Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 17:32

Décoiffant. Dans une video "Ma réaction aux attentats terroristes du vendredi 13 novembre", un ancien musulman, Majid Oukacha, à rebours des mainstream qui assènent constamment ces jours-ci que la grande majorité des musulmans se désolidarise des auteurs des attentats, avertit les Français sur la vraie nature de l'islam. Il explique que "dans la très grande majorité des mosquées de France, il y a des livres de hadiths avec lesquels les imams instruisent sur l'islam", le "djihad de guerre sur le chemin d'Allah"... et le "comportement kamikaze"... "Le vivre ensemble n'existe pas avec des populations musulmanes majoritaires". 

 

Majid Oukacha dénonce "les dangers de l'islam originel, celui que le prophète Muhammad défend et promeut au travers des textes sacrés islamiques." Les bisnounours, on se réveille !

 

son livre: "Il était une fois l'islam".

Extrait:

 

 

"Ces terroristes se disent musulmans et se pensent musulmans, et je ne vois pas pourquoi je devrais croire le musulman pacifiste et occidentalisé qui prétendrait que les terroristes agissant au nom du dieu Allah ou du prophète Mohammed ne sont en rien musulmans. J'ai envie de répondre à ce musulman pacifiste que le djihadiste musulman se pense musulman et il pense même que toi le musulman pacifiste, tu n'es pas un  musulman. pour moi c'est la parole de l'un contre la parole de l'autre. Moi en tant qu'ancien musulman j'ai étudié le coran et les hadiths, afin de faire une étude critique de mon ancienne religion qui me tenait à coeur de pouvoir exposer au plus grand nombre et alerter sur les dangers de l'islamisation de la France et sur le caractère par nature islamiste du coran.

 

Le gros souci, c'est que l'islamisme prospère et progresse dans une France qui a ouvert plus que généreusement les vannes de l'immigration incontrôlée depuis plusieurs décennies.

 

[...] Bref, pour résumer, la France a un ennemi intérieur qui vit en elle. Ce ne sont pas LES musulmans, qui sont cet ennemi mais c'est une minorité parmi les musulmans.

 

Constat clinique. Cela n'existe pas une majorité de musulmans pacifistes qui s'entendent et qui osent s'opposer à la minorité extrémiste parmi eux. Cela n'a historiquement jamais existé et aujourd'hui cela n'existe pas à ma connaissance.

[...] Nous sommes aussi dans une France où les gouvernants poussent les jeunes générations à se communautariser et à haïr la France, son histoire, ses traditions, son passé, sa religion fondatrice, le catholicisme.

 

Que l'on ne m'empêche pas de soulever des constats totalement univoques entre l'islam et l'histoire des civilisations. Le vivre ensemble n'existe pas avec des populations musulmanes majoritaires en un pays où des populations mécréantes sont minoritaires. Cela n'a jamais existé dans l'histoire et cela n'existe pas plus aujourd'hui.

 

[...] (à 12:40) Et j'ai un scoop à citer pour ceux qui regardent cette video, moi qui était musulman pendant les premières années de ma vie, qui fréquentait des mosquées et en a fréquenté beaucoup, dans la très grande majorité des mosquées de France - c'est peut-être un euphémisme quand je dis dans la très grande majorité -, il y a des livres de hadiths avec lesquels les imams instruisent sur l'islam et avec lesquels les musulmans s'instruisent sur l'islam. Vous voulez savoir ce qui est dit dans ces hadiths ? Vous voulez savoir quel modèle comportemental parfait les musulmans doivent imiter, eux qui ont pour mission d'agir selon les exigences et les commandements du prophète Mohammed ? Alors allons faire un tour dans mon livre qui colle plus que jamais avec l'actualité.

"Dans la très grande majorité des mosquées de France, il y a des livres de hadiths" sur le "djihad de guerre sur le chemin d'Allah". Un ancien musulman avertit les Français

On va commencer par la p. 265. Hadith Bukhari, volume 4, livre 52. "L'apôtre d'Allah dit: J'ai été désigné pour combattre les gens jusqu'à ce qu'ils disent 'personne n'a le droit d'être adoré, si ce n'est Allah'."

 

Hadith Bukhari, volume 1, livre 8, n°387. L'apôtre d'Allah a dit: J'ai été désigné pour combattre les gens jusqu'à ce qu'ils disent personne ne peut être adorté, si ce n'est Allah.."

 

On retrouve ce genre de témoignages dans les hadiths Muslims.

 

Au livre 1, n°29, Mohammed dit: J'ai été désigné pour combattre les gens aussi longtemps qu'ils ne disent pas qu'il n'y a de Dieu qu'Allah.

 

Et au n°33: "J'ai été désigné pour combattre les gens jusqu'à ce qu'ils témoignent qu'il n'y a de Dieu qu'Allah, que Mohammed est le messager d'Allah, et qu'ils établissent la salat et paient la saket (je ne suis pas sûr de l'orthographe. NdCR.) et s'ils font cela, leur sang et leurs biens auront la garantie d'être protégés en mon nom, sauf si cela est justifié par la loi."

 

Mohammed nous informe qu'il a été désigné par Allah pour combattre les gens jusqu'à ce qu'ils se convertissent à l'islam. C'est ça le 'prophète' d'une religion de paix.

 

p. 309. Mohammed dit: Le djihad sur le chemin d'Allah. ... Allah garantit qu'il admettra le moudjahid - c'est-à-dire celui qui pratique le djihad -, pour sa cause au paradis si il est tué. Autrement, il le renverra chez lui en sécurité, avec des récompenses et des butins de guerre.

 

Alors moi j'interroge les musulmans et je dis, 'comment la pratique du djihad en laquelle les musulmans droitsdel'hommistes adhèrent au sens d'un combat spirituel et individuel (disons, améliorer sa personnalité, apaiser sa pensée), comment ce genre de combat peut-il exposer au fait d'être tué et de ramener un butin de guerre ?

 

[...] Et là je vais vous citer deux hadiths terrifiants, dans lesquels il ne fait aucun doute que le prophète Mohammed fait bien l'apologie du comportement kamikaze de ceux qui commettent des attentats.

 

Hadith Bukhari, volume 4, livre 52, n° 54. 'Le prophète Mohammed a dit : (il parlait alors à des combattants musulmans) J'aurais aimé devenir un martyre pour la cause d'Allah, pour ensuite ressusciter puis devenir un martyre, puis ressusciter à nouveau, puis devenir un martyre, puis ressusciter à nouveau, puis devenir un martyre.'

 

Et dans le hadith Muslim, livre 20, n°4635. 'Le messager d'Allah a dit: Aucune personne qui entre au paradis n'aimerait revenir en ce monde, même s'il se voyait offrir tout ce qu'il y a sur la terre, comme incitation, sauf le martyre qui désirerait revenir en ce monde et être tué dix fois, simplement pour le grand honneur qui a été accordé sur lui.'

 

Donc, voilà, Allah, fait un grand honneur au martyre en le faisant tuer, quand il se sacrifie dans ses guerres saintes.

 

Et moi je démontre dans mon livre que le but des musulmans est de combattre les mécréants et que ces mécréants ne peuvent avoir une paix durable avec ces musulmans que s'ils se convertissent à l'islam. Ce qui est un véritable chantage maffieux.

 

C'est vraiment une religion de guerre. C'est la religion qu'a voulu le prophète Mohammed. Et cela, tant dans le coran que dans les hadiths.

 

En résumé, ce djihad prôné par Mohammed dans la Sunnah - et 90% des musulmans dans le monde sont sunnites, environ -, c'est une action qui censée être plus importante pour le croyant que le pélerinage. C'est une action récompensée par Allah. C'est une action qui consiste à combattre pour Allah, sans que rien n'oblige le musulman en dehors de sa foi, quitte à devoir périr au combat. C'est d'ailleurs un grand honneur accordée par Allah, pour le martyre, lorsqu'il meurt au combat.

 

Et l'acte du martyre, le prophète Mohammed aurait bien aimé lui-même le vivre, comme il le dit, et il aurait aimait mourir encore et encore pour ce djihad-là." Un comportement terrifiant et une attitude qui se retrouve aujourd'hui dans le comportement des terroristes musulmans, djihadistes ou kamikazes, comme ceux qui ont accompli leur attentat le 13 novembre." (Fin de citation)

 

Un peu plus loin, Majid Oukacha avertit:

 

"En tant qu'ancien musulman, je ne fais qu'avertir les Français qui souhaitent le meilleur avenir pour leurs enfants, mais qui dans le même temps ne s'inquiètent nullement de l'islamisation de la France. Un élan majoritaire parmi les musulmans qui se dresseraient face à l'islamisme, ça n'existe pas. Cela doit venir des Français qui ne sont pas musulmans, selon moi. N'attendez pas de la majorité des musulmans qu'elle se lève pour réformer l'islam, car l'islam originel voulu par Allah est irréformable. Les sociétés islamiques niant l'individu et créant un contrôle permanent par le groupe, capable de diaboliser tout excommunié parmi eux, ces sociétés-là ont créé des garde-fous très précis pour que l'islam consubstantiellement terroriste, misogyne et esclavagiste - ce que je prouve dans mes écrits -, pour que cet islam-là reste toujours antagonique et ennemi du monde occidental.

 

Finalement, la France d'avant était peut-être moins ouverte sur le monde et moins multiculturelle, mais au moins n'avait-elle pas laissé se développer sur son territoire un ennemi intérieur."

 

Majid Oukacha fait quelques propositions pour vaincre le terrorisme islamique en France :

 

"Vous ne devez plus avoir peur, et osez dire que vous souhaitez que des débats publics critiques s'ouvrent sur les textes sacrés islamiques.

 

Il faut fermer toutes les mosquées intégristes.

 

Il ne faut plus laissez grandes ouvertes les vannes (de l'immigration Ndlr.) qui permettent à n'importe qui de venir s'installer en France.

 

Et surtout enfin, il faut afficher une volonté politique suivie systématiquement par les actes, afin de pouvoir empêcher efficacement les islamistes d'agir chez nous.

 

Moi, la France de mon enfance, ce n'était pas ça. Il n'y avait pas autant d'ennikabées dans les rues. Il n'y avait d'ailleurs pas autant de mosquées qu'aujourd'hui. Les salafistes étaient rares et ils se faisaient discrets."

Partager cet article

Repost 0

commentaires