Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 19:22

En juin 2009, voyant trop de Noirs dans sa ville d'Evry, Manuel Valls, maire socialiste, déplora la "belle image de la Ville d'Evry" et demanda en ricanant que l'on mette "quelques Blancs, quelques white, quelques Blancos". Or un enseignant de l'Université d'Avignon a ironisé sur ces propos en espérant qu'à l'occasion de la visite de Valls "la délégation de l'Université comptera suffisamment de 'blancos'." Le mot n'a pas été du goût du Premier ministre dont le ministère public a requis une peine de 2000 euros d'amende avec sursis à l'encontre de l'enseignant, Bernard Mezzadri. Le délibéré sera rendu le 10 février.

Amende avec sursis pour un enseignant qui a ironisé sur les "blancos" de Valls

Cet enseignant-chercheur à l'Université d'Avignon comparaissait devant le tribunal correctionnel d'Avignon ce mercredi 27 janvier pour "provocation à la haine raciale". En cause, des propos tenus dans un mail sur un forum interne à l'Université, au sujet d'une prochaine rencontre avec Manuel Valls lors d'une visite ministérielle. Il ironisait sur des propos tenus par l'actuel Premier ministre, et entendait dénoncer une politique "raciste". 

M.Mezzadri avait notamment qualifié Manuel Valls de "chasseur de roms". Et écrit : "J'espère qu'en cette grande occasion (la visite de M.Valls, Ndlr) la délégation de l'Université comptera suffisamment de "blancos" (et pas trop de "basanés"). Ces propos faisaient écho à une vidéo de 2009 dans laquelle celui qui était maire d'Evry demandait à ses équipes de rajouter des "whites" et des "blancos" dans le décor.

"C'est la condamnation d'idées rampantes, nauséeuses, sur lesquelles les esprits éclairés ne devraient pas s'aventurer" a requis le procureur de la République. "Peut-être n'était-ce pas votre volonté intérieure (...) mais dans votre formulation, pas si circonstanciée que cela, en vous engageant sur cette question de la couleur de peau, en engageant votre établissement à se positionner sur cette question, moi je dis que c'est raciste" a indiqué le magistrat chargé de porter l'accusation.

"Mon ironie est patente pour tout lecteur" s'est défendu le prévenu, expliquant qu'il entendait simplement "doucher l'enthousiasme de la direction de l'Université" à l'annonce de la visite de Manuel Valls.

"L'intention ironique de mon client était particulièrement évidente" a plaidé Me Braun, son avocat. "Les propos qu'il aurait fallu poursuivre, ce sont ceux de M.Valls." Il a qualifié M.Mezzadri de "résistant".

 

Source: Amende avec sursis requise contre l'enseignant qui ironisait sur les "blancos" de Valls, Le Dauphiné, Publié le 27/01/2016 à 17:37

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ingomer
commenter cet article

commentaires