Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 12:55

Le deux poids deux mesures s'agissant des crèches de Noël, du voile ou de la kippa dans les lieux publics :

Claude Goasguen (LR) et Meyer Habib (UDI) dans la salle des Quatre Colonnes de l'Assemblée nationale coiffés d'une kippa en solidarité avec l'enseignant juif agressé à Marseille.

Claude Goasguen (LR) et Meyer Habib (UDI) dans la salle des Quatre Colonnes de l'Assemblée nationale coiffés d'une kippa en solidarité avec l'enseignant juif agressé à Marseille.

Rony Brauman, ancien président de Médecins sans frontières et professeur à l'université de Manchester, invité de David Abiker sur Europe 1 ce samedi dans "C'est arrivé cette semaine" s'est étonné :

 

"Les parlementaires qui sont arrivés à l'Assemblée nationale avec une kippa (Claude Gloasguen et Meyer Habib) font aussi partie de ces gens qui ont sifflé quand la mère d'une victime de Mehra est arrivée au parlement avec un foulard, explique le professeur... Ces parlementaires se présentent comme des amis intimes de Benjamin Netanyahou, le Premier ministre israélien. Je me demande ce que les gens penseraient si des institutions musulmanes se faisaient les représentantes d'un Etat islamique en France ?.

... la République, dans sa vision laïcarde, qui refoule les signes religieux hors de l'espace public, exhibe cette fois ce signe (la kippa Ndlr.)...

Quand une femme voilée se fait attaquer, il s'agit d'écarter ces signes religieux, c'est différent quand c'est un homme avec kippa qui se fait agresser. Il y a deux poids, deux mesures." (Fin de citation)

Crèches de Noël, voile et kippa dans les lieux publics : le "deux poids, deux mesures"

Source: Rony Brauman : entre le voile et la kippa, "il y a deux poids, deux mesures", Publié à 11h14, le 16 janvier 2016, Modifié à 11h27, le 16 janvier 2016

 

Un article de L'Obs a tout de même titré :

 

« Mais au fait, la kippa est-elle autorisée dans l'enceinte de l'Assemblée nationale ? »

Deux députés, Claude Goasguen (LR) et Meyer Habib (UDI), se sont présentés dans la salle des Quatre Colonnes de l'Assemblée nationale coiffés d'une kippa, en solidarité avec l'enseignant juif agressé à Marseille.

Les deux parlementaires n'ont pas conservé leur kippa dans l'hémicycle. Un tel signe religieux est-il autorisé ?

Rien, dans le règlement intérieur de l'Assemblée nationale, ne l'interdit.

Interrogés par "l'Obs", les fonctionnaires de l'Assemblée nationale rappellent que les signes religieux sont autorisés dans le public de l'Assemblée. Il est ainsi arrivé que des bonnes sœurs, des femmes voilées ou des sikhs s'assoient dans les galeries qui se trouvent au-dessus de l'hémicycle.

Seule la burqa (le voile intégral qui camoufle le visage) est interdite par la loi dans l'espace public.

 

Source: Mais au fait, la kippa est-elle autorisée dans l'enceinte de l'Assemblée nationale ?, Publié le 13/01/16 à 16:35.

 

"Les fonctionnaires de l'Assemblée nationale rappellent que les signes religieux sont autorisés dans le public de l'Assemblée". Dans ce cas, pour quelles raisons alors plusieurs mères d'élèves, en raison de leur voile, se sont-elles vues interdire le 17 décembre 2015 l'accès à l'école maternelle Charles Perrault de Vénissieux (Rhônes-Alpes) où un spectacle des enfants devait être joué avec des marionnettes, si "les signes religieux sont autorisés dans le public de l'Assemblée nationale" ?

 

De même, il faut rappeler aussi le deux poids deux mesures entre la kippa à l'"Assemblée nationale" - qui ne crée pas plus de polémique que ça - et la "polémique" (sic) chaque année, depuis des années, sur les crèches de Noël dans les lieux publics.

 

Crèches de Noël, voile et kippa dans les lieux publics : le "deux poids, deux mesures"

Source: Crèches de Noël : nouvelle polémique, Ouest-France, Publié le 27/11/2015 à 08:17

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cadoudal 16/01/2016 17:08

Quand vous aurez compris que tout est permis sauf ce qui est catholique, exceptée la seule vraie religion, vous saurez de qui tous ces bons apôtres sont les fils.