Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 12:39

Mise à jour permanente

Au moment où Obama cherche à empêcher le rapprochement Poutine-Hollande, la Turquie abat un avion militaire russe près de sa frontière avec la Syrie. On va dire que c'est un hasard.

Lorsque le président américain Barack Obama rencontrera mardi son homologue français François Hollande, il ne cherchera pas uniquement à examiner leur solidarité dans la lutte contre le terrorisme. Obama veut s'assurer que Hollande n'adoucira pas sa politique à l'égard de la Russie, écrit le magazine Politico.

 

L'administration américaine veille à ce que tous les leaders clés de l'Europe soient prêts à élargir les sanctions contre Moscou, qui expirent fin janvier. Les fonctionnaires redoutent que la coopération entre Poutine et Hollande en Syrie ne modifie la politique de la France à l'égard de la crise ukrainienne.

 

[...] L'élargissement de la coopération avec Moscou suite aux attentats du 13 novembre à Paris a également suscité l'étonnement à Washington.

 

Hollande fait allusion à un point de vie analogue: dans son intervention peu après les attentats de Paris, il a appelé à former une grande « coalition unique » pour lutter contre les groupes radicaux syriens. "Je rencontrerai dans les prochains jours le président Obama et le président Poutine pour unir nos forces et atteindre un résultat qui pour l'instant est encore renvoyé à trop longtemps", a-t-il déclaré.


 
La Turquie abat un avion militaire russe près de sa frontière avec la Syrie au moment où Obama cherche à empêcher le rapprochement Poutine-Hollande

Source : Obama cherchera briser le rapprochement Hollande-Poutine, Sputnik, 09:35 24.11.2015(mis à jour 10:03 24.11.2015)

 

Et voici un hasard qui tombe à pic : la Turquie abat un avion militaire russe près de sa frontière avec la Syrie :

 

La Russie a remarqué depuis longtemps l'afflux sur le territoire turc d'importantes quantités de pétrole provenant des gisements contrôlés par le groupe terroriste Etat islamique (EI), a déclaré mardi le président russe Vladimir Poutine.

 

"Nous avons remarqué depuis longtemps que sur le territoire de la Turquie afflue une grande quantité de pétrole et de produits pétroliers venant des territoires occupés. Ce qui procure d'importants revenus aux formations armées", a déclaré M.Poutine.

 

Selon le president russe, l'avion russe se trouvait à un kilomètre de la frontière turque, au-dessus de la Syrie, quand il a été abattu, et il s'est écrasé à 4 km de la frontière turque, sur le sol syrien.

 

Source: Poutine: du pétrole livré par l'EI détecté en Turquie , Sputnik, 14:12 24.11.2015(mis à jour 15:02 24.11.2015)

 

13h25 CET

 

Le président tchèque Milos Zeman a condamné la Turquie pour avoir abattu le SU-24 russe. «Il y a des soupçons que la Turquie coopère d’une façon informelle avec l’Etat islamique. Etant donné que les forces aériennes russes luttent contre Daesh, cette attaque semble une mesure extrêmement radicale. Elle ne fera qu’aggraver la situation», a déclaré le président tchèque.

 

Source: EN CONTINU : Un bombardier russe abattu en Syrie, près de la frontière turque (VIDEO), Rt en français,

 

Le chef du Kremlin a estimé que cet incident constituait un "coup dans le dos" de la Russie.

"La Russie a toujours traité la Turquie non seulement en voisin, mais en ami. Je ne sais pas qui avait besoin (d'un tel incident, ndlr), mais pas nous", a indiqué Vladimir Poutine.

"Au lieu d'établir un contact immédiat avec la Russie après l'incident avec le Su-24, la Turquie s'est adressée à l'Otan, comme si c'était la Russie qui avait abattu leur avion", a déclaré le président russe.

Vladimir Poutine a comparé le recours turc à l’Otan à la création d’une alliance pro-EI.

 

Source: Poutine: la Russie ne tolérera aucun crime comme celui perpétré contre le Su-24, 13:50 24.11.2015(mis à jour 14:51 24.11.2015)

 

A suivre en direct sur Le Figaro :

 

à 12:15

«L'Otan suit la situation de près»

«L'Otan suit la situation de près. Nous sommes en contact avec les autorités turques», indique un responsable de l'Alliance, interrogé par l'AFP. Le 5 octobre, le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, avait appelé "la Russie à pleinement respecter l'espace aérien de l'Otan et à éviter une escalade des tensions avec l'Alliance".

à 12:06

Un «incident très sérieux» aux yeux du Kremlin

Le Kremlin a qualifié mardi la destruction d'un chasseur-bombardier de l'armée russe en Syrie d'«incident très sérieux». «Il est simplement impossible de dire quelque chose sans disposer de toutes les informations», a déclaré Dmitri Peskov, porte-parole du président Vladimir Poutine.

à 11:53

Un pilote russe est décédé, selon les rebelles syriens

Une vidéo envoyée à Reuters par un groupe rebelle syrien montre un homme à terre, immobile et portant la trace de graves blessure. «Un pilote russe», dit une voix parmi un groupe d'hommes rassemblés autour du corps. «Dieu est grand», peut-on encore entendre.

D'après le porte-parole du groupe rebelle, le pilote était mort, sans mentionner ce qu'il est advenu du deuxième pilote de l'appareil.

à 11:27

L'armée turque publie le suivi radar du Su-24 russe

L'armée turque dévoile le suivi radar du chasseur-bombardier de type Sukhoï Su-24 abattu à la frontière turco-syrienne, annonce la chaîne CNN-Türk.

à 11:05

Des nouvelles images de l'appareil en flammes

L'agence turque Anadolu publie de nouvelles images du Su-24 en flammes.

à 11:01

Des hélicoptères russes ont été envoyés sur place

Des hélicoptères russes ont été envoyés à la recherche des deux pilotes qui sont parvenus à s'éjecter de l'appareil, selon l'agence turque Dogan News.

à 10:50

Dix sommations en l'espace de cinq minutes

L'armée turque précise à l'AFP que le Su-24 russe a été averti à dix reprises en l'espace de cinq minutes avant d'être abattu par deux F-16.

à 10:38

Serguei Lavrov doit se rendre demain en Turquie

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, était attendu demain en Turquie pour évoquer, entre autres, le dossier syrien. Selon l'AFP, le rendez-vous est tout de même maintenu.

Le 20 novembre, Ankara avait convoqué l'ambassadeur de Russie, Andreï Karlov, après des frappes de l'aviation russe près de sa frontière avec la Syrie.

à 10:34

La Turquie a décidé de saisir l'ONU et l'Otan

Immédiatement après les faits, le premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, s'est entretenu avec son chef d'état-major, le général Hulusi Akar, et son ministre des Affaires étrangères Feridun Sinirlioglu. La Turquie a décidé de saisir l'Otan, dont la Turquie est membre, et l'ONU.

à 10:27

Les rebelles syriens auraient capturé un des pilotes

Selon la chaîne de télévision turque CNN-Türk, l'un des deux pilotes a été capturé par les rebelles en Syrie. «Le sort des pilotes reste à définir. Selon des premières informations, les pilotes ont réussi à s'éjecter», affirme pour sa part le ministère russe de la Défense.

à 10:22

Selon Moscou, l'appareil n'a pas violé l'espace aérien turc

Le ministère russe de la Défense a confirmé que l'un de ses avions de combat a été abattu à la frontière turco-syrienne.

Mais il nie que l'appareil ait violé l'espace aérien turc comme l'en accuse Ankara. Selon le ministère, la Russie est en mesure de prouver que l'avion est resté dans l'espace aérien syrien.

Moscou a précisé que les pilotes du chasseur avaient réussi à s'éjecter et à retomber au sol en parachute.

à 10:18

Tension accrue entre Ankara et Moscou

Il s'agit du premier avion russe abattu depuis le début de l'intervention militaire de Moscou en Syrie, commencée le 30 septembre à la demande du régime de Damas dont la Russie est un fidèle allié.

Le 3 octobre dernier, des chasseurs turcs avaient déjà intercepté un avion militaire russe engagé en Syrie qui avait violé leur espace aérien et l'avaient forcé à faire demi-tour. Moscou avait alors mis en cause les «mauvaises conditions météo». L'armée turque avait également abattu le 16 octobre un drone de fabrication russe qui avait pénétré dans le ciel turc.

La tension entre les deux pays s'est encore accrue ces derniers jours, après une série de bombardements russes qui ont, selon Ankara, visé des villages de la minorité turcophone de Syrie. La Turquie a convoqué vendredi l'ambassadeur russe pour le mettre en garde contre les «sérieuses conséquences» de cette opération.

à 10:15

VIDÉO - La TV turque diffuse les images de l'appareil en feu

Les chaînes d'information NTV et CNN-Türk ont diffusé des images de la chute d'un avion militaire en feu s'écrasant dans les montagnes proches de la frontière turque, en face de la province de Hatay. Les deux pilotes de l'avion se sont éjectés.

à 10:10

La Turquie a abattu un avion militaire russe

La Turquie a abattu un avion militaire russe. Celui-ci avait violé son espace aérien près de sa frontière avec la Syrie. « Un avion russe Su-24 a été abattu conformément aux règles d'engagement après avoir violé l'espace aérien turc malgré les avertissements », précise la présidence turque. Moscou a confirmé que l'un de ses appareils avait été abattu.

 

Source : EN DIRECT - Avion russe abattu par la Turquie: un des deux pilotes aurait été capturé par des rebelles syriens, Le Figaro, Par Roland Gauron Mis à jour le 24/11/2015 à 12:27 Publié le 24/11/2015 à 10:01

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires