Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 19:05

Dans “La France catholique” (éd. Michel Lafon, 240 p., 29,95 €), Jean Sévillia défend la thèse selon laquelle une génération de catholiques dans les années 1970-1980, se prétendant conciliaires, refusant de s’affirmer comme catholiques à force de se faire “levain dans la pâte”, a laissé filer la pratique, dénaturé la liturgie et, au final, serait responsable de la crise actuelle. Heureusement, ils sont remplacés par une génération de jeunes, “identitaires” et “décomplexés”...
 

41GOpAzwbeL._SX386_BO1,204,203,200_

Une analyse qui ne plaît pas à Isabelle de Gaulmyn qui, dans “La Croix”, fait un compte-rendu peu élogieux de l’ouvrage de Jean Sévillia lequel ne fait pourtant que reprendre une vision de l’Eglise de France qu’avaient déjà S. Jean-Paul II puis Benoît XVI.
Que “La France catholique” ne plaise pas à “La Croix” (qui semble complètement ignorer les paroisses désertées et les séminaires vides) est finalement bon signe : ça prouve que l’Auteur voit juste.

 

Source: Pro Liturgia, Actualité du 19/11/2015

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Religion
commenter cet article

commentaires