Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 12:27
45 % des jeunes "choisissent" Marine Le Pen : l'enquête critiquée par "Le Monde"

"45 % des jeunes « choisissent » Marine Le Pen : une étude téléphonée", titre Le Monde.

 

Sur la question des personnalités préférées des jeunes pour « relancer le pays en 2017 », une enquête publiée dans Le Figaro mercredi 6 avril place la présidente du FN Marine Le Pen (45%) loin devant Alain Juppé (21 %), Emmanuel Macron (13 %), Jean-Luc Mélenchon (10 %). Nicolas Dupont-Aignan (6 %), Martine Aubry (5 %), François Bayrou (5 %), Manuel Valls (4 %), Bruno Le Maire (3 %), Nathalie Kosciusko-Morizet (2 %) et Nicolas Hulot (2 %) complètent la liste.

 

45 % des 18-35 ans interrogés dont le revenu mensuel est compris entre 1 800 et 3 000 euros pour une personne seule et 2 400 et 5 000 euros pour un couple) la citent, loin devant le reste de la classe politique.

 

Le Monde précise qu'un sondage Ipsos/Sopra Steria réalisé avant les régionales de 2015 plaçait déjà le FN en tête des intentions de vote jeunes (35 % chez les 18-24 ans et 28 % chez les 25-34 ans).

 

Une enquête critiquée par Le Monde

 

Difficile de donner du sens à ce nouveau chiffre de 45 %". Cette étude, menée par l’entreprise Free Thinking, ne serait "pas construite comme une enquête d’opinion traditionnelle."

 

La question, d’abord, n’est pas celle de l’intention de vote (« pour qui voteriez-vous si l’élection avait lieu aujourd’hui ? ») mais de savoir quelle personnalité serait appropriée pour « relancer le pays en 2017 ». Et aucune liste de candidats n’a été proposée. C’est pour cela qu’Emmanuel Macron, Martine Aubry et Manuel Valls se côtoient dans les réponses, là où un sondage traditionnel aurait testé différents cas de figure.

 

Ensuite, la manière dont l’enquête a été faite est inhabituelle : les répondants ont été interrogés dans une plateforme fermée pendant douze jours, où ils ont partagé leur avis sur différents sujets. Et sur la question qui nous intéresse, il était possible de donner plusieurs noms. Résultat : le total des réponses atteint 116 %.

 

Enfin, l’échantillon des sondés n’est pas celui d’un sondage habituel : Il n’est pas « représentatif » de la population, puisqu’il n’a pas été construit avec la méthode des quotas.

 

Autant de biais qui, cumulés, font que les résultats chiffrés d’une telle étude ont peu de valeur, conclut Le Monde.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Politique
commenter cet article

commentaires