Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 09:01

Mise à jour permanente

 

Un assaut lancé vers 4h20, toujours en cours de l'armée, du Raid et de la BRI dans la capitale, à Saint-Denis, a fait deux morts, dont une femme islamiste kamikaze qui a activé son gilet explosif :

Assaut à Saint-Denis: deux morts dont une islamiste kamikaze. De nombreux militaires déployés sur place
Assaut à Saint-Denis: deux morts dont une islamiste kamikaze. De nombreux militaires déployés sur place

 

à 12:40

Ce que l'on sait de l'assaut à la mi-journée

o L'assaut est terminé. L'opération de police avait démarré aux alentours de 4h30 dans le centre de Saint-Denis. Plusieurs suspects se sont retranchés dans un appartement situé à l'angle de la rue de la République et de la rue de Corbillon.

 

» Saint-Denis, 4h20, l'assaut est lancé contre des suspects liés aux attentats

 

o Deux personnes ont été tuées. Une femme retranchée est morte en déclenchant son gilet d'explosifs. Un autre terroriste décédé a été "retrouvé à la fin de l'opération, atteint par des projectiles", a précisé le procureur. Au moins cinq policiers ont été légèrement blessés.

 

o Sept interpellations. Trois personnes qui se trouvaient dans l'appartement ont été interpellées. Deux autres personnes ont été interpellées "alors qu'elles étaient en train de se cacher dans les gravats", a précisé le procureur. Deux personnes de plus, enfin, ont été interpellées à proximité. Il s'agit de l'homme qui a fourni le logement et de l'une de ses connaissances.

 

o La présence du commanditaire présumé n'est pas confirmée. L'assaut visait l'interpellation du commanditaire présumé des attentats de vendredi soir à Paris, Abdelhamid Abbaoud, dont la présence dans ce logement était soupçonnée.

 

» Qui est Abdelhamid Abaaoud, commanditaire présumé des attaques de Paris

 

o Les policiers sont intervenus dans une église de Saint-Denis. Les forces de l'ordre ont forcé la porte de l'Eglise Neuve de Saint-Denis, située à l'opposé de la rue de la République par rapport à la basilique Saint-Denis. Les motifs de cette intervention ne sont pas clairs et elle n'aurait rien donné.

 

EN COURS : Mis à jour à 08:59

Ce que l'on sait à 8 heures

o Un assaut a été lancé dans la nuit à Saint-Denis. De premiers tirs auraient été entendus aux alentours de 4h30. Le quartier concerné à Saint-Denis, sur la rue de la République, à proximité de la place Jean-Jaurès, est entièrement bouclé par un important dispositif policier. Plusieurs suspects se sont retranchés dans un appartement situé à l'angle de la rue de la République et de la rue de Corbillon. Plusieurs explosions successives ont retenti vers 7h30.

 

o Le commanditaire présumé des attentats ciblé. Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attaques de vendredi à Paris, est la cible de cet assaut à Saint-Denis. Sa présence dans l'appartement où se sont retranchés les suspects n'est toutefois pas confirmée.

 

o Deux forcenés sont morts, un suspect retranché, trois personnes interpellées. Deux des personnes retranchées dans l'appartement sont mortes,dont une femme qui se serait fait exploser. Plusieurs policiers auraient par ailleurs été blessés dans cet assaut. Des sources policières font également état de deux interpellations.

 

o L'opération se poursuit. La ministre de la Justice Christiane Taubira avait annoncé sur Europe 1 que l'opération était en train de s'achever. Mais des sources policières ont par la suite confirmé à l'AFP qu'un suspect était toujours retranché dans l'appartement. La police a ensuite fait savoir que l'opération est toujours en cours. Les habitants sont invités à ne pas s'approcher du périmètre de sécurité et rester ches eux. Les transports dans le secteur sont complètement à l'arrêt.

 

à 08:59

Cinq personnes ont été interpellées

Le parquet de Paris donne des précisions officielles sur l'opération et ses conséquences. Une femme retranchée dans l'appartement est morte après avoir activé son gilet explosif.

 

à 08:10

Deux interpellations lors de l'assaut

Deux interpellations ont eu lieu lors de l'opération antiterroriste en cours à Saint-Denis, selon des sources policières. Aucune précision n'a été donnée sur l'identité des personnes.

Assaut à Saint-Denis: deux morts dont une islamiste kamikaze. De nombreux militaires déployés sur place

 

à 07:46

De nombreux militaires déployés sur place

Notre journaliste Frédéric Picard est sur place. De nombreux militaires lourdement armés sont présents et "renforcent le périmètre de sécurité". Des badauds essayent de rentrer dans la zone, les policiers tentent de faire le tri. La presse est parquée près de l'Eglise St Denys de l'Estrée, dite l'Eglise neuve.

 

à 06:35

Le cerveau présumé des attentats visé par l'assaut

Le terroriste Abdelhamid Abaaoud, commanditaire présumé des attaques de Paris, est la personne visée par l'assaut mené ce matin par le Raid à Saint-Denis. Il n'est pas confirmé qu'il se trouve actuellement dans l'appartement.

 

Hier à 23:19

Les Français approuvent la riposte de Hollande (sondage)

D'après un sondage Odoxa pour Le Parisien-Aujourd'hui en France, les trois quarts des Français (73%) jugent que François Hollande a été «à la hauteur» des événements après les attentats et approuvent à une très large majorité les mesures proposées par le chef de l'État. 25% des Français jugent que le président de la République a été «tout à fait» et 48% «plutôt» à la hauteur. 26% pensent qu'il ne l'a pas été et 1% ne se prononce pas. Sans surprise, les jugements sont beaucoup plus positifs chez les sympathisants de gauche (90%) mais sa réaction est également majoritairement approuvée à droite (63%).

 

Parmi les mesures annoncées par François Hollande devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles, ils approuvent à 91% l'élargissement des possibilités de déchéance de la nationalité française, à 89% la création de 5.000 emplois supplémentaires de policiers et de gendarmes et à 84% le fait de faciliter les règles de la légitime défense pour les policiers.76% des Français estiment aussi que l'appel à l'union nationale «est une bonne réponse car cela montre que la démocratie est plus forte que le terrorisme». A l'inverse, 24% y voient «une mauvaise réponse car c'est une manoeuvre politicienne hypocrite».

 

Par ailleurs, 81% des personnes interrogées (+20 par rapport à septembre) approuvent les frappes aériennes contre Daech en Syrie (contre 18%) même si 63% jugent qu'elles vont «contribuer à davantage exposer» la France à des risques d'attentats. Les Français sont également majoritairement favorables (62% contre 38%) à ce que la France participe à une intervention militaire au sol en Syrie, ce qu'exclut l'exécutif. Interrogés sur les sentiments (deux réponses possibles) qu'ils éprouvent après les attentats de Paris, 57% répondent «la colère», 40% «la peine», 31% «la solidarité» et 13% «la peur».

Sondage réalisé les 16 et 17 novembre auprès d'un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.

 

Hier à 23:01

Des supporteurs turcs crient «Allah Akhbar» pendant la minute de silence

 

Des supporteurs turcs ont crié «Allah Akhbar» (Dieu est grand) et ont sifflé pendant la minute de silence en hommage aux victimes des attentats de Paris avant le coup d'envoi du match amical Turquie-Grèce, selon un photographe de l'AFP. Ils ont entonné des chants en faveur du président Recep Tayyip Erdogan au stade Basaksehir d'Istanbul, sous le regard du premier ministre turc Ahmet Davutoglu et de son homologue grec Alexis Tsipras.

 

Source: EN DIRECT - Assaut à Saint-Denis: deux forcenés morts dont une femme kamikaze, Le Figaro, Par Mis à jour le 18/11/2015 à 08:59 Publié le 17/11/2015 à 06:36

Partager cet article

Repost 0

commentaires