Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 15:07

Les mêmes nous disaient il y a quelques années : "Le communisme a échoué ? C'est parce qu'il n'y avait pas assez de communisme" !

 

Echec de l'intégration ("société d'apartheid" sic Valls), échec de la mixité, échec du "vivre ensemble", échec de la politique migratoire, échec culturel, échec sur toute la ligne, les immigrationnistes, mondialistes et internationalistes sansfrontiéristes de tous poils, qui, disons-le franchement, sont les vrais responsables de la situation depuis ces quarante dernières années se sabordent littéralement en proposant "le développement des écoles privées musulmanes" (Le Figaro), tout en rejetant leur responsabilité sur leurs opposants.

Attentats : quand les immigrationnistes rejettent leur responsabilité sur leurs opposants

Consécutivement à la terrible série d’attentats de l’année 2015, un groupe de travail s’est formé au Parti socialiste pour plancher sur la « cohésion républicaine ». Première incohérence : quel rapport entre des attentats terroristes islamistes et la « cohésion républicaine » ? Nous nageons une fois de plus dans les eaux troubles de la confusion mentale propre à la pensée politique des quarante dernières années. Pour répondre au mal qui a engendré la présence terroriste sur notre sol, c’est-à-dire l’immigration de masse, corollaire de l’islamisation progressive de pans entiers du territoire, les socialistes entendent accélérer le processus de défrancisation de la République. Criminel.

 

… Comment, alors, s’étonner que ces gens puissent vouloir encourager le développement des établissements scolaires musulmans, bafouant la laïcité pour se soumettre à la logique communautaire des sociétés multiculturelles ? Ils ont voulu la société multiculturelle, et celle-ci ne cadre pas avec un vrai système politique républicain. Le Parti socialiste, et avec lui les partis dits de « droite », ont détruit la « cohésion républicaine » qu’ils appellent aujourd’hui de leurs vœux. Nous ne faisons que constater que leur utopie est devenue notre cauchemar. Pourtant, ils osent nous rendre responsables de leurs torts.

 

Gabriel Robin, Les socialistes souhaitent encore accentuer la défrancisation de la République, Boulevard Voltaire, 16 mars 2016

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires