla Galliae

Reportage photo Vexilla Galliae ici et .

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Royalisme
commenter cet article

commentaires