Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 12:07

Le chantage au mondialisme ou le chaos ne se réalise pas seulement depuis les Etats-Unis, mais des deux côtés de la Manche aussi pour le maintien de l'UE mondialiste.

 

On nous bassinait ces derniers jours avec le "démantèlement du camp des migrants de Calais", relogés en réalité dans des containers neufs mis en place juste à côté, les toiles de tente seules étant démantelées. Les migrants de Calais sont sans doute maintenus dans ce camp en attente d'un envoi généralisé du jour au lendemain de l'autre côté de la Manche au cas où les Anglais voteraient mal lors du prochain referendum.

 

Dans une interview au quotidien britannique Financial Times (en anglais) aujourd'hui, le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, se sert des migrants comme otages d'un chantage politique au maintien de l'Angleterre dans l'Union européenne. En cas de "Brexit", la France ne retiendra plus à Calais les migrants souhaitant traverser la Manche !

 

"Le jour où cette relation sera rompue, les migrants ne seront plus à Calais", avertit Emmanuel Macron. [1]

 

Une prise de position du ministre de l'Economie que François Hollande et David Cameron réunis jeudi à Amiens (Somme) pour un sommet franco-britannique, ne devraient pas manquer d'accentuer et de renouveler.

 

Cette menace d'envoyer les milliers de migrants de l'autre côté de la Manche laisse accroire que le gouvernement britannique n'aurait pas les moyens d'empêcher une invasion - ce qui est faux -, le Premier ministre britannique David Cameron, fait en réalité campagne contre le "Brexit" avant le référendum réalisé sur le sujet et a lui-même averti les électeurs britanniques qu'en cas de vote pour une sortie de l'Union européenne, il "n'y aurait rien qui empêcherait des milliers de personnes de traverser la Manche du jour au lendemain".

 

De qui se moque-t-on ?

"Brexit" : un chantage au mondialisme ou le chaos des deux côtés de la Manche aussi

Add. 17h35. Cela n'a pas loupé. Lors du sommet franco-britannique à Amiens, le président français François Hollande a averti aujourd'hui qu'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne aurait des conséquences multiples, notamment sur la question des "migrants" :

 

"Il ne faut pas faire peur, mais dire la vérité: il y aura des conséquences si le Royaume-Uni quitte l'UE, il y aura des conséquences dans beaucoup de domaines", a-t-il déclaré aux côtés du premier ministre britannique David Cameron, en évoquant notamment la gestion de la crise migratoire. [2]

 

Conclusion. Ils se servent des migrants comme des objets, des choses dont ils se servent et qu'ils déplacent à leur gré pour réaliser leur politique mondialiste. Y aura-t-il un politique pour s'en indigner ?

"Brexit" : un chantage au mondialisme ou le chaos des deux côtés de la Manche aussi

Sources

 

[1] En cas de "Brexit", la France ne retiendra plus les migrants à Calais, affirme Emmanuel Macron, Francetv info avec AFP, Mis à jour le 03/03/2016 | 10:03, publié le 03/03/2016 | 08:03

[2] Migrants: Hollande avertit des conséquences d'un Brexit, Par Lefigaro.fr avec AFPMis à jour le 03/03/2016 à 17:15

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dduBerry 06/03/2016 21:17

"Ils se servent des migrants comme des objets, des choses dont ils se servent et qu'ils déplacent à leur gré pour réaliser leur politique mondialiste."
Eh oui, voilà de la démocratie bien comprise ! Des menaces contre les mal votants ! Et ce sont les mêmes qui ensuite, accusent certains partis "d'extrême-droite" de ne pas être démocrates... Mais n'est-ce pas le "toupet" habituel (inversion accusatoire) bien connu de nos dirigeants sans frontière(iste)s ?