Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 10:38

L'Eglise catholique est intolérante dans les principes et tolérante dans la pratique, les ennemis de l'Eglise c'est le contraire.

Saint cardinal Newman

Lettre d’un prêtre responsable d’un secteur paroissial à son évêque

Lettre d’un prêtre responsable d’un secteur paroissial à son évêque :

 

Cher Père-Evêque,

 

Il y a longtemps que je n’ai pas pu prendre le temps de vous écrire, mais la dernière “feuille de route” que vous avez adressée aux prêtres pour leur donner les grandes orientations de notre diocèse me donne l’occasion de vous mettre au courant des progrès vécus dans notre nouveau secteur paroissial rebaptisé “Les Périphéries” et qui compte désormais 30 clochers.

Comme vous nous l’avez demandé, j’ai invité les quatre prêtres-coopérateurs qui m’aident à ne parler au cours des messes que de choses sans conséquences comme, par exemple, le climat ou encore l’accueil des immigrés clandestins, afin de laisser de côté des questions comme la défense de la vie ou le maintien de la foi.

Je puis vous dire avec joie et fierté que les prêtres de nos paroisses adhérent pleinement à vos orientations. A l’exception d’un seul qui, sans consulter notre équipe, a invité un cardinal à faire une conférence publique sur la foi catholique.

D’autre part, je vous informe que la démolition de la liturgie se poursuit. Tout comme sa féminisation. D’ailleurs, nous avons obtenu un premier résultat positif : le jeune homme dont je vous avais parlé et qui souhaitait devenir prêtre semble avoir définitivement abandonné son projet.

Concernant la distribution de la communion aux célébrations dominicales, il reste encore du travail à faire pour extirper les vieilles habitudes de certains fidèles et pour généraliser la réception sacrilège des hosties permettant de passer d’une foi centrée sur Dieu - celle d’autrefois - à une religion centrée sur l’homme.

Concernant la morale, j’ai le plaisir de vous informer, cher Père-Evêque, que nous avons complètement négligé de rappeler aux fidèles de notre secteur paroissial les enseignements de l’Ecriture ou de la Tradition qui risqueraient de heurter leur sensibilité. Nous commençons à récolter les fruits de notre engagement pastoral : les prêtres (sauf un - toujours le même -) ainsi que les laïcs engagés en catéchèse rappellent aux jeunes que les péchés doivent être considérés comme des actes naturels qui ne posent problème qu’à quelques personnes qu’on peut comparer aux pharisiens critiqués par Jésus lui-même.

Nous avons également fait un bon travail pour convaincre les fidèles que toutes les religions se valent, à l’exception de la notre qui, pendant des siècles, s’est prétendue la seule vraie religion au point de gravement manquer de tolérance. Le moyen que nous avons employé pour obtenir ce beau résultat a été de commencer par réduire la foi à des simples questions d’opinions personnelles, puis d’utiliser ensuite des termes tels que “miséricorde”, “sympathie”, “ouverture d’esprit”, “accueil”...

J’espère que vous trouverez bientôt l’occasion de venir visiter notre secteur paroissial afin que vous puissiez vous rendre compte par vous-même que, comme vous nous l’avez dit lors de notre dernière rencontre, “nous sommes en marche vers une Eglise autre”.

Votre dévoué,

 

Père Alphonse

 

Source : Association Pro Liturgia, Actualité du vendredi 20 novembre 2015

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Religion
commenter cet article

commentaires