Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 22:07
Des combattantes chrétiennes combattent le groupe djihadiste Etat islamique (EI) dans le nord-ouest de la Syrie

Babylonia, une chrétienne, membre du bataillon composé de dizaines de femmes syriaques et baptisé "les forces de protection des femmes de Mésopotamie", le 1er décembre 2015 dans un camp de la ville de al-Qahtaniyah, près de la frontière turque.

Babylonia a laissé de côté son rôle de mère et son métier de coiffeuse pour rejoindre ses camarades chrétiennes qui combattent le groupe jihadiste Etat islamique (EI) dans le nord-ouest de la Syrie.

"Mes enfants Limar (9 ans) et Gabriella (6 ans) me manquent et je pense qu'ils doivent avoir faim, soif et froid mais j'essaie de leur expliquer que je me bats pour protéger leur avenir", raconte cette femme de 36 ans à l'allure robuste, vêtue d'une tenue militaire.

Avant d'être sur le front, Babylonia était coiffeuse. C'est son mari qui l'a encouragée à prendre les armes pour "lutter contre l'idée qu'une femme syriaque n'est bonne que pour les activités ménagères et le maquillage", selon ses propres dires. Lui aussi est devenu combattant contre l'EI alors que la Syrie est déchirée par la guerre depuis 2011.

Babylonia fait partie d'un bataillon composé de dizaines de femmes syriaques et baptisé "les forces de protection des femmes de Mésopotamie". Ce nom fait référence aux régions historiquement habitées par cette minorité chrétienne d'Orient entre les fleuves Tigre et Euphrate.

Les syriaques parlent et prient en langue araméenne. La majorité est orthodoxe ou jacobite et une minorité catholique, rattachée à Rome au 18e siècle. Ils sont présents au Liban, en Syrie, en Irak et même en Inde.

 

Source (et suite) : En Syrie, des combattantes chrétiennes en première ligne contre les jihadistes, France 24, 13 décembre 2015 - 15H05

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Domremy 20/12/2015 03:16

Cher Ingomer,

Il est un site avec lequel je ne suis pas toujours d’accord- trop laique à mon gout- mais que je fréquente car j’y trouve des informations qui remettent les idées en place, comme ce fut le cas, par exemple pour Poutine, grace à l’article ” Poutine :Frankenstein et les prédateurs” (http://stanechy.over-blog.com/article-6444426.html).

Aujourd’hui , alors que vous rendez justice à nos sœurs chrétienne membres du bataillon baptisé "les forces de protection des femmes de Mésopotamie ” parties combattre les djihadistes de l’Etat islamique (EI) dans le nord-ouest de la Syrie, je tiens à vous signaler un autre article qui parle du combat de ces autres femmes que la propagande occidentale a trainé et traine dans la boue pour parachever la destruction des pays que le N.O.M convoite.

Ces femmes là qui résistent à l’horreur méritent que l’on oppose aujourd’hui notre hommage au torrent de diffamations que la propagande occidentale déverse sur elles.

-L’une s’appelle Asma al-Assad et c’est l épouse du président de Syrie, raison pour laquelle elle s’est retrouvée victime d’une campagne de diffamations apparues simultanément (” tels des popcorns sautant dans une casserole ” dit Stanechy) dans tous les pays de l’OTAN de février à mars 2012, campagne annonçant que la destruction de la Syrie allait commencer. Et cela continue .
En réponse, dans un article actuel Stanechy nous donne la mesure de cette femme :
http://stanechy.over-blog.com/2015/12/personnalite-de-l-annee-2015.html

-L’autre est cette religieuse que nous connaissons , Mère Agnès-Marie de La Croix, chrétienne engagée dans la lutte pour ses frères syriens et pour le sauvetage des chrétiens de ce pays.
De cette dernière Stanechy nous dit :
” Ce qui ne lui est pas pardonné, se retrouvant taxée d’être « pro Assad » dans une massive campagne de diffamation sur tous les réseaux sociaux et internet. Elle est donc interdite de participation à la réunion pour la paix prévue prochainement à Londres, Stop The War, par les milieux dits de « gauche » (Liberal, en anglais). Hypocrisie dénoncée avec une saine virulence par le chroniqueur Niel Clark, les traitant de "Faucons gauchistes", ou en traduction moins littérale de "Gauche va-t-en-guerre" [Liberal Hawks]… (11) »

http://stanechy.over-blog.com/2013/11/syrie-un-homme-d-etat.html
https://www.rt.com/op-edge/mother-agnes-liberal-interventionists-026/

”Droite-faucons” ou ”gauche-faucons” :même infamie.
Ne les laissons poursuivre leur propagande abjecte sans réagir