Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 13:22

(Aux Etats généraux de 1789), depuis le plus petit village jusqu'à la capitale, tous les habitants de quelque état et condition qu'ils fussent participaient à l'exercice des droits politiques. Ils avaient le droit de concourir directement à la rédaction des cahiers, c'est-à-dire d'exposer leurs vues et leurs opinions sur toutes les affaires de l'Etat. Ils concouraient indirectement à l'élection des représentants de la nation : c'était le suffrage universel libre à plusieurs degrés. On était électeur, éligible sans aucune condition de propriété, de cens, de capacité.

Antoine Claire Thibaudeau (1765-1854), "Histoire des Etats généraux, et des institutions représentatives en France, depuis l'origine de la monarchie jusqu'à 1789", 1814

site emma 4Au lendemain du second tour des Régionales 2015 qui ont vu un éclatement de la république, l'instrumentalisation de la division (vote communautariste et "race blanche" de Claude Bartolone, "guerre civile" de Manuel Valls), Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts, dans un communiqué, appelle à "une refondation du régime politique français pour aller vers une meilleure représentation des Françaises et des Français". Si elle n'a pas précisé quelle modification précise du régime politique elle appelait de ses voeux, elle a néanmoins rappelé qu'après ne pas être "passé loin de la catastrophe", "aucun camp ne peut se réjouir du résultat". [1].

 

 

Faisons donc un rappel de nos propositions déjà abordées ici pour une meilleure représentation des Français

 

Tout d'abord rappelons que si au Moyen Âge et sous l'Ancien Régime il n'y avait pas d'abstention, c'est parce que la représentation y était réelle. Les élections s'organisaient au sein des corps réels de la société - et non dans les partis politiques -, et sans l'interférence d'un pouvoir occulte secret (contrairement à aujourd'hui où la franc-maçonnerie dicte sa volonté comme dans les dernières Régionales 2015).

 

Le peuple sera libre et "souverain" lorsqu'il sera débarrassé de l'Oligarchie !

 

Nos ancêtres les Gaulois - La Gaule, les origines de la FranceEn France, la monarchie a trois millénaires. Nos ancêtres les Gaulois connaissaient déjà l'intérêt du régime politique de la monarchie comme meilleur moyen de la prise de décision au plan national (du fait de l'impossibilité pratique de réunir le peuple entier sur une place publique pour la prise de décision politique, légiférer et décider lui-même) et comme gardien du Bien commun.
 
La dérive bien connue de la démocratie étant l'oligarchie (le pouvoir de quelques-uns), pour renverser celle-ci, il faut briser le régime des partis qui est l'instrument du pouvoir d'une minorité qui, en outre, a organisé depuis le XVIIIe siècle des serments d'entraide et de secret via les sociétés secrètes maçonniques, qui si elles affichent des divergences apparentes d'opinion n'en ont pas pour le moins un but commun (renverser toute autorité qui ne soit pas maçonnique). Il faut, au-dessus des divers intérêts, une autorité souveraine, indépendante des lobbys et des groupes de pression. Il faut un Roi.

 

"Ce qu'il faudrait à ce pays, c'est un roi" (Charles de Gaulle). Ils nous ont volé notre Souveraineté, reprenons-la !C'est ce qu'avait compris le général de Gaulle en 1947, qui démissionnant du "Gouvernement provisoire de la République française", déclarait :

 

"Ce qu'il faudrait à ce pays, c'est un Roi." [2]

 

Pour que les élections représentatives soient sincères, elles doivent s'organiser dans les corps de la nation. Il faut une représentation par poids des corps et non plus par têtes. Le "nombre" et la Volonté générale sont une escroquerie au service de l'oligarchie. Ce qui fait que "la modernité est une époque qui est moins démocratique que celle d'avant" (Francis Dupuis-Déry). Il y avait plus de démocratie en France avant 1789 qu'après...

 

Il est également urgent d'organiser une déclaration officielle des lobbys maçonnique devant la représentation "nationale", afin que des lobbys secrets cessent de courcircuiter la volonté nationale. C'est la législation que la Suisse démocratique est en train d'adopter.

 

Rappelons enfin que la constitution de la Ve république a verrouillé le système et que le peuple ne peut en sortir qu'en changeant la constitution qui définit que "la forme républicaine du Gouvernement ne peut faire l’objet d’une révision" (article bien nommé "89"...)

Notes

 

[1] EN DIRECT - Bruno Le Roux prône un «grand parti de gauche réformateur», Le Figaro, Par Roland Gauron, Mis à jour le 14/12/2015 à 13:17, Publié le 14/12/2015 à 06:18

[2] Charles de Gaulle in J.-R. Tournoux, Pétain et de Gaulle, p. 495, cité in Georgette Elgey, La République des Illusions 1945-1951 ou la Vie secrète de la IVe république, Les Grandes Etudes contemporaines, Fayard, Rennes 1965, p. 92.

 

. Etats généraux et droits politiques en 1789 comparés à aujourd'hui

Partager cet article

Repost 0

commentaires